Mon compte
    Spirale : L'Héritage de Saw
    note moyenne
    2,1
    945 notes dont 121 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 121 critiques par note
    11 critiques
    12 critiques
    19 critiques
    43 critiques
    18 critiques
    18 critiques
    Votre avis sur Spirale : L'Héritage de Saw ?

    121 critiques spectateurs

    darkvash
    darkvash

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 315 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juin 2021
    Suite de la saga Saw, ce film n'en a même pas le nom. les films précédents ne sont pas tous excellents, mais avaient quand même le mérite de proposer une cohérence (relative) dans sa continuité.
    Ici rien n'est bon. Vu en VO, les dialogues sont ponctués de f...k toutes les 3 min et montrent dans ce sens une faiblesse scénaristique qui n'aura d'égale que la piètre prestation des acteurs.
    Chris Rock en tête, pour ceux qui se demandaient, dont moi, où il était passé ces dernières années, son jeu d'acteur ici devrait vous donner une piste. Deux expressions, et c'est tout. Après, la réalisation ne l'aide pas et c'est peu dire. Des ralentis des années 90, un scénario prévisible de bout en bout et un final catastrophique pour cette licence.
    Mr Bousman, le réalisateur, porte bien son nom...
    Le nom de Saw devrait rester là où il est, c'est à dire une saga terminée et qui comporte déjà trop de numéros.
    Marlon M.
    Marlon M.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 376 critiques

    1,5
    Publiée le 26 juillet 2021
    J'ai vu de meilleurs téléfilms que celui ci qui fait honte à la saga Saw. Vraiment très mauvais en tous points !
    Fadel D
    Fadel D

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2021
    Un Thriller qui fonctionne très bien. J’insiste sur "thriller" car il y a plus d’enquêtes que de Jigsaw et ça ne me déplaît pas car l’enquête est agréable à suivre. Pour le peu de pièges qu'il y a dans ce film, il ne sont pas moins super efficaces également. Pas forcement plus "gore", mais bien plus pervers et sadique.

    Certains diront que le film est prévisible - sous prétexte qu'on connaît le tueur dès le début - , alors oui, totalement.
    Mais premièrement : c'est beaucoup de flagrant pour que ça ne soit pas fait volontairement par les scénaristes et le réalisateur. Darren Lynn Bousman sait garder un suspens, on l'a vu dans les autres films Saw. Donc, si, là on devine l'identité du tueur dès le début, c'est que c'est voulu par le réalisateur.

    Deuxièmement : on a l'habitude de voir l’identité de plusieurs complices au fur et à mesure des épisodes. Ils sont obligatoirement deux ou plus. spoiler: Surtout que le tueur qui était masqué, quand il a enlevé Angie, avait l'air bien plus grand que William.
    On découvrira tout ça dans les prochains films.

    Et puis, on le sait très bien, il n'y a pas de Twist réel dans Saw, car il se fait au fur et à mesure des épisode. La fin de ce film peut très bien être le touuuut début de l'histoire en soit.

    Le rythme est bon, la photographie est bien au dessus des autres Saw, y compris le premier. Et les pièges sont trop stylés.

    Au vu du twist du film, j'attends l'épisode 10 avec impatience !
    Jeff S.
    Jeff S.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

    0,5
    Publiée le 30 juin 2021
    Autant le dire tout de suite, essayer de faire repartir la saga Saw, avec un énième film, n'est pas forcément une bonne idée à la base.
    Mais après tout, pourquoi pas.
    Si ce film apporte un regard nouveau, une autre vision de Jigsaw, ok.
    Mais, perdu.
    Dès les premières minutes, le scénario sent le réchauffé, avec des personnages transparents et caricaturaux. Tout y est convenu et sans aucune surprise, jusqu'au dénouement prévisible.
    Aucune tension, on ne s'attache à aucun personnage, et les pièges s'enchaînent sans panache.
    Chris Rock complètement apathique, et Samuel L Jackson inutile et surjouant n'y changent rien.
    Le pire de la saga Saw, qui aurait déjà dut s'arrêter il y a bien longtemps déjà.
    À éviter.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 3078 abonnés Lire ses 6 355 critiques

    0,5
    Publiée le 12 septembre 2021
    Une série de meurtres tous plus macabres les uns que les autres vient éveiller les soupçons de la police locale. Et s’il fallait y voir un lien avec Le Tueur au puzzle qui sévissait dix ans plus tôt ?

    Dans le précédent opus, je concluais ma critique par cette phrase « qu’ils arrêtent de relancer sans cesse cette foutue franchise, laissez-là crever et qu’on l’oublie une bonne fois pour toute ». Force est de constater que mon conseil n’a pas été pris en considération (*ironie*). Sans réelle surprise, hélas, on se retrouve donc avec un 9ème opus et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, on retrouve à la réalisation un certain Darren Lynn Bousman, déjà responsable des pires opus de la franchise (les chapitres 2, 3 & 4).

    Spirale : L'Héritage de Saw (2021) est le neuvième opus de la franchise ou un spin-off ? Très clairement, on est devant une énième suite faussement réalisée comme un thriller façon Se7en (1995) de David Fincher, sauf qu’à aucun moment le film ne parvient à se démarquer de la saga et à nous offrir un contenu digne de ce nom, un tant soit peu original. Et ce n’est pas parce que l’on n’a plus droit au montage clipesque & épileptico-gerbatoire que le film parvient pour autant à s’éloigner de sa matrice originelle. Exit donc le côté torture-porn tel qu’on le connaissait par le passé, le film tente de s’en démarquer via une toute autre approche, sauf que ce thriller ne décolle jamais.

    L’autre souci majeur du film réside dans son casting. Porté à bout de bras par un Chris Rock méconnaissable (abus de botox ?), qui officie aussi en tant que co-producteur, ce dernier s’avère incapable de rendre crédible son personnage. Il fait constamment la gueule (pas une seule fois, il parvient à se décrisper), non seulement il joue pitoyablement mais il parvient aussi et surtout à rendre son personnage insupportable. Face à lui, ce n’est pas mieux, entre Max Minghella qui a le charisme d'une huître et Samuel L. Jackson venu cachetonner comme il sait si bien le faire (en apparaissant 3 fois en tout et pour tout), très clairement il ne fallait rien attendre de la distribution.

    Le scénario quant à lui est d’une linéarité accablante. Les pseudos sous-intrigues pour soi-disant complexifier la trame centrale et/ou apporter de la consistance face à une intrigue faiblarde font peine à voir. Sincèrement, on ne cesse de le répéter à chaque fois qu’un nouvel opus sort en salles, arrêtez avec cette franchise, passez à autre chose. Ça fait des années qu’elle est morte et enterrée, qu’il n’y a plus rien à attendre de sa part. Pourquoi s’obstiner de la sorte alors qu’elle n’en vaut pas la peine ? C’est à n’y rien comprendre.

    ► http://bit.ly/CinephileNostalGeek ★ http://twitter.com/B_Renger ◄
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 741 abonnés Lire ses 1 427 critiques

    3,0
    Publiée le 7 juin 2021
    Quoi, encore un épisode de cette lucrative saga? Une saga qui avait démarré avec un chef-d’œuvre inoubliable du genre puis s’était enfoncé dans l’invraisemblable et le ridicule juste pour ramasser de l’argent. Si le second épisode s’avérait prenant et le troisième pas trop mauvais mais excessivement gore et écœurant, les cinq épisodes suivants devenaient répétitifs et surtout grotesques. On pensait donc la saga enterrée mais c’est sans compter l’imagination du comédien Chris Rock qui a décidé d’écrire un script en rapport avec le fameux tueur aux pièges. Ni véritable reboot, ni véritable spin-off et pas vraiment une suite non plus, ce « Spiral, l’héritage de Saw » est un film hybride où un tueur imite les actes du John Kramer des huit épisodes de la saga. Et le comédien est parvenu à faire venir Samuel L. Jackson et Max Minghella en plus de lui-même devant la caméra et de faire revenir Darren Lynn Bousman, réalisateur des épisodes 2, 3 et 4 derrière. Donc ce neuvième épisode (ou épisode 1 bis) s’avère plus prestigieux d’apparence mais il n’apporte malheureusement rien de nouveau, ni rien de plus palpitant ou qui donnerait quelque chose de plus à la mythologie « Saw ». L’ombre du célèbre tueur plane forcément sur toute l’intrigue mais tout cela n’a rien de révolutionnaire tant ils en auraient inventé un nouveau que ce serait revenu au même. On sent bien que l’équipe en charge ici tente de ramener un peu plus les habtiudes des autres films vers quelque chose de plus sérieux, plus proche du film policier à la « Seven », mais cela ne change pas grand-chose : si ce n’est les pièges et le modus operandi du tueur qui font office de lien prétexte avec les autres films, on est juste devant un banal film policier du dimanche après-midi.



    Ceci dit, ce nouvel épisode est loin d’être désagréable si on est fan de la saga ou de ce genre de films gore. D’ailleurs à ce niveau ce n’est pas l’épisode le plus chargé en hémoglobine et séquences écœurantes de la saga mais les quelques pièges imaginés ici sont encore une fois inventifs et pourraient heurter les âmes sensibles. On retiendra notamment celui des doigts et de l’eau particulièrement imaginatif. En revanche, l’identité du tueur est facile à trouver pour qui est un minium attentif et logique. Quant à la toute fin, aussi abrupte soit-elle (et ouverte à de nouvelles suites), c’est le meilleur moment du film. Surprenant et aussi jusqu’au-boutiste que le film original avec le retour du fameux thème musical de la saga. En revanche, Chris Rock en tête d’affiche ne colle pas du tout l’univers de ces films. Et l’humour qu’il essaye d’y injecter sonne faux et agace. On préfère le reste du casting même si l’interprétation des acteurs n’a jamais été le souci premier dans ces films de série B. Malheureusement. On passe donc un moment de divertissement sympa mais un peu réchauffé et parfois cheap qui ne relancera pas forcément une saga moribonde. Un bon point : le fait de faire du tueur un vengeur pour les policiers corrompus est bien vu et d’actualité mais cela reste juste une ficelle de l’intrigue plus qu’un thème de fond, on reste dans la série B inoffensive. En résumé, ce nouvel avatar apparaîtra peut-être comme une petite madeleine de Proust revisitée pour les nostalgiques de ce tueur mythique du cinéma de genre. Avec encore une fois un bon point pour l’ambiance sale et malsaine propre à la saga. Sinon circulez y’a rien à voir!



    Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    L'AlsacienParisien
    L'AlsacienParisien

    Suivre son activité 498 abonnés Lire ses 1 396 critiques

    1,0
    Publiée le 30 juillet 2021
    Fan de films d'horreur, je ne pouvais qu'attendre avec impatience ce spin-off de la célèbre franchise "Saw". Et pourtant, il suffit de se dire qu'il s'agit du neuvième volet pour rebrousser chemin... Mais non, téméraire que je suis, je me suis persuadé que la réalisation de Darren Lynn Bousman, qui a déjà trois autres épisodes à son actif, est un gage de "qualité". Bien entendu, il n'en est rien car ce "Spirale" frôle la catastrophe. Si il m'a rappelé l'ingénieux thriller "Seven" pendant quelques minutes avec son atmosphère d'enquête policière tamisée et oppressante, il m'a aussi rapidement frustré du fait de ses grossières erreurs de montage et de scénario. Le choix de narration est totalement chaotique avec ses flashbacks redondants qui gâchent la tension et vendent très vite la mèche. Quant à la gestion psychologique de chaque personnage, elle est tout simplement bâclée (je me demande encore ce que Samuel L. Jackson vient faire là ?!), sans parler des motivations du tueur lors de la scène finale qui laissent clairement à désirer. Et l'inventivité des pièges s'avère aussi décevante et souvent trop invraisemblable et similaire... Mais le pire dans tout ça, c'est l'interprétation très ratée de Chris Rock dans le rôle d'un inspecteur de police désabusé, parlant toujours trop fort pour qu'on croit à sa tentative de composition dramatique. C'est certain que sa carrière d'humoriste ne l'aide pas à être crédible dans un film qui se veut aussi sombre et pesant, mais j'ai rarement vu un rôle principal aussi mal tenu... Ça sent le Razzie Award à plein nez, moi je dis ! De plus, "Spirale" n'établit pas de véritable lien cohérent avec la saga d'origine, ce qui aurait pu donner un sens à ce grand retour. Mais non, c'est du pur marketing qui n'essaye même pas de nous surprendre et de bousculer nos attentes. Cette renaissance est un recyclage vain, dispensable, se classant en bas de page aux côtés des pires films de la saga...
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 3 674 critiques

    1,0
    Publiée le 21 juillet 2021
    Ouille.... Il est loin l'héritage de Saw. Certes il y a des moments bien sanglants, quelques pièges sympathiques, mais bien loin de l'esthétique ou de la mise en scène de certains volets de la célèbre saga. Ce n'est pas comme ça qu'ils vont faire remonter la dégringolade des derniers films.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 741 critiques

    1,0
    Publiée le 24 août 2021
    Inutile de connaître ou d'apprécier la franchise Saw avant de voir Spirale : L'Héritage de Saw. Ne le regardez pas, tout simplement. Ou alors si mais pour aider nos exploitants à faire tourner la boutique. Payez la place et sortez illico. Sinon, attendez qu'il passe à la télé (ou en streaming) et loupez le. En matière de suite, ce neuvième opus réussit la prouesse d'être aussi mauvais voire pire que les 7 précédents.
    Imaginer Chris Rock reprendre en main la licence d'horreur, ça interpelait. Quand il s'est avéré que le comédien était également investi à la production et dans l'écriture, on était en droit d'espérer une belle surprise. Au lieu de ça, tous les efforts de Rock semblent mus par une pulsion de mort artistique jusqu'à faire oublier ses derniers bons travaux (Dolemite is my name, Fargo saison 4). Dans ce film, il est lancé dans un numéro indigne de son talent, à base de braillements hystériques, froncements de sourcils et plissements des yeux. Assurément, sa plus mauvaise prestation au cinéma. Après lui, le déluge ? Pas loin, entre Samuel L. Jackson en roue libre, Max Minghella aux portes du coma et une Marisol Nichols désabusée, aucun ne réussit à compenser le naufrage au premier plan. Car il ne se limite pas au jeu épouvantable de son héros. Saw n'a jamais brillé par la qualité de ses scénarii, soyons honnêtes. Sauf qu'ici, l'histoire est continuellement stupide et même le sous-texte sur les violences policières a tout du prétexte indolent vu ce qui en est fait.
    De retour à la franchise Saw après avoir signé les douloureux épisodes 2, 3 et 4, Darren Lynn Bousman a conservé les mêmes tics agaçants et semble s'être donné pour consigne de rendre hommage aux plus mauvais slashers. Comme de juste, la mise en scène est ringarde, avec ses accélérés moches, flashes du passé désuets, des effets sonores risibles, un montage imbitable et une photographie obscène. Spirale est d'une indigence cinégénique presque fascinante, à se demander où sont passés les 20 millions de dollars de budget. Pas dans les décors, vu la pauvreté de la chose (un bureau, un hangar vide, un appartement à peine meublé et un couloir). Ni dans les accessoires; comme en témoignent plusieurs flashbacks limite parodiques à coups de fausses moustaches et de casquettes à l'envers. Ni même sur le terrain du gore, le film s'échinant à radoter les sévices vus et revus dans les précédents.
    Dans un bon jour, on peut se contenter d'en rire (quelle marrade, il faut dire) et passer à autre chose. Par contre, si la journée était difficile, les 90 minutes perdues devant Spirale : L'Héritage de Saw seront aussi pénibles pour les yeux que les oreilles. Sans parler de l'estime envers Chris Rock. Sachez ce que vous risquez avant de vous y plonger.
    Cinévore24
    Cinévore24

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 191 critiques

    1,5
    Publiée le 3 juin 2021
    Même en y mettant un semblant d'intrigue policière et plein de filtres de couleurs différentes, Bousman (et ses effets putassiers) reste Bousman (et ses effets putassiers).

    Bref, passez votre chemin et rematez-vous plutôt l'original de James Wan, le seul volet qui vaille vraiment le coup, et de loin.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 457 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2021
    Ce spin off de la célèbre franchise se révèle particulièrement abouti. Sans s'affranchir des codes de la saga, Darren Lynn Bousman maitrise parfaitement son sujet et insuffle l'originalité nécessaire pour démarquer son film. Chris Rock livre une prestation exceptionnelle et les pièges sont toujours aussi géniaux que tordus.
    benitoberlon
    benitoberlon

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 718 critiques

    2,5
    Publiée le 8 juin 2021
    Mouais.... Juste moyen. Les qq pièges ne sont pas très novateurs. Le scénario est basique. spoiler: L'identité du tueur est devinée bien avant la fin pour qui regarde ça avec un minimum de jugeotte (Tueur = le seul qu'on ne voit pas se faire tuer)
    . Le final quant à lui n'a rien d'extraordinaire, Saw nous avait habitué (pas toujours il est vrai) à des twists et des fins un peu plus travaillés. Chris Rock en fait un peu trop, et Samuel L. Jackson a sans doute pris ce rôle que pour payer les factures. Pas nul, mais pas de quoi se taper les fesses par terre non plus.
    Alice025
    Alice025

    Suivre son activité 907 abonnés Lire ses 1 086 critiques

    2,5
    Publiée le 27 juillet 2021
    J'ai hésité avant d'aller le voir, en imaginant voir une nouvelle purge. Finalement je m'attendais à pire même si ce n'est non plus du niveau des anciens Saw.
    On est plus dans le côté enquête policière que film d'horreur avec un imitateur de Jigsaw. Il y a néanmoins des scènes de piège assez gores qui reflètent l'esprit de la saga.
    J'ai tout de même suivi l'histoire sans réel ennui, mais j'ai eu beaucoup de mal avec son personnage principal Chris Rock, qui a du mal à être crédible dans un rôle sérieux et qui exagère avec trop de mimiques.
    Un épisode qui n'apporte rien de nouveau à la saga et ne restera pas en mémoire, mais se regarde tout de même.

    http://cinephile-critique.over-blog.com
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 3 365 critiques

    2,5
    Publiée le 22 juillet 2021
    Neuvième volet de la série horrifique “Saw”, “Spirale : l’héritage de Saw” est un spin-off de la franchise, réalisé par Darren Lynn Bousman déjà aux commandes de “Saw 2, 3 et 4”. Un lieutenant et son nouveau partenaire enquêtent sur une série de meurtres macabres dont le mode opératoire rappelle celui de “Jigsaw”. Pris au piège sans le savoir, le policier se retrouve au centre d’un stratagème terrifiant dont le tueur tire les ficelles. Bien moins surprenant que les premiers volets, “Spirale” rate l’occasion d’offrir un nouvel élan à la franchise. Le nouveau tueur au puzzle est loin de faire le poids de John Kramer et ses énigmes ne sont pas convaincantes. De plus, le réalisateur semble vouloir suggérer ses pièges à torture plutôt que de nous en montrer véritablement les rouages. Il nous reste alors les quelques hommages rappelant la musique de l’univers ou la pièce menottée où tout avait commencé. Ce film d’horreur se laisse regarder sans pour autant être à la hauteur de ses aînés.
    D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 006 critiques

    3,0
    Publiée le 30 juillet 2021
    " Spirale : L'Héritage de Saw" 9 éme opus de la franchise horrifique est une suite qui se regarde . En effet même si l'histoire ne réserve plus aucune surprise et que nous sommes loin du niveau du premier opus, le scénario est toujours aussi diabolique avec des meurtres toujours aussi gore et violent et l'histoire surprend par sa dimension politique en dénonçant les violences policières aux Etats Unis
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top