Mon compte
    Why Don't You Just Die
    note moyenne
    3,7
    178 notes dont 24 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 24 critiques par note
    2 critiques
    11 critiques
    9 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Why Don't You Just Die ?

    24 critiques spectateurs

    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 797 critiques

    4,5
    Publiée le 15 avril 2020
    "Why Don’t You Just Die" s’est vu attribuer au PIFFF (Paris International Fantastic Film) 2019 la récompense de l’Oeil d’Or du meilleur long-métrage par les spectateurs, ainsi que le Prix des lecteurs de Mad Movies. C’est le premier long-métrage du réalisateur (mais aussi scénariste et monteur : excusez du peu !) russe Kirill Sokolov qui finalement me rappelle un certain cinéma espagnol complètement barjot ("Le Crime Farpait", "Action Mutante", "800 Balles", "Le Jour de la Bête", "Balada Triste", "Les Nouveaux Sauvages"). Alors, mérite-t-il réellement toutes ces récompenses ? Et bien soyons franc : oui, cette sacré petite péloche russe vaut sacrément le coup d’œil ! Sokolov nous présente donc un postulat de base aussi inattendu qu’intriguant (un jeune homme avec un marteau en main sonne à l’appartement d’une personne qu’il est décidé tuer) pour nous propose un incroyable jeu de massacre surboosté dans un lieux confiné : le bonhomme possède un univers particulier qu’il choisit de nous faire partager et dont les influences sont nombreuses (les films de genre, le western spaghetti, les pulps, l’exploitation, Quentin Tarantino, Sergio Leone, Park Chan-Wook, Sam Raimi). Et le spectacle qu’il propose est tout simplement hallucinant : Sokolov multiplie les trouvailles de mise en scène, à grands coups d’inserts et de variations d’échelles, afin d’exploiter le moindre recoin de son décor quasiment unique (95% du film se passe dans un appartement). Les multiples angles de vue ne sont jamais vains, et toujours mis au service du récit (comme cette impressionnante discussion filmée en travelling circulaire), les effets sont nombreux et extrêmement efficaces (travellings, plongées/contre-plongées, ralentis, colorimétrie flashy, saturation, cuts ultra rapides…). Tout dans le lieu, tous les recoins des pièces sont utilisés judicieusement au millimètre et tous les mouvements de caméra et effets de mise en scène apportent un rythme et une originalité à une histoire pourtant déjà vue : cette dernière évolue constamment et jamais le film n’est ennuyeux, on est scotché à l’écran pour savoir ce qu’il va suivre ! On accepte alors sans problème cet univers cinématographique à part entière qui possède ses propres lois, quelles soient cruelles ou comiques ; et on assiste presque avec complaisance au jeu de massacre qui se déroule sous nos yeux. D’ailleurs, l’une des forces du film est justement cette alchimie bizarre entre cruauté et comique : très rapidement on comprend que les protagonistes font preuve d’une résistance physique incroyable (vous vous souvenez du titre du film ?) : cette résistance permet d’enchaîner des scènes de combat d’une brutalité inouïe et d’un gore à outrance dont les personnages ne cessent de se relever malgré leurs blessures quasi fatales ! On a l’impression de voir une sorte de fusion insolite entre "Evil Dead" et tex Avery (qui a dit "Happy Tree Friends" ?! ^^) et on nage dans l’exagération la plus totale, le film se permettant tous les excès les plus hallucinants : spoiler: ça frappe au marteau, ça tire au fusil, ça fracasse la tête contre les murs, ça perce la chair avec des outils, ça projette des télés, ça plante au couteau, ça explose les dents et il pleut des hectolitres de sang
    ….et malgré tout ça, personne ne veut crever !!!! L’idée est absolument géniale car, en plus d’imposer une ambiance particulière qui sied bien à l’univers du métrage, elle permet de créer des idées de mise en scène et de l’humour à partir des personnages eux-mêmes qui subissent autant de cruauté. Parlons-en justement des ces personnages : ils sont tous plus tordus les uns que les autres qu’il s’agit spoiler: du mauvais père doublé d’un traître, de la fille gâtée et manipulatrice, du jeune couillon totalement soumis à ses sentiments ou encore du collègue flic volontairement corrompus
    …Ils sont égoïstes, insensibles, impulsifs et finalement c’est leur propre cruauté personnelle qui se retourne contre eux pendant tout le métrage. Cette critique de l’âme humaine est assez intéressante car elle permet d’expliquer l’outrance et la folie du spectacle auquel on assiste…mais Sokolov est tout de même assez malin pour y saupoudrer quelques critiques supplémentaires sur son pays comme l’opposition générationnelle entre jeunes et vieux et celle quasi politico-idéologique entre la jeunesse russe et les institutions de l’Etat soviétique. Les acteurs (qui sont d’ailleurs au nombre incroyable de 5 !!) portent le film sur leurs épaules et sont absolument formidables : bien entendu ils nous sont totalement inconnus, mais je ne cache pas que j’aimerais bien revoir le jeune Aleksandr Kuznetsov à l’avenir car il possède un je-ne-sais-quoi qui me plaît, un peu comme je l’avais ressenti à l’époque pour Ewan McGregor dans "Trainspotting". Après "Hardcore Henry", "Why Don’t You Just Die" nous prouve que la Russie possède bien elle aussi un sacré cinéma de genre, et finalement il mérite amplement sa sulfureuse réputation qu’il a obtenu au PIFFF 2019 : extrêmement maîtrisé et inventif, mélangeant habilement thriller et comédie ultra noire, le premier long-métrage de Kirill Sokolov est un véritable western déjanté et gore aux multiples rebondissements. Une incroyable petite claque que je ne résumerais que d’une seule façon : à voir A-B-S-O-L-U-M-E-N-T !!!
    Claudio M
    Claudio M

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    3,0
    Publiée le 30 mars 2020
    Massacre Tarentinesque en huit clos, gros plan à la Sergio Leone, musique à la Moriconne à voir en buvant une Vodka.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2769 abonnés Lire ses 5 263 critiques

    4,0
    Publiée le 17 avril 2020
    Sur le fond il s'agit d'un huis clos où quelques individus font montre de tout ce qu'il y a de plus vil en l'humanité, ils sont tous égoïstes et/ou insensibles (physiquement comme moralement !) dont seule se distingue la mère de famille. Mais la vraie force de frappe du réalisateur reste sa mise en scène, du travelling au ralenti en passant par les plongées/contre-plongées... etc... Une telle richesse dans la mise en scène permet d'exploiter à fond de cet appartement et de donner du rythme à cette histoire abracadabrantesque où le gore n'est qu'une conséquence de la violence sans limite des protagonistes. C'est à un tel niveau d'invraisemblances que le film tombe dans le tragi-comique absurde et jouissif, un concentré idéal du (sous-) genre. A voir et à conseiller et, en prime, un cinéaste à suivre...
    Site : Selenie
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 611 abonnés Lire ses 4 215 critiques

    4,5
    Publiée le 18 janvier 2021
    Comédie gore et déjantée qui m'a beaucoup fait rire. La situation est tendue dès le départ et ne fait que dégénérer. Plusieurs personnages entrent en scènes, nous les découvrons à mesure que l'intrigue avance et s'éclaire sur qui est qui et pourquoi ci et ça. J'ai beaucoup aimé l'humour noir et décalé du film. Les personnages sont très bons, les acteurs également, le tout est comme une pièce de théâtre.
    Acidus
    Acidus

    Suivre son activité 354 abonnés Lire ses 3 242 critiques

    3,5
    Publiée le 26 février 2021
    La Russie a-t-elle trouvé son Quentin Tarantino ? Ce huis clos jouant la carte de la comédie trashouille pourrait le laisser penser. Les parallèle entre Kirill Sokolov et le cinéaste américain sont nombreux même si le russe ne montre pas le même génie dans la mise en scène. Son film, complètement décalé, reste jubilatoire et on prend plaisir à suivre la confrontation de tous ces personnages qui débouche sur une véritable boucherie. C'est bête, absurde mais jouissif.
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 2 624 critiques

    3,5
    Publiée le 3 janvier 2021
    Ambiance Tarantinesque à la sauce russe ! C'est décalé, gore, dynamique, tendu. La réalisation est correcte, les acteurs sont bons, et les couleurs enivrantes. Le tout sur une BO juste énorme qui apporte de l'épaisseur au film.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 3 129 critiques

    3,0
    Publiée le 24 janvier 2021
    Un jeu de massacre sanglant et décapant, teinté d'humour à la sauce russe, qui rappelle un peu Tanrantino.
    Moimoi
    Moimoi

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 2 649 critiques

    3,0
    Publiée le 1 avril 2020
    Un thriller comique à la russe, c'est pour le moins original et mérite d'être souligné. C'est correctement joué, mais son principal intérêt est constitué par ses rebondissements relativement improbables.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 708 critiques

    2,5
    Publiée le 18 novembre 2020
    "Why don't you just die" est un amusant petit jeu de massacre. Certes le metteur en scène n'y va pas de mains mortes avec ses effets (ralentis, hémoglobines, musique...), ce qui peut être un peu fatigant à la longue. Mais globalement le côté ludique de la chose et l'abattage des acteurs emportent la mise.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 367 critiques

    4,5
    Publiée le 17 avril 2020
    J'ai vu un film... qui envoie du lourd, du très lourd... et c'est fait avec beaucoup de talent, de force et de cruauté... La réalisation est impeccable, et on va de surprise en surprise, dans une unité de temps et de lieux, mais avec des aller-retours dans le passé des différents protagonistes... Bilan, on reconstitue le film à coups de hache, de flingue et de transperçations ;)... Il y a tellement d'innovations, de trouvailles de mises en scènes, de rebondissement qu'on est submergés d'un côté jubilatoire immoral... La lumière, le cadrage, le jeu des comédiens... tout est parfait dans ce film...
    Hammerstorm
    Hammerstorm

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 564 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mars 2021
    C'est une très bonne comédie à huis clos. Ce film russe est petite bombe d'humour noir. Que ca soit au niveau des acteurs, de la réalisation au top, des scènes d'actions de qualités, ce film réussi tout ce qu'il entreprend. Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu une comédie aussi rafraîchissante. Un très bon film.
    yeuce
    yeuce

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 704 critiques

    3,0
    Publiée le 3 mai 2020
    Comment dire ....joyeuse histoire de fou, de l'hémoglobine en veux tu en voilà, le tout regroupé dans un un trois pièces.... étonnant .
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 884 critiques

    4,0
    Publiée le 8 avril 2020
    Un excellent feel-good movie sauce russe, entre le film pulp trash et le western urbain. Un spectacle jouissif !
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 9 235 critiques

    5,0
    Publiée le 11 avril 2020
    L'anti-héros du film est Matvei qui arrive dans un appartement familial de Moscou armé d'un marteau et d'une intention meurtrière. Sa cible est le détective voyou Andrei, le père de sa petite amie Olya. Mais le meurtrier chevronné Andrei peut sentir le danger à un kilomètre. On se croirait dans un Looney Tunes avec des couleurs vives de dessins animés. Sokolov est un cinéaste habile et un talent à surveiller. Tout comme Marius Waisberg (russe aussi) réalisateur du génial Hitler est kaput !. Je viens de lire les autres critiques qui osent comparer ce film a du Tarentino. Cela n’a rien à voir avec du Tarentino (je dis ça pour ceux qui n'aime pas Tarentino comme moi), car c'est cent fois supérieur...
    Shirokuromelt
    Shirokuromelt

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 355 critiques

    3,5
    Publiée le 1 avril 2020
    A défaut d'être malin (le déroulement se devine assez vite) le film est malicieux, malmène gaiement ses personnages, détourne des thèmes de Morricone, des plans de Léone, bref, le film s'amuse tout en soignant son écriture, certes simple mais efficace, et sa réalisation. Déjanté entre Tarantino et Guy Ritchie.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top