Mon compte
    Parle avec elle
    note moyenne
    3,9
    8649 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Parle avec elle ?

    207 critiques spectateurs

    5
    75 critiques
    4
    67 critiques
    3
    29 critiques
    2
    15 critiques
    1
    12 critiques
    0
    9 critiques
    Starwealther
    Starwealther

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2022
    "Parle avec elle" fait parti des plus belles réussites de Pedro Almodovar, on va de surprise en surprise lorsque deux hommes se rencontrent à l'hôpital après que leurs amoureuses soient tombées dans le coma. Le réalisateur espagnol sait pointer du doigt les perversions et le côté sombre que le genre humain a en lui. Le personnage de Benigno en est le parfait exemple alors que Marco inspire la sagesse et l'honnêteté. Beaucoup de sentiments humains transpirent du cinéma de Almodovar dans cette ambiance chaude de Madrid, le cinéaste nous questionne sur la morale et surtout sur les codes moraux de notre société. Un très bon film signé Pedro.
    Mathilde Russo
    Mathilde Russo

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 53 critiques

    4,0
    Publiée le 16 mars 2017
    Une nouvelle fois un film parfaitement réussi d'Almodovar et recommandé par un cinéphile averti avec qui j'aurai aimé le partager. Une histoire qui reprend les thèmes de notre Espagnol favori : la femme, la chaire, les abus, le mouvement, la séparation. J'ai particulièrement adoré le court metrage muet ... quelle métaphore ! les prémices de 'la piel que habito'...chef d'oeuvre ultime.
    Jean-luc G
    Jean-luc G

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 648 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mai 2019
    Le grand connaisseur de l'âme féminine se laisse à investiguer les émotions masculines, la possible sensibilité à la danse (merci à Pina Bausch) pour certains d'entre eux. C'est puissant, dérangeant car le désordre psychopathique n'est jamais loin avec Almodovar, mais traité avec tact et humanisme. Deux femmes se croisent dans le coma, deux hommes se lient d'une improbable et réelle amitié. Un scenario en contrepoint de celui des Choses de la vie: quel tournant prend une vie quand on se s'est pas tout dit avant la disparition de l'être cher? Quelle maestria dans le tournage, quel montage fluide, le tempo juste, jamais de remplissage, mais pas d'agitation excessive non plus. Et cerises sur le gâteau, la prof de danse s'appelle Géraldine Chaplin, et Caetono entonne une divine version de la chanson cucurrucucu palomba. L'intrusion de la corrida dans l'histoire, qui ne plaira pas à certains, est brève et doit être respectée en tant que tradition espagnole, ici transgressée par une toréador dans un milieu machiste. Encore un film indémodable, plein de classe, malgré tout, son précèdent film Tout sur ma mère, reste pour moi en haut du podium. DVD2 - mai 2019
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 8 176 abonnés Lire ses 11 358 critiques

    3,0
    Publiée le 11 septembre 2018
    Solitude, amour, mort mais aussi douceur et malaise, mètaphores et sens cachès! Ce sont les thèmes majeurs de "Parle avec elle", rèalisè en 2002 par Pedro Almodovar! Et ce fut à sa sortie un nouveau triomphe (Oscar, Cèsar, Golden Globes...) pour l'enfant terrible du cinèma espagnol qui signe un drame virtuose plèbiscitè à la fois par le public et par la critique! De nombreux spècialistes diront que c'est le meilleur film qu'il est jamais tournè où deux hommes qui se sont croisès lors d'un spectacle de danse se retrouvent dans le cadre d'un hôpital en affrontant le même drame : le coma de la femme qu'il aime! Infèrieur à "Tout sur ma mère", le film est souvent saisissant, spoiler: surtout le court hommage en noir et blanc à "The Incredible Shrinking Man" de Jack Arnold!
    Une sorte de conte de fèes tragique dans un rècit qui utilise beaucoup de belles images! Se retrouver devant des personnages auxquels on ne s'attache pas toujours (Javier Camara manque cruellement de charisme par rapport à Dario Grandinetti), c'est le seul bèmol de ce beau film d'Almodovar au final èmouvant...
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 4 596 abonnés Lire ses 7 219 critiques

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2013
    C'est un bon film le scénario est bien écrit et arrive à nous surprendre avec un thème pas facile même si je trouve que ça manque d'émotion pour ma part. J'ai adoré Javier Camara et son personnage de Benigno qui est intriguant, complexe et travaillé car avec un tel personnage le film aurait pu prendre énormément de directions différentes et celle choisi n'est pas la plus facile mais Almodovar s'en sort parfaitement.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 490 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,0
    Publiée le 8 septembre 2016
    Je ne suis pas particulièrement fan de Almodovar mais il faut bien reconnaître le talent du bonhomme pour emballer des histoires incroyables. Abandonnant ses excès aussi bien visuels que dans l'hystérie de ses scènes de comédies, il dresse ici le portrait sensible de quelques âmes perdues. Visuellement, le film est splendide et nous réserve quelques beaux plans voire des séquences épatantes. En posant son cadre, il laisse naître l'émotion plus que le rire, nous plonge petit à petit dans le quotidien de ces personnages qui finissent par nous captiver avant de peu à peu nous attirer dans la toile et de dénouer les fils du destin de chacun. En bref, un beau film, sensible et émouvant qui plaira aux admirateurs du cinéaste mais qui pourrait bien convaincre certains réfractaires. D'autres critiques sur
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 2 786 critiques

    3,5
    Publiée le 18 octobre 2022
    Ce film que certains considèrent comme le meilleur de Pedro Almodóvar et sorti en 2002, est effectivement bon mais sans pour autant le considérer, personnellement, comme le plus réussi dans la filmographie du réalisateur. C'est ici l'histoire de deux hommes qui font connaissance à l'hôpital où leurs amours respectif sont dans le coma. Sauf que l'un des deux hommes, infirmier, est tombé amoureux de la femme pendant qu'elle était dans le coma, ce qui installe une relation malsaine. Mais ce n'est pas l'aspect le plus malsain du film puisque l'infirmier veut se marier avec, même dans le coma, et la viole. Encore une fois, le réalisateur touche à un sujet très sensible moralement, comme dans "Attache-moi" d'ailleurs, mais de manière très légère. Nous sommes ici du point de vue de l'infirmier, et donc du violeur, que le film tente d'excuser le comportement en nous le présentant comme une victime, transit d'un amour incompris. Alors effectivement, cela peut en rebuter plus d'un. Mais nous sommes avant tout dans un film d'Almodóvar et il ne faut donc pas tout prendre au pied de la lettre. Je veux dire que le réalisateur a toujours eu le dont d'aborder des sujets difficiles avec beaucoup de légèreté, de couleurs, ce qui déconcerte le spectateur. Ainsi, je ne vois pas le film comme étant l'apologie du viol ; comme dans "Attache-moi", nous sommes confrontés à une œuvre qui nous met face à nos propres contradictions : on arrive à s'attacher à l'infirmier malgré les faits graves qu'il a commis mais, d'un autre côté, on éprouve également du dégoût envers lui, pour les mêmes faits commis. Ainsi, le film peut-être vu comme une expérience au sens premier du terme dans laquelle le spectateur ressent des sentiments complètement antinomiques, ce qui est particulièrement intéressant ! En plus de cela, nous avons toujours l'excellente mise en scène du réalisateur qui vient magnifier tout cela. Concernant les acteurs, nous retrouvons principalement Darío Grandinetti, Javier Cámara et Rosario Flores qui jouent très bien. "Parle avec elle" est donc un bon film, sans pour autant être le plus abouti du réalisateur.
    joelle g
    joelle g

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 760 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2017
    Un sujet peu abordé : la mort cérébrale , le coma ....Almodovar s'engage à sa façon sur ce sujet et il excelle . C'est beau , intense , cruel , dérangeant .....mais également très optimiste .....
    Un de mes films préférés du cinéaste espagnol....
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 749 critiques

    2,5
    Publiée le 14 octobre 2016
    Almodovar fait parti de ses réalisateurs qui ont l'art et la manière de rendre n'importe quelle histoire passionnante. Dans Hable con Ella, le réalisateur fait ce qu'il sait faire de mieux. Deux histoires entre-coupés de flashbacks, de regroupement d'intrigue qui ne cessent de suprendre le spectateur, tout cela dans une ambiance vivante (hum terme à développer ici) et captivante. Pour ça rien à dire, quant au reste malheureusement on peine à y croire. Déjà cette histoire n'a aucune valeur quand on sait qu'elle n'est que fiction et impensable a retranscrire. Et puis alors suivant dans quel ordre on découvre sa filmographie, il arrive un moment ou on en marre d'attendre spoiler: le viol ou le matricide, ou le meurtre, plus classique
    qui dénoue le reste. C'est donc sur un sentiment mitigé que se conclue cette aventure Almodovarienne. Je ne peux pas valider cette grossière erreur qui fait l'intrigue même, cela dit il y a de jolies idées à noter. Notamment cette intro et cette conclusion à remettre ensemble. Puis un gros bonus au court métrage "L'amant qui rétréci" qui offre une belle périphérie et une vision bien amusante du culte que voue le réalisateur l'Espagnol à ses semblables du sexe opposé. Une gentille déception.
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 273 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mars 2020
    Un film très élégant, très subtil, très doux qui montre une facette du cinéma de Pedro Almodovar moins démonstrative, moins flamboyante, moins dynamique et pleine de vie et de mouvement que beaucoup de ses œuvre mais qui dévoile plus son hyper sensibilité. Comme souvent chez Almodovar il y a beaucoup de rôles et de beaux rôles féminins avec ce vivier incroyable d'actrices sublimes du cinéma espagnol mais ce film qui parle beaucoup des femmes met en lumière le parcours de 2 hommes qui vont se rapprocher par l'amour qu'ils portent à 2 femmes. 2 amours particuliers, 2 destins singuliers et une amitié qui va naître dans un hôpital chacun au chevet de leur bien aimée dans le coma. Ce film se concentre alternativement sur chaque histoire pour les amener à cette rencontre et à la suite de leur destin réciproque avec une issue dramatique pour l'un, dans une situation assez glauque il faut le dire, et l'espoir d'un nouvel amour pour l'autre. Mais si parfois l'histoire est glauque ou dramatique, Almodovar aborde tout avec sensibilité, finesse, douceur et pudeur, mettant en avant le sentiment amoureux plus que les amours eux même. Un très beau film, très délicat et remarquablement interprété.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juillet 2011
    J'ai aimé la richesse du scénario de Parle avec elle. Le film nous entraine toujours quelque part là où on ne l'attend pas. Tout d'un coup il y a quelque chose qui se passe, qui relance le film, qui le renforce, qui me fait l'aimer un peu plus. Almodovar m'a vraiment surpris à travers ce film. Je n'ai pas été bouleversé mais c'est tellement bien écrit...
    Après je n'ai pas adoré non plus, je ne sais pas pourquoi mais même si en général j'aime les films d'Almodovar (du moins les peu que j'ai vu), ils ne me transportent pas pour autant. Mais j'avoue que pour le coup Parle avec elle sort vraiment du lot (du bon côté) parmi les films que j'ai vu de lui.
    Scorcm83
    Scorcm83

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 508 critiques

    3,5
    Publiée le 28 mars 2016
    Ce que j'adore avec Pedro Almodovar, c'est qu'à travers ses films, on a pas seulement l'impression de s'être fait raconter une histoire mais d'avoir été litéralement au cœur d'une tragédie grecque. En effet, comme à son habitude, la narration du réalisateur espagnol se voit ornée de nombreux flashbacks et de sous récits qui apportent une grande richesse à son intrigue. De fait, le cinéaste arrive continuellement à nous surprendre grâce à des retournements de situations qui font progresser le récit, le pimentent, et captivent le spectateur.

    Ce *Parle avec elle* m'a donc beaucoup plu. Il ne s'agit pas de son meilleur film mais représente tout de même un bon point d'entrée dans la filmographie du metteur en scène castillan, cristallisant tout ce qui fait l'essence et le style si particulier de son cinéma. Il s'agit tout de même d'un cinéma d'auteur qui peut s'avérer assez hermétique, de part l'interprétation des comédiens. En effet, les films de Pedro Almodovar sont pétris de culture espagnole et ses comédiens peuvent parfois être à la limite du sur-jeu. Cela fait partie d'un style qui me plaît personnellement mais qui peut rebuter. Il faut donc y être préparé.

    Je le conseille vivement, pas au niveau d'un *Etreintes Brisées* mais un très bon cru au sein de son oeuvre. De plus, le casting est très bien choisi !
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 19 août 2019
    La complexité première du scénario accouche progressivement d’une histoire beaucoup plus simple que prévu. C’est la limite de beaucoup de films d’Almodovar, c’est ici presque un atout: la simplicité prend la forme d’une certaine épure mélodramatique, portée par le jeu tout en finesse de Javier Camara, pour aboutir à quelque chose qui ressemble à de la sagesse. Mais dans l’effort toujours renouvelé d’Almodovar pour atteindre l’équilibre entre kitsch et émotion, je continue de penser que seul Tout sur ma mère atteint vraiment son but et dépasse même de plusieurs têtes le reste de sa filmographie.
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 770 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2011
    Si la manie d'Almodovar à hacher parfois le récit, à accélérer ou ellipser certains détails m'a "désarçonner" durant le film, je dois reconnaître qu'il livre ici un superbe mélodrame. Tout d'abord, un thème surprenant, fascinant, auquel se mêlent magnifiquement amour et art. Le film se construit autour de 2 comas, pourtant ces comas se diffèrent en tout point. L'un marque la fin d'une relation, alors que l'autre en marque le commencement. Ainsi, folie et passion flirte ensemble, autour de ce personnage mystérieux et terriblement séduisant, Alicia. Autour d'elle aussi, deux personnages masculins à travers les yeux desquels on la voit. D'un côté Benigno, dont le trouble mental se dévoile peu à peu; de l'autre Marco, construit à partir de son passé. De là est extrait un récit beau et fascinant (le film dans le film, L'amant qui rétrécit est sublime) jusqu'à l'ultime provocation du réalisateur, géniale: l'assimilation du viol au don de vie.
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 802 critiques

    4,0
    Publiée le 2 octobre 2013
    Un film vertigineux mené de main de maître. Après Tout sur ma mère, on s'aperçoit qu'Almodovar a pris un virage radical. Parfaitement maître de son art, il décide de traiter des sujets profonds et s'attèle à des histoires enchevêtrées et temporellement complexes. C'est donc le cas ici et le réalisateur fait montre, dans cet exercice, d'une maîtrise époustouflante. Le scénario est déroulé avec une fluidité naturelle incomparable et le rythme est sublimement distillé. Encore une fois, le sujet est dérangeant et met à nu les tréfonds de l'âme humaine. Le propos est délicat, la caméra discrète, les plans sublimes... mais l'émotion est une peu restée à la porte pour moi. Tous les acteurs sont au diapason et délivrent une prestation excellente.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top