Mon compte
    Parasite
    note moyenne
    4,5
    22940 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Parasite ?

    1 308 critiques spectateurs

    5
    442 critiques
    4
    513 critiques
    3
    164 critiques
    2
    97 critiques
    1
    46 critiques
    0
    46 critiques
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 677 critiques

    4,5
    Publiée le 10 novembre 2019
    Ce film coréen, sorte d’allégorie de la lutte des classes, présente des personnages que tout oppose : d’un côté, les riches, froids, distants et de l’autre, les pauvres, vivant dans les bas-fonds mais qui se serrent les coudes et suscitant le plus d’empathie aux yeux des spectateurs. Comme d’habitude chez Bong Joon-ho, les protagonistes ne sont pas parfaits mais hyper débrouillards et c’est le cas ici, avec cette famille de prolétaires qui va tout faire pour que tous ses membres soient embauchés dans une famille bourgeoise, plus exactement dans leur maison, véritable personnage à part entière car recélant bien des surprises ! Mais réduire « Parasite » à cela serait réducteur, tant ce métrage regorge de qualités. Au premier rang de celles-ci, figure le scénario qui est parfaitement construit et nous tient en haleine jusqu’à une fin magnifique. Il faut également porter aux nues l’alternance des genres de ce long-métrage qui, en un clin d’œil, passe du drame intimiste à l’horreur pure en faisant un détour par la comédie et le thriller, c’est très fort ! Ainsi, grâce à cet amalgame d’acteurs incarnant magnifiquement de superbes rôles très attachants, de dialogues ciselés dans lesquels aucun mot n’est laissé au hasard, d’un script aussi fluide que prenant, d’une esthétique léchée qui magnifie la maison idyllique dans laquelle se déroulent les faits, « Parasite » est un grand film, véritable fable humaine et sociale alternant avec une facilité déconcertante les genres, mais surtout qui nous montre ce qu’est vraiment l’humain, à travers les envies, les doutes et les failles de cette famille pauvre, unie malgré tout.
    Fan2ciné
    Fan2ciné

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 89 critiques

    4,5
    Publiée le 7 juillet 2019
    Franchement un superbe film à la palme d'or bien méritée. Un thriller à la fois social et économique pour cette famille modeste coréenne qui va envahir une famille très aisée mais qui va tomber sur une surprise qui va tout bouleverser. Photo impeccable, bon jeux d'acteur et un réalisateur qui nous tient en haleine de bout en bout, bravo !
    montecristo59
    montecristo59

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 267 critiques

    4,5
    Publiée le 11 juin 2019
    Métaphore acide d'une lutte des classes sans issue, "Parasite" nous donne à voir les dominés en engeance souterraine, pullulant dans les bas-fonds glauques au pied des mégapoles, s'installant discrètement dans les caves des élites. Il leur donne "l'odeur cassos", ce remugle que l'enfant des riches détecte bien avant ses parents. Mais pas de manichéisme chez Bong Joon ho : les déshérités sont calculateurs et retors, ils ne valent pas mieux que les dominants ignobles qu'ils veulent arnaquer. Son film est un savant mélange des genres, lorgne autant du côté d' un E.Scola signant "Affreux sales et méchants", que de Chabrol dans "La cérémonie" ou "Violette Nozière", voire de Tarantino ou les frères Cohen pour le côté gore débridé de la dernière partie, avec une fuite sous le déluge qui vaut son pesant de cacahuètes. Son scénario, malin comme tout, installe l'air de rien une ambiance de thriller accrocheur sans se priver de nous amuser, tant la débrouillardise et la malice retorse de sa version coréenne des "Groseille" sont réjouissantes. Déjanté, loufoque autant que sombre, sans pitié voire désespérant, en tous cas brillant comme une palme d'or.
    Macaron16
    Macaron16

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 35 critiques

    0,5
    Publiée le 10 juin 2019
    Si c'est un chef-d'oeuvre, alors je n'ai rien, mais absolument rien compris. La salle était bondée et je ne suis pas partie car il m'aurait fallu faire lever mes voisins qui avaient l'air captivés. Certes tous les acteurs sont beaux et la maison du huis-clos est sublime mais l'histoire n'est pas subtile, les dialogues sont lourds au possible, les personnages sont caricaturaux et il y a zéro émotion, aucune, nada, même la scène gore qui tombe comme un cheveu sur la soupe n'arrive pas à épouvanter le spectateur tellement elle est grotesque. D'aucuns ont vu un message social dans ce film, moi j'ai juste vu un gros navet. Très très déçue.
    yeah1956
    yeah1956

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 69 critiques

    1,0
    Publiée le 11 juin 2019
    j ai vu le film d'Almodovar , intimiste, joli, poétique. j'ai pensé qu'il pouvait être primé et non!
    c'est le Coréen qui a été choisi.
    Un vrai mystère?
    Peut-être pas, le cinéma occidentale espère sans doute s'ouvrir les portes du marché asiatique?
    vu dans un cinéma de quartier, (Omnia Republique, Rouen) car il ne passe pas dans les grands complexes?
    L'image est mauvaise, annoncé comme une bombe de trouvailles et d’ingéniosité, vous risquez de rester en plan.
    Une petite vanne sur King Jong-Un ne suffit pas à le rendre vraiment séditieux. L'histoire a peu d'intérêt, l'avant dernière scène est une boucherie, plutôt classique dans ce genre.
    La dernière nous narre le rêve d'un des acteurs principaux qui serait censé remettre un peu d'ordre dans ce bazar et nous laissé rentrer chez nous sur une note positive. Que nenni, c'est un navet....Désolé!
    Bruno François-Boucher
    Bruno François-Boucher

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2019
    D'une grande maîtrise, le film réussit l'exploit de réunir tous les genres en un seul: thriller, film social, comédie, tragédie et film d'horreur. La performance vaut à elle seule le détour. On se laisse littéralement happer de la première à la dernière image par l'histoire de la famille Ki-taek, issue des quartiers pauvres, qui avec un machiavélisme raffiné va peu à peu prendre possession des richissimes Park. L'oeuvre n'est pas avare de rebondissements inattendus et je dois dire qu'il était devenu assez rare ces dernières années qu'une Palme d'Or à Cannes rencontre le grand public. Voilà le lien renoué. Ne doutons pas que le film restera dans les mémoires pour son originalité, son sens du récit et son suspense hitchcockien ! Les acteurs sont formidables, en particulier Song Kang-ho qu'on ne présente plus depuis ''Memories of murder'' et ''Sympathy for M.Vengeance'' ainsi que le jeune Choi Woo-shik, découvert dans ''Dernier train pour Busan''. Un plat savoureusement épicé à déguster en famille avec un final haut en couleurs à éloigner tout de même des âmes trop sensibles et des enfants.
    Victor A.
    Victor A.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 368 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mai 2019
    Parasite est peut-être mon Bong Joon-Ho préféré ! Tout commence par une bande annonce énigmatique n’évoquant que les 15 premières minutes du film (et cela très vaguement), encore vierge de tout information on est alors obligé de se prendre cette grande claque. Humour, drame, critique social, et inattendu sont au rendez-vous. Quant à la réalisation, on connaît le talent du réalisateur coréen (mais cependant il arrive tout de même à se renouveler).
    Mirobole Pancrate
    Mirobole Pancrate

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 171 critiques

    3,0
    Publiée le 19 mai 2020
    La virtuosité stylistique de Joon-ho Bong est toujours bien présente et il jongle encore à merveille entre burlesque, social, horreur, psychologique, sociétal, etc. Mais son propos est cette fois ci bien flou pour ne pas dire assez vain et certaines situations sont si improbables qu'elles décrédibilisent l'ensemble. Reste un bon film réalisé de main de maître mais hautement surcoté à mon sens.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 924 critiques

    4,5
    Publiée le 1 janvier 2021
    Voilà un film très original puisque ce film coréen montre toute une famille qui va s'incruster comme domestiques au sein d'une famille très aisée afin de pouvoir profiter gratuitement des biens de la maison. Évidemment, la situation va rapidement dégénéré et la situation va vite devenir complètement folle.
    Beaucoup d'humour et de noirceur dans ce film qui en font une bien belle réussite.
    Bref : à l'égard des parasites, un film sur une famille d'intrus qui s'incruste au gré des situations :)
    Cool_92
    Cool_92

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juin 2019
    Géniale. On passe par toutes les émotions, de l'humour du début ça finit en merveilleux thriller. Longtemps qu'un film ne m'avait pas accroché comme de la 1ere à la dernière minute. En même temps il ne faut pas trop en dire. Car les rebondissements sont nombreux. Une des meilleures Palme d'or de ces dernières années. Ce cinéaste est un grand. Quel filmographie. Je retourne le voir pour voir si l'ensemble tient à une 2e vision.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 339 abonnés Lire ses 2 349 critiques

    4,0
    Publiée le 1 décembre 2019
    Chez les uns, le plafond est si bas qu’un bras levé n’achève pas sa course ; chez les autres, le jardin est si vaste qu’il donne accès à une fraction de cosmos, accueille le soleil dans son ensemble. Parasite relate une contamination sociale où les cafards qui peuplent les sous-sols gagnent la lumière, jouent aux bourgeois le temps d’une soirée arrosée, rêvent aux transformations nécessaires à leur mutation, celle qui n’aura jamais lieu. Car le profond cynisme de l’œuvre réside dans ce fantasme étiré et grossi pendant plus de deux heures selon lequel la grenouille pourrait se faire plus grosse que le bœuf. Le clignotement d’une lampe dans le couloir central traduit la lettre d’un père à son fils, cette même lettre que ce dernier tente de reconstituer assis sur le siège d’une rame de métro. Le petit pauvre l’a compris, là où la mère friquée n’y a vu qu’un dysfonctionnement technique et matériel, vite réparé. La clausule en trompe-l’œil achève ce goût amer de sur-place, d’ambitions qui, on le sait bien, n’aboutiront pas. Réglée comme du papier à musique, la mise en scène de Bong Joon-Ho remplace les mots par des mouvements de caméra et retranscrit par des sons et des images – à l’instar du braille – les rapports hiérarchiques ou complices qui unissent les personnages, les projets qui se succèdent dans des têtes avides de revanche sociale. C’est là où le cinéaste brille ; c’est aussi là où son art trouve ses limites intrinsèques. Trop démonstratif, le film fait preuve d’un souci d’efficacité qui finit par amuïr le mystère et étouffer le vertige d’une révélation finale plutôt grotesque, quoique tragique, et paradoxalement conventionnelle. Le principal reproche à adresser à Parasite, c’est son absence de profondeur, sa carence d’âme qui n’empêche en rien le divertissement de fonctionner (bien au contraire, quel divertissement !) mais semble cantonner l’œuvre à des préoccupations terre-à-terre et strictement ludiques. Nous sommes loin de la virtuosité cathartique de Memories of Murder. Reste un film efficace et mené de main de maître.
    yO0f’s
    yO0f’s

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 196 critiques

    4,5
    Publiée le 26 août 2019
    Lassé des blockbusters américains, souvent décevants ces 15 dernières années, et leurs tendance à combler le manque de créativité par des reboots incessants, je me suis lancé dans cette expérience inédite pour moi qu’est le cinéma coréen. Dire que j’ai passé un excellent moment à regarder « Parasite » est un euphémisme. Avant de parler de quoi que ce soit de ce film, il faut d’abord se lever et applaudir longuement la réalisation, magistrale à tous les points de vue. La lumière, les mouvements de caméra, les cadrages, on a beau ne pas être un pro en cinématographie, on dénote ce travail remarquable et on ne peut que s’en délecter. Un chef d’oeuvre de ce point de vue. Ensuite il y a les acteurs, il n’y a pas de personnage principal à proprement parler, ils sont tous aussi bons les uns que les autres et nous immergent dans l’histoire avec un réalisme bluffant. La beauté de la langue coréenne avec l’intonation de la voix que cela implique y apporte aussi un charme certain. Enfin il y a le scénario. En soi il n’a rien d’extraordinaire, il s’agit d’une famille pauvre qui va tenter de trouver le moyen de s’assurer un travail dans la propriété d’un couple aisé, et ce faisant va s’embarquer dans un engrenage d’événements qui vont échapper à leur contrôle. C’est surtout que ça commence de rien puis ça prends des proportions de plus en plus inattendues, et que tous les événements sont tellement surprenants les uns que les autres qu’on peut s’attendre à tout et n’importe quoi comme suite. D’où un vrai suspense tout le long, avec une originalité extrême dans les réactions et intentions des personnages, accompagnés d’un ton d’humour, juste ce qu’il faut. Un mélange des genres au type indéfinissable, mêlant action, thriller, comédie et drame, qui non seulement nous fait vivre un grand moment de cinéma, nous change un peu du trop sérieux et du trop grandiose des films américains, mais nous porte également un message inventif sur l’inégalité sociale. Hollywood peut réellement s’inquiéter, le niveau mondial du cinéma d’aujourd’hui est loin de le laisser se contenter de parasiter les blockbusters proposés dans nos salles obscures.
    Jean-Luc Riviere
    Jean-Luc Riviere

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

    1,0
    Publiée le 14 février 2020
    Les 30 premières minutes sont plutôt prometteuses même si les deux jeunes pauvres sont peu vraisemblables et les riches sont caricaturés en naïfs stupides. Et puis quand on veut nous faire croire qu'un bon à rien peut se transformer en chauffeur presque stylé et une souillon incapable de faire quoi que ce soit et d'une sécheresse de coeur absolue peut devenir gouvernante dans une famille avec des exigences, on tombe vraiment dans le n'importe quoi sans queue ni tête. Eyt tout ça s'étire de manière interminable. Les personnages sont tous antipathiques et on se fiche complètement de ce qui peut leur arriver. Et puis on tombe dans la grande bouffe qui se termine en screwball comedy pimentée d'une rencontre gore dans le sous-sol secret de la maison. Et la tendance gore ne fait que s'accentuer dans un mélange qui se veut sans doute délirant mais qui ne vaut qu'un haussement d'épaules et un bâillement d'ennui. Et on découvre même qu'on peut se faire défoncer le crâne et s'en tirer. Un film d'un grotesque absolu et sans aucun intérêt.
    willy holden
    willy holden

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 49 critiques

    0,5
    Publiée le 6 janvier 2020
    Parasite mérite largement la Palme d'or de la plus grosse daube de 2019. Si à la limite ce machin avait eu la flamboyance de certains navets...mais il n y a strictement rien dans ce film. Les critiques dithyrambiques sont incompréhensibles. Parasite n est ni subversif ni novateur. Les amateurs de cinéma polar/fantastique des années 80/90 ont déjà vu ça mille fois et même le surcoté Tarantino nous a déjà infligé des pastiches du genre auquel se rattache peniblement Parasite. A fuir !!!
    Pascual d
    Pascual d

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 16 août 2019
    Ce film est un chef d'œuvre. Point.
    Le cinéma coréen dans toute sa splendeur.
    Mélange de genre, thriller, suspenses, comique, tout y est.
    Le message est percutant, l'humour est fin. Aucune longueur en 2:30, subtile, drôle.
    Je n'ai qu'une envie : retourner le voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top