"Inception" : retour sur un film-événement

vendredi 3 décembre 2010 - 05h00

A l'occasion de la sortie DVD / Blu-Ray du film-événement de Christopher Nolan, retour sur ce qui restera sans doute comme LE film de l'année 2010.

Précédente Suivante
1 / 9

Maintenant que vous avez vu "Inception", vous vous posez sans doutes des questions. Nous aussi, et c'est pourquoi nous avons rassemblé quelques interprétations, et nous vous laissons faire part des vôtres...

 

Avant de commencer, ceci est le dernier avertissement : cet article contient bon nombre de spoilers sur Inception, et notamment sur son dénouement. Mieux vaut donc passer votre chemin si vous n'avez pas encore vu le nouveau film de Christopher Nolan.

Attention Spoilers !!!




Ceci étant dit, commençons par un rapide résumé : Inception, c'est donc l'histoire de Cobb (Leonardo DiCaprio), un spécialiste de l'extraction d'idées dans le subconscient d'une personne en train de rêver, et qui entrerprend, avec son équipe, de tenter une inception, à savoir l'implantation d'une idée dans l'esprit d'un homme promu PDG à la suite de la mort de son père, afin qu'il se décide à démanteler l'empire que lui a légué son géniteur. Recherché dans différents pays, Cobb accomplit la mission et peut donc enfin rentrer auprès de ses enfants, qu'il n'avait pas vus depuis la mort de sa femme (Marion Cotillard). Sauf que le dernier plan laisse planer le doute sur la réalité dans laquelle il se trouve...

Comme nous l'a confirmé Christopher Nolan, le film est sujet à diverses interprétations, pas parce qu'il manque de réponses, mais parce qu'il est ouvert. Il existe néanmoins une façon très simple de le voir, la plus évidente : Cobb a bien réussi à retrouver Saito (Ken Watanabe) dans les limbes pour lui rappeler leur marché (sa réhabilitation), avant que le sédatif finisse de faire effet et leur permette de se réveiller. A partir de là, la fin à laquelle nous assistons a tout du happy end classique, et elle se situe dans le monde réel, où le totem de Cobb, la toupie, s'arrêtera de tourner.



Seulement voilà : nombreux sont ceux qui ont remarqué que les enfants de Cobb sont vêtus de la même façon, et dans la même posture qu'à chaque fois qu'ils apparaissent dans les rêves, ce qui laisse penser que la scène de fin en est un. Mais même en sachant celà, les possibilités restent multiples, et on peut tout à fait penser que Cobb et Saito se sont bel et bien réveillés dans l'avion, avant que le premier n'ait été replongé dans un rêve (grâce à un sédatif administré par Cillian Murphy ? Ce serait de bonne guerre...) où il retrouve ses enfants, et où la toupie continuera indéfiniment sur sa lancée.

On peut également trouver plus compliqué (mais tout aussi plausible), et imaginer que, lors de leur rencontre dans les limbes, Saito a "abattu" Cobb avec l'arme qu'il tenait dans la main, le plongeant ainsi dans un autre niveau de rêve (une sorte de sous-limbe) où le temps passe encore plus vite, et où l'extracteur effectue son retour tant attendu en famille.



Si les explications ci-dessus sont centrées sur la fin du film, en voici une qui lui donne un nouvel éclairage global : imaginons, en effet, qu'Inception ne soit pas que l'histoire d'un braquage d'esprit, mais qu'il montre de quelle façon Cobb a été "inceptionisé" par un groupe mené par Miles (Michael Caine), pour lui faire oublier sa défunte épouse, au cours d'une opération plus "officielle". Quand on y regarde de plus près, ce même Miles voyage facilement entre Paris et Los Angeles (comme dans un rêve), et c'est lui qui pousse le recrutement d'Ariane (Ellen Page), laquelle chercher sans cesse à aider son nouveau patron, et ira même jusqu'à tuer sa femme dans les limbes. Dans cette version, Fischer (Cillian Murphy) n'est pas le dindon de la farce, mais un complice, et les regards que chacun lance à Cobb à l'aéroport signifient moins "on a réussi la mission" que "ça y est, tu t'en est sorti", Inception devenant ainsi un drame humain teinté de science-fiction, dans lequel un groupe de personnes aide un ami à oublié un être disparu.

Si, comme Leonardo DiCaprio, vous adhérez à cette version (qui place le dénouement dans le monde réel), accrochez-vous car on peut aller encore plus loin, et penser que Mall n'est pas morte (la voix étrange au téléphone, c'est peut-être elle), qu'elle est à l'initiative de "l'inceptionisation" de Cobb, et que les projections qu'il a d'elle dans les rêves (perdue entre rêve et réalité), renvoient en fait à sa propre situation.



Tout ceci vous semble compliqué ? Attendez donc de voir la façon dont Damon Lindelof (l'un des créateurs de Lost) interprète la fin, et ce mystère de la toupie : "Il y a une TROISIÈME possibilité : la toupie ne s'arrête... ni ne continue de tourner. L'histoire s'est achevée avant que l'une ou l'autre des situations ait pu se produire." Venant d'un des créateurs de Lost, c'est pas mal quand on sait à quel point le final de la série a pu faire parler...

Si aucune théorie ne prévaut sur une autre, on peut toutefois en rayer une, le fameux "tout se passait dans un rêve" auxquels certains auront pu penser, car de nombreux plans montrent bien la toupie de Cobb qui s'arrête de tourner (à Mombasa notamment). Sauf que...

Mise à jour (26/07/2010)

Le truc avec Inception, c'est que Christopher Nolan ne cesse de remettre nos convictions en question, comme il le fait avec ses personnages, et que ce qui nous semblait sûr peut se parer d'ambiguïté après une nouvelle vision. C'est ainsi que, en y regardant de plus près, la théorie "le film se passe tout entier dans un rêve" peut finalement faire sens, car la toupie de Cobb n'est pas son totem mais celui de sa femme, ce qui fait qu'il peut très bien rêver du début à la fin. La séquence de Mombasa peut d'ailleurs servir à le prouver, de son arrivée inexpliquée en Afrique à sa course dans une espèce de labyrinthe, pour échapper à des projections impersonnelles, en passant par l'intervention d'un Saito sorti de nulle part.

Voilà qui soulève alors une nouvelle possibilité concernant ce dernier, puisqu'on remarque que certaines phrases prononcées par Cobb et Mall reviennent dans sa bouche ("être jeunes à nouveau", "acte d'espérance"...). On peut alors penser que Mall a bel et bien réussi à revenir à la réalité, et qu'elle prend l'apparence de Saito (comme Eames avec Browning) pour aider son mari à faire de même et abandonner les projections négatives qu'il a d'elle. Vous en doutez ? Regardez donc à quel point Saito est gentil et dispo avec Cobb...

Et puis il y a ce graphique assez génail, qui résume le climax du film en un dessin :



Mise à jour (29/07/2010)

Et si la bande originale de Inception contenait quelques indices ? Alors que les théories et interprétations fusent sur la toile autour du film de Christopher Nolan, un spectateur a déniché un indice dans la musique du film (indice confirmé par le compositeur Hans Zimmer), dont certaines notes (au début et à la fin du métrage) s'inspirent fortement de "Non, Je Ne Regrette Rien" d'Edith Piaf. (voir la vidéo ci-après)



A partir de là, dans la mesure où cette mélodie est utilisée dans le film comme kick/décharge pour annoncer le réveil imminent du rêveur, peut-on imaginer qu'il existe un niveau de réalité "supérieur" non-montré à l'écran ? Que le film est un rêve ? Et que la musique, qui conclue le métrage, annonce au spectateur la fin du rêve ? Inception n'a pas fini de faire fumer les cerveaux...


Maintenant que vous avez lu tout ceci (mises à jour incluses), vous pouvez (re)voir notre interview de Christopher Nolan, voir si vous n'y trouvez pas un quelconque indice et - surtout - nous donner votre propre théorie dans le forum ci-dessous.

Maximilien Pierrette

Précédente Suivante

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • Philippe S.

    super travail, merci!:)

  • dehaas84

    Well, dreams -- they feel real when we’re in them, right.It's only when we wake up that we realize something was actually strange”

    Christopher Nolan a eu les mains libres pour adapter pour l’écran un script qu’il avait écrit. Un script qui décrit le « coup » d’une bande de braqueurs assez particuliers puisqu’ils s’introduisent dans le plus secret de tous les coffre forts : l’esprit humain. Leur activité habituelle consiste à entrer dans les rêves de quelqu’un pour y voler un secret. Mais cette fois, un industriel les missionne non pas pour voler une idée, mais pour l’implanter dans le cerveau d’un héritier, afin que celui-ci démantèle l’empire industriel de son père. Mais parvenir à implanter une idée, l’équipe va devoir empiler les rêves dans les rêves, et s’éloigner de plus en plus de la réalité, d’autant que le subconscient du principal acolyte a une fâcheuse tendance à lui jouer des tours en conviant à la fête sa femme décédée.

    Quel plaisir de ne pas être déçu par un film dans lequel on avait placé tant d’attentes ! Inception rassemble tout ce que doit être un film de divertissement : de l’action, du suspens, de la réflexion, du rêve, de la surprise, et surtout, une foi incroyable dans l’intelligence de son spectateur. Partant d’un procédé scénaristique qui permet de créer de multiples niveaux, Nolan les exploite tous, sans pour autant se laisser aller à un délire qui perdrait tout le monde en route. Le réalisateur a l’intelligence de partir d’un canevas classique et familier (la préparation d’un casse, avec le recrutement des participants par le héros, les répétitions, la logistique) pour mieux nous emmener vers un déroulement en poupées russes où l’on assiste en parallèle à des rêves dans les rêves, avec des décors et des écoulements de temps différents. Chaque rêve étant une porte ouverte supplémentaire vers un autre, le vertige est total car les personnages ont un but, une fin, et le retour a la réalité semble plus lointain chaque fois qu’ils « descendent » plus loin dans l’esprit de leur cible.

    Article complet :

  • 8004stephane

    Je viens de revoir ce film qui m'avais tant perturbé à sa sortie... J'avoue, mon côté fleur bleue veut que ce film finisse en happy end. A la différence du cinéma, on peut revenir sur certaines scènes en DVD, et des détails étayent mon désir de retour à la réalité et de retrouvailles avec ses enfants pour Cobb. Tout d'abord, son alliance. Si on part du principe que le film se passe à un quelconque instant dans la réalité, il n'y porte jamais sa bague. On la voit à son doigt seulement quand il rêve. Il ne l'a pas lorsqu'il se réveille chez Yussuf, ne l'a pas à Paris quand il prépare "le coup", ni quand il se réveille dans l'avion et prend sa valise à la fin du film. Ensuite, la fameuse scène où les enfants sont soit-disant habillés pareil tout le temps. Oui dans les rêves, pas à la fin : sa fille porte un tee-shirt blanc sous sa robe et des chaussures roses et non noires comme d'hab' et la chemisette du fiston est différente à la fin dans le motif, mais de couleur très proche ; de plus, il porte sandalettes dans les rêves, chaussures blanches à la fin. Quand il entre dans sa cuisine à la fin, le rangement des objets est différent derrière-lui, les sortes de bâtons verts de tailles différentes. Et les cheveux de sa fille son plus long, plus raides que dans les rêves. D'ailleurs, dans les acteurs, il existe 2 Philippa, une de 3 ans et une de 5 ans. Bref, c'est le retour à la réalité pour Cobb, et j'ai pu dormir sur mes 2 oreilles avec un sourire béat. Merci le cinéma pour nous faire passer de si bons moments !

Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
Toutes les actus Ciné
Après Hippocrate, Thomas Lilti va réaliser un film sur un médecin de campagne
Après Hippocrate, Thomas Lilti va réaliser un film sur un médecin de campagne
Tweet  
 
Belle et Sébastien : Thierry Neuvic rejoint la suite du film
Belle et Sébastien : Thierry Neuvic rejoint la suite du film
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Les Recettes du bonheur

    De Lasse Hallström
    J-7

    Bande-annonce
  2. Horns J-28
  3. Samba J-42
  4. Hippocrate J-0
  5. Sex Tape J-7
  6. Délivre-nous du mal J-0
  7. Bon rétablissement ! J-14
  8. Cinquante Nuances de Grey J-161
  9. Maintenant ou jamais J-0
  10. Elle l'adore J-21
Les films à venir les plus consultés

avec

Toute l'actualité
  • 03-09-2014

    Haut-Rhin : une fillette tuée et son frère grièvement blessé à leur domicile

  • 03-09-2014

    Valérie Trierweiler : comment elle a «craqué» en apprenant l'affaire Gayet

  • 03-09-2014

    Cote de popularité : Hollande perd 4 points et Valls 10

  • 03-09-2014

    Otage décapité : indignation générale, les Etats-Unis se renforcent en Irak

  • 03-09-2014

    Villacoublay : retour en France d'Assia, 2 ans, enlevée par son père jihadiste

Toute l'actualité sur www.leparisien.fr