Mon compte
    Une Histoire Américaine
    Bande-annonce Une Histoire Américaine
    11 février 2015 en salle | 1h 26min | Comédie dramatique, Romance
    De Armel Hostiou
    |
    Par Vincent Macaigne, Armel Hostiou
    Avec Vincent Macaigne, Kate Moran, Sofie Rimestad
    Presse
    2,8 18 critiques
    Spectateurs
    2,4 175 notes, 21 critiques
    VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Par amour, Vincent a suivi Barbara à New York. Mais elle ne veut plus de lui. Obsédé par l'idée de la reconquérir, il décide d’aller jusqu’au bout…

    Regarder ce film

    En VOD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    PremiereMax
    PremiereMax
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    UniversCiné
    UniversCiné
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture

    Bande-annonce

    Une Histoire Américaine Bande-annonce VF 1:16
    Une Histoire Américaine Bande-annonce VF
    46 823 vues

    Dernières news

    Divergente 2, Chappie, Les 4 fantastiques... Les 20 photos ciné de la semaine !
    News - Vu sur le web
    L'affiche définitive de Divergente 2 : l’insurrection, les photos de Chappie, la nouvelle affiche Les 4 Fantastiques...…
    dimanche 1 février 2015
    Inherent Vice, Réalité, Tracers... Les bandes-annonces ciné à ne pas rater !
    News - Vu sur le web
    Tous les samedis, découvrez les 5 vidéos qui ont fait le buzz cette semaine. Au programme : Joaquin Phoenix détective de…
    samedi 24 janvier 2015
    Bande-annonce Une histoire américaine : Vincent Macaigne a le cœur en vrac
    News - Vu sur le web
    Vincent Macaigne, le cœur en vrac, est prêt à tout pour reconquérir sa bien-aimée dans "Une histoire américaine", en salles…
    mercredi 21 janvier 2015
    Ant-Man, Agents très spéciaux, Un Village presque parfait ... Les 20 photos ciné de la semaine !
    News - Vu sur le web
    Le nouveau poster de "Ant-Man", la première photo de "Agents très spéciaux code U.N.C.L.E", l'affiche de "Un Village presque…
    dimanche 11 janvier 2015

    Acteurs et actrices

    Vincent Macaigne
    Rôle : Vincent
    Kate Moran
    Rôle : Barbara
    Sofie Rimestad
    Rôle : Sofie
    Murray Bartlett
    Rôle : Murray

    Critiques Presse

    • Culturopoing.com
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Time Out Paris
    • 20 Minutes
    • L'Humanité
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Transfuge
    • L'Obs

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Raphaël O
    Raphaël O

    124 abonnés 1 567 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2015
    Cette comédie dramatique, où New-York City est un personnage central, dévoile un scénario peu rythmé au début mais plaisant à voir dans l'ensemble grâce à ses comédiens très convaincants dont Vincent Macaigne, attachant et énervant à souhait.
    Un bon divertissement.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 4 août 2015
    Très bon film, mais la fin nous laisse sur notre faim !!! Dommage J en ai mare de ses scénaristes qui aiment laisser un gout amer aux spectateurs en créant un manque juste pour se prouver que leurs films ont bien u un impact sur nos émotions. respectez nos émotions en allant jusqu au bout des histoires, à moins que vous ne soyez pas capable de créer un parfait happy end? En tous cas c qd même un très bon film, on espère qu il retrouve ...
    Lire plus
    BeatJunky
    BeatJunky

    126 abonnés 1 930 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 5 mai 2016
    Encore un film porté sur les seules épaules de l'excellent Macaigne. L'acteur est une nouvelle fois génial (qu'on lui donne un César à ce monsieur et vite!) et rend le film plus émouvant que prévu. Touchant, émouvant, agaçant, drôle, triste il joue tout avec ce personnage détruit par cette désillusion amoureuse. Un film qui pourrait en rebuter plus d'un par sa lenteur mais quand on prend le temps on ne peut qu'apprécier cette ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 18 février 2015
    Un bon film...Vincent Macaigne est époustouflant...un début un peu lent...un bon moment de cinéma à voir...

    Photos

    Secrets de tournage

    Au talent !

    Désireux de retravailler avec Vincent Macaigne, Armel Hostiou a profité que l’acteur soit libre au moment où il devait aller à New York pour lui proposer de tourner avec lui. Le cinéaste a alors rejoint Vincent Macaigne à Grenoble où une ébauche de scénario a été travaillée. Mais c’est dans l’avion, puis sur place, que le film s’est petit à petit construit. Ainsi, Vincent Macaigne s’est lancé dans l’aventure sans réellement savoir de quoi il reto Lire plus

    Tournage éclair

    Le tournage d’Une histoire américaine a duré vingt jours, grâce à l’efficacité d’une petite équipe.

    A l'arrachée

    Si beaucoup de scènes ont été écrites à l’avance, l’équipe du film a tourné plusieurs fois "à l’arrachée", avec un appareil photo, directement dans les rues et le métro de New-York, sollicitant des personnes dans la rue.

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur UFO Distribution
    Année de production 2015
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 08/07/2015
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Box Office France 3 957 entrées
    Budget -
    Langues Anglais, Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 141032

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2015, Meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2015.

    Commentaires

    • zvock083
      Ce n'est pas le film le plus palpitant que j'ai pu regarder, car voir un homme déambuler comme un zombie dans les rues de New-York n'a rien d'exaltant. En plus, Vincent Macaigne, que j'aime beaucoup habituellement avec son style nonchalant et son air de chien battu, est ici vraiment énervant et très très lourd, on a envie de lui mettre des baffes et lui dire de se réveiller, ça m'étonne d'ailleurs que son ex ou son copain ne l'ont pas fait.. Après ce n'est pas un mauvais film, mais le scénario est bien trop léger pour tenir dans un long-métrage, la réalisatrice aurait dû rester avec son court-métrage. 2/5
    • haroun le zonard
      au debut je bandais quoi. non parce que voila quoi. mais apres le film est tellement beau et subtil dans la romance que mon zizi est devenu subtil et j'ai débandé.5/5 pour ceux qui veulent débander
    • luxe
      Dans ce film on se demande parfois s'il y a bien un scénario ou si les acteurs improvisent... Bref, sinon on comprend pourquoi Barbara a quitté Vincent, il est pénible, ne comprend rien, et fait aux autres ce qu'on aime pas qu'on lui fasse (quand il envoie balader Louise...). mais on a envie de suivre son aventure jusqu'à la fin. 2,5/5
    • Cellardoor.fr
      Avec ses airs de chien battu malheureux, Vincent traîne dans New York et va faire la rencontre de la charmante Sofie, une danoise, elle aussi expatriée. C’est à partir de là que le film m’a surprise. Je ne vais pas vous dévoiler toute l’histoire mais je m’attendais à ce qu’une nouvelle love story remplace la première. Que l’amour revienne après la rupture. Mais non. Une histoire américaine raconte l’obsession maladive d’un homme pour une femme. Point. Un homme qui n’a plus rien à faire à New York mais qui va quand même rester dans ce pays étranger, juste pour habiter la même ville que son ex.Pour en lire plus : http://cellardoor.fr/critique-...
    • angelabassompierre
      Hâte de le voir, déjà j'adorais le personnage de Vincent Macaigne en train de fondre pour Chloé / Marie que jouait Ludivine Sagnier dans "tristesse Club" ultime et dernière séance de passage, si c'est bouleversant, je suis curieuse, ok je me propulserai pour aller le découvrir.
    • B?atrice D.
      Film bouleversant. Vincent Macaigne en autiste chimique rongé par son amour....
    • M the Mighty
      Une histoire américaine fait passer des rires aux larmes en un quart de fraction de seconde. Armel Hostiou réalise ici un Grand Film dans la langue de Shakespeare, sur le thème de la quête amoureuse, qui redonne foi en l'avenir du Cinéma Français. D'une justesse inédite, sensible et humain, ce long-métrage sur le fil, fait partager l'errance de Vincent (merveilleux Vincent Macaigne) dans un New York polymorphe.
    • Olivier L.
      Un film qui réussit à être à la fois drôle et triste, tout simplement. Et ce n'est pas si fréquent! Le film est porté par un Vincent Macaigne expressif mais nuancé qui campe un personnage de plus en plus attachant mais complexe au fur et à mesure que le film progresse.
    • Randomhero
      Le film bobo du mois, avec en prime un Vincent Macaigne moins expressif encore que le poussif et trop long 2 automnes 3 hivers (et pourtant le film est court). Quant a Armel Hostiou il nous avait déjà montré l’ampleur du dégât avec le très mauvais Rives, mais la il parvient a nous faire comprendre que le principe de la photographie dans un film lui est totalement inconnu. Reste un scénario ou le spectateur se sentira piégé sur son siège, parce que quitté une salle de cinéma en plein film, c'est mal. 0+0 égal la note final de ce film chiant, pas tourné, pas joué, pas photographié, et avec une lumière dégueulasse.
    • Laetitia L.
      Trop hâte de découvrir cette histoire américaine :-)
    • MGM-ranger
      ça sera sans moi. :/
    • LBDC
      DÉROUTANT !S’il n’y avait qu’un seul mot pour décrire UNE HISTOIRE AMÉRICAINE, ce serait celui-là. Les yeux rivés sur le grand écran, le spectateur se sent impuissant. Ce film a cette force, celle d’impliquer le spectateur dans le récit, en véritable personnage témoin. Et puisque l’on ne peut changer le cours de l’histoire, nous devenons vite prisonniers d’une farce tragique, où le personnage principal fait les mauvais choix. Où l’on aimerait pouvoir lui glisser quelques mots à l’oreille.Philip Roth disait : « L’amour, la seule obsession que tout le monde désire. » L’écrivain américain avait vu juste. Une histoire américaine est une chronique de la vie désolante d’un français à New-York. Pourtant, UNE HISTOIRE AMÉRICAINE n’a rien du rêve américain. Rien de la belle et trépidante vie new-yorkaise. On pense plutôt volontiers au cauchemar, celui qui met dans un état de détresse, celui qui parle de désespoir (...)Pareil à un oiseau, la caméra survole New-York, ses ponts grandioses, ses buildings majestueux, pour s’y poser pour un bon moment. Le paysage urbain est découvert à travers de longs travellings, qui montent, qui descendent. L’objectif suit les courbes de l’architecture, et comme si nous étions dans une attraction, la vivacité des plans procure une douce peur, un malaise délicieux.Armel Hostiou organise notre première rencontre avec Vincent dans le métro. Et déjà, il y a cette tristesse ambiante, comme si autour de lui s’était construit une aura de désolation. Lorsqu’un vendeur lui demande pourquoi il veut à tout prix la récupérer, il répond « mais elle est très belle ». Est-il vraiment amoureux ? Connaît-il ce sentiment nébuleux ? Tout au long du film, Vincent ne trouve que cette raison pour se raccrocher à son amour, brandissant à tout bout de champ le portrait de sa belle. Quand vient la rencontre avec Barbara, c’est son dos en amorce que l’on voit en premier. Elle apparait comme une énigme. Ce n’est pas bon signe.(...) une chose que manie habilement Une histoire américaine : la moquerie légère. Et heureusement ! Autrement, nous serions tous en dépression. Le film parvient à faire esquisser de temps en temps quelques sourires imprevus. L’obsession alterne entre comédie et tragédie avec aux platines, une bande originale pop-rock mélancolique et harmonieuse. Vincent souffre d’une « folie amoureuse » et Vincent Macaigne donne à son personnage une dimension burlesque, créant un rapport poétique avec la société. Finalement, trouve-t-il un plaisir dans la souffrance ? Peut être (...)L'intégralité de notre avis à propos d' UNE HISTOIRE AMÉRICAINE, sur Le Blog du Cinéma
    Back to Top