Mon compte
    40 ans, toujours puceau
    note moyenne
    2,4
    7586 notes dont 364 critiques
    répartition des 364 critiques par note
    25 critiques
    81 critiques
    75 critiques
    88 critiques
    45 critiques
    50 critiques
    Votre avis sur 40 ans, toujours puceau ?

    364 critiques spectateurs

    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    3,0
    Publiée le 14 septembre 2017
    Steve Carell a pris du retard ! La mission dépucelage est en route, il est maintenant temps pour ce grand ado de devenir un homme. "40 ans, toujours puceau" nous présente les déboires d'un personnage à la virginité maladive. Tantôt drôle, tantôt attendrissante, il faudra avant tout adhérer à l'humour de cette bande (Steve Carell, Paul Rudd, Seth Rogen et même Jonah Hill qui fera ici une brève apparition) pour apprécier un tant soit peu cette comédie. "Allez, bonne bourre".
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 517 critiques

    2,0
    Publiée le 28 décembre 2011
    Une comédie facile, aux allures de déjà vu et avec son lot de blagues crades et lourdingues. Pas toujours drôle, pas toujours intéressant et manquant cruellement de rythme. Mais il faut reconnaître que niveau acteurs on est bien servis et on s'attachera facilement à eux. Seulement comme l'histoire ne suit pas vraiment derrière, on ressort avec un goût amer et un fort sentiment de frustration, comme s'il manquait cruellement quelque chose au film. Au final je me demande même si ce n'est pas tout simplement le cas.
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 939 critiques

    2,5
    Publiée le 7 novembre 2007
    Le sujet est amusant, Steve Carrell, également coscénariste et coproducteur exécutif, mène cette comédie potache de manière complètement décalée et attachante. On rit beaucoup, mais on peut regretter que le sujet n'ait pas été traité avec un peu plus de subtilité. De ce fait, c'est parfois (très) lourd, surtout au niveau de certains dialogues se complaisant dans la vulgarité la plus totale. Néanmoins, l'ambiance reste sympa, et certaines comme l'épilation sont particulièrement hilarantes. Sympa mais aurait pu mieux faire.
    JamesDomb
    JamesDomb

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    40 ans, toujours puceau est une comédie beaucoup plus mature que les pochades genre American Pie ou Road Trip. Dans le role titre Steve Carell explose enfin aux yeux du grand public. Cela fait près de cinq films qu’il me fait délirer et je suis vraiment content qu’il accède enfin au premier role. Co-écrit par Carell lui-meme, The 40 Year-Old Virgin commence certes par une érection (!) mais malgré les « fuck » toutes les deux secondes, le film ne tombe jamais dans la vulgarité gratuite. Le scénario propose une vision assez juste sur le célibat des quadragénaires et n’est en aucun cas le récit d’une quete sexuelle. Les personnages sont finalement à la recherche de l'’amour et du bonheur. Steve Carell définitivement nouvelle star comique possède une palette d’émotions insoupçonnées souvent rare dans ce genre de production. A ses cotés, la sexy Catherine Keener s’en donne à cœur joie dans la comédie. Carell retrouve son complice de "Anchorman: The Legend of Ron Burgundy", Paul Rudd. Les seconds roles sont désopilants (Seth Rogen, Romany Malco), quelques scènes notamment celle de l’épilation (à hurler de rire) sont très réussies. On rit énormément, on est meme ému ce qui est une véritable surprise. On pense bien sur aussi aux Farelly mais je trouve que cette comédie est beaucoup mieux écrite, plus réaliste et plus mature que leurs films. Une comédie très réussie.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 116 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Une bonne comédie portée par le très sympathique Steve Carell et qui, malgrès les apparences, ne ressemble pas du tout aux films comme American Pie grâce à un humour un peu plus mature et à des dialogues vraiment droles...
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 935 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mars 2009
    Le premier film de Judd Apatow offre à Steve Carrel son premier rôle important dans un film et surtout dans une très bonne comédie. Le rire est présent mais le bouchon n’est pas poussé assez loin. Dommage.
    Mac Foof
    Mac Foof

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 170 critiques

    4,0
    Publiée le 19 octobre 2008
    Un film réjoussant, drole, qui tombe rarement dans le graveleux!
    Une bonne surprise donc, avec mention spéciale à Steve carrel absolument génialissime en looser qui fait tout pour que ca ne se sache pas et une Catherine Keener qui joue très juste.
    clément d.
    clément d.

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 779 critiques

    3,5
    Publiée le 13 juin 2012
    Une fois de plus Judd Apatow est à la réalisation avec sa troupe déjanté !
    Sujet inédit cette fois ci à travers l'histoire ( trépidante ) d'un puceau cherchant à se débarrasser de ce fléau . Les gags font mouche , ces " anti-héros " nous font sourire et bien entendu on est touché par cette fresque humaine !
    Apatow dieu vivant !
    Stephane H
    Stephane H

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 42 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2014
    C'est LOURD , souvent VULGAIRE , un humour au raz des pâquerettes pour ados boutonneux alors que mon adolescence est très loin derrière moi ...
    J'AI ADORE !
    Peu importe le flacon , pourvu qu'on ait l'ivresse , et rien que pour le passage de l'épilation (réalisé sans trucage) qui m'a fait verser des larmes , je mets ses quatre étoiles à ce nanar !
    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    2,5
    Publiée le 6 avril 2011
    Malgré le titre bas de gamme qui annonce un pur navet à la American Pie, le film se regarde plutôt bien et m'a même fait beaucoup rire. Heureusement, je l'ai vu en VO pour pouvoir rire à la moindre réplique de Steve Carell, un acteur qui me fait marrer à un point pas possible avec ses mimiques et sa façon de parler. Le film ne tombe pas dans trop de clichés et le personnage principal est plus touchant qu'autre chose. De nombreuses vannes qui semblaient mal parties se retrouvent géniales lorsque c'est Steve Carell qui les balance (comme lorsqu'une fille lui vomit dessus et qu'il reconnait ce qu'elle a bu dans la soirée, assez inattendu et drôle). Bien sûr, le film n'est pas un chef d'oeuvre loin de là (très loin) mais le personnage est attachant et même si la fin est ultra-prévisible, le déroulement du film n'est pas convenu, lui. Les personnages sont amusants et on ne tombe jamais dans l'humour vulgaire des American Pie (que j'exècre). Je m'attendais à un bon gros navet et finalement le film est plus intelligent qu'il n'en a l'air, surtout dans la démarche du personnage principal (on aurait pu croire qu'il allait être un gros pervers en manque, alors que pas du tout, il est introverti et a appris à vivre avec son statut de puceau). Bien sûr quelques vannes sont nulles mais dans l'ensemble le film se démarque des comédies bas de gamme et parvient même à émouvoir (Steve Carell a également ce don). Bref j'ai passé un assez bon moment.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 694 critiques

    0,5
    Publiée le 30 juin 2008
    Mais qu'est-ce-qui m'a pris de regarder une m... pareille ? L'envie de voir, en attendant autre chose, un film profondément crétin et vulgaire avec un humour en-dessous de la ceinture ? Ben, apparemment c'est ça ; pourtant, je vous jure que j'étais conscient de mon acte... Enfin, les remords ne serviront à rien, j'ai bel et bien perdu une heure de mon temps (je n'ai pas eu le courage d'aller jusqu'au bout) devant cette bouse. Si certains teen-movies d'abrutis se sont parfois révélés être d'étonnantes surprises (je pense à un "40 jours, 40 nuits" pas si pitoyable que ça), la grande majorité (dont celui-ci fait partie) sombrent très vite dans le néant, faute d'humour. Dès le générique, on sent que les vannes vont être potaches et on se met à craindre que la niaiserie soit téléphonée ; malheureusement, c'est bien ce à quoi on aura droit autour d'une histoire faussement drôle (en fait, le concept peut faire sourire avant que le traitement ne referme très vite l'expression de votre visage) lamentablement déroulé... Les Jacky sont de sortie, pas de doute là-dessus : les discussions de comptoir fusent entre des blagues à deux balles d'un état d'esprit proche de je-m'amuse-bien-avec-mes-copains-avant-d'aller-voir-bobonne. Entre deux bières et quatre Mc Do, les scénaristes nous ont pondu un triste reflet de l'Amérique profonde : celle qui croit être assez ouverte au sexe pour en rire naturellement (avec un humour je vous dis pas !) mais qui se révèle au fur et à mesure du film de plus en plus réactionnaire, bien attaché à sa morale de mes deux, à ses valeurs traditionnelles qui n'ont pas tant évolué que cela depuis quelques décennies et qui ont même une fâcheuse tendance à régresser. C'est moche, ça pue, ça s'exporte et ça marche : voici en gros la désastreuse conclusion que l'on peut faire à propos de "40 ans, toujours puceau", un navet comme Hollywood en produit des masses, à la qualification intellectuelle absente mais néanmoins titulaire du label "100 % puritain". Berk.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 569 critiques

    2,0
    Publiée le 24 mai 2012
    40 ans toujours puceau se voit comme un teen movie dans lequel on met des adultes. Car de ce thème apparemment très cher aux americains qui est la perte de la virginité qu'on voit dans, pfioou, on ne sait plus combien de films déjà, la seule once d'originalité vient du fait que ce n'est pas un lycéen pré-pubère qui veut tremper le biscuit avant d'aller à la fac, mais un vieux qui a raté le train. Bon après, c'est bien tout, car on rentre dans les plus gros clichés de cette Amérique qui se donne constamment l'impression d'être hyper sexualisé mais comme toujours, ultra puritaine. Les gags sont drôles, y'a de bonnes trouvailles. Point assez positif : Steve Carell se montre attachant, il n'est pas dans l'excès, on peut pas en dire autant de ses compères un peu lourdingue mais sympathiques dans le fond. Mais on est bien plus souvent dans l'effet démonstratif et poussif que des blagues de fond. Peu importe, ca aurait pu faire son effet. Et la première partie du film est assez positive, on peut rire. Par contre, ca foire complètement dans la seconde, et on retourne dans tout les travers americain du puritanisme. Tout ceux qui semblent avoir une vie sexuelle active sont présentés comme des gens assez dérangés et peu fréquentables (ils auraient pû écrire en rose pétant "En gros, ces gens ne sont pas des modèles, ne faites surtout pas comme eux"), tandis que la fin c'est le ponpon, où on nous apprend que le sexe c'est pas important, qu'il vaut mieux un belle amour bien mielleux, bref quittons le pseudo trash pour du très beau, très propre. Dommage, y'avait du potentiel, et c'était bien partis.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    1,0
    Publiée le 4 mars 2009
    Quarante ans toujours puceau est un film assez convenu, classique, le genre de comédie qu'on a l'impression d'avoir vu des dizaines de fois.

    Bref, je ne m'attendais pas à grand chose en allant voir ce film, mais je reste déçu : je ne l'ai pas trouvé spécialement drôle, je l'ai même trouvé globalement longuet, voir ennuyeux sur la fin.

    Je savais bien que 40 ans toujours puceau ne serait pas une excellente comédie, mais je m'attendais au moins à quelque chose de divertissant, or là je l'ai trouvé plus long que marrant.

    Bref, un film classique et qui devient même ennuyeux parfois.
    Ewen Blake
    Ewen Blake

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 960 critiques

    3,0
    Publiée le 25 août 2010
    Le titre français nous annonce un teen age movie mais c'est bien d'une comédie un peu plus fouillée qui se déroule pendant 1H30. Rien d'extraordinaire même si un fan de Mickael Scott :) pourra ici le découvrir dans un autre registre plus touchant. On s'identifie (plus ou moins :) mais on rie tout de même trop peu.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 2 251 critiques

    3,5
    Publiée le 14 février 2019
    40 ans toujours puceau, est une comédie pour ados plutôt réussie.
    Le film aborde une question toujours compliquée à évoquer avec beaucoup de simplicité et ce, grâce à un personnage particulièrement attachant : Andy, 40 ans, mais qui n'a toujours pas fait l'amour. Ses trois collègues, pris d'affection pour son cas, décident de l'aider à se libérer de ce fardeau. En l'aidant, ils se rendront compte de leurs propres problèmes sentimentaux. Évidemment, cela donne lieu à des conseils complètement contradictoire et des scènes assez cocasses (comme celle de l'épilation).
    L'humour est gras (c'est un film pour ados) mais assez jouissif si on accepte de ne pas trop prendre le film au sérieux.
    Steve Carrell en fait un peu des tonnes, mais il lui est arrivé d'interpréter des personnages bien plus caricaturaux (dans tous les cas, ce n'est pas la prestation que je préfère dans sa filmographie). En comparaison, les trois autres co-stars (Jay Romano, Seth Rogen, Paul Rudd) font preuve de plus de subtilité.
    Le personnage d'Andy est extrêmement attachant. Les personnages secondaires sont très sympathiques à suivre aussi.
    Malgré une thématique assez originale, le film suit un rythme très classique. Et les différentes péripéties sont assez prévisibles. On peut reprocher une longueur assez importante pour une comédie (presque deux heures et quart, ça commence à être assez long pour ce registre).
    Il n'empêche, qu'au final, le film est très appréciable, décomplexant un sujet souvent peu assumé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top