Mon compte
    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan
    Bande-annonce BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan
    22 août 2018 en salle | 2h 16min | Biopic, Policier
    De Spike Lee
    |
    Par Charlie Wachtel, David Rabinowitz
    Avec John David Washington, Adam Driver, Topher Grace
    Titre original BlacKkKlansman
    Presse
    3,7 35 critiques
    Spectateurs
    4,0 17385 notes, 609 critiques
    Streaming VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l'histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

    En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d'en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le "Grand Wizard" du Klan, David Duke, enchanté par l'engagement de Ron en faveur d'une Amérique blanche. Tandis que l'enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu'une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d'aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre.

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming par abonnement
    Amazon Prime Video
    Amazon Prime Video
    Par abonnement
    Regarder
    Canal+
    Canal+
    Par abonnement
    Regarder
    En VOD / Blu-Ray, DVD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    VIVA
    VIVA
    Disponible en HD
    Location dès 2,49 €
    Regarder
    Orange
    Orange
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan Bande-annonce VO 2:20
    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan Bande-annonce VO
    647 870 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Le Face Cannes #11 - Samedi 19 mai 2018 29:44
    Le Face Cannes #11 - Samedi 19 mai 2018
    26 vues
    BlacKkKlansman - Spike Lee parle du véritable Ron Stallworth 1:44
    BlacKkKlansman - Spike Lee parle du véritable Ron Stallworth
    2 706 vues

    Dernières news

    Locarno 2022 : Jason Blum, le producteur star des films d'horreur, dévoile la recette de son succès
    News - Interviews
    Le producteur américain Jason Blum est de passage au Festival du film de Locarno où il est auréolé d'un prix spécial pour…
    mardi 9 août 2022
    Netflix : quels sont les films à voir en septembre 2021 ?
    News - Films à la TV
    AlloCiné vous dit quels films arrivent sur Netflix en septembre 2021. À vos agendas !
    lundi 30 août 2021
    A la TV mercredi 14 juillet : tous les films et séries à voir ce soir
    News - Films à la TV
    Chaque jour, retrouvez le programme des films et séries à voir à la télé. Ce soir : le lancement du spin-off de "F.B.I.",…
    mercredi 14 juillet 2021
    Procès du meurtrier de George Floyd : 8 films US sur les violences policières à l'heure du #BlackLivesMatter
    News - Culture ciné
    Alors que le procès du policier qui a tué l'Afro-Américain George Floyd débute aux Etats-Unis, retour sur les films abordant…
    lundi 8 mars 2021

    Acteurs et actrices

    John David Washington
    Rôle : Ron Stallworth
    Adam Driver
    Rôle : Flip Zimmerman
    Topher Grace
    Rôle : David Duke
    Laura Harrier
    Rôle : Patrice Dumas

    Critiques Presse

    • Charlie Hebdo
    • Franceinfo Culture
    • L'Express
    • La Voix du Nord
    • Rolling Stone
    • Studio Magazine
    • 20 Minutes
    • Cahiers du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • L'Humanité
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Ecran Large
    • L'Obs
    • La Croix
    • La Septième Obsession
    • Le Journal du Geek
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Transfuge
    • aVoir-aLire.com
    • Marianne
    • Ouest France
    • Positif
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    benoitG80
    benoitG80

    3 348 abonnés 1 464 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 24 août 2018
    « BlacKkKlansman » nous glace les sangs du début à la fin ! C’est en effet une véritable bombe que Spike Lee fait exploser là avec à la fois la montée du Ku Klux Klan, doublé de cette histoire vraie sous forme d’un biopic/thriller qui nous met cet incroyable Ron Stallworth sous les feux de la rampe ! Et malgré le côté débonnaire ou même fanfaron de cet infiltré un peu particulier au sein du KKK, on ne peut qu’être ...
    Lire plus
    Olivier Barlet
    Olivier Barlet

    272 abonnés 385 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 6 juin 2018
    Spile Lee situe délibérément cette histoire ancienne dans la continuité de la lutte des Noirs américains et dans le combat actuel contre les dérives de Trump.Un Juif et un Noir : voilà le Klan infiltré par tout ce qu’il honnit ! La petite amie militante de Ron démystifie ses illusions : cette supercherie n’ira pas bien loin. Elle permet cependant à Spike Lee de mettre l’accent sur le danger des groupes fascistes américains. Cette ...
    Lire plus
    elbandito
    elbandito

    324 abonnés 948 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 1 septembre 2018
    Depuis le fabuleux "Inside Man", le réalisateur Spike Lee a traversé une décennie sans réel succès public. Son adaptation d’un livre sur le premier homme noir qui a infiltré le Ku Klux Klan dans les années soixante-dix lui permet de retrouver ce succès indéniablement. Une fois n’est pas coutume, le réalisateur new-yorkais fait bon usage d’un humour féroce dans ce buddy-movie débordant d’énergie. Car il sait que le rire est la ...
    Lire plus
    Dg75
    Dg75

    11 abonnés 253 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2018
    Excellent film. Bravo à Skipe Lee d'avoir traité un sujet aussi douloureux avec tant d'humour (parfois caustique) et d'avoir souligné l’extrême bêtise de ceux qui se prennent pour les "élus", notamment formidablement interprété (entre autres) par Jasper Pääkkönen et sa" tendre" épouse. La haine, le rejet de l'autre et la dénégation du génocide nazis sont "leurs tendres échanges" sur l'oreiller ; ils n'ont rien d'autre à se dire ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Le fils d'un habitué de Lee

    Le rôle principal du long métrage est tenu par John David Washington, le fils de Denzel Washington. Ce dernier avait tourné sous la direction de Spike Lee dans Inside Man : L'Homme de l'intérieur (2006), He Got Game (1998), Malcolm X (1992) et Mo' Better Blues (1990). A noter que John David Washington était auparavant brièvement apparu dans Malcolm X.

    Une adaptation

    BlacKkKlansman est adapté du livre de Ron Stallworth publié en 2014 et qui raconte l’histoire vraie d’un policier afro-américain (lui-même) qui, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, tente de faire tomber le Ku Klux Klan avec l’un de ses collègues. Né en 1953, Stallworth est actuellement à la retraite.

    Retour à Cannes

    BlacKkKlansman marque le grand retour de Spike Lee à Cannes, où le film concourait pour la Palme d’Or (après ses Do The Right Thing et Jungle Fever en 1989 et 1991). Pour l'occasion, le réalisateur engagé a remporté le Grand prix.

    Infos techniques

    Nationalité U.S.A.
    Distributeur Universal Pictures International France
    Récompenses 3 prix et 19 nominations
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD 09/01/2019
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 25/12/2018
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Box Office France 1 300 345 entrées
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 149318

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • carpdiem72
      excellent film . pas de demi mesure , bon blanc ou méchant blanc , pareil pour les noirs , ce film ne condamne pas les actes de chacun , mais condamne juste sa religion , ou sa couleur de peau . le traitement de cette histoire qui date dans le temps , est malheureusement toujours d'actualité .note : 4 / 5
    • Orion
      j'ai tiqué aussi sur ces points, mais en fait c'est à peu près vraiment comme ça que ça s'est passéhttps://www.npr.org/2006/02...
    • Hutch777
      La bande son tient le film
    • demencia
      Si des français pillent les terres étrangères , ce n'est sûrement pas par hasard , là cela devient des enjeux politiques qui nous dépassent .
    • Minan C
      Voilà 1 qui fait parti de ceux dénoncé dans le film ... allociné est peut être français, mais il n'ya pas que des français sur ce site.les français qui pillent les terres étrangères vas les enlevé de là-bas d'abord.
    • AxelLefebvre69
      Parfois un peu caricatural mais sujet prenant
    • Palpapine
      Un casting excellent et un choix de musique judicieux qui mettent en lumière comme il se doit cette petite satire moderne :) je n’en attendais pas plus ni moins, le film respecte ses engagements avec en prime quelques belles petites scènes (notamment lors des 3 minutes finales) A voir!
    • The world is yours
      L’une des meilleures performances de Terence Blanchard,il a apporté beaucoup au film.
    • The world is yours
      Une autre paire de manche car c’est une personnalité médiatique voilà tout.
    • demencia
      Si les mouvements extrémistes montent en puissance , il faut se poser la question du pourquoi .Peut-être que les gens , pour certains ,en ont marre de voir leur religion bafouée , de travailler pour nourrir des armées de migrants qui n'apportent rien , de constater la progression d'agression par tous ces étrangers , de voir pulluler ces zones de non-droit ....etc, etc...
    • zarathou
      Spike Lee ne semble plus s'intéresser à ses personnages. Ils sont les faire-valoir des tenants d'une situation sociopolitique et raciale qui jusqu'à aujourd'hui ne semble pas avoir changé. Creuser plus loin? Pas la peine pour le Spike Lee d'aujourd'hui qui préfère rester à la surface et ressasser quelques poncifs. Ses incroyables peintures sociales ponctuées de cris du coeur, celles-là qui ont perduré jusqu'à au moins la 25è heure, ne seront pas de la partie. Le film est bourré de bonnes idées mais elles sont toujours inabouties. On a droit a une très belle séquence où un orateur militant harangue la salle remplie de visages enivrés, stimulés, émus par des paroles de lutte et d'espoir. Des paroles de révolte qui aboutiront à une lutte dans l'action, ou a une catharsis globale? La question est esquissée mais la réponse semble ne pas être importante dans le film. On a aussi un héros qui doit composer entre deux identités qui semblent s'opposer et dont la synthèse semblent difficile: une identité noire, liée à la diaspora, et une autre nationale, étasunienne, et dont les fondations se sont reposées sur l'exploitation de la première. Quelle thématique! Toujours actuelle, brûlante et même provocatrice! Mais Spike Lee préfère se moquer des stupides losers du Klan plutôt que de s'intéresser à son héros, à ses rencontres, à ses doutes. D'ailleurs, Ron Stallworth a-t-il jamais eu un doute dans le film? À l'image de son cinéaste, il semblerait que non.
    • Pezima77
      pourrais je noter ce film allociner svp ?
    • THE CRITIkATOR
      #Blackkklansman:J'aiInfiltréLeKuKluxKlan (USB).Une image de l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui. Une image vraiment écoeurante et malheureusement toujours d'actualité. Et ce n'est pas prêt de finir.Il a fallu un sacré culot a ce jeune policier pour infiltré le clan. Même si au final c'est son collègue qui a pris tous les risques et que l'enquête n'a menée a rien.Mais bon, c'est très bien fait et ça donne froid dans le dos (il n'y a qu'à voir les derniers images).Bien 3,5/5 👍.
    • Naughty Dog
      oui désolé j'avais mal tapé :)
    • AbsoluteRH
      Plutôt bon film, réalisation sobre et de très bons acteurs, mais exagérément long.
    • Naewin
      Bon film
    • Naughty Dog
      meilleur scénario adapté pour Spike Lee aux Oscars !!
    • Sidwil É.
      Film ni bon ni mauvais ... néanmoins se laisse regarder ...
    • Philippe-Jakoda
      Où est-ce qu'il a dit que le comportement des suprémacistes blancs ne le gênait pas au juste ? Il a juste exprimé son inquiétude face au fait qu'une partie de ces opprimés finissaient par adopter des comportements identiques à ces suprémacistes. Ce qui est quand même bien ironique et hypocrite de leur part.Se réjouir de discours appelant à la haine ou de la victoire / défaite d'une personne ou d'un groupe d'individus pour des raisons d'ethnie est une aberration condamnable des 2 côtés. Aussi opprimés qu'ils aient pu être et peuvent encore être, il est tout aussi inacceptable et critiquable qu'un noir s'en prenne à quelqu'un parce qu'il est blanc que l'inverse. Ni plus, ni moins. C'est strictement la même chose. Répéter les erreurs du passé juste en intervertissant les pions du damier, ce n'est pas progresser, c'est stagner en donnant l'illusion de changement. Et ce n'est certainement pas comme cela que le racisme ou la haine risque de disparaître.Ce serait bien de ne pas faire comme cette immense daube que Spike Lee nous a pondu et de tout mélanger sous couvert de pseudo lutte contre le racisme. Parce que dans le genre je me sers du racisme des blancs pour promouvoir le suprémacisme noir (dont Spike Lee s'est revendiqué depuis des années), et je prône la paix pour appeler au combat contre ceux qui ont une opinion différente de la mienne, et le tout sans avoir au moins le courage de l'assumer directement en plus, le film se pose là quand-même. C'est justement en cela qu'il est dangereux d'ailleurs, brossant le public dans le sens du poil pour mieux le faire adhérer à une idéologie toute aussi insinueuse et critiquable que celle qu'il dénonce ...
    • BarbeNoire1234
      Ce film qui pourtant raconte une histoire vraie il y a de ça déjà plusieurs dizaine d'années, montre que finalement les mentalités n'ont pas changé aujourd'hui. Nous sommes rentrés dans une ère hypocrite, où la liberté d'expression se réduit, alors que les mouvements extrémistes montent en puissance. On nous divise par ethnie, couleur, religion, CSP, et bien d'autres critères. Je trouve courageux de réaliser ce film, Spike Lee ose montrer la vérité sous sa vraie forme et on sent que cela dérange. Le cinéma a toujours eu une influence sur la population et je préfère ce genre de films qui font réfléchir et nous remettent en question, plutôt que des films propagandes pour cibler des ennemis et faire la guerre.
    Back to Top