Mon compte
    Bad Dreams
    Bande-annonce Bad Dreams
    1 juillet 2021 en VOD / 1h 45min / Science fiction, Epouvante-horreur
    De Anthony Scott Burns
    Par Anthony Scott Burns
    Avec Julia Sarah Stone, Landon Liboiron, Skylar Radzion
    Titre original Come True
    Bande-annonce VOD
    Spectateurs
    2,5 161 notes dont 27 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Les nuits de Sarah, une adolescente fugueuse, sont peuplées de cauchemars récurrents. À la suite d’une petite annonce, elle accepte de participer à une étude rémunérée sur le sommeil, mais s’aperçoit que les médecins y pratiquent de bien dangereuses expériences...

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Canal VOD Achat dès 5,99 €
    UniversCiné Location dès 4,99 € HD
    Orange Achat dès 5,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par

    Bande-annonce

    Bad Dreams Bande-annonce VO 1:49
    Bad Dreams Bande-annonce VO
    11 189 vues

    Dernières news

    Acteurs et actrices

    Julia Sarah Stone
    Rôle : Sarah
    Landon Liboiron
    Rôle : Jeremy
    Skylar Radzion
    Rôle : Girl #1
    Tiffany Helm
    Rôle : Old Woman
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 1 013 abonnés Lire ses 1 315 critiques

    3,0
    Publiée le 13 avril 2021
    OK, "que" 3/5, mais quelle surprise ! Il était quasiment impossible d'imaginer qu'après "Our House", un très médiocre film d'épouvante, Anthony Scott Burns puisse un jour livrer une "expérience" (je ne vois pas d'autre mot) du niveau de ce "Come True", ce n'est même pas un fossé qui sépare ces deux longs-métrages mais carrément un canyon ! Peut-être pas remis de la déconvenue du précédent, le réalisateur canadien a choisi d'à peu ...
    Lire plus
    black B.
    black B.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 519 critiques

    4,0
    Publiée le 17 septembre 2021
    Une très belle expérience, Anthony Burns est un de ces rares réalisateurs, à appliquer un contrôle complet autour de ses films. Réalisation, composition, scénario, montage etc.. Ici ca lui réussi parfaitement bien, Bad Dreams est une petite pépite, et les visuels uniques et la bande son particulièrement réussie vous porteront tout du long, et vous aideront a surmonter facilement les quelques longueurs qui peuvent parfois se faire ...
    Lire plus
    Spider cineman
    Spider cineman

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 798 critiques

    4,0
    Publiée le 13 avril 2021
    Peut-être arriverez vous à dormir après ... peut-être... je compare ce film à l exploration d un nouveau genre Blair witch ou paranormal, des films avec des budgets contenus qui explorent de manière épuré un genre ; pour vous faire flipper. Cette fois le sommeil et ses cauchemars, pourquoi pas ? On rentre dans l univers, ça peut le faire, assez lent cela contribue à l immersion, le thème est pas mal, un peu original. Ça se regarde ... ...
    Lire plus
    dede59279
    dede59279

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    3,5
    Publiée le 8 juin 2021
    J'ai adoré les acteurs, les images et la musique de ce film. Pendant la dernière partie, on décroche un peu mais pour mieux rebondir sur une fin surprenante. Une bonne surprise.
    27 Critiques Spectateurs

    Photos

    Infos techniques

    Nationalité Canada
    Distributeur ARP Sélection
    Récompense 1 nomination
    Année de production 2020
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 01/07/2021
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2020, Meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 2020.

    Commentaires

    • black B.
      Une très belle expérience, Anthony Burns est un de ces rares réalisateurs, à appliquer un contrôle complet autour de ses films. Réalisation, composition, scénario, montage etc..Ici ca lui réussi parfaitement bien, Bad Dreams est une petite pépite, et les visuels uniques et la bande son particulièrement réussie vous porteront tout du long, et vous aideront a surmonter facilement les quelques longueurs qui peuvent parfois se faire sentir.Malgré tout, Bad Dreams reste difficilement accessible pour le commun du public, c'est assez lent, cryptique, et la fin pas évidente a cerner pourra en perdre plus d'un.En parlant de la fin, pour ceux qui sont resté sur le bas coté en se demandant mais qu'est ce que c'est que tout ce **** voici mon analyse, globalement elle me semble juste, mais ca reste la mienne et elle n'est probablement pas exact à 100%. Alors accrochez vous a votre lit, c'est partie, Spoil :Tout d'abord oubliez les histoires de monstres, de vampires, ou même de paralysie du sommeil. Cette dernière est essentiellement utilisée pour faire un parallèle et surtout nous détourner du twist final (tout comme les monstres, la possession etc), et pour une fois je dois dire que ca marche bien. Je vais pas pouvoir tout détailler donc je vais faire court :Bon déjà Sarah est dans le coma, jusque là j’espère qu'on est d'accord. Elle se réveille sans jamais savoir où elle est, les décors sont de plus en plus vide, de même pour son entourage, qui s'affine petit a petit. Et surtout il y a un texto qui à la fin nous le dit clairement. Elle est dans le coma depuis 20 ans. Texto reçu sur son téléphone, qui lui sert de micro lien avec la réalité.Ensuite pour comprendre ce que représente ses étranges rêves, il faut comprendre le point numéro 2 :Comme l'indique déjà plus ou moins, le titre d'un des chapitres (le 3 il me semble) : Anima et Animus. Précepte nait de Carl Jung, chaque être humain porte en lui l'image du sexe opposé, l'Anima est la composante féminine chez l'homme, et Animus, la masculine chez la femme.Sarah est l'Anima de Jeremy. Ils ne sont qu'un.3eme point : Si Jeremy souhaite quitter le coma, Sarah est quand à elle terrorisé à l'idée d'un retour à la réalité. Jeremy s'occupe des recherches, il la soutient, la réconforte et surtout c'est lui qui décroche le téléphone a la fin dans la foret, cet appel est une tentative de retour à la réalité que Jeremy souhaite attraper. Ce que Sarah refuse une fois de plus.Sarah de son coté est terrifiée, et ce de plus en plus après 20 ans passé dans le coma. Les entités noir aux yeux clair, sont probablement en réalité le corps médical, tentant de la sortir de son sommeil sans fin. Tout comme les décors dans ses rêves, tantôt, style hospitalier : Large couloirs avec Doubles portes, et éclairage typique, et tantôt psychédelique et claustrophobique, ces derniers représentant plus je pense le pont a traverser pour le retour a soi : longs couloirs parsemés de lourdes portes (prise de décision), petite cavité a traverser, etc, pour finir sur l'entité unique, et qui la terrorise plus que toute autre, son moi réel.Autre point important, Quand Jeremy est attaché sur le lit, et sur lepoint d'être réveillé par l'entité, entendez par là, retour à la réalité. Sarah se dépêche d'aller le réveiller, dans cet univers, et donc de les maintenir dans le coma.Suite a son ultime échec de la réveiller lors de l'épisode dans la foret, Jeremy perd définitivement le combat et Sarah prend le dessus. Il disparait dans la foret, puis quand elle passe a son rêve suivant, elle constate qu'elle l'a bel et bien tué. En lui enfonçant les yeux dans ses globes oculaires, pour lui masquer définitivement la réalité (On peut aussi soulever le fait, que les yeux sont le miroir de l’âme).Pour appuyer cela, elle se rend dans la salle de bain et se regarde dans le miroir, effet de style pour nous confirmer, qu'elle n'est maintenant plus une seule facette de sa personne, mais bien les 2 cotés.Pour finir, elle constate dans le miroir, alors qu'elle est encore pleine du sang de Jeremy, que des crocs de vampire lui ont poussés. Et donc NON ce n'est pas un vampire, c'est une symbolique, vampiriser quelqu'un signifie prendre l'ascendant psychologique sur une personne. C'est ce qu'elle vient de faire avec Jeremy, elle a gagné, elle ne sortira donc probablement jamais de son coma.Fin !Tout un tas d'autre évènements dans le film viennent confirmer ses propos, mais il se peut que certains de mes points soient approximatif, voir peut être même erronés. Mais j’espère en avoir aidé certain ;)
    • Aboleth
      Vraiment pas mal.J'ai un peu flipper quand même avec certaines images superbement stressantes.Et puis ca pirouette pas mal avec le scénar, et c'est cool.A voir le soir
    • Gardienne de la Galaxie 1975
      le texte est caché donc... ??
    • Gardienne de la Galaxie 1975
      Je suis d'accord avec toi l'héroïne est dans le coma tout simplement on le remarque au vide omniprésent autour d'elle tout au long du métrage - je pense également qu'elle a subi un traumatisme violent (scène où elle retrouve son téléphone portable dans un champ loin de tout) - pour moi les êtres de ses rêves sont des êtres humains (ou non) gardiens d'une technologie avancée qui pourrait lui permettre de se réveiller. Pour le côté Vampire je n'ai pas compris - Visuellement en revanche j'ai passé un très bon moment
    • Gardienne de la Galaxie 1975
      Je suis d'accord avec toi l'héroïne est dans le coma tout simplement - je pense également qu'elle a subi un traumatisme violent (scène où elle retrouve son téléphone portable dans un champ loin de tout) - pour moi les êtres de ses rêves sont des êtres humains (ou non) gardiens d'une technologie avancée lui permettant de se réveiller. Pour le côté Vampire je n'ai pas compris - Visuellement j'ai passé un très bon moment
    • Eric Lafaye
      Je suis nouveau réalisateur et dans ma vie j'ai rencontré quelque chose qui m’a définitivement couper de votre réalité et je n’ai pas peur de parler.Je sais de source sûr que ce film n'est pas totalement un film mais une révélation.Je comprends que pour vous tous, lecteurs vous penserez que je suis fou et c'est bien normal, moi même je n'y croyais pas jusqu’à ce que j'en fasse l’expérience rapproché.Ce que personne n'a compris et c'est pour ça qu'il insiste sur les dernières minutes du film avec le message sur le téléphone. C'est qu'il cherche à faire passer un message à l'humanité toute entière grâce à son film, cette fameuse expérience magnifique. Le message de fin s'adresse aux lecteurs et ce n'est pas pour rien, on n'est plus dans la fiction à ce moment précis, Il vous demande de vous réveiller et d'accepter le fait que ces êtres sanguinaires existent bel et bien.Le film est fait dans ce but et c'est pour ça que tous le monde passe à coté, inutile de chercher la fiction, elle n'y est pas.
    • berserker 1899
      Cela en est grandement inspiré en tout cas, c'est pour ça que je disais a demi mot tu as presque tout les facteurs !
    • Ann Val
      Je suis désolée mais ce film ne traite pas du tout de la paralysie du sommeil. La réponse est dans la dernière minute du film. Et perso, j'ai trouvé ce switch final plutôt sympa...
    • Ann Val
      Un film à petit budget un peu barré, d'une lenteur parfois bienvenue et même bien vue, plutôt original et bien réalisé, même si il y a peu de frissons. Les acteurs sont dans leur rôle et j'ai apprécié le switch final. Pas un grand film mais franchement pas mal !
    • Ashen One
      Genre, le texte est caché ...
    • berserker 1899
      Salut j'ai pas uniquement dans mon com mais ( a demi mot ) ! 😊
    • adlane47
      Merci pour spoil
    • Sirius
      Ok alors j'avais rien bité au film =DMerci !
    • Ashen One
      Non en fait, on suit juste une meuf qui est dans le coma donc tout le film est un rêve.C'est pour ça qu'il fait toujours nuit, que l'héroïne ne se rappelle jamais comment elle se retrouve à un endroit, que les personnages secondaires n'existent que pour la servir et la questionner, etc ...Il y a sans doute des éléments à prendre en compte dans le visuel des séquences de ses rêves qui explique ce qui lui est arrivé, le film faisant clairement référence au concept de l'ombre de Jung en psychologie analytique, mais j'ai pas capté ... enfin si ce n'est qu'elle a sans doute eu un accident en séchant les cours.J'ai l'impression qu'il s'agit surtout d'un film visuel, et que le scénario, en plus d'être léger, se perd un peu.
    Voir les commentaires
    Back to Top