Mon compte
    L'Intendant Sansho
    L'Intendant Sansho
    5 octobre 1960 en salle / 2h 04min / Drame
    Date de reprise 31 juillet 2019
    De Kenji Mizoguchi
    Par Yoshikata Yoda, Ogai Mori
    Avec Kinuyo Tanaka, Yoshiaki Hanayagi, Kyôko Kagawa
    Titre original Sanshô dayû
    VOD
    Presse
    5,0 5 critiques
    Spectateurs
    4,4 461 notes dont 45 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    XIe siècle. Un gouverneur de province est exilé pour avoir pris le parti des paysans contre l’avis d’un chef militaire. Contraints de reprendre la route de son village natal, sa femme Nakagimi et ses enfants Anju et Zushio sont kidnappés par des bandits de grand chemin. Nakagimi est déportée sur une île, tandis que les enfants sont vendus comme esclaves à l’intendant Sansho, un propriétaire cruel.

    Regarder ce film

    En VOD
    LaCinetek Location dès 2,00 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    L'Intendant Sansho - Combo Blu-ray + DVD
    L'Intendant Sansho - Combo Blu-ray + DVD (Blu-ray)
    neuf à partir de 19,67 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Dernières news

    Sorties cinéma : Connasse, princesse des entrées
    NEWS - Box Office
    mercredi 29 avril 2015

    Acteurs et actrices

    Kinuyo Tanaka
    Rôle : Tamaki
    Yoshiaki Hanayagi
    Rôle : Zushiô
    Kyôko Kagawa
    Rôle : Anju
    Eitaro Shindo
    Rôle : Sanshô dayû
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Libération
    • Positif
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    5 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 294 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2010
    Mon premier Mizoguchi, et je sais pas pourquoi je m'attendais à m'ennuyer. Et bien je suis heureux de m'être totalement planté sur ce point. Car "L'Intendant Sansho" est une oeuvre intense, profonde, humaniste mais toujours réaliste pour ne pas dire cruelle, qui s'avère être un film extrêmement dense. Ce qui étonne au premier abord, c'est la maîtrise totale de Kenji Mizoguchi pour sa mise en scène. Chaque cadrage est très ...
    Lire plus
    Acidus
    Acidus

    Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 3 333 critiques

    4,0
    Publiée le 3 novembre 2013
    Kenji Mizoguchi livre, avec "L'Intendant Sansho", une oeuvre intense et poignante dont le propos se veut principalement humaniste. Riche en émotion, ce mélodrame est subjugué par une musique poignante et une photographie somptueuse. Il n'y pas grand chose à repprocher à ce grand film.
    Kiwi98
    Kiwi98

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 238 critiques

    4,5
    Publiée le 11 juin 2015
    Les vertus humaines, probablement le segment phare de la filmographie de Kenji Mizoguchi, grand réalisateur japonais et grand poète du cinéma dont le raffinement des films pourrait donner des vertiges à ses collègues de l’époque. Un univers où le réalisme prend place dans la douceur et la force du contexte, un univers vivant ou la claque visuelle se marie souvent à une réflexion sur la condition humaine. Dans « L’intendant Sansho ...
    Lire plus
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 433 abonnés Lire ses 4 081 critiques

    4,0
    Publiée le 3 septembre 2019
    Un beau conte tragique tourné dans un dépouillement émouvant.
    Le destin misérable de ces deux enfants dont on a réduit la vie à sa plus ville bassesse.
    C’est triste et profond en même temps.
    45 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Lion d'argent à Venise

    Présenté à la Mostra de Venise en 1954, L'Intendant Sanshô y a décroché le Lion d'argent, une récompense que Mizoguchi avait obtenue un an plus tôt pour Les Contes de la lune vague après la pluie. En 1952, La Vie d'Oharu, femme galante avait reçu à Venise une "récompense internationale".

    Les idéaux de Nagata

    L'Intendant Sanshô est un des films produits par une personnalité majeure du cinéma japonais, Masaichi Nagata. Producteur de Mizoguchi dès les années 30 au sein de sa société Daiichi, il sera notamment directeur des studios de Kyoto en 1936. Six ans plus tard, il est à la tête de la "Société cinématographique du Grand Japon", bientôt connue sous le nom de DAIEI, qui regroupe plusieurs sociétés. C'est la DAIEI qui produit Rashomon de Aki Lire plus

    La critique enthousiaste

    A la sortie du film, les critiques se sont montrés très élogieux. Pierre Marcabru écrivait ainsi dans Combat : "Poème barbare, et pourtant d'une délicatesse triomphante, film dur et brutal, et pourtant d'une étonnante douceur dans sa dureté et sa brutalité, L'Intendant sansho ouvre sans cesse des perspectives mystérieuses, que la perfection de ses images, le raffinement de leur composition, et la franchise de leurs traits, accusent encore pl Lire plus
    5 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalité Japan
    Distributeur Capricci Films
    Récompenses 1 prix et 1 nomination
    Année de production 1954
    Date de sortie DVD 22/05/2007
    Date de sortie Blu-ray 03/03/2020
    Date de sortie VOD 10/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 31/07/2019
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 24043

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1954, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1954.

    Commentaires

    • Diss V.
      Anju.... Zushio.... « la Vie n’est elle que souffrance » et les ondes sur le lac pour un sacrifice sublissime....
    • Humphrey Becker
      C'est un film qui vous change lorsque vous l'aurez vu. Ce n'est pas la poésie, l'esthétisme ou l'exotisme qui m'ont fasciné, c'est la puissance du message. Tous nos hommes politiques devraient avoir vu l'Intendant Snasho avant d'exercer un mandat publique. C'est un vrai conte philosophique sur le pouvoir, son exercice, la responsabilité de celui qui l'assume, la possibilité d'être digne d'une charge élevée. Un chef d'œuvre absolu.
    Voir les commentaires
    Back to Top