Notez des films
Mon AlloCiné
    All Or Nothing
    note moyenne
    3,7
    165 notes dont 34 critiques
    répartition des 34 critiques par note
    3 critiques
    10 critiques
    10 critiques
    8 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur All Or Nothing ?

    34 critiques spectateurs

    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 1 597 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2018
    S'il flirte parfois dangereusement avec le misérabilisme, ce film de Mike Leigh nous fait plonger dans le quotidien d'une famille ouvrière anglaise avec une sensibilité rare. C'est simple, à la fin du film, on a l'impression d'avoir toujours connu les membres de cette famille. C'est d'une immersion totale, la 3D n'a qu'a bien se tenir, le cinéma est un art qui favorise l'empathie et ce film serre le coeur, il faut dire que Mike Leigh est l'un des plus grand portraitistes actuels et il ici toujours accompagné de sa troupe d'acteurs habituels (avec l'entrée de Sally Hawkins en jeune allumeuse de quartier) et de son équipe technique (superbe bande originale). Un film qui dit tout des difficultés du quotidien et qui parvient à rendre hommage au coeur et au courage des "gens ordinaires".
    Szerelem
    Szerelem

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 513 critiques

    3,0
    Publiée le 7 avril 2012
    "All or nothing" est un film qui vous plonge dans les vies croisées de familles souffrant de divers problèmes sociaux, chômage, rupture familial avec les parents, alcoolisme... pour nous offrir en spectacle des gens profondément malheureux dans des situations pathétiques. Heureusement, même si leurs situations restent misérables, ces 3 familles continuent de vivre avec leurs espoirs et la réalisation le leur rend bien en évitant les mièvreries, malgré quelques écarts parfois. Résultat, on a droit à plusieurs scènes franchement poignantes, dont la plus forte reste la confrontation entre Penny & Phil. D'un point de vue strictement technique, ce drame pâtit énormément de son rythme très lent ainsi que de son manque de rebondissements, d'autant qu'il dure près de deux heures. Le spectateur n'échappe donc pas à l'ennui, mais s'il a du flair, il saura apprécier la mise en scène travaillée tout comme la musique. Quant à l'histoire, elle se révèle émouvante, et on s'attache rapidement à la plupart des personnages grâce au casting impeccablement choisi mais on regrettera que certains aspects soient complétement éludés à la fin. Une fin déroutante puisque n'aboutissant pas à une conclusion logique : le spectateur crée sa propre fin à son goût. A voir une fois, il y a pas mal d'erreurs qui nuisent à sa qualité.
    HAL9000-Computer
    HAL9000-Computer

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 270 critiques

    3,0
    Publiée le 25 juin 2012
    Apparemment une belle et tragique dénonciation de la misère britannique, le film est assez lent voire creux et à la limite de tomber dans le mélodrame. Selon moi, on est dans une réelle dénonciation des conditions de vie des familles pauvres qui ‘ont du mal à joindre les deux bouts’. Timothy Spall est bien dans le rôle, celui d’un père de famille honnête et voulant faire de son mieux pour aider au paiement des loyers et des charges de la vie courante. Chauffeur de taxi, c’est le personnage principal du film et celui par qui les émotions passent le plus notamment sa déprime (toujours hébété, il ne met même pas sa ceinture dans son taxi), c’est aussi un fidèle de Mike Leigh. Certes, les personnages sont attachants (essentiellement celui de Phil) et on note un souci du réalisme bien présent mais peut-être pas autant que Loach pourrait le faire. Outre ce fait que Leigh se hisse difficilement à la hauteur de Loach, il apitoie trop souvent le spectateur sur le sort du quartier défavorisé de banlieue : longs silences tragiques, violons tire-larmes, cumul des problèmes (tabac, alcool, chômage, avortement, dépression, obésité, agressivité). Préférez un bon Ken Loach comme ‘It’s a free world’ par exemple à moins que vous soyez à fond dans les drames.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 511 abonnés Lire ses 3 465 critiques

    4,0
    Publiée le 17 février 2018
    Comme Ken Loach, Mike Leigh plonge avec sa caméra dans le quotidien des classes populaires délaissées de la Grande Bretagne des années contemporaines et postérieures à la gestion libérale prônée par Margaret Thatcher ensuite peu ou prou confirmée par ses successeurs. Moins directement militant que celui de Ken Loach, son cinéma aborde les problèmes par le biais du portrait intimiste. "All or nothing" sorti en 2002 est certainement un des films les plus sombres du réalisateur qui à travers le sort d'une famille et de leur voisinage dépeint la misère sociale qui hante les cités HLM de la banlieue de Londres. Cette mise à nu d'une réalité que personne ne veut voir Outre-manche comme en France, a poussé une partie de la critique à taxer Mike Leigh de "misérabilisme larmoyant", estimant les personnages caricaturaux et surtout le point de vue du réalisateur partial du fait d'une accumulation de cas sociaux et de névroses jugée peu réaliste. Il est vrai qu'entre Phil (Timothy Spall) son époux chauffeur de taxi mutique et démissionnaire, Rachel (Alison Garland) sa fille obèse, femme de service dans une maison de retraite qui s'évade de sa timidité en dévorant des livres dans son lit, son fils Rory (James Corden) pareillement obèse qui s'est réfugié dans l'oisiveté et l'agressivité, Penny (Lesley Manville) peut éprouver les pires difficultés à gérer un quotidien qui lui incombe complètement. S'ajoute à cette famille dysfonctionnelle un voisinage composé des amies de Penny en proie aux mêmes difficultés pimentées d'un alcoolisme ravageur. On peut penser il est vrai, que le tableau brossé par Mike Leigh est un peu chargé. Mais c'est mal connaître la triste réalité des territoires déshérités de nos démocraties occidentales que de vouloir penser que les situations exposées dans "All or nothing" sont exceptionnelles ou relèvent simplement du fantasme. La volonté du réalisateur est sans doute de démontrer via cette succession de vies fracassées ou annihilées que l'environnement est un facteur déterminant pour amplifier ou minorer l'évolution néfaste des névroses. La preuve en est faite par le malaise cardiaque du jeune Rory qui aura un effet cathartique sur une famille en pleine décomposition, retrouvant par cet évènement dramatique le sens des priorités. Mike Leigh a beau saisir la balle au bond pour offrir un coin de ciel bleu à cette famille où le manque de communication est la cause de l'enlisement des rapports, il fait montre d'un jugement sans appel sur les perspectives qui sont offertes aux classes populaires par le libéralisme pratiqué par les gouvernements qui se succèdent en Angleterre depuis l'avènement du thatchérisme. "All or nothing" par son parti-pris intransigeant n'est sans doute pas le plus harmonieux des films de son auteur mais sûrement son plus incisif.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1602 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2012
    Mike Leigh,cinéaste social par excellence,dans une chronique intense,assez juste et émouvante,mais qui n'est pas si sobre que cela."All or nothing"(2002)lui permettait de retrouver certains de ses acteurs fétiches,Lesley Manville et Timothy Spall en tête.Ils forment un couple usé par le temps et la routine,qui se débattent dans le marasme économique quotidien,tout en ayant de grandes difficultés avec leurs 2 enfants obèses.Ils ne savent plus montrer leur amour,sauf si un évènement peut les réunir...Leigh s'intéresse aussi à 2 autres familles,avec des problèmes d'alcoolisme,de grossesse ou de dignité.Son film,qui part bien,finit par céder aux sirènes du sentimentalisme.Si le misérabilisme est évité,le trait est trop forcé sur le désenchantement des banlieues londonniennes,et certaines séquences sont trop étalées(son péché mignon).Malgré tout,cette chronique intimiste est saisissante,et ces gens simples apparaissent comme de véritables héros,qui à force de tomber ont l'habitude de se relever.Ces gens qui se comprennent sans paroles,et Leigh n'a pas besoin de trop en dire,pour qu'on comprenne tout.Pudique.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 131 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2012
    Un film incroyablement touchant et vrai. Un film qui nous touche par son interprétation, par sa musique, ses silences, ses moments, ses scènes de la vie que chacun de nous peut connaître. C'est vraiment magnifique, violent aussi !!
    Uncertainregard
    Uncertainregard

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 267 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2019
    Entre tout et rien, Mike Leigh nous a vraiment tout fait dans cette chronique sociale et familiale de grande qualité. Un quartier de banlieue pauvre, une galerie de personnages attachants et délirants subissant les contraintes des difficultés économiques du pays dans un esprit caricatural mais un fond très réaliste. Timothy Spall mène la danse dans une dépression impressionnante autour d'une ribambelle de très bons acteurs se déchirant dans des joutes verbales d'une grande intensité. C'est pas gaie mais sincère et profond et j'avais rarement vu une mise en scène aussi parfaite pour suivre ce très bon scénario. Comment une famille sur la mauvaise voie, prête a éclater, va tendre vers un peu d'optimisme à la suite d'un événement poignant et bouleversant. La fin mélodramatique est un peu excessive et n'aura pas su me tirer la larme à l'oeil mais on n'était pas loin...
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5554 abonnés Lire ses 10 542 critiques

    4,0
    Publiée le 14 avril 2012
    Encore une rèussite à ranger sur le compte du rèalisateur anglais Mike Leigh qui continue plus que jamais son exploration de l'Angleterre d'aujourd'hui! C'est un film magnifique qui tente de nous montrer qu'il est quand même bien compliquè de vivre, et de bien vivre, dans un monde humainement et socialement difficile! Même si le film est très sombre, il y a malgrè tout dans le final cette lueur d'espoir qui ressemble a de l'optimisme! Les comèdiens sont irrèprochables! A commencer par Timothy Spall, pathètique en chauffeur de taxi dont le mariage coule avec sa femme, caissière, jouèe admirablement par Lesley Manville! Le couple mène une vie trop tranquille jusqu'à ce que leur fils, obèse, soit hospitalisè d'urgence! On peut compter aussi sur la belle Sally Hawkins en allumeuse et la formidable Helen Cocker en jeune femme battue! Avec un humour dèsespèrè, Leigh signe une oeuvre particulièrement belle et attachante où la malchance et les petits soucis quotidiens tournent au systèmatisme! Mais au bout du tunnel, il y a une chose qui s'appelle l'espoir...
    kibruk
    kibruk

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 874 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juillet 2010
    Film dans la grande tradition du cinéma anglais, "All or nothing" ne véhicule pas de critique sociale comme sait si bien le faire Ken Loach en se concentrant sur une thématique particulière. Mike Leigh montre de manière plus générale la misère des travailleurs pauvres - si nombreux dans nos riches sociétés capitalistes - pour qui les loisirs, les vacances et la consommation sont un luxe inaccessible. Il se focalise sur des destins misérables au risque de sombrer dans le pathos mais arrive finalement à y échapper au moment le plus inattendu pour donner à son film un nouvel éclairage fait d'espoir et d'amour.
    lucyinthesky4
    lucyinthesky4

    Suivre son activité 214 abonnés Lire ses 102 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2008
    Mike Leigh possède une capacité impressionnante à dessiner des personnages vrais et attachants et à les filmer toujours à la bonne distance. Jamais misérabiliste ni complaisant, se gardant bien de juger qui que ce soit, le cinéaste observe avec tendresse des gens délaissés par le système, tristes jusque dans les profondeurs de leur être mais qui pourtant peuvent faire surgir ici et là l'amour, l'espoir et la tendresse les plus bouleversants. À cet égard, les comédiens, tous extrêmement justes, sont à féliciter. On n'oubliera pas de noter la qualité exceptionnelle des dialogues, tour à tour drôles et émouvants. Voilà ce que devrait toujours être le cinéma social.
    Claricewins
    Claricewins

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    2,0
    Publiée le 10 septembre 2010
    Film un peu lourd, mais un souci de réalisme et d'authenticité qui se dégage du film. Les interprétations sont excellentes, la mise en scène soignée, mais c'est long et assez dépressif, et on attend avec impatience "l'incident" mentionné dans le synopsis. Dommage que les histoires secondaires aient été mises de côté après cet "l'incident".
    Backpacker
    Backpacker

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 780 critiques

    2,5
    Publiée le 17 décembre 2006
    Trop de noirceur et de longueurs affectent durablement ce nouveau long-métrage de Mike Leigh. Fort et même trop réaliste... A tel point que les spectateurs dépressifs préféront s'abstenir de visionner ce film...
    Serge K
    Serge K

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 260 critiques

    2,5
    Publiée le 8 février 2012
    Dommage, la longueur finit par tuer ce bon film, les situations sont trop caricaturées, j"ai "tenu" les 2h grace à la superbe musique...
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 2 682 critiques

    3,0
    Publiée le 25 mars 2020
    La vie monotone d'un chauffeur de taxi déprimé. Une chronique familiale intime et bouleversante qui déborde d'humanité mais qui souffre de quelques longueurs et tombe légèrement dans le larmoyant, malgré une interprétation excellente. A noter la présence du tout jeune James Corden.
    Claude DL
    Claude DL

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 106 critiques

    2,5
    Publiée le 23 juillet 2020
    Ce film est agréable dans sa dernière demie heure, où le positivisme pointe enfin le bout de son nez, ce qui veut dire que durant une heure et demie on est dans le total misérabilisme avec cette famille qui s’étiole de tristesse dans son HLM. Autrement, le jeu des acteurs est remarquable de justesse, et le moment où le couple s’explique après le problème cardiaque de leur fils, précisément à une demie heure de la fin, ne peut laisser indifférent, et c’est d’ailleurs ce qui sauve ce film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top