Notez des films
Mon AlloCiné
    Série noire
    note moyenne
    3,9
    3058 notes dont 180 critiques
    répartition des 180 critiques par note
    72 critiques
    55 critiques
    27 critiques
    15 critiques
    10 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Série noire ?

    180 critiques spectateurs

    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 759 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juillet 2020
    Venant d'un autre acteur, ça aurait pu rapidement tourner au ridicule, tant la performance de Patrick Dewaere est incroyable, démesuré et unique. Seulement voilà, tout est si fort, si assumé que ça fonctionne. Dans ce drame sombre, poisseux et flirtant avec l'absurde tout semble être fait sur mesure pour l'acteur.
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 509 critiques

    3,5
    Publiée le 6 janvier 2014
    Dès le départ, on est frappé dans ce classique du polar par l'aura de Dewaere. Toute l'ambiance va avec l'humour sentie : totalement noire. Série Noire est avant tout la rencontre entre deux êtres paumés, dont l'étrange Mona, qui marque les débuts de Marie Trintignan. Tout le long, le film apparaît comme la définition de la folie passagère. C'est en dehors de la raison mais totalement dans la loufedinguerie imaginative (dialogues, personnages, etc.). Ce genre de cinoche est évidemment référence pour un Bertrand Blier qui a dû largement s'en inspirer. Pas un chef d'œuvre, mais un bon polar.
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 541 critiques

    1,0
    Publiée le 23 décembre 2020
    Si le jeu de Dewaere est alléchant dans les premières minutes, plus on avance et plus son cabotinage constant et son manque de nuance plombent forcément ce film qu'il occupe de long en large. Pour le reste on observe un scénario finalement assez pauvre, au rythme décousu, d'une noirceur et d'une malaisance peut-être trop extrêmes.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 799 abonnés Lire ses 3 414 critiques

    5,0
    Publiée le 2 octobre 2009
    Toujours raté à la télévision, je l'ai enfin vu récemment ! Série noire est effectivement un grand film et LE film culte de Corneau. Mise en scène et scénario sont au couteau. L'ambiance est glauque au possible. L'interprétation de Dewaere est déjantée, celle de Marie Trintignant tout en finesse. Myriam Boyer et Bernard Blier les secondent avec bonheur. Un grand film noir.
    Bernard D.
    Bernard D.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 403 critiques

    1,5
    Publiée le 12 décembre 2020
    Fan de Patrick Dewaere, j’ai vu « Série noire » d’Alain Corneau que je n’avais pas vu lors de sa sortie en 1979. J’avoue avoir été déçu par sa prestation : il est pour moi trop criard, trop exubérant et trop théâtral dans ce film policier noir dont la trame reste finalement légère. Le personnage de Mona (Marie Trintignant) quasi-autiste est dérangeant avec un jeu d’actrice très moyen. Seul Bernard Blier, patron véreux du VRP loser qu’interprète Dewaere, tire son épingle dans ce film trop glauque. J’avoue mal comprendre pourquoi Patrick Dewaere qui en fait ici manifestement trop, a reçu le César du meilleur acteur alors qu’il excelle en termes de finesse dans bon nombre de ses autres films !
    vinetodelveccio
    vinetodelveccio

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 801 critiques

    3,5
    Publiée le 19 décembre 2012
    Un film de facture assez classique dans sa forme, teinté de surréalisme dans le propos, mais souvent convenu. Corneau délivre en effet un film classique et les situations sont somme toute un peu téléphonée. La trame principale du film est donc sans surprise, mais on est parfois cueilli par des scènes surréalistes qui opposent une société un peu folle face à un héros perdu et lui aussi un peu déjanté. Dewaere est excellent, il reste libre dans son jeu et apporte sa patte à un personnage qui aurait pu viré au sinistre.
    Philippe C
    Philippe C

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 722 critiques

    3,5
    Publiée le 19 décembre 2012
    Film assez noir, désespéré et désespérant montrant la descente aux enfers d'un type un peu psychotique évoluant dans un environement personnel et urbain un glauque. la première partie est un peu pénible par ses longueurs, mais se révèle utile pour expliquer la suite quand tout s'accélère et échappe au contrôle d'un Franck à la fois machiavélique, violent et tendre. Dewaere est éblouissant, Blier excellent.... mais Marie Trintignant m'a semblé un peu en deça.On l'exusera eut égard à son âge à l'époque.... et on ne peut que faire un lien virtuel entre ce film et son destin.
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juillet 2008
    Le film est aussi sombre que l'était Patrick D., il en est donc poignant et triste mais fait surmesure pour le talent de cet acteur de génie. En tout point remarquable.
    Jonathan M
    Jonathan M

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 349 critiques

    3,5
    Publiée le 14 mars 2017
    Un Dewaere complètement ingérable. Oscillant entre l'euphorie et la raison, drôle de personnage campé que par cet acteur de génie. Un démarcheur n'ayant pas vraiment le sens du commerce, trépasse dans sa vie jusqu'à nous faire rire. Il ne faut vraiment pas le provoquer. Il hésite entre la bonne conduite ou le lâcher prise, cherche la contradiction en lui même. C'est somme toute un bon niais, voir bon à rien. Éternel inquiet, c'est sa nature, Alain Corneau capte l'essence même de l'acteur : la folie.
    halou
    halou

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 530 critiques

    4,0
    Publiée le 19 octobre 2009
    Dewaere est impérial. Ce film déstabilisant est certes un très grand film dans la carrière de Corneau mais rebuttera bon nombre de spectateurs.
    Bertie Quincampoix
    Bertie Quincampoix

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 254 critiques

    4,5
    Publiée le 30 mai 2018
    Comment imaginer dans un même générique les noms de Patrick Dewaere, Georges Perec et... Marie Trintignant ? Pourtant, dans Série noire, la jeune actrice âgée d'à peine 16 ans donnait la réplique au premier, sur des dialogues (géniaux) de l'écrivain de l'Oulipo. Sorti en 1979, ce film culte d'Alain Corneau nous décrit la dérive complète d'un représentant de commerce minable (extraordinaire Dewaere dans le rôle de sa vie) qui va tout foutre en l'air au cours d'une sombre valse érotico-poético-absurde de 1h50 où la folie pure n'est jamais loin. Tourné à Créteil et Saint-Maur-des-Fossés, le long-métrage dresse aussi un portrait triste et désincarné de la France banlieusarde, à travers des paysages gris comme coupés du monde, qui agissent presque à la manière d'un miroir physique des angoisses existentielles et de la profonde solitude des personnages que l'on suit. À la fois drôle, d'une grande violence et totalement désespéré.
    Shékiinä .
    Shékiinä .

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 678 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2012
    Je n'ai pas aimé Série noire, même s'il porte bien son nom et qu'il n'y a pas tromperie sur la marchandise ; le film est bien sombre en effet. Je trouve qu'il n'y a pas de rythme et la mise en scène est minimaliste, elle aurait méritée un meilleur traitement car l'histoire est intéressante, c'est dommage . Néanmoins Patrick Dewaere m'a époustouflé ! Je suis resté bouche bée devant son interprétation ; il est tellement naturel et s'applique à fond dans son rôle comme s'il ne joue pas le personnage mais est le personnage. Ça fout les jetons.
    Francky S.
    Francky S.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 44 critiques

    4,5
    Publiée le 22 février 2013
    "Série Noire" aurait très bien pu s'intituler "Vie de Merde". Patrick Dewaere campe un Franck Poupart qui affabule, hurle, gesticule comme pour combler l'énorme vide de son existence engluée dans une réalité désenchantée. Alain Corneau signe ici un film magistralement nauséeux, un classique du film noir français à tendance réaliste.
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 580 critiques

    5,0
    Publiée le 29 août 2016
    Je suis claqué Jeanne… Réalisation Alain Corneau 1979 Frank Poupart est fatigué et Frank Poupart bascule dans la folie, doucement. On découvre un doux-dingue, paumé et attachant pour finir avec un psychopathe. Représentant de commerce, il trimballe sa valoche de porte en porte pour fourguer tout et n’importe quoi sans trop y croire. Sa femme Jeanne (Myriam Boyer) est aussi au bout du rouleau, la maison est un taudis, elle a oublié de l’entretenir depuis bien longtemps. Au hasard de ses ventes, Franck frappe chez la Vielle et rencontre la toute jeune Mona, à peine 15 ans. La tante maquerelle la vend au premier venu. Franck, « Poupé » pour les intimes, est troublé par la petite et l’histoire se met en place. Patrick Dewaere est au sommet de son art, un vrai numéro d’artiste en déséquilibre, il réinvente le dialogue, lui donne toute sa dimension. Il bouffe l’écran, sa gueule d’ange déchu et sa gouaille font de ce film un film culte. On déguste chaque plan, chaque roulade, chaque virage dans cette banlieue grise qui ressemble à un no-man’s land et où l’hiver semble régner toute l’année. La petite Mona est belle mais si étrange. Une jeune Marie Trintignant, mal dégrossie et quasi autiste mais c’est Dewaere qui porte le film et on reste fasciné par sa prestation. Andreas Tikidès (Andreas Katsulas) est un monstre de chairs et de muscles avec un coeur de géant et une âme d’enfant. La scène de biture avec Dewaere est inoubliable. On croise Bernard Blier, il est grandiose en patron roublard, cupide et charognard. Des dialogues au cordeau, des répliques intemporelles, du petit blanc un soir d’été sous la tonnelle: « …Makach-Bezef-Bono », « …The velours of the estomac… », « …Trou du cul sans fesse.. », « …pauvre con du dimanche… », « … chercher midi à 14h 15… », « …Je suis rentrée, j’avais la clef , c’est pas difficile… Alors toi si tu as un timbre, t’envoies une lettre…. » et j’en passe. Puis une fin tragique à la hauteur du scénario et d’une mélancolie qui part avec la déraison. Une BO qui souligne le film avec finesse. Alain Corneau et Georges Perec nous offrent un film incontournable et donne une touche à la Audiard à cette adaptation d’un roman plus que noir de Jim Thompson.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 4 mai 2011
    "Série noire" mérite amplement son statut de film le plus noir du cinéma français. Il le mérite tellement qu'il est désagréable à regarder. Dewaere signe sans doute sa meilleure prestation, il est totalement habité par son personnage ; ses scènes avec Bernard Blier sortent du lot, dialoguées avec talent par Georges Pérec. Je resterai plus mesuré sur la prestation de Marie Trintignant, deux expressions de visage et cinq phrases de dialogue (à peu près). Film marquant, sans aucun doute, à voir pour une certaine culture ciné, c'est indubitable, mais pas extraordinaire non plus, la faute à un scénario menu-menu et à une réalisation (à mon goût) un peu trop effacée.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top