Mon compte
    Cogan : Killing Them Softly
    Bande-annonce Cogan : Killing Them Softly
    5 décembre 2012 en salle | 1h 37min | Policier, Thriller
    De Andrew Dominik
    |
    Par Andrew Dominik
    Avec Brad Pitt, Scoot McNairy, James Gandolfini
    Titre original Killing Them Softly
    Presse
    3,3 21 critiques
    Spectateurs
    2,5 3761 notes, 591 critiques
    Voir via MyCanal VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Interdit - 12 ans

    Lorsqu’une partie de poker illégale est braquée, c’est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables. Mais entre des commanditaires indécis, des escrocs à la petite semaine, des assassins fatigués et ceux qui ont fomenté le coup, Cogan va avoir du mal à garder le contrôle d’une situation qui dégénère…

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming par abonnement
    Canal+
    Canal+
    Par abonnement
    Regarder
    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Cinemasalademande
    Cinemasalademande
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce VO 2:23
    Cogan : Killing Them Softly Bande-annonce VO
    1 142 423 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 7 9:44
    Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 7
    240 398 vues
    Cogan : Killing Them Softly Reportage VO 1:52
    Cogan : Killing Them Softly Reportage VO
    19 240 vues
    Les films du 16 mai 2012 5:40
    Les films du 16 mai 2012
    35 430 vues

    Dernières news

    Employés...pour tuer !
    News - Culture ciné
    Retour sur seize de ces grandes figures du septième art. Qui sont employées... pour tuer ! Votez pour votre tueur à gages…
    dimanche 30 août 2015
    Ce soir à la télé : on mate "Very Bad Cops", on zappe "Shrek 4"
    News - Séries à la TV
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir ou ne pas voir.…
    dimanche 20 octobre 2013
    "Cogan : Killing Them Softly" : un nouvel extrait ! [VIDEO]
    News - Vu sur le web
    Découvrez un nouvel extrait du film de gangsters "Cogan : Killing Them Softly" avec Brad Pitt, en salles le 5 décembre prochain.
    mardi 27 novembre 2012
    Le plein d'affiches ! [PHOTOS]
    News - Vu sur le web
    Cette semaine, dans le plein d'affiches, retrouvez les nouveaux posters de "Silent Hill Revelation", "The master", "Killing…
    dimanche 28 octobre 2012

    Acteurs et actrices

    Brad Pitt
    Rôle : Jackie Cogan
    Scoot McNairy
    Rôle : Frankie
    James Gandolfini
    Rôle : Mickey
    Richard Jenkins
    Rôle : Conducteur

    Critiques Presse

    • Ecran Large
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Excessif
    • La Croix
    • Libération
    • Metro
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Paris Match
    • TéléCinéObs
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    benoitG80
    benoitG80

    3 363 abonnés 1 464 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    "Cogan" n'est pas le film d'action auquel on pourrait s'attendre mais plutôt un film d'atmosphère plutôt psychologique dans le monde des truands en crise sur fond de crise où les dialogues truculents entre hommes vont bon train ! La mise en scène soignée fait la part belle à tous ces personnages masculins hauts en couleur qui relèvent d'une personnalité pour le moins intéressante... Chaque protagoniste est une peinture en soi qui ...
    Lire plus
    jeromej
    jeromej

    47 abonnés 159 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 22 octobre 2014
    Un vrai petit régal ! J'ai adoré ce polar noir qui sort des sentiers battus. A l'inverse d'un Martin Scorsese qui aurait plus tendance à nous brosser le portait de gangsters haut en couleurs, Andrew Dominik s'intéresse plus ici aux petites "frappes" de la rue, tout en y apportant une raisonnance politique et économique. En effet, très intelligemment et subtilement, le réalisateur compare le milieu du banditisme à celui des hautes sphères ...
    Lire plus
    trustno
    trustno

    3 abonnés 39 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 15 mars 2013
    Brad Pitt peut jouer dans ce film et en même temps dans un pub pour Dior, ambigu ou pas ! J'ai de la peine pour les spectateurs qui apparemment n'ont rien compris au film, mais c'est sur que pour les gens une œuvre avec un message subliminal ne peut passer qu'avec le genre Cloud Atlas, comme si les couleurs, les grands paysages avaient un quelconque légitimité pour expliquer la vie. Ce film explique et montre de façon la plus réaliste qui ...
    Lire plus
    elie50
    elie50

    38 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 23 mars 2013
    Killing Them Softly, est un film avec des acteurs au top (même Ray Liotta que j'ai habituellement en horreur), un film avec des dialogues à en tomber par terre, un film avec une réalisation à en couper le souffle, etc... Bref amateur de vrai cinéma, comme on en fait plus, dépêchez vous de le voir. Quant aux habituels beaufs amateurs de Steven Seagal, s'il vous plait, passez votre chemin et épargnez nous vos commentaires du style de ceux ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    L'adaptation d'un roman de George V. Higgins

    Ce polar est l'adaptation du roman L'Art et la manière paru en 1974 et écrit par George V. Higgins, surnommé "le Balzac des bas-fonds de Boston".

    A la rencontre de l'auteur

    Le réalisateur de Cogan : Killing Them Softly a eu connaissance du travail de l'auteur George V. Higgins tout à fait par hasard : "J’ai vu Les Copains d'Eddie Coyle (adaptation d'un de ses livres) à la télévision et j’ai été immédiatement frappé par le réalisme des personnages, des situations et des dialogues". Il décida de se plonger dans l'univers de l'auteur : "J’ai commandé une dizaine de livres chez des vendeurs de livres d’occasion (...) " Lire plus

    Comme une vengeance

    Pour le cinéaste, Cogan : Killing Them Softly trouve ses origines dans l'accueil plutôt réservé de son précédent film : "(...) le film est né de l’expérience de L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford qui (...) n’a pas du tout fonctionné commercialement aux États-Unis. Pour Cogan : Killing Them Softly, il y avait donc indéniablement l’envie d’exprimer une certaine forme d’amertume vis-à-vis de la façon dont les choses s’étaient pass Lire plus

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur Metropolitan FilmExport
    Récompenses 2 nominations
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 05/04/2013
    Date de sortie Blu-ray 05/04/2013
    Date de sortie VOD 01/10/2021
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 17 anecdotes
    Box Office France 223 638 entrées
    Budget 18 000 000 USD
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 135201

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2012, Meilleurs films Policier, Meilleurs films Policier en 2012.

    Commentaires

    • Naewin
      Un thriller sympathique. Acteurs impeccables, dialogues bien écrits et très bonne mise en scène. Rien d'extraordinaire pour autant mais ça se regarde sans problème. 3/5
    • Eric W
      Bon casting ou petite atmosphère presque intéressante mais c'est vraiment tout !Le film est mou et lent au possible et les dialogues à rallonge sont inutiles et lassants , scénario du déjà vu mais non développé tout comme les personnages et principalement monsieur Cogan... Sans intérêt 2/5
    • Raw Moon Show
      Fatigué de ces films qui se proposent modestement de (re)(re)revisiter le film noir en empruntant à droite et à gauche, en collant un sous-texte supposé original sur le rêve américain... Finalement, ça se résume à une pincée deTarantino des mauvais jours pour le côté insupportablement bavard (des scènes étirées, diluées dans des échanges assez vains), un nuage de frères Coen pour la galerie d'anti-héros plus pathétiques que réjouissants pour le coup... Et pour couronner le tout une réalisation salement stylisée façonDanny Boyle période Trainspotting. Conclusion : Coganest un film faussement novateur, sans unité (que vient faire pour la mort de Ray Liotta cette scène avec des ralentis à laMatrix au beau milieu ?) , sans âme (le film existe par les citations mal digérées qu'on y décèle, jamais pour lui-même), qui se cherche entre les gouttes épaisses d"un genre avant d'ouvrir les yeux sur ses insuffisances...
    • splinter cell
      un film a la tarantino mais tres loin d'etre un tarantino , pas mal sans plus , agreable a regarder le jeu de tous les acteurs est tres bon ,surtout Brad Pitt je donne un 3/5
    • Ko TechniK
      En matière de cinéma, le public allociné a des exigences bien pointues.. fast and furious, avengers, twilight.
    • Benoist R.
      Un film pour passer le temps, sans plus ... Pour ma part il sera vite oublié !
    • Batfleck
      J'ai la sale impression que ce film n'est pas terminé, qu'il lui manque un truc. Du coup j'ai vraiment du mal à le trouver pertinent.
    • gotham-knight
      un superbe polar urbain tres sombre et critique envers le berceau du capitalisme qui montre une image parfaite des grandes villes américaine qui ont perdues leur éclat, leur symbole de réussite.Un film sous estimé et critiqué injustement par des fan de fast and furious et autre inepties dans le genre.
    • Adrien.M
      Tu as du mettre du temps à écrire ça :-)
    • Adrien.M
      Pareil
    • italiano42
      bon que du negatif dans se film donc je vais pas acheter merci
    • jeffy97
      Tout est misérable dans ce film, les villes, les rues, les malfrats, les tripots. Un film rare sur les années du capitalisme à outrance. Tout cela respire le pessimisme. Des malfrats sans cerveau, alcooliques, sans présent ni avenir dissertant sur la situation désastreuse d'une Amérique en plein déclin, c'est plutôt savoureux. L'arrivée de Brad Pitt, sous la plus, avec la chanson de Johnny Cash "When the man comes around" donne un peu plus de noirceur encore (sans parler de l'intro de "Heroin" de Lou Reed et du Velvet pendant le "shoot" de Russell). Il y a beaucoup de Quentin Tarantino dans ce polar, la politique en plus. C'est vrai, il y a beaucoup de bavardages, mais il y a aussi beaucoup d'humour et souvent où on ne l'attend pas. Un monument de noirceur, un casting riche, des dialogues souvent ironiques, en font un film insolite. Andrew Dominik est décidément un grand réalisateur.Une superbe bande son."Je vis en Amérique, et en Amérique on est tout seul. L'Amérique c'est pas un pays, c'est que du business...".
    • Hunnam29
      Rythme inégal mais film vraiment très bon.J'ai pris du plaisir à le regarder.Un mélange d'esthétisme / scénario un peu bancal... L'esthétisme est vraiment au top mais le scénario en lui-même un peu léger par moment (un peu trop pour aller au Festival de Cannes en tout cas !).
    • b3nguiman
      Cogan, killing them softly apporte un regard nouveau sur le milieu de la pègre que l’on ne reconnait pas.Depuis quand les mafiosos n’ont pu d’argent à placer sur leur livret jeune et sur les tables de jeu ?! L’image manichéenne est stylisée à son meilleur (bravo à toi jeune chef op) et l’esthétique contextualise, à elle seule, le propos du film. Pourquoi manichéen ? Parce qu’à la manière d’un Gaspar Noé, notre ami Dominik, Andrew de son prénom, fait cohabiter dans un même cadre, le beau et le moche, le laid. Beauté technique et esthétique côtoient autant les travellings optiques que la misère social avec ces vision de quartier déserts, délabrés (à la manière de ces compatriotes David Michôd et Justin Kurzel avec Animal Kingdom et Les Crimes de Snowtown). J’ai eu le sentiment que l’histoire de gangster et de truands est, d’une certaine manière, un prétexte pour décrire la réalité sociale de ces villes d’Amérique qui ont perdu leur attrait, leurs lumières. Du moins, le côté thriller et portrait d’un milieu social sont presque à un même niveau. Quant à elle, la mise en scène permet de magnifier cette société actuelle où gansters et personnages lamdas se retrouvent directement touchés par la crise. L’omniprésence des médias (affiches de personnages politiques, discours prononcés et bilans économiques tirées par la radio) sont des vecteurs directs servant à exprimer cette réalité sociale : la crise s’insère même dans la composition musicale et participe directement au montage. Les écrans de télévision servent de lien entre les séquences du film et la radio permet d’inscrire le film dans cette époque, la nôtre, où quotidien rime avec crise économico-socialo-politiquo …Bref, la merde quoi ! Je pense que l’on peut parler de réalisme voire d’hyperréalisme quand on voit la retranscription des effets de l’héroine ou de la méth sur l’audition et la vision. Elle nous permet de jongler entre les corps de ces anti-héros. Les ralentis et autres slow-motion époustouflants assaisonnent les scènes de tueries (merci au grand Tarantino) d’un peu de « douceur ». Les dialogues à rallonge dilatent l’espace temporel à la manière d’un flacon de poppers bien utilisé. Ils nous apprennent beaucoup sur la psychologie des personnages (c’est rare qu’un film de 1h30 arrive à s’intéresser et apporter de la profondeur à tant de personnages) et, par les quiproquos, les intérêts variés des protagonistes, le langage crue, apportent un caractère comique et rendent ces personnages grotesques en plus d'attachants (mention spéciale à M. Pitt bien évidemment).En résumé un bon film qui n’est celui de la bande-annonce.Les scènes prennent un peu plus de temps pour se succéder :)
    • shtaf
      je suis très très déçu de ce film !! En voyant brad pitt à laffiche du film je m'attendais à quelque chose de bien mais en faite NON !! Trop nul, Trop lent, Trop sale ( personnage crade ), Le film le plus nul de brad pitt de toute sa carrière, il c'est suremment tromper en prenant un rôle dans ce film tout pourri ! A éviter max ! perte de temps
    • Syoul33
      TheManOnTheMoon : Ouais Jesse James c'est autre chose qu'ici ^^ J'avais bien aimé Troie aussi =)
    • oura
      long longg longgg pas accroché avec ce film, manque de charisme de certains personnages manque d'action
    • TheManOnTheMoon
      Rah Ouai Jesse James l'uns des meilleur movie de Bradd avec Troie
    • TheManOnTheMoon
      Sans plus juste y as Brad dedans
    • Patrick le Gal
      Pourquoi Slaine, aussi mauvais acteur (voir aussi "the town") qu'il est bon rapper, n'est pas crédité ? mdr de voir "la fille au pantalon rose" l'être alors que lui non. Sinon, le film est mauvais, ça parle trop, c'est sans rythme, ultra-classique au niveau du scenario (remplacé brad pitt par dolph lundgren et vous avez un [mauvais] téléfilm pour tf6).
    Back to Top