Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Chevaux de feu
    25 mars 1966 / 1h 30min / Drame, Romance, Historique
    Date de reprise 28 août 2019
    De Sergei Paradjanov
    Avec Ivan Mikolaitchouck, Larissa Kadotchnikova, Tatiana Bestaeva
    Nationalités soviétique, ukrainien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    5,0 1 critique
    Spectateurs
    3,9 135 notes dont 21 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    L'amour de deux jeunes gens séparés par la haine que se vouent leurs familles et que seule la mort réunira.

    Titre original

    Tini Zabutykh Predkiv

    Distributeur Baba Yaga Films
    Voir les infos techniques
    Année de production 1965
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 10/05/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Box Office France 0 entrées
    Budget -
    Date de reprise 28/08/2019
    Langues Russe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 31588

    Regarder ce film

    En VOD
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    Les Chevaux de feu Bande-annonce VO 1:33
    Les Chevaux de feu Bande-annonce VO
    15858 vues

    Acteurs et actrices

    Ivan Mikolaitchouck
    Rôle : Ivan Paliychuk
    Larissa Kadotchnikova
    Rôle : Marichka Gutenyuk
    Tatiana Bestaeva
    Rôle : Palagna
    Spartak Bagachvili
    Rôle : Yurko Malfar
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    max6m
    max6m

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 180 critiques

    5,0
    Publiée le 11 octobre 2007
    J'ai hésité entre 3 et 4 étoiles.. et puis non, tout de même, les petits défauts du film ne peuvent pas atténuer mon enthousiasme et ma fascination devant ce poème visuel, touchant à plusieurs reprises au sublime. Réalisé en 1964 par Paradjanov, "Les chevaux de feu" brillent pour l'inventivité incroyable de la mise en scène et la poésie de ses images, d'une beauté absolue. L'histoire racontée n'est que peu intéressante (une sorte ...
    Lire plus
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1584 abonnés Lire ses 3 718 critiques

    4,0
    Publiée le 17 novembre 2015
    J'avais vu Sayat Nova que je n'avais pas vraiment aimé et dont je n'ai plus de souvenirs, mais si ça ressemble un temps soit peu à ce film, je comprends qu'à l'époque je n'avais pas aimé. C'est vraiment particulier comme film, la mise en scène est totalement libre, alternant les plans larges avec les gros plans, toujours en contre-plongée, souvent filmé en plan séquence (ou du moins en plans assez longs), accompagné d'une musique ...
    Lire plus
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1607 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    2,0
    Publiée le 5 décembre 2012
    Comme pour "Sayat Nova" du même Sergueï Paradjanov, une forme superbe pour un fond chiant... Sur la forme, "Les Chevaux de feu" est un foisonnement de couleurs, de paysages superbes, de mouvements de caméra très souples (contrairement à "Sayat Nova" qui est une suite de tableaux volontairement statique !!!) ; bref visuellement on s'en prend pas mal les yeux. Pour le fond, c'est une histoire d'amour tragique à la sauce caucasienne ...
    Lire plus
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,5
    Publiée le 7 novembre 2017
    «Les Cheveaux de Feu» fait partie de ces films de l'Europe orientale simples et rudes, intenses et magnifiques. Paradjanov n'a pas son pareil pour conter avec puissance et poésie le quotidien d'une peuplade ukrainienne déchirée par la lutte de deux de ses familles. Comme dans un Roméo et Juliette slave, deux amants, chacun issu d'une des ces familles rivales, s'aiment d'un amour irrésistible. Evidemment seule la mort pourra les unir car ...
    Lire plus
    21 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Un film ancré dans la culture populaire locale

    Les Chevaux de feu est adapté d'une nouvelle de Mikhaylo Kotsyubinsky, célèbre écrivain ukrainien dont les récits avaient la particularité de décrire avec réalisme la vie typique dans l'Ukraine de l'époque. Le réalisateur tient à ce que son film s'inscrive dans cette même mouvance de réalisme ethnographique, en dévoilant un récit qui s'imprègne du folklore local. 

    Un réalisateur atypique

    Sergei Paradjanov était un cinéaste à contre-courant des canons du cinéma soviétique de l'époque. Personnage controversé en URSS, dans lequel il a été condamné aux travaux forcés durant 4 ans, il fut en revanche très apprécié par les cinéphiles occidentaux. 

    Un réalisme saisissant

    Pour que son film soit aussi réaliste que possible, le cinéaste s'est longuement renseigné sur la population Houtsoule. Il les a observés, est resté en leur compagnie, a écouté leur musique, leur histoire et s'est imprégné de leur mode de vie. 

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1965, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1965.

    Commentaires

    • Newstrum
      Un conte qui commence comme un Roméo et Juliette des Carpates et finit par une victoire des forces élémentaires de la nature sur un homme qui refuse d'oublier l'amour de sa vie et d'accepter le cycle primitif de la vie et de la mort. Paradjanov et son chef opérateur Youti Illienko ont filmé leur récit chez les Houtsoules, peuplade d'Ukraine. Les images sont étonnantes, les couleurs superbes et la caméra extrêmement mobile comme prise d'une ivresse des sens. C'est cette caméra qui raconte le récit plus que les mots. Un classique aujourd'hui qui valut bien des difficultés à Paradjanov en Union Soviétique à l'époque de sa sortie. Voir ma critique complète sur mon blog :https://newstrum.wordpress....
    • jeanlucmercier1
      Un film inoubliable, inclassable. Poésie, folie, dénonciation de la petitesse des humains face à un amour immense, à l'immensité de la nature rude et sauvage des Carpates, à un destin tragique qui dépasse les individus. Un grand film, à tous les points de vue, technique, musical, esthétique.
    Voir les commentaires
    Back to Top