Notez des films
Mon AlloCiné
    Staying Alive
    Bande-annonce Staying Alive
    12 octobre 1983 / 1h 36min / Musical, Drame
    De Sylvester Stallone
    Avec John Travolta, Cynthia Rhodes, Charles Ward
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Spectateurs
    2,6 379 notes dont 37 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Tony Manero a grandi et a mûri. Six ans après s'être déhanché au son du disco, le jeune homme d'origine italienne ambitionne de conquérir Broadway et de devenir une grande star de la danse. En attendant de concrétiser son rêve, Tony partage sa vie entre donner des cours de danse et travailler comme serveur dans une boîte de nuit.
    Un jour, Jackie, sa compagne, parvient à intégrer une troupe de danse qui se produit à Broadway. Tony va bientôt la rejoindre non sans avoir succombé au charme de Laura, la danseuse étoile du show.
    Distributeur CIC
    Voir les infos techniques
    Année de production 1983
    Date de sortie DVD 08/10/2002
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Box Office France 0 entrées
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 57783

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 15.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Staying Alive Bande-annonce VO 2:59
    Staying Alive Bande-annonce VO
    11748 vues

    Acteurs et actrices

    John Travolta
    Rôle : Tony Manero
    Cynthia Rhodes
    Rôle : Jackie
    Charles Ward
    Rôle : Butler
    Finola Hughes
    Rôle : Laura
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    brianpatrick
    brianpatrick

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 329 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2011
    La suite moelleuse de la fièvre du samedi soir. Même une suite logique vue l’ampleur de l’événement. Mais ce film reste un très bon film musical.
    14caen
    14caen

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 087 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2008
    Rochy qui passe à la comédie musicale? Heureusement seulement derrière la caméra quoique il fait une toute petite apparition comme passant. "Staying Alive" mérite son déplacement.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1525 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,5
    Publiée le 6 juin 2013
    Cette fausse suite de "La fièvre du samedi soir" se contente de reprendre le personnage de Tony Manero mais change tout le reste(contexte,musique,style de danse...). "Staying Alive"(1983) est réalisé par Sylvester Stallone,ceci expliquant beaucoup de choses. On y retrouve son personnage à la Rocky qui vit son rêve américain,les pistes de dancing remplaçant le ring de boxe. On y établit un parallèle avec son culte du corps,Travolta ayant ...
    Lire plus
    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 336 critiques

    2,5
    Publiée le 10 juin 2013
    Cette fausse suite n'arrive pas à la cheville de l'original , à voir quand même pour les très bon numéros de danse .
    37 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Stallone travaille en famille

    C'est Frank Stallone, le frère de Sylvester Stallone, qui signe ici la bande originale du film. Il interprète notamment la chanson Far from over sur laquelle danse John Travolta.

    Suite de "La Fièvre du samedi soir"

    Staying alive est en fait la suite de La Fièvre du samedi soir. Six ans séparent les deux films, ce qui a laissé le temps pour le personnage de Tony Manero de mûrir et de devenir un danseur professionnel.

    Entraînement intensif pour Travolta

    Pour les scènes de danse, John Travolta a dû se soumettre à un entraînement intensif pouvant aller jusqu'à huit heures de danse par jour. Des séances de musculation et un régime alimentaire très strict étaient également au programme.

    Dernières news

    100 caméos : vive les apparitions clins-d'oeil !
    NEWS -
    lundi 15 octobre 2012
    Schwarzie dans "Expendables", Poelvoorde dans "Jean-Philippe", Glover dans "Maverick"... Les apparitions clins d'oeil d'acteur,...
    Action-heroes, cam-heroes : les apparitions clins d'oeil des "Expendables" !
    NEWS -
    samedi 18 août 2012
    Tout a commencé en 2010 avec une scène culte (et attendue depuis 30 ans) : la rencontre à l'écran entre Sylvester Stallone,...
    4 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • Cafe Noir
      Un gros nanar à regarder avec une bonne dose d'alcool dans le sang
    • Henri Mesquida
      La Fièvre du Samedi Soir est un chef d’œuvre incompris, un grand film sur la jeunesse 70’s à Brooklyn, dans un autre genre que les films de Scorsese par exemple, moins centré sur les gangsters et plutôt sous le prisme de la danse.Staying Alive est une suite non logique de ce film, ne faisant revenir que Tony Manero et sa mère, pour broder une toute autre histoire avec de tous autres enjeux, sans forcément trahir le matériau original. Après un dialogue par lequel l’excellent Travolta explique pourquoi on passe un film R-Rated à un film PG-13, le film a les coudées franches pour réinventer son personnage et devenir une simple success story, avec ses amourettes prévisibles mais sympathiques et ses personnages hauts en couleurs. En effet, Laura est bien plus qu’une simple Stephanie 2.0. et Jackie est bien plus intéressante qu’Annette. La principale qualité de Staying Alive, cependant, est aussi son principal défaut : Sylvester Stallone. Réalisateur, scénariste, producteur et même acteur dans un tout petit caméo fugace, son essence transpire à travers tout le film : en effet, Tony Manero¸ c’est Rocky Balboa, c’est Sylvester Stallone… Rien que sur les scènes de danse, là où les danseurs semblait des dieux vivants dans le premier opus, ici ils transpirent abondamment, tels des sportifs. L’acteur s’est approprié le rôle, avec son écriture touchante, mais malheureusement pas très fine et un peu niaise. Ce qu’on perd en critique sociale, on le gagne en émotion réelle et sincère. Là où les gens ont pu s’estimer floués à l’époque, c’est sur le rapport avec le précédent, presque inexistant. Mais si on prend Staying Alive comme un stand-alone, le film se tient.Comme en plus, le film est encore mis en musique par les Bee Gees et que les chansons de Frank Stallone sont plutôt réussies, Staying Alive peut être considéré comme un sympathique divertissement.
    • Pierre Yves C.
      et oui c STALLONE le réalisateur, et ça fait rager plus d'une
    • greatsayaman
      Pas mal cette suite de saturday night fever, meme si on a plus le côté disco de l'ancien...
    • MickDenfer
      c'est périmé.
    • elNinO9
      c sylvester qui a realiser ca???
    Voir les commentaires
    Back to Top