Mon compte
    Nana et les filles du bord de mer
    note moyenne
    1,8
    45 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Nana et les filles du bord de mer ?

    17 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    6 critiques
    3
    4 critiques
    2
    2 critiques
    1
    0 critique
    0
    3 critiques
    Bruno François-Boucher
    Bruno François-Boucher

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juillet 2020
    Réalisatrice de plusieurs moyens métrages et de "L’homme imaginé" avec Jacques Spiesser, Patricia Pardon nous offre ici une balade amoureuse en forme de chassé-croisé ayant pour cadre la petite ville du Crotoy en baie de Somme. Images lumineuses, comédiens de choix, mise en scène carrée aux accents d'Eric Rohmer, ce sont ces films-là qui nous touchent, de par leur authenticité en dehors des formatages. Une comédienne exceptionnelle, Sofia Manousha, irradie l'écran de par sa personnalité aussi intrigante qu'attachante. Le film est fait de ces petits riens de la vie où le temps passe entre désirs et désillusions au coeur d'allers et venues sentimentales fort bien agencées. L'humour n'y manque pas, venant contrebalancer les questionnements des uns et des autres en ces temps où garçons et filles tentent de se frayer un chemin pour trouver leur part d'identité. Le scénario est précis et les personnages particulièrement bien dessinés. Soulignons également la belle bande originale d'Arno qui n'est pas sans rappeler le tandem Jim Jarmush-Tom Waits. Vous ne regretterez pas le voyage.
    Bertrand Barbaud
    Bertrand Barbaud

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 245 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juillet 2020
    Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Réalisation simplette, scenario dérisoire, dialogues creux et bébêtes, comédiens approximatifs. Du réalisme plat à la française dangereusement proche d’un téléfilm régional du siècle précédent.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 184 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 6 mai 2021
    Entre le charme et la naïveté des élans primesautiers, Patricia Bardon se place résolument à l’écart des films du genre balnéaire que Rohmer ou Rozier ont pu évoquer. A son récit amoureux, plus que marivaudage, elle donne une liberté de ton et d’humeur incroyable. Alors qu’il est question de vengeance ! Celle de Nana à l’égard de son compagnon qui la plaque et va en entendre parler sur les réseaux du Net où la belle décide de conquérir le reste de la planète, ou presque. Ce sont des moment qui s’éparpillent et que l’on recolle comme on peut. Les bonnes idées du film aboutissent rarement, freinées par un scénario assez lâche et une direction d’acteurs tout aussi distendue. On effleure la légèreté des êtres, on se heurte à leur inconstance. Ce qui marque tout l’intérêt d’un film en manque de repères. La liberté de ton n’interdit pas le sérieux de l’application.
    Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
    Cappelaerec
    Cappelaerec

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 13 août 2020
    Un film dynamique, spontané et joyeux qui fait souffler un vent de fraicheur sur le cinéma français! Le film est servit par de jeunes acteurs plein de talent.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 708 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 25 août 2020
    Nana et ses ami.e.s s’aiment et se déchirent à l’heure des réseaux sociaux. Mathieu vient de quitter Nana. Pour se venger, elle s’inscrit sur une application de rencontres et décide de s’offrir au premier venu. Damien, son ami d’enfance, secrètement amoureux de Nana, l’apprend et s’inscrit à la même appli sous un pseudonyme.

    Citoyenne d’honneur du Crotoy, c’est sur les bords de la baie de Somme que Patricia Bardon a posé sa caméra pour filmer une bande de jeunes comédiens pleins de charme s’adonnant aux jeux de l’amour et du hasard.

    "Nana et les jeunes filles du bord de mer" a pour fil rouge les amours contrariées au temps d’Internet. Le thème est décidément à la mode. "#Jesuislà" ou "Effacer l’historique" l’utilisent sur le mode comique ; Nina… choisit quant à lui le registre de la fantaisie amoureuse.

    Le récit est ornementé de la musique épatante d’Arno qui réinterprète avec sa voix caverneuse, reconnaissable entre mille, le tube d’Adamo qui donne son titre au film.

    "Nana et les jeunes filles du bord de mer" n’est pas sans défauts. Les personnages sont trop nombreux ; la qualité de leurs jeux est inégale (c’est la jeune Laure Millet qui, dans un rôle secondaire tire le mieux son épine du jeu). Mais ce marivaudage touchant, qui louche du côté de Rohmer (on pense à "Pauline à la plage" ou à "Conte d’été") et de Rozier ne se pousse jamais du col. Alerté sur sa modestie revendiquée, le spectateur averti ne pourra que valider son résultat.
    Bolatin13
    Bolatin13

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 319 critiques

    0,5
    Publiée le 19 février 2021
    Une demie étoile pour les décors naturels du littoral de la Picardie.
    Succession de plans fixes qui évoque Tati.
    Mais il y a ARNO et sa musique dégueulante...
    Un peu de lesbos en pyjama, un travesti en pleine rue, des "chats" pathétiques au tél et sur ordis.
    Au secours!
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 146 abonnés Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 18 août 2020
    Un premier long métrage frais et sympathique, dans la lignée des cinémas de Rozier et Rohmer. Ce n'est pas le film du siècle, ni même de l'année, mais l'œuvre distille un charme réel et a la politesse d'être courte.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 707 critiques

    3,5
    Publiée le 20 août 2020
    Pour le plaisir de voir s'incarner cinématographiquement le talent du chanteur Arno. Parce que dans la simplicité, la position de femme déterminée et d'homme respectueux, dont la virilité ne serait pas synonyme de domination de sa partenaire. Parce que l'ambivalence est humaine, est même terriblement humaine, ce petit film mérite le détour. Avec simplicité, la cinéaste s'avance sur la scène de l'ordinaire dans des contrées peu exploitées. Elle s'appuie sur un quotidien, qui n'a d'exceptionnel que d'être représentatif de celles et ceux, que l'on ne montre pas et que nous rencontrons ici.
    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 90 abonnés Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 2 février 2021
    « Nana et les filles du bord de mer » est un mix entre « Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait » sorti un mois après et « Rendez-Vous » (The Shop Around the Corner, 1945) d’Ernst Lubitsch. Cette comédie dramatique à petit budget a en commun avec le premier ses bavardages de jeunes adultes sur leurs relations amoureuses et elle est, du deuxième, une variation moderne – les messages privés des sites de rencontres du web en lieu et place des échanges épistolaires – entre personnes du sexe opposé qui veulent se rencontrer pour aller plus loin. Le fond est intéressant sur l’évolution de la jeune génération qui privilégie désormais la relation physique au détriment des sentiments, par contre pour la forme c’est autre chose. Le film ne dure que 1h21 mais semble durer 3 heures, la faute à un scénario très léger, à une mise en scène monotone et à des décors peu engageants (un comble pour un film qui aurait pu mettre davantage en valeur les décors naturels extérieurs de la baie de somme). Heureusement, les acteurs peu connus mais bien imprégnés de leur rôle, quelques dialogues savoureux (« je couche avec n’importe qui mais je ne couche pas avec tout le monde ») et la musique d’Arno sauvent l’ensemble du désastre.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 10 critiques

    0,5
    Publiée le 11 octobre 2021
    1h17 de film pour ne rien dire au public. Des situations se succèdent a des coups d'un soir liés aux relations sur des messageries bidons sur Internet. Nana et les filles du bord de mer n'avait rien à présenter on est servis car on absolument rien d’intéressant. Des dialogues encore plus bidons des histoires d'amourettes déjà-vues et revues mille fois auparavant. C'est déplorable ce que ce film nous a offert ou plutôt nous a pas offert. Chaque personnages même les acteurs principaux ne sont que l'ombre d'eux ou d'elles-mêmes...
    Xybron
    Xybron

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 14 août 2020
    Excellente comédie de moeurs aux notes de Kaurismäki et aux ambiances de Kusturica... De la vérité profonde dans ces nonchalances amoureuses où chacun cherche sa voie à travers la vie et les réseaux sociaux. C'est beau, c'est lumineux et ça ne manque pas de piquant ni de rebondissements. Humour et malignité compliquent à merveille ces vies humaines qui se cherchent à travers leur relation aux autres. Patricia Bardon mène avec talent ce conte moderne et son actrice principale, Sofiia Manousha est tout simplement sublime! Sans oublier toute l'équipe qui rend ce conte choral et merveilleux.
    Et puis il y a la musique de Arno et les belles plages de la baie de Somme.
    A voir absolument.
    crapouillot
    crapouillot

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 48 critiques

    0,5
    Publiée le 3 février 2021
    Ennui mortel. Scénario plat, personnages fades. A trop vouloir faire cool et déjanté, les personnages se caricaturent. Ça sent un peu le film amateur d'été fait entre potes. Dialogues creux et ternes
    Rosa Weil
    Rosa Weil

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 14 août 2020
    Minimum de moyens, maximum de talents!
    Une pépite; ambiance Rohmérienne entre légèreté et profondeur, images sublimes de la Baie de Somme rythmées par la musique d'Arno, actrice à part entière du film...On se laisse emporter...
    Rosa Weil
    Gerard Lenne
    Gerard Lenne

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 20 août 2020
    Pourquoi la baie de Somme est-elle moins présente au cinéma que celle de Saint-Tropez ? Loin de justifier cette dissemblance, le film de Patricia Bardon nous conforte dans l’idée qu’elle est injuste et malvenue. Ici, Plein soleil n’est pas le bulletin météo mais le nom d’un bar, une maison commune où se rencontrent, se chamaillent et se cajolent les jeunes du coin – ce patelin, Le Crotoy, devenant le décor d’une comédie marivaudante, avec tout ce qu’il faut de déclarations, de malentendus, d’aveux et d’impatiences mal contenues.
    Héroïne de la fête, la bien-nommée Nana surgit à bicyclette, telle Bernadette Lafont dans Les Mistons, et nous entraîne dans une farandole rafraîchissante. On y déguste des moules sur un air de guitare sèche, la boucherie de la grand-rue vante son « agneau de pays », et un tracteur sillonne lentement la plage abandonnée… C’est avec un amusement doublé d’émotion discrète que Patricia Bardon observe son juvénile microcosme picard, où les traditions enracinées dans le terroir côtoient les mœurs nouvelles attachées aux sites de rencontres d’Internet. Jeux et mystifications innocentes, stratégies amoureuses, le tout scandé par la voix d’Arno comme par un chœur antique qui donne à l’ensemble son grain de nostalgie.
    Isabelle
    Isabelle

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2021
    Une histoire authentique avec des acteurs sincères. Le Crotoy et la baie de Somme sont filmés avec beaucoup de délicatesse. Un agréable moment, charmant et léger où le thème de l'amour, si douloureux parfois, est traité avec humour et clairvoyance.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top