Mon compte
    Katrin Cartlidge
    Métier Actrice
    Nationalité Britannique
    Naissance 15 mai 1961 (Londres - Angleterre)
    Décès 7 novembre 2002 à l'age de 41 ans (Londres - Angleterre)
    17
    ans de carrière
    22
    films et séries tournés

    Biographie

    Dès son adolescence, Katrin Cartlidge se passionne pour le théâtre et rejoint le Royal Court Youth Theater. Elle travaille dans des théâtres à Londres et à Edimbourg, puis décroche un rôle dans un célèbre soap opera de Channel Four, Brookside. Elle apparaît pour la première fois au cinéma en 1985 dans Sacred Hearts de Barbara Rennie. En 1993, son rôle dans Naked de Mike Leigh lui ouvre les portes de la reconnaissance critique. Cette prestation marque également le début d'une collaboration régulière avec le réalisateur, pour qui elle jouera dans Deux filles d'aujourd'hui (1997) et Topsy-Turvy (1999). Katrin Cartlidge, faisant montre d'un réel souci de qualité, se distingue dans des oeuvres ambitieuses telles que Breaking the waves (1996, Lars von Trier) et Claire Dolan (1998, Lodge H. Kerrigan). Après presque deux décennies passées à tourner en Grande-Bretagne, ...
    Lire plus

    Filmographie

    From Hell
    From Hell
    30 janvier 2002
    No Man's Land
    No Man's Land
    19 septembre 2001
    Sword Of Honour
    Sword Of Honour
    Date de sortie inconnue
    Cendrillon Rhapsodie
    Cendrillon Rhapsodie
    Date de sortie inconnue
    Hotel splendide
    Hotel splendide
    Date de sortie inconnue
    Le Poids de l'eau
    Le Poids de l'eau
    31 juillet 2002
    Toute sa filmographie Ses meilleurs films / séries

    Photos

    News

    Décès de l'actrice Katrin Cartlidge
    NEWS - Stars
    mardi 10 septembre 2002
    Lars Von Trier dirige Lauren Bacall
    NEWS - Tournages
    lundi 17 décembre 2001
    Lauren Bacall et Ben Gazzara joueront aux cotés de Nicole Kidman dans "Dogville", le prochain film de Lars Von Trier.
    Jeune trio pour "Dogville"
    NEWS - Tournages
    mardi 25 septembre 2001
    Chloë Sevigny, Jeremy Davies et Paul Bettany pourraient rejoindre le casting de "Dogville", le prochain long métrage de Lars...
    Commentaires
    • Plume231
      Breaking the Waves (1996) de Lars von Trier [img]http://critique.blogs.sudouest...[/img] Synopsis : Bess a grandi sous l'emprise d'une communauté protestante d'une intransigeante austérité. Elle n'est pas comme les autres. Elle parle à Dieu dans le temple dont elle assure l'entretien et interprète elle-même les réponses qu'elle suppose être celles du Seigneur. Elle s'est éprise d'un homme plus âgé qu'elle, Jan, qui travaille sur une plate-forme pétrolière, en mer. Seulement, après un accident, Frappé à la tête Jan va se retrouver cloué sur un lit d'hôpital, totalement paralysé ou presque... [img]http://www.envrak.fr/documents...[/img] Critique : Une histoire d'amour "barje", fusionnelle qui ne ressemble vraiment à aucune autre comme cette oeuvre qui est un total OVFI. Pour alors je commence par deux p'chtites réserves, les seules que j'ai par rapport à l'ensemble. D'abord, il y a quelques petites longueurs lors de la première heure après le récit gagne en efficacité au niveau de la densité. Ensuite, la toute dernière scène n'est-elle pas un peu too much ? Voilà, ça c'est fait. Autrement que l'on soit athée, agnostique ou au contraire un religieux fervent, le mieux est de se laisser totalement porter et d'essayer d'y croire totalement. Etat d'esprit dans lequel on parvient sans le moindre mal car Lars von Trier l'apporte avec une "logique" imparable et la mène avec une grande intensité du début jusqu'à la fin. C'est là le talent principal de ce metteur en scène qui rejoint les grands maîtres du cinéma scandinave (Bergman, Dreyer...) en nous faisant vraiment croire ce qu'il a envie de nous faire croire. Mais le film perdrait tout de même énormément sans l'interprétation vibrante et phénoménale d'Emily Watson qui donne ici une des plus grandes performances d'actrice de tous les temps. Critique conventionnelle pour une oeuvre qui ne l'est pas du tout. Note : 17/20 (****) [img]http://www.linternaute.com/cin...[/img]
    • allomembre
      J'ai revu "Breaking the waves" et je comprends que certains crient au chef d'oeuvre et d'autres au truc insupportable et indigeste. L'image est granuleuse, les personnages vrais mais enfermés dans une manière de penser trop rigide. Bess est rejetée car "idiote", trop proche de Dieu, et enfin trop amoureuse... On peut admettre que ces gens là fassent peur mais pourquoi nous infliger tant de souffrances pour nous le faire comprendre ? Emily Watson est formidable, la regrettée Katrin Cartlidge aussi. A noter, la présence de Jean Marc Barr comme dans la plupart des films de l'auteur.
    Voir les commentaires
    Back to Top