Mon compte
    Carlos
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    note moyenne
    3,9
    273 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Carlos ?

    22 critiques spectateurs

    5
    4 critiques
    4
    10 critiques
    3
    6 critiques
    2
    1 critique
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 833 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 22 juin 2019
    « Carlos » développé pendant 5h34’ par Olivier Assayas pour la télévision, dresse le portrait d’un anti héros en s’attachant à la mise en évidence des contradictions du personnage. Dans les deux premiers épisodes, l’ascension de la « Star » du terrorisme explore tous les éléments connus de nos jours grâce aux archives de la STASI, ouvertes depuis la chute du mur de Berlin. La série montre ainsi l’implication directe ou indirecte de l’URSS dans le financement des mouvements révolutionnaires européens et moyen orientaux, jusqu’à l’assassinat de Sadate estimé à quatre millions de dollars. Peu à peu, à partir des millions de dollars (20 pour la prise d’otages de l’OPEP), Assayas met en évidence le côté mercenaire de Carlos qui dément ses discours très engagés et fait douter des réelles motivations révolutionnaires d’un chef aux méthodes expéditives du grand banditisme. La dernière partie montre comment ce marxiste de grand guignol (pour son côté sanglant) mène une vie de bourgeois, allant même jusqu'à la liposuccion pour continuer à tomber les filles. Avec la sècheresse de l’exécution des agents de la DST, le carton sur l’attaché de Kadhafi et quelques autres, Assayas brosse un portrait plus gris que flamboyant, préférant expliquer le mythe plutôt que de le glorifier. Ce Guevara d’opérette sanguinaire est décrit au travers d’actions extrêmement documentées et lucides, comme par exemple le rôle du pouvoir algérien qui profita au mieux de la situation, tout en affichant une façade moralisatrice. Par ailleurs, en romançant les relations que Carlos avait avec ses partenaires (dont une scène superbement érotique avec Magdalena Kopp interprétée par Nora von Waldstätten), le film évite le côté cours d’histoire. Cette précision est néanmoins ternie par deux erreurs de script : les 15 décembre à Vienne et le 3 Mars à Budapest, les arbres n’arborent pas un feuillage vert et les gens ne sont pas en blouson ou imperméable, ces villes étant généralement sous la neige. La réalisation, tant au montage, qu’à la bande son ou la mise en image, apporte un support de qualité à un excellent casting (et direction d’acteur) dominé par Edgar Ramirez habité par le rôle titre. La preuve la plus évidente réside dans le fait que les trois épisodes se regardent sans ennui et avec un intérêt certain. A la fin de la démonstration d'Assayas se pose avec évidence la question à propos du personnage: n’était ce pas Wadie Haddad qui avait raison ?
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 374 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 2 mai 2013
    J'ai pas beaucoup, à vrai dire pas du tout, d'estime pour les jeunes prétentieux sortis des rangs de la FEMIS mais je serais le dernier des faux culs si je ne disais pas que j'ai été impressionné par le cœur du film, le milieu d'un ensemble de près de cinq heures et vingt minutes et aussi le sommet de la carrière du terroriste, à savoir la prise d'otage des ministres de l'OPEP, morceau de bravoure par sa maîtrise et la tension qu'il dégage de plus d'une heure, pas un poil qui dépasse, là Olivier Assayas est un grand metteur en scène. Là où il est très fort aussi, et c'est valable pour l'ensemble, c'est au niveau de la direction d'acteurs notamment Edgar Ramirez qui EST Carlos tout simplement. Pour le reste, c'est plus inégal surtout pour ce qui est d'une troisième partie qui traîne terriblement en longueur mais on suit souvent avec grand intérêt le terrorisme vu par l'intimisme, et non plus par le biais des médias, et nous décrivant d'une manière claire les arcades complexes de la politique et de la diplomatie où la réalité, aidée parfois d'une valise pleine de jolis billets, fait très vite oublier les idéaux et où les fervents soutiens d'hier n'ont aucun remord à vous laisser tomber le lendemain. Sans être pleinement emballé, sur ce coup Assayas a fait du bon boulot, parfois même du très bon boulot.
    Nicolas S
    Nicolas S

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 386 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 8 mai 2018
    Dans cette mini-série (ou ce long film) foisonnante, Assayas s'efface derrière sa caméra et son sujet. C'est brut, sans artifices, et fluide. 'Carlos' est en effet une merveille de montage, de rythme, où aucune scène n'est de trop. Bien qu'un peu prévisible, le découpage en trois parties souligne bien le caractère tragique du parcours de Carlos. Ce personnage complexe, idéaliste et cynique, capable de violence comme de douceur, se bat d'abord contre le monde entier, avant de lutter contre l'oubli et de finir seul sans rien. Les acteurs sont très bons, et la bande originale parfaitement raccord.
    Spec-Omega
    Spec-Omega

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 338 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 23 octobre 2011
    Une série réaliste, dans sa reconstitution et dans sa documentation, qui permet d'apercevoir un peu la géopolitique des années 70 et 80. Le personnage de Carlos est bien entendu romancé, le place face à des choix politiques et des choix d'hommes. Le rythme est un peu décousu et certaines scènes sont curieuses, posées là un peu comme ça, sans fil. Au moins, la production a suivi, les moyens sont visibles (décors, costumes et autres). La musique est assez peu présente sauf pour certaines scènes de transition.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 10 avril 2011
    Cannasta : ce ne sont pas de colombiens . Et les terroristes ne sont pas mauvais , ils sont réalistes . Quand tu cites la scène où ils n' arrivent pas à viser un avion mais qu' est ce que tu crois , ça arrive très souvent et à beaucoup de mouvement terroristes , à tous même . Sans formation professionelle , militaire , c' est très dur d' utiliser un lance roquette . On sait par exemple que le hamas a un fort taux de gaspillage lorqu' il bombarde. Beaucoup de leur roquette dévissent et n' atterrissent pas dans la zone escomptée. Et c 'est valable même pour les groupes terroristes les plus puissants et les mieux organisés comme l' IRA ( irish republican army) par exemple , ils leur arrvaient aussi d' avoir des échecs de ce type . Les terroristes présentés dans " carlos " ne sont pas mauvais , ils sont réalistes . A l' inverse , ce sont les films hollywodiens qui présente des terroristes capable de viser le cul d' une mouche à 1 km qui donnent une vision irréalistes, car préférant le spectaculaire , du terrorisme.
    Sinon je reproche à la série quelques longueurs et en même temps quelques raccourcis regrettable dans le récit . On traverse l' extrême complexité des relations internationnales de ce monde bi polaire pas si lointain que ça , en suivant le chacal dans ses péripéties de justicier auto proclamé et hautement mégalomane. Sur ce point , toute l' ambiguité de la personnalité de Carlos est bien décrite même si on l' a deviné avant. Finalement la bande originale est ce qui m' a le plus dérangé . Je la trouve personnellement totalement nulle et inadaptée , vraiment j' ai rarement été aussi dérangé par une B.O. Désolé pour ceux qui l' ont aimé.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    1,5
    Publiée le 27 janvier 2011
    hum, déjà cette daube est française, ce qui doit expliquer cette surnotation positive.
    Histoire de bien SOULIGNER mon désintéressement pour cette "série", je l'ai regardé avec 5 ou 6 amis, personne n'a aimé, et je me suis royalement fait ch***.
    Des Colombiens qui s'improvisent terroristes, et biens mauvais d'ailleurs, qui foirent toutes leurs opérations. Les mecs veulent tirer au bazooka sur un avion de ligne, mais ils tirent à coté!?
    Ensuite l'accent très (trop) poussé, rend les dialogues un tantinet ridicules.
    AH et palme d'Or pour le nombre de cigarettes allumées, hallucinant...
    gta_b
    gta_b

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 38 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 26 juillet 2013
    Un point de vue interne au terrorisme qui change notre perception et nous amène à prendre conscience du rôle crucial des médias et des états dans les attentats.
    Très bon acteurs et bonne mise en scène qui apporte une neutralité intéressante.

    Très bonne série ! A voir ne serait-ce que pour se faire une idée globale des implications et l'impact du terrorisme international.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 9 février 2011
    Carlos , production Canal , nous conte en trois films l'histoire du terroriste le plus célèbre de l'Histoire . L'ensemble est relativement intéressant bien que l'intrigue soit un peu décousue par moments . Autant le premier film "glamourise" Carlos , autant ses deux suites se montrent fort heureusement bien plus objectives . Carlos , c'est le polyglotte Edgar Ramirez . L'acteur , habité totalement par son personnage , porte la mini-série sur ses épaules avec un vrai talent , ses partenaires étant relativement insipides et sans grand intérêt . Au niveau des réussites , en plus du caractère international très prenant de la série , il faut féliciter Olivier Assayas pour ses scènes d'action criantes de réalisme et le choix d'une bande son de qualité . Carlos ne mérite peut-être pas tous les éloges qu'il a reçu a Cannes , mais c'est assurèment une série intéressante et très prenante .
    Note: 7,5/10
    Bastien Quéreillahc
    Bastien Quéreillahc

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 164 critiques

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 29 mars 2022
    Film trop long ou série trop courte... un format curieux, bavard, mais qui fait l'impasse sur le passé de Carlos ainsi que sur plusieurs événements clés.
    sloubi47
    sloubi47

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 15 mai 2011
    un peu dur à noter car la série est tres bien jouée. je ne connais pas assez la biographie de carlos pour savoir si historiquement elle tient la route(jai vu que le vrai carlos avait porté plainte en voyant la série car il y avait des erreurs). le seul hic c'est que je ne connais pas bien cette période de l'histoire et je ne me considere pas plus avancé. on nous balance des noms de tas de gens qui finissent par tous se mélanger. donc je mets 3/5
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 29 septembre 2010
    Une série détonnante qui retrace avec brio les grandes lignes de l'histoire de ce révolutionnaire mythique qui croupit désormais à la prison française de Poissy. Edgar Ramirez confirme son talent et un très grand avenir s'ouvre désormais à lui. Excellent !
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 31 mai 2010
    Ce téléfilm qui se présente plutôt sous la forme d'un film de 5h découpé en 3 partie est tout simplement exceptionnel que ce soit au niveau des acteurs ou de l'intrigue.
    Freaks101
    Freaks101

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 619 critiques

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 19 août 2010
    Si on m’avait dit au jour que j’aimerais un truc pondu par Olivier Assayas… et pourtant là rien à redire, le premier épisode faisait un peu peur, on y voit le portrait d’un gros beauf macho, révolutionnaire viril qui se sert de la cause palestinienne pour son ego et pour assouvir ses pulsions d’assassin. Pourtant une certaine fascination se dégage de ce portrait, le syndrome « Mesrine » ? Heureusement la suite vient contredire cette introduction, et au fur et à mesure du récit, « Carlos » devient un pion pathétique sur l’échiquier géopolitique de l’époque, tour à tour utilisé puis manipulé par des grandes puissances comme la Syrie, l’URSS, la Libye ou l’Irak… Tout cela pour finir de manière lamentable en looser alcoolique et impuissant réfugier au Soudan. Ce biopic n’est donc pas flatteur, l’ascension puis la chute de ce caïd du terrorisme international est montrée avec une acuité politique rare, le scénario ultra documenté de Daniel Leconte y est pour beaucoup, la mise en scène nerveuse et dynamique (si ! si !) de Assayas fait le reste, aidé par une BOF électrisante (New Order, Wire, the Feelies, A certain Ration… beaucoup de post punk). Quant à l’acteur principal, il est tout simplement bluffant !
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 939 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 20 juin 2010
    Présenté en sélection officielle à Cannes d'abord en compétition puis finalement hors compétition, ce téléfilm de 5h30 en trois parties arrive à se regarder d'une traite sans qu'on ne voit quasiment jamais le temps passer. Tourné dans plusieurs pays en multiples langues avec un casting international, Carlos fait preuve d'une ambition rarement vue et prouve que la France est tout à fait capable de mener des productions ambitieuses et de qualités. Sur ce point, le film est réellement un coup de pied dans la fourmilière. Après, le film, bien qu'excellent, n'est pas non plus le chef d'oeuvre encensé. La première partie survole un peu trop vite les événements et la deuxième est un peu plus faible. Cependant, chaque segment arrive à capter un ton qui lui est propre : le premier montre l'ascension de Carlos, la deucième à son paroxysme lors d'une prise d'otages filmée quasi en temps réel, enfin la chute. Car plus qu'un terroriste dangereux et condamnable, Carlos est une star, il court après la gloire et ne semble ne mentir qu'à lui-même quand il parle de ses idéaux, la cause arabe d'abord, le communisme ensuite. Historiquement, le film est très documenté et nous fait traverser vingt ans de 1974 à la fin des années 1990. Néanmoins, le film reste avant tout une fiction fondée sur des faits réels et ne saurait être prise au pied de la lettre. Le film est bien une vision qui n'a pas pour but d'être la sacro-sainte vérité, même si un important travail de documentation a été effectué. Edgar Ramirez est très charismatique dans le rôle de Carlos et est promis à une belle carrière. Carlos est donc un téléfilm ambitieux et minutieux très documenté et parfaitement maîtrisé et l'on peut espérer que ce film donne des idées plus audacieuses aux producteurs de cinéma et de télévision. En tout cas, pari réussi pour Olivier Assayas, son film est remarquable, a fait le sujet d'un débat pseudophilosophique stérile sur la question de film ou téléfilm, fait preuve d'une ambition rarement vue. On en redemande.
    Aulanius
    Aulanius

    Suivre son activité 120 abonnés Lire ses 1 536 critiques

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 5 juin 2010
    Il est certain que cette création est vraiment ambitieuse et elle porte bien son statut de nouvel outsider du cinéma français. Asayas signe la une trilogie plutôt à la hauteur de se que l'on attendait. A commencer par le premier rôle, interprêté par Edgar Ramirez, qui se transcende et modifie son apparence physique au fil des épisodes. Aussi, une magnifique reconstition de l'époque, qui plus est dans plusieurs pays. Une bande originale, très sympa et variée qui s'accorde à ravir avec les différents moments et situations. Beaucoup d'acteurs et de participants, très bons dans l'ensemble, beaucoup d'armes, de sexe et surtout d'argent et de révolution. Parfois un peu long, 5h au total, mais belle oeuvre en résumé. Quelquee chose à découvrir, si ce n'est pas encore fait !
    Back to Top