Notez des films
Mon AlloCiné
    Un Américain bien tranquille
    note moyenne
    3,1
    55 notes dont 20 critiques
    répartition des 20 critiques par note
    1 critique
    8 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Un Américain bien tranquille ?

    20 critiques spectateurs

    thethythy
    thethythy

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 434 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Il s'agit d'un film assez particulier qui oscille entre film policier et film dramatique mais sans aborder vraiment l'un ou l'autre genre. S'il s'agit d'un drame de la jalousie, l'histoire est assez banale, et s'il s'agit d'un policier l'intrigue est trop mince et la narration ne ménage aucun suspens. En tout cas, on retrouve bien le style de Mankiewicz fait de beaucoup de dialogues.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2106 abonnés Lire ses 5 650 critiques

    1,0
    Publiée le 4 mai 2013
    L'histoire est intéressante et intelligente mais le film a mal vieilli, le rythme de la réalisation est lente et sans être réellement ennuyeux, tout cela traîne. Mankiewicz a réalisé d'autres films nettement plus passionnant.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    1,0
    Publiée le 29 décembre 2009
    Ce n’est certes pas le meilleur Mankiewicz, loin s’en faut. Ce cinéaste, parfois intéressant (Le Château du dragon, Le Reptile), a touché au sublime en une occasion (Le Limier) et a côtoyé le pire à quelques reprises (On murmure dans la ville, Cléopâtre). On est ici franchement dans la troisième catégorie. Le film a le défaut type de Mankiewicz, c’est-à-dire qu’il est bavard, très bavard, trop bavard… tellement qu’il en devient la plupart du temps insupportable. De plus, le film a mal vieilli et les procédés de narration utilisés apparaissent comme autant de grosses ficelles. Difficile à mon sens de porter un œil intéressé sur cette œuvre très mineure d’un cinéaste inégal.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mars 2010
    Il arrive parfois qu'un réalisateur ne donne pas sa pleine puissance... C'est la cas ici avec Joseph L. Mankiewicz, qui, en adaptant à l'écran un des chefs-d'oeuvre de Graham Greene, peine à retranscrire l'atmosphère particulière (néo-catholique) de l'écrivain anglais. Le résultat n'st pas à la hauteur et ne parvient que très rarement à décoller, la faute en incombant aussi à l'interprétation indigne du grand Mankiewicz
    Val_Cancun
    Val_Cancun

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 764 critiques

    3,0
    Publiée le 26 février 2014
    Saïgon, 1952 : la guerre d' Indochine bat son plein un peu plus au nord. Un journaliste londonien d'âge mûr vit une romance avec une jeune autochtone depuis 2 ans, lorsqu'apparaît dans le paysage un très jeune américain idéaliste, affilié à une association caritative. Rapidement, une rivalité s'installe entre les 2 hommes pour obtenir les faveurs de la belle. On retrouve dans ce drame de Mankiewicz la dimension bavarde qu'affectionne le réalisateur, au travers des dialogues argumentés qu'échangent les 2 protagonistes, à propos de la guerre, la politique, l'avenir du tiers-monde, mais aussi de leur conception de la vie et de l'amour. Un film riche en réflexions métaphysiques, donc. En revanche, "A quiet american" a vieilli au niveau de l'intrigue policière et géopolitique, qui paraît trop mince et trop linéaire pour passionner vraiment.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 368 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juillet 2019
    Film d'espionnage sur fond de romance, ou bien l'inverse, "The quiet American" est adapté du romancier Graham Greene, ancien espion durant la 2nde Guerre Mondiale, et à qui on doit aussi le fameux "Le 3ème homme", adapté quelques années avant par Carol Reed. spoiler: En fait, ce qui ne va pas, c'est le scénario choisit par les producteurs, qui ont rajouté à la dernière minute une scène explicative entre l'inspecteur français et Fowler, et qui explique que le fameux Américain du titre n'était pas un espion, mais un brave type. Pourquoi le complot contre lui, si ce n'est pas xénophobie ou cruauté gratuite ? Une telle erreur de scénario n'est le genre de Mankiwicz, orfèvre de la discipline s'il en est. Narré en un long flashback (figure de style habituelle de Mankiewicz), avec un trio d'acteurs bien en phase, avec notamment Audie Murphy dans un de ses meilleurs rôles, face à Michael Redgrave et l'italienne Giorgia Moll, en objet de convoitise. Claude Dauphin, qui joue l'enquêteur français, il est également très bon. Mais voilà, la mise en scène peine à dynamiser un scénario qui s'enlise, et le film ennuie un peu. Dommage. D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 269 abonnés Lire ses 3 555 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2016
    Un homme inoffensif et qui convoite la fiancée d'un autre se révèle être un espion. Savant mélange d'amour et d'espionnage au temps du colonialisme à Saigon. Le film dans sa dernière partie se développe davantage sur le mystère de cette mort étrange qui avait ouvert le film.....Le suspense est complet lorsque l'homme se retrouve seul dans la ville. Et l'histoire d'amour se ternit avec les pleurs de la femme lorsqu'elle apprend cette mort..... Film passionnant et filmé avec une grande maîtrise.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1274 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2015
    Adaptant un roman de Graham Greene, Joseph L. Mankiewicz met une fois de plus son talent de scénariste et de réalisateur au service d'une histoire nous plongeant dans certains recoins de l'âme humaine. Soit l'histoire d'un journaliste anglais durant la guerre d'Indochine ayant une liaison avec la belle Phuong et voyant mal l'arrivée d'un américain plus jeune venant bouleverser sa relation. Comme toujours chez le cinéaste, c'est bavard mais toujours juste avec une couche de cynisme qui en dit long sur certains personnages. Ici, c'est Michael Redgrave qui vole la vedette aux autres, l'acteur étant parfait dans le rôle de ce journaliste se sentant délaissé. Superbement mis en scène et bénéficiant d'un contexte historique fort, le film en dit long sur l'être humain et la fin est tout à fait réussie.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 511 abonnés Lire ses 3 465 critiques

    4,0
    Publiée le 19 décembre 2017
    Mankiewicz dans ses œuvres, adaptant avec brio Graham Greene. Tout se joue autour de l’étude du comportement du journaliste en poste à Saïgon au début de l’intervention américaine. Ce journaliste anglais magnifiquement interprété par Michael Redgrave est pris dans un tourbillon amoureux qui l’amènera à trahir ses idéaux de neutralité en proie à une jalousie qui monte crescendo au fur et à mesure qu’Audy Murphy avance ses pions. Beaucoup de thèmes sont exposés dans le film : la relation entre un homme d’âge mûr et une jeune femme, l’éthique du journalisme, la cohabitation des nationalités dans un pays en guerre, la trahison des idéaux ,…. Vraiment un film riche sans aucun manichéisme, chose rare chez les cinéastes américains de l’époque. On vit vraiment le dilemme de cet homme qui jusqu’au bout tente de rester le gentleman anglais qu’il a toujours été mais qui finit par succomber à ses pulsions meurtrières quand l’occasion lui est fournie au nom de la défense de l’intérêt supérieur. Le jeu d’Audy Murphy souvent décrié est plutôt juste et son air guindé accentue d’autant la portée horrible du geste de Redgrave. A noter une apparition très brève d’un Bruce Cabot en fin de carrière et la prestation toujours très distinguée de Claude Dauphin qui représente ici le passé colonialiste de la France en Indochine.
    Jipis
    Jipis

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 360 critiques

    3,5
    Publiée le 15 janvier 2012
    Le triangle amoureux au bout du monde sur fond de résistance Vietnamienne contre l’occupation Française sert de fond de commerce à ce film assez bavard mettant en concurrence différents comportements amoureux. L’un parachuté ne possédant rien susceptible de quitter les lieux du jour au lendemain aime plus par plaisir en considérant une faune locale féminine soumise comme une garniture domestique réservée à la besogne et à la bagatelle à qui l’on promet sans y croire une seconde un investissement que l'on ne désire pas. L’autre à l’image d’un chien dans un jeu de quilles apporte des données nouvelles plus axées sur le long terme mais ces bonnes intentions dans le domaine des sentiments cachent une personnalité secrète. Voila en quelques mots les bases de ce film au déroulement méticuleux éveillant sur son négatif un journaliste manipulé, lâche et hypocrite. Une joute acharnée entre une caricature amoureuse transpirante et soumise à l’opium et un investi au discours matrimonial plus sécurisant mais nanti d’une personnalité à découvrir le tout managé par un inspecteur surfant entre compassion et machiavélisme. La femme en fera les frais.
    il_Ricordo
    il_Ricordo

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 407 critiques

    4,5
    Publiée le 22 janvier 2012
    Un Américain bien tranquille est un film particulier. Joseph L.Mankiewicz adapte un célèbre roman de Graham Greene. Une lourde atmosphère se dégage de ce film qui se déroule exclusivement au Vietnam, les personnages, tiraillés par la jalousie, se font face mais ne paraissent pas s'affronter directement. Audie Murphy trouve dans le personnage de "l'américain" son meilleur rôle, et son rival, Michael Redgrave, angoissé et inconstant, est excellent en journaliste incapable d'épouser la femme qu'il aime, et se la fera prendre par l'américain, même après la mort de celui-ci. Un Américain bien tranquille est loin d'être une romance, et les problèmes politiques qu'il met en exergue, à propos des attentats en Indochine, suivaient de près l'actualité du moment. Dans certaines scènes particulièrement prenantes, telles que l'explosion du mirador, Un Américain bien tranquille se révèle être l'un des témoins les plus évidents du talent de mise en scène de Mankiewicz, cet intellectuel qui savait, rien que par les dialogues et la direction des acteurs, tendre les nerfs de ses spectateurs comme des cordes de violon.
    BlindTheseus
    BlindTheseus

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 2 566 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mai 2009
    L'original du remake: il est étrange de revoir ces descriptions douces amères d'une époque pré-guerre à laquelle personne ne croit - et qui d'ailleurs ne se déroulera en rien selon les normes prévues -, outre il est vrai une attente un peu longue.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1759 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 9 décembre 2009
    Une oeuvre profondément pessimiste à la mise en scène particulièrement subtile et intelligente, c'est le moins qu'on attend d'un brillant cinéaste comme Joseph L. Mankiewicz. On peut reprocher à l'ensemble d'être parfois un peu trop bavard mais il est facile de pardonner ce défaut tellement l'art du réalisateur-scénariste pour écrire des dialogues étincelants fait une fois de plus des merveilles. La réalisation technique quand à elle est à l'image de son réalisateur c'est à dire soignée et élégante. Audie Murphy est aussi étonnant que convaincant dans un contre-emploi, l'actrice italienne Giorgia Moll parvient sans mal à nous faire croire qu'elle est asiatique, mais c'est sans conteste l'excellent Michael Redgrave qui se taille la part du lion. On parvient sans mal à s'identifier à son personnage et à comprendre ses motivations ou ses sentiments. Comme dans tous les films de Mankiewicz, le final est très réussi du fait qu'alors on aurait dû le voir venir, il arrive à nous surprendre et nous laisse totalement coi. Du grand Mankiewicz.
    logan morpheus
    logan morpheus

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 332 critiques

    4,0
    Publiée le 5 décembre 2010
    Chef d'oeuvre incontesté, ce film est resté dans les annales sans doute pas sans raison: Avec ses dialogues finement ciselés et sa description de l'occupation abusive d'un pays par des troupes colonialistes, on reste sans voix par la veulerie et la concupiscence érigé au rang d'art comme le terrorisme d'Etat (avec la morale de l'argent) et le fait que tout résistant doit être immédiatement humilié et torturé. La fin tragique ou l'on découvre surtout qui sont les vrais méchants est d'ailleurs inoubliable sinon plus qu'actuelle, avec bien sûr la mort de l'agent double Phuong.
    vadorbane93
    vadorbane93

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 557 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mars 2009
    Encore un superbe film de l'un des plus grands réalisateurs de son temps. Inférieur au grand mélodrame de douglas sirk, il n'en reste pas moins convaincant grâce à un scénario des plus habiles.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top