Mon compte
    Robert Williams

    Acteur

    Année Titre Rôle Note spectateurs
    1999 V.I.P. - Saison 2
    Episode 10
    Enrique Bravo
    2,2
    1970 Mannix - Saison 4
    Episode 17
    Manager de l'hotel
    3,3
    1966 Demain des hommes Artie
    2,6
    1959 La Gloire et la peur Soldat Runner
    2,6
    1957 Death in Small Doses "Dunc" Clayton -
    1956 L'Ultime razzia Plainclothesman at Airport
    3,9
    1955 La Fureur de vivre Ed
    4,0
    1952 L'Extravagante Lucy - Saison 2
    Episode 7
    l'huissier
    3,3
    1948 La Fosse aux serpents Le maître de cérémonie de la danse sociale (non créditée)
    3,9
    1946 L'Ange noir Second Detective
    3,4
    1931 La Blonde platine Stew Smith
    3,4
    Commentaires
    • Plume231
      Blonde Platine (1931) de Frank Capra [img]http://lewebpedagogique.com/ci...[/img] Synopsis : Un journaliste teigneux et sarcastique, Stew Smith, est chargé par son patron de découvrir s'il est vrai qu'un riche héritier s'est compromis dans une promesse de mariage avec une danseuse de revue. Stew s'introduit ainsi dans la famille Schuyler. Il y découvre une perle blonde, Anne, la fille de la famille, dont il s'éprend instantanément et vante les mérites à son amie, Gallagher, une charmante jeune femme en secret éprise de lui. Stew fait tant et si bien qu'il parvient à séduire Anne et à l'épouser, en dépit des haut-le-coeur que cette mésalliance provoque au sein de son envahissante belle-famille. Plutôt mal assorti, le couple ne tarde pas à battre de l'aile et Stew est bien vite écoeuré par la famille Schuyler... [img]http://4.bp.blogspot.com/_uuSG...[/img] Critique : Ca faisait longtemps que j'avais vu ce film et l'idée d'une petite seconde vision ne m'était pas désagréable vu que j'en avais un bon souvenir. Il y a un peu de "New York-Miami" et pas mal de "L'Extravagant Mr. Deeds" dans cette oeuvre qui est certainement la première a être vraiment estampillé "Capra Touch". La satire et la caractérisation des personnages de la haute-société manquent un peu de la finesse qui fera les chefs d'oeuvre du Maître mais cela n'empêche c'est un bonheur à regarder. Grâce bien sûr au scénario et à des dialogues piquants mais surtout grâce à l'excellent Robert Williams qui mène le tout énergiquement. L'acteur n'a rien à envier aux Stewart, Cooper, Gable,... pour ce qui est d'être à l'aise dans l'univers si typique du réalisateur. Dommage qu'une péritonite en a fatalement décidé autrement car ce comédien à la vue de sa composition dans ce film aurait pu faire une brillante carrière. Reste ce beau témoignage de ce talent...et aussi un excellent film pour le père Capra que j'ai revu avec autant de plaisir que la première fois. Note : 16/20 (****) [img]http://vargen57.unblog.fr/file...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top