Notez des films
Mon AlloCiné
    El Reino
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "El Reino" et de son tournage !

    Dénoncer la corruption en Espagne

    Le réalisateur Rodrigo Sorogoyen souhaitait évoquer, avec sa co-scénariste Isabel Peña, la situation politique préoccupante en Espagne où les affaires de corruption ne cessent de se multiplier depuis quelques années : "le sujet central [...] C’est le mensonge comme manière de vivre. Aucun film n’avait encore été fait sur la corruption espagnole d’aujourd’hui [...]".

    Une approche inédite

    El Reino propose de suivre le point de vue du politicien corrompu tout au long du film, et non celui de journalistes intègres ou d'agents de la force publique. "[...] nous savions dès le début que le film serait raconté du point de vue du politicien corrompu, du voyou, celui qui, dans un film classique, serait le rival, l’ennemi. C’était un défi, mais aussi cela rendrait le film plus riche et surtout nous aiderait à aller plus loin dans le traitement de ce sujet", explique le réalisateur.

    Point de vue interne

    Pour coller au plus près du personnage principal, le réalisateur a privilégié la caméra portée mais a fait quelques exceptions pour injecter un soupçon de psychose. Il a filmé des séquences "comme si nous étions de loin, en train d’espionner Manuel. Pour ce faire, dans certaines scènes, nous avons utilisé des téléobjectifs (135 mm) qui contribuent à donner cette sensation. À un moment du film, Manuel croit qu’on le suit, qu’on l’espionne. Et, comme lui, on ne sait jamais si c’est un soupçon fondé ou s’il s’agit juste de paranoïa".

    Un propos universel

    El Reino prend soin de ne pas préciser à quel parti le héros appartient, suggérant que la corruption est partout. Il s'agissait également d'entretenir le trouble autour de la localisation des événements : "Nous avons tourné dans des lieux impersonnels qui peuvent représenter n’importe quelle ville espagnole. Cette condition m'a paru indispensable pour nous approcher davantage du caractère humain du film plutôt que de son caractère politique. El Reino n’est en effet pas tant un film sur les politiciens qu’un film sur les êtres humains".

    Un triomphe critique

    El Reino a obtenu 7 Goya, l'équivalent des César en Espagne, dont notamment ceux du meilleur acteur pour Antonio de la Torre et du meilleur réalisateur pour Rodrigo Sorogoyen.

    Traduction

    El Reino signifie "le royaume".
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Tenet (2020)
    • Mon Cousin (2019)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Blackbird (2020)
    • Drunk (2020)
    • Josep (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • La Daronne (2020)
    • Boutchou (2019)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Antebellum (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    • A cœur battant (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    Back to Top