Mon compte
    Première année
    note moyenne
    3,8
    6428 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Première année ?

    400 critiques spectateurs

    5
    43 critiques
    4
    164 critiques
    3
    123 critiques
    2
    46 critiques
    1
    12 critiques
    0
    12 critiques
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 908 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 12 septembre 2018
    Faisant son métier de médecin généraliste en parallèle de ses activités de réalisateur et de scénariste, Thomas Lilti en est à son troisième long-métrage sur le monde de la santé. En ajoutant Première année à la liste, il clôt sa trilogie médical dans le désordre avec Hippocrate et Médecin de campagne ! Première année est une sorte de préquel à Hippocrate puisqu'on suit deux étudiants (Antoine et Benjamin) voulant devenir médecin dont l'un arrive en première année et dont l'autre en est à sa troisième et même année... Antoine et Benjamin vont créer au fil des mois, une belle amitié mais aussi une certaine compétition entre eux va s’installer ! Réussir est primordial ! Un peu dans la même identité du Brio d'Yvan Attal ! Le public y apprend pas mal de choses sur les études et parties du corps dont il est bon de savoir... Le nouveau film de Lilti porte avant tout, un regard critique sur les études de santé et s'avère très proche d'un documentaire spoiler: - sur ses images du début en présentant son générique -
    qui décrit bien l'ambiance des amphis et des examens. Il dresse également, un portrait sur l'angoisse de ces étudiants et saisit le spectateur du début à la fin ! On veut vraiment que les deux personnages principaux accomplissent leur rêve car ils sont très attachants. Les deux jeunes sont interprétés par Vincent Lacoste et William Leghil - amis dans la vie - le duo forme une complicité évidente et efficace à l'écran. Lacoste retrouve le réalisateur après Hippocrate (dont le film a eu deux nominations aux Césars 2015), il joue de manière très sensible son rôle. Plus détendu, son partenaire Leghil (qui revient après le très bon Sens de la fête) s'en sort avec les honneurs ! La musique originale du film se révèle plaisante lors des moments en pleine révision, provenant de ces acteurs et figurants. Lilti ajoute toujours ce ton humoristique impertinent à l'ensemble de ces œuvres et Première année le confirme à nouveau, le passage où spoiler: - William Leghil veut expliquer à son collègue Vincent Lacoste un chapitre de médecine à l'extérieur avec l'aide d'une femme -
    en est la preuve simple. Ensuite, le rythme du récit demeure souvent bon mais spoiler: quand Antoine (Lacoste) perd ses moyens,
    il y a un léger relâchement... On a même droit à spoiler: un délire au tableau dans une salle d'amphi comme l'avait fait Shia LaBoeuf dans Transformers 2 !
    Le dénouement final plaît et fait entièrement mouche dont une morale à retenir : spoiler: l'amitié est importante, quoiqu'il arrive !
    Pour finir, Première année est une comédie de rentrée scolaire pertinente, drôle, fraîche et surtout intelligente dans son propos. Un autre coup de cœur français après Le Grand Bain !
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 837 abonnés Lire ses 2 615 critiques

    3,0
    Publiée le 13 septembre 2018
    Antoine (Vincent Lacoste) a eu beau travailler jour et nuit, il triple sa première année après avoir échoué d'un cheveu à obtenir la dernière place en médecine offerte par le numerus clausus. Au début de la nouvelle année, il rencontre sur les bancs de la faculté un jeune bachelier Benjamin (William Lebghil) qui ne semble pas mesurer l'ampleur de la tâche mais se révèle très vite redoutablement doué.

    Vous êtes médecin/normalien/énarque ? vous avez passé entre 18 et 22 ans les quatre années les plus traumatisantes mais aussi les plus enrichissantes de votre vie ? vous avez consommé plus de Guronsan et de boules Quies que d'ecstasy dans les soirées et de bouchons anti-bruits dans les concerts ? vous avez les mains moites en regardant "Questions pour un champion" ? vous faites des cauchemars en vous imaginant redoubler ? "Première année" est pour vous qui raconte, comme peu de films l'ont fait, une histoire difficile à filmer, mais qui est le lot commun de nombreux étudiants qui sacrifient leur vie - amicale, amoureuse, culturelle - pour décrocher le Graal du concours hypersélectif.

    En tout état de cause, vous avez aimé "Hippocrate" ou "Médecin de campagne", les précédents films de Thomas Lilti, un ancien médecin passé à la réalisation ? Vous apprécierez cette nouvelle plongée dans le monde des carabins, même si on y perd de vue la noblesse de ce métier et la belle humanité qui s'y déploie.

    Si vous avez encore des hésitations, jetez un œil à la bande annonce. Et laissez vous séduire par sa communicative énergie.

    Le problème de "Première année" est qu'il n'a pas grand chose de plus à offrir que cette bande annonce. Filmer des étudiants qui étudient est ingrat. Et Thomas Lilti se refuse, à raison, à agrémenter ce récit d'histoires annexes qui ne lui auraient rien apporté. Pas d'amourettes - sinon une voisine de palier chinoise (ou philippine ?) avec qui Benjamin partage un café à ses heures perdues. Pas de drames familiaux, sinon des parents inquiets de voir leurs progénitures se dessécher dans des études épuisantes. Bref, des étudiants qui vont en cours, en bibliothèque, au resto U, en révisant, révisant, révisant encore.

    En creux bien sûr se dessine une critique cinglante de ce bourrage de crâne imbécile, de ce mode de sélection absurde qui recrute des médecins sur leur capacité à remplir des QCM et non à soigner des patients. Mais le sujet du film n'est pas là. Il n'a d'autre ambition que de nous faire partager le quotidien de deux étudiants dans un tunnel de révision.

    Vincent Lacoste (25 ans) et William Lebighl (28 ans) sont peut-être un peu trop vieux pour rendre tout à fait crédibles des étudiants de première année. Mais leurs personnages posent un autre problème plus délicat. Le premier est censé incarner l'étudiant d'origine modeste, obligé à des allers-retours épuisants en banlieue. Le second au contraire a un père chirurgien, camarade de promo du doyen de la faculté, et s'est vu payer une chambre à une encablure de l'université. Le second maîtrise les codes ; le premier ne les maîtrise pas. Or, les études de médecine, leurs critères de sélections, en première année au moins, sont sans doute les cursus qui prêtent le moins le flanc à la critique bourdieusienne, à la différence d'autres parcours où l'oral, la manière d'être, de s'exprimer ont autrement d'importance.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 727 abonnés Lire ses 3 646 critiques

    4,5
    Publiée le 19 janvier 2019
    Vincent Lacoste est en « Première année » de médecine pour la troisième fois. Obstiné à choisir médecine, il préfère être recalé chaque année plutôt que de choisir une autre spécialité, pharmacie, dentaire… William Lebghil joue aussi l’étudiant en médecine. Pour sa première année, le jeune homme semble avoir des facilités à apprendre, mais va aussi découvrir la compétitivité qui règne entre les étudiants pour l’obtention de ce concours. Après « Hippocrate » et « Médecin de campagne », le réalisateur et médecin généraliste Thomas Lilti revient avec un nouveau long-métrage sur le milieu médical. Nous allons suivre les étudiants nuits et jours dans leurs révisions. De nombreux étudiants se retrouveront dans les personnages qui doivent se battre pour avoir une place en amphi ou le stress des épreuves dans le grand centre d’examen. La mise en scène est passionnante et les deux comédiens transpercent l’écran au point de donner un sentiment documentaire à l’histoire. Enfin, le final est mené avec une si grande subtilité qu’on a juste envie de dire : c’est beau l’amitié.
    D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 15 septembre 2018
    l'univers des étudiants en fac de médecine passé a la loupe. une étude superbe du travail mené par les élèves ce film fascinant et bouleversant nous plonge dans un univers peu ou pas connu . du magnifique à la crise, mise en scène élaboré sans fioriture et joué par de jeunes futur grands artistes on est accroché jusqu'à la fin par une sorte de suspens qui vous remue le ventre. peut être regarderons nous les médecins d'un autre oeil .
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 765 critiques

    4,0
    Publiée le 4 octobre 2018
    Une jolie surprise qui arrive très bien pour se faire une sortie cinéma entre amis au mois de septembre! Drôle, tendre, d'un réalisme naturel, "Première année" est vraiment plaisant à voir. Le film passe super vite. Les acteurs sont impeccables. Les deux personnages, jouant des étudiants qui vont s'allier pour espérer avoir un bon classement dans ces concours de médecine d'ici la fin de l'année, sont attachants. On s'identifie facilement à ce duo. On a tous connu un ami qui avait des facilités à l'école ou un ami qui bossait mais n'avait pas spécialement des bonnes notes. C'est assez spécial de constater qu'il n'y a pas de personnages secondaires. Toute l'histoire tourne autour de ces deux acteurs. Le film marche parfaitement pour faire rendre compte au spectateur le chemin de fou que les étudiants doivent traverser pour arriver au bout de leur ambition. Le long métrage peut d'ailleurs rappeler des souvenirs de la Fac (comme c'est mon cas même si je n'ai pas fait médecine), ce qui renforce notre façon de voir le film sans s'y détacher du début à la fin. Bref, un bon petit moment de cinéma français.
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 514 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2018
    un bon film sur une jeunesse qui travaille , qui étudie.cela change d'une vision des jeunes qui glandent ou qui galèrent., pour le scénario , pas de vrai surprise au deux premières scènes on connaît la fin ,selon une logique du "feel good movie', mais suite cette amitié et la volonté de réussir.le film pose plein de questions sur ce système d'études et de sélections....
    Jake S.
    Jake S.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 222 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    « Tu connais la différence entre un étudiant en prépa et un étudiant en médecine ? Si tu demandes au premier d’étudier quelque chose, il te répondra "pourquoi ?", le second te demandera "pour quand ?" ». Une phrase pour résumer toute la mentalité en médecine : pas le temps de réfléchir, mieux vaut apprendre que comprendre. « Première année » est une représentation fidèle d’un des concours les plus élitistes et complexes des études supérieures. Nous suivons deux étudiants, l’un entamant sa « troisième » première année grâce à une dérogation et l’autre démarrant sa toute première année post-Bac. La relation d’entraide qu’ils développent se fait naturellement et ils deviennent partenaires dans les bons comme dans les mauvais moments. Il est marquant de constater à quel point l’esprit de compétition l’emporte sans arrêt dans ces examens. Peu importe le passé de chacun, tout se passe dans la tête pour tenir jusqu’au bout. Un nouveau très bon film de Thomas Lilti !
    Eponaa
    Eponaa

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 916 critiques

    3,5
    Publiée le 13 septembre 2018
    Pour l'avoir vécu, l'ambiance 1ere annee de fac est tres bien restituee. Les 2 protagonistes sont tres bons et font croire a leurs personnages. Il n'en reste pas moins que la fin est un peu prévisible.. ...
    Fabien D
    Fabien D

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 982 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2018
    Film réalisé par un ancien médecin, Première année, en vue de son sujet, se présentait, à première vue, comme une sévère dénonciation du système des études de médecine en France. Si le film réussit à nous montrer l'absurdité de la PACES, il reste toujours en surface, trop propre, trop lisse, trop attendu à l'image d'un dénouement totalement conventionnel. Trop scolaire dans sa forme, même si le caractère quasi documentaire de certaines scènes, qui auraient mérité d'être plus travaillé, donne , par intermittences, une certaine profondeur à l'ensemble, Première année manque de force, se présentant davantage comme un film de potes que comme une satire sociale. Vincent Lacoste et William Legbhil, tous deux impeccables, insufflent un peu de vie à un film trop propre pour convaincre pleinement.
    petitbandit
    petitbandit

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 578 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2018
    Impression mitigée pour ce "1ere année" entre une très bonne interprétation, une grande crédibilité dans le récit et une mise en scène bancale, un manque de tonus dans la narration et un rebondissement final auquel on ne peut croire. Pas mal mais oubliable...
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 2 217 critiques

    2,0
    Publiée le 15 septembre 2018
    Pas compris vraiment l'interet de ce film. Certes on decouvre les us et coutumes des etudiants en medecine et de leurs parcours vraiment pas facile et c'est la le principal point d'interet. Pour le reste , la relation d'amitie de ces deux etudiants et leur environnement est mal defini , ce qui fait que l'on s'ennuie assez vite.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 13 septembre 2018
    "Première année" est un film à la fois touchant et très humain. Le jeu d'acteur est parfait. Beau jeu entre une histoire d'une amitié naissante et la notion de sacrifice. Allez le voir!!
    AZZZO
    AZZZO

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 468 critiques

    3,5
    Publiée le 17 septembre 2018
    Après Hippocrate et Médecin de campagne, Thomas Lilti enfile de nouveau sa blouse de médecin-réalisateur pour s'attaquer à la première année de médecine. Malgré une intrigue un poil convenue et un final étrangement romanesque, le film est agréable à regarder. On suit avec empathie les soubresauts de cette amitié opportune. Vincent Lacoste et William Lebghil sont tellement crédibles qu'on en oublie qu'ils sont plus proches de la cérémonie de remise des diplômes que du bachotage de 1ere année. Un bon moment de cinéma.
    Karen Brandin
    Karen Brandin

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 18 septembre 2018
    Je suis allée voir ce film pleine d'appréhension, et probablement même "d'a priori" pour avoir vu trop de mes anciens élèves de terminales S souffrir et se perdre dans cette enfer de la P1, cette course contre le temps, l'humanité ; cette course de vitesse mais aussi d'endurance. Contre toute attente, çà a été un très gros coup de coeur. L'ambiance est très fidèle à la réalité telle qu'elle m'est régulièrement rapportée mais ce film est bien plus qu'un reportage "conforme". Il s'agit de la rencontre de deux étudiants aux profils presque opposés criant de justesse et de fragilité. Ensuite, un film est "one shot" donc pour marquer durablement les esprits les caractères ont été un peu forcés sans doute en évitant pourtant le piège de la caricature. Il y a le cerveau gauche qui triple cette redoutable première année, un être strictement rationnel, prêt à devenir pour un temps au moins un "monstre ordinaire" pour réaliser ce qui semble l'habiter : ce métier de médecin ; et en face de lui, un jeune "adorable", un cerveau droit qui a le coeur dans la tête et qui est tendre avant tout. Sauf qu'il allie (et c'est rare) l'intelligence émotionnelle et l'intelligence standard, celle des codes donc. Il faut voir ce film justement pour comprendre qui l'emporte et comment. Cela bouleverse par mal d'idées reçues sur qui est apte à décrocher ce concours.. C'est un très beau film, humainement très dense, très juste, auquel on pense longtemps après le retour de la lumière.7

    "Tous ces combats
    Qui brisent insouciance
    Mordent l'existence,
    J'ai la mélancholia
    Qui rend l'âme à nue
    Qui me constitue
    Tous ces combats
    Alors que la rage
    Que tout fait naufrage
    J'ai dans mon autre moi
    Un désir d'aimer
    Comme un bouclier"

    Tous ces combats
    Mylène Farmer
    Jean H.
    Jean H.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 14 septembre 2018
    Un bon film français une bonne histoire de bons comédiens sympa et pour beaucoup nous découvrons le parcours du combattant de la 1ère année de médecine
    l'on passe un agréable moment
    merci les garçons
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top