Notez des films
Mon AlloCiné
    Série noire
    note moyenne
    3,9
    2984 notes dont 188 critiques
    répartition des 188 critiques par note
    75 critiques
    58 critiques
    27 critiques
    17 critiques
    10 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Série noire ?

    188 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5837 abonnés Lire ses 10 605 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2017
    Fabuleux chef d'oeuvre à la poèsie sombre, fascinante et tragique, qui prend aux tripes! Adaptè d'un roman de Jim Thompson, le film nous plonge dans l'univers de la banlieue! C'est le lieu urbain où l'aliènation est la plus forte! D'une très grande violence avec son ton dèsabusè, voire dèsespèrèe, c'est un lieu dèvastè où tout peut arriver! Dans ce dècor inconsolable, qui n'est pas connotè historiquement, Alain Corneau filme un personnage en totale libertè en donnant la prioritè à l'immense Patrick Dewaere, retraçant la dèrive de ce paumè pathètique qui se retrouve voleur et assassin par un dèrapage incontrôlè de sa chienne de vie! Sur les accords de Moonlight Fiesta de Duke Ellington, le cinèaste orchestre ce requiem pour un salaud dont la noirceur dèsespèrèe et l'ambiance intense lui vaut une interdiction aux - de 18 ans à sa sortie! Corneau adopte une technique qui permet de suivre constamment ce pauvre type et donne à "Sèrie noire" l'aspect du reportage! Enthousiasmè par le rôle du loser Frank Poupart, Dewaere, totalement imprèvisible, fougueux et ècorchè, avait perdu 10 kilos pour incarner cet anti-hèros qui sombre dans le crime aux côtès de Marie Trintignant, beautè ètrange, sombre, le regard noir et profond, dans le difficile rôle d'une adolescente quasi autiste! Contrairement à l'impression que Patrick donne à l'ècran, tout ce qu'il fait sur le film ètait extrêmement travaillè! En mythomane menacè et dangereux, Patrick se montre fantastique de bout en bout dans ce cauchemar poisseux et signe la plus grande performance d'acteur de tous les temps! il faut le voir se frapper le front sur le capot d'une bagnole, refusant d'être doublè et ne voulant aucun trucage! Comme le soulignait Bertrand Tavernier, on sort de cette "Sèrie noire" complètement èpuisè et lessivè, comme si l'on avait rèellement participè à tout ce qui venait de se dèrouler sur l'ècran! Assurèment l'un de mes films prèfèrès...
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 450 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2013
    Un film qui porte bien son nom. Difficile d'avoir une ambiance plus "noire" que dans "Série Noire". Tout est gris, sale, moche, triste et déprimant. On a pour seul décor la banlieue parisienne, avec ses immeubles en construction et ses terrains vagues boueux, les personnages sont tous des loosers finis, des rebuts de la société profondément antipathiques. Alain Corneau signe ici son film le plus intense et offre à Dewaere son plus beau rôle. Série Noire n'est ni plus ni moins qu'un pur chef d'oeuvre du cinéma français comme qu'il en existe peu.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 222 abonnés Lire ses 2 350 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2019
    Un bon polar noir réalisé et coécrit par Alain Corneau. Adapté d'un roman de "Série noire", son scénario assez bien ficelé nous conte une belle et cruelle histoire. La mise en scène d'Alain Corneau est solide, avec des décors de banlieue délibérément sinistres et une BO transcrivant sur transistors les tubes de l'époque avec Cloclo et Sheila. Ce Drame magnifiquement interprété nous offre la belle présence de Marie Trintignant, du charismatique Andreas Katsulas (Tickidès le marginal), et une participation extrêmement efficace de Bernard Blier. Quant à Patrick Dewaere, il se révèle magistral dans le rôle principal. Il porte le film avec le rôle sur mesure d'un type manipulateur paumé qui "veut avoir l'air".
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 1 678 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2014
    drame noir avec une ambiance malsaine, triste, grise tout est gris noir dans ce film, la photo, le temps, les maisons, les appartements, les personnages on sent le malaise du début à la fin DEWAERE excellent film assez décalé
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 899 critiques

    5,0
    Publiée le 13 février 2009
    Sans en croire nos yeux, on retient son souffle en suivant l’engrenage infernal qui conduit ce malheureux représentant de commerce à explorer les tréfonds de l’âme humaine dans une banlieue sordide. Force est de constater que Patrick Dewaere était tout simplement le meilleur acteur français de tous les temps, sensible, engagé, perturbé mais tellement humain. Le summum du film noir français !
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 582 critiques

    5,0
    Publiée le 1 février 2013
    La première image de "Série noire" annonce tout le reste du film sans un seul mot. On y voit une voiture garée sur un terrain vague, sorte de no man's land où se détachent quelques immeubles HLM dans le fond. Patrick Dewaere arrive, et se met à jouer au jazzman et au cowboy sur fond de "Moonlight Fiesta" par Duke Ellington. Un personnage solitaire qui va refuser de s'enfoncer dans la boue de sa réalité. Bien entendu, il ne pourra pas changer son destin, il restera prisonnier de ses rêves. Mais il luttera, et nous embarquera avec lui dans sa folle tentative. Une danse absurde mais pourtant très touchante. Alain Corneau choisit intelligemment de ne pas lâcher son personnage de Frank Poupart, et de laisser libre son formidable interprète, l'inoubliable Patrick Dewaere. Il réalise ici une prestation tout simplement monstrueuse. Les mots manquent pour exprimer à quel point l'acteur se donne corps et âme, se sacrifie pour le rôle. Peut-on encore appeler ça du "jeu"? On a l'impression qu'il serait capable de réellement mourir devant la caméra. J'ai rarement vécu ce genre d'impression. Un Dewaere complètement fou donc, qui en vient presque à faire oublier la mise en scène, voire les autres acteurs, pourtant très bons. Corneau cherche à faire oublier sa caméra, mais son travail de cadrage est néanmoins très réussi, je pense entre autre à l'utilisation de l'espace, qui enferme les personnages, jouant avec les différences intérieur-extérieur. Mais dans l'ensemble, donc, Corneau cherche à faire oublier la caméra pour donner à Dewaere une liberté d'expression, qu'il exploite à merveille. Vu comme ça, on pourrait croire que le film tend à être déprimant. Pas tout à fait, selon moi. Bien sûr, on sent que le personnage ne pourra tout à fait vaincre la réalité, mais le film refuse de se présenter comme naturaliste. Série noire cherche à créer le décalage, avec les folies de Dewaere bien sûr, mais aussi avec l'utilisation de la musique et des dialogues. La musique me semble être un personnage à part entière : jazz ou chansons françaises, souvent écoutées directement via une radio, créent un contraste avec la réalité des personnages. Ce parallèle atteindra bien sûr son paroxysme lors d'une scène mémorable ( spoiler: lorsque Frank récite des paroles rêveuses juste avant de commettre un meurtre ). Les dialogues sont un autre atout incontestable de ce long-métrage. L'écrivain Georges Perec a réussi admirablement à créer le décalage par la force du langage. Jouant avec les mots, l'argot, la contrepèterie, les anglicisme entre autres, il donne une dimension presque surréaliste au personnage de Poupart, qui contraste magistralement avec la réalité du monde autour de lui. Et bien entendu, Dewaere semble être le seul à pouvoir faire claquer ce genre de réplique. On a l'impression de toujours revenir à l'acteur. C'est bien lui qui porte tout le film sur ses épaules. Voilà peut être comment conclure sur ce film : un one-man-show vers l'enfer.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 3 020 critiques

    2,5
    Publiée le 19 décembre 2008
    Un type de cinéma qui a beaucoup viellit trop marqué par son style de jeu, sous speed , à l'extrème. Il date, mais dans le mauvais sens du terme, il lasse , il ne restera pas comme un film intemporel. Bien sûr Dewaere est formidable dans ce rôle de déjanté, peut-être même trop , on sait maintenant qu'il était sous influence de "produits stup.." à l'époque .Ceci explique cela. Bien sûr c'était un acteur énorme , il porte le film sur ses épaules. Blier est déjà le monument qu'il deviendra plus tard , immuable de dérision et de comique par l'absurde. Myriam Boyer est superbe, On ne se rappellait plus la "jolie poupée" qu'elle était à l'époque. On comprend que les metteurs en scènes tombèrent amoureux d'elle. Et puis c'est touchant de voir sa ressemblance avec son fils désormais plus célébre qu'elle : Clovis Cornillac. Vraiment un très grand rôle pour elle, au sommet de son art. Marie Trintigant est surprenante en adolescente autiste. c'est malheureusement la mise en scènse qui est trop marquée et cette ambiance "actor's studio" for real , qui a mal passé l'épreuve du temps. Un film culte à l'époque , qui aujourd'hui n'est plus qu'un bon film : témoignage d'une époque.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 2 septembre 2014
    Il est vrai que Dewaere en fait des tonnes mais en même temps le film est construit sur lui, le scénario est assez faible et Corneau peut lui dire merci. Un bon film tout de même vraiment noir.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3287 abonnés Lire ses 7 267 critiques

    2,0
    Publiée le 1 octobre 2010
    Il est vrai que le début du film ait se faire intrigant et séduisant tant la rupture de ton avec les polars habituels est évidente. On sent ainsi bien cet ambiance poisseuse, grise, déprimé et déprimante qui pèse sur l'oeuvre. Hélas, si Corneau arrive à garder ce rythme jusqu'au bout du film, c'est en définitive ce qui fait défaut au film. L'ensemble finit par se faire vraiment pesant (pour ne pas dire ennuyeux), qui plus est peu aidé par des personnages tellement pathétiques qu'ils nous est quasiment impossible de nous attacher à eux. Dewaere livre alors il est vrai une prestation intéressante, mais cette dernière est tellement en rupture avec le reste du film qu'elle en devient plutot lassante. Reste quelques bonnes scènes (toutes celles notamment avec le toujours magistral Bernard Blier) et ce ton qui pourrait donc nous séduire, mais le film parait en définitive tellement méandreux qu'il nous est vraiment difficile de l'aimer. Un bon film peut-être, mais emballant, certainement pas.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 803 critiques

    5,0
    Publiée le 19 novembre 2014
    Alain Corneau n'a jamais tutoyé d'aussi près les étoiles. D'abord parce qu'il avait entre les mains le joyau brut, l'acteur somme, celui qui vous rappelle que derrière le personnage il y a un petit homme de chair à vif et d'os éclaté, écorché vrai, qui donne toujours tellement plus que ce qu'on lui a demandé... Qui finit le tournage exsangue comme après un combat de boxe dantesque. Evidemment Patrick Dewaere prend toute la place et porte le film sur ses frêles épaules; Mais reconnaissons aussi que Corneau parlait comme personne le langage du Film Noir et avait parfaitement compris et su restituer l'univers ténébreux de Jim Thomson. Série Noire est un sommet du genre. A redécouvrir fissa fissa !
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,0
    Publiée le 14 décembre 2013
    L'idée de base offerte dans le synopsis me tentait puis finalement une fois dans le film ça semble bien différent, on se retrouve avec Franck qui vit une triste existence assez ennuyeuse dans un job de représentant de commerce . On est plongé dans la banlieue parisienne, triste et morose avec sa grisaille, dépressive avec ses paysages très laids . Coté ambiance c'est sombre a souhait dans un décor qui colle parfaitement, pourtant dans cette descente aux enfer sur fond de folie et d'amour il y a comme une pseudo dose d'humour qui n'a pas trop sa place et c'est là le point noir du film car il y avait de quoi offrir un vrai polar sombre et sérieux . Ceci donne lieu a des dialogues sur-écrits qui en font des tonnes et deviennent rapidement lourds et agaçants . Patrick Dewaere a beau être bon il en devient vite ennuyeux a hurler a tout va et semble parfois bafouiller et se laisse aller en roue libre essayant de se rattraper a chaque instant . Marie Trintignant qui est l'équivalent d'un Ryan Gosling a ne pas exprimer le moindre sentiment et a ne jamais parler, elle se dévoile malgré un physique angélique un charisme d'huitre qui fait tache avec seulement trois lignes de dialogue sur 2h . Ce drame social a beau offrir une ambiance poisseuse et déprimante dans des décors qui le sont tout autant le symbole culte me dépasse un peu et les hurlements durant 2h m'ont vite donné mal au crane .
    Sir Boris G.
    Sir Boris G.

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 130 critiques

    2,0
    Publiée le 1 novembre 2016
    Ce film a été mon film de chevet, quand j'étais un ado pseudo-baudelairien... Un film qui prend aux tripes ? Sûrement, comme beaucoup de films de Deweare. Mais est-ce la déchéance de Franck le personnage ou de Patrick le comédien à laquelle on assiste ? Et qu'on ne me réponde pas à cette question en me disant, "justement, c'est ça le génie de Dewaere". Si l'on pouvait dire de Brando "il ne joue pas, il vit ses personnages", c'est qu'il était un exceptionnel acteur, capable de mettre sa sensibilité et ses blessure personnelles au service de ses personnages qu'il habitait véritablement, on ne peut le dire de Dewaere. Pour moi, Dewaere n'a pas cette distance qui fait qu'il s'offre au personnage, c'est le personnage qui offre à Patrick l'occasion de faire du Dewaere, c'est très différent bien qu'il soit de toute évidence lui aussi un écorché vif comme Brando. Pour illustrer le propos, le fait qu'il mette dans ce film un vrai coup de boule dans sa bagnole ne me fait pas penser que c'est une performance d'anthologie.. Dewaere est au départ un acteur digne du plus grand respect mais je trouve que lui qui était le symbole de la jeunesse en quête de liberté et d'authenticité dans Les Valseuses s'est brûlé les ailes dans la vie comme à l'écran en devenant sa propre caricature, s'enfermant dans ses propres failles. Ici comme souvent, l'histoire est pas mal phagocytée par le dit "authentique" Patrick qui se donne en spectacle d'une manière prévisible. Un début sur le fil du rasoir, un basculement qui commence par un cri typé (pour ne pas dire stéréo-typé), une recette éculée dans sa filmographie. Beaucoup placent ce film comme un de ses chefs d'oeuvre ultimes pour sa grande noirceur, pour cette même raison, je le juge plus sévèrement que les autres de ses films moins jusqu'au-boutistes. Aucune nuance et bien peu de suspens à l'horizon
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1333 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2011
    Si le cinéma français ne devait se résumer qu'en quelques films, celui-ci figurerait sans aucun doute dans la liste. Corneau nous décrit un univers noir, poisseux où le désespoir est le seul luxe que l'on peut se permettre. Le scénario tiré d'un roman du génial Jim Thompson est brillant avec de magnifiques dialogues tragi-comiques. La mise en scène est irréprochable et Patrick Dewaere est tout simplement flamboyant dans ce film où il trouve son meilleur rôle. Un chef-d'œuvre, une grosse claque cinématographique dans la gueule, c'est du grand art.
    lilybelle91
    lilybelle91

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 914 critiques

    2,0
    Publiée le 7 janvier 2013
    Un polar très seventies d'une noirceur terrible et d'un glauque à déprimer le plus enthousiaste des spectateurs ! A réserver aux fans d'un Dewaere habité et possédé par son rôle !!!
    Samuel  S.
    Samuel S.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 499 critiques

    4,5
    Publiée le 12 janvier 2013
    Un film sombre porté par un Patrick Deweare complètement habité par son personnage, livrant ainsi une inoubliable composition d'acteur. Encore un grand film signé Alain Corneau.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top