Mon AlloCiné
César 2004 : le palmarès !
21 févr. 2004 à 20:00
facebook Tweet G+Google

Avec trois récompenses majeures, Meilleur film, Meilleur réalisateur et Meilleur scénario, "Les Invasions barbares" de Denys Arcand est le grand vainqueur des 29e César.

Après le succès cannois, la consécration aux César. Les Invasions barbares de Denys Arcand sortent grand vainqueur des 29e César avec trois récompenses majeures, le César du Meilleur film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario original. Marquée par un palmarès éclectique, la cérémonie n'aura pas souri au Bon voyage de Jean-Paul Rappeneau et au Pas sur la bouche d'Alain Resnais : respectivement crédités de 11 et 9 nominations, ils ne repartent du théâtre du Chatelet qu'avec deux récompenses techniques chacun, le César du Meilleur jeune espoir masculin pour Gregori Derangère et celui du Meilleur second rôle masculin pour Darry Cowl.

Double prix pour Julie Depardieu

Présentés par Gad Elmaleh, les César 2004 décernent les César du Meilleur acteur et de la Meilleure actrice à Omar Sharif et Sylvie Testud pour leurs prestations dans Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran et Stupeur et tremblements. Mention particulière pour Julie Depardieu, qui s'adjuge une double-récompense pour son rôle dans La Petite Lili : avec les César du Meilleur second rôle féminin et du Meilleur jeune espoir féminin, elle égale la performance réalisée dans la catégorie masculine par Richard Anconina en 1984, pour Tchao Pantin.

Un César d'honneur, un spectateur, du gospel et des intermittents...

La manifestation aura également été marquée par le César d'honneur remis à Micheline Presle, le César très spécial du Meilleur spectateur remis à un certain Patrick Thor pour sa vision de Taxi 3, l'intervention remarquée de Michaël Youn réquisitionnant un orchestre de gospel pour saluer les récompenses techniques, et la large place accordée aux intermittents du spectacle avec une intervention d'Agnès Jaoui saluée par une très longue standing-ovation.

Clément Cuyer

Le palmarès complet des 29e César :

  • MEILLEUR FILM

  • Les Invasions barbares de Denys Arcand

  • MEILLEUR REALISATEUR

  • Denys Arcand pour Les Invasions barbares

  • MEILLEUR ACTEUR

  • Omar Sharif pour Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

  • MEILLEURE ACTRICE

  • Sylvie Testud pour Stupeur et tremblements

  • MEILLEUR SECOND RÔLE MASCULIN

  • Darry Cowl pour Pas sur la bouche

  • MEILLEUR SECOND RÔLE FEMININ

  • Julie Depardieu pour La Petite Lili

  • MEILLEUR JEUNE ESPOIR MASCULIN

  • Gregori Dérangère pour Bon voyage

  • MEILLEUR JEUNE ESPOIR FEMININ

  • Julie Depardieu pour La Petite Lili

  • MEILLEURE PREMIERE OEUVRE DE FICTION

  • Depuis qu'Otar est parti de Julie Bertuccelli

  • MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL

  • Les Invasions barbares

  • MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

  • Les Triplettes de Belleville

  • MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

  • Bon voyage

  • MEILLEUR SON

  • Pas sur la bouche

  • MEILLEURS COSTUMES

  • Pas sur la bouche

  • MEILLEUR DECOR

  • Bon voyage

  • MEILLEUR MONTAGE

  • La trilogie Un couple épatant / Cavale / Après la vie

  • MEILLEUR COURT METRAGE

  • L'Homme sans tête de Juan Solanas

  • MEILLEUR FILM DE L'UNION EUROPEENNE

  • Good bye Lenin ! de Wolfgang Becker

  • MEILLEUR FILM ETRANGER

  • Mystic river de Clint Eastwood

  • CESAR D'HONNEUR

  • Micheline Presle



    LE SITE OFFICIEL DES CESAR


    facebook Tweet G+Google
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • McKerr
      je porte aux nues son dyptique ! je suis un des seuls à avoir défendu ce film sur allo contre la majorité ;) donc bon qu'on me laisse savourer mon plaisir :sol: ;)
    • Ilwan
      Mouais... Comme ça arrive aussi d'aduler des films dont tout le monde se contre-fiche... Mais c'est pas grave.Je suis vache avec Arcand, parce que j'aime vraiment beaucoup Jésus de Montréal... Mais son diptyque me plonge vraiment dans la consternation...
    • McKerr
      t'es passé à côte ou t'as pas compris pas grave, ça arrive à tout le monde de pas aimer un film qui fait des razzias de prixet puis on se souvenait d'Arcand avant ce film ;)
    • SpeenySpook
      Parceque si tu regardes le box office Américain, la politique du block buster médiatisé marche pas mal du tout... 1 - Titanic (une belle exception)2 - Star War3 - E.T.4 - Star War episode 1 (l'épisode 1 largement devant l'empire contre attaque et le retour du Jedï, on croit rêver...)5 - Spider man (bof, bof, bof...)6 - Le seigneur des anneaux 3 (pour SDA l'ordre est logique et montre qu'il y a de plus en plus d'adeptes)7 - Jurassic park (un block buster plutôt bon)8 - Le seigneur des anneaux 29 - Le monde de Némo (pas Shreck ni Fourmi Z, tu as remarqué ? Disney c'est plus vendeur...)10- Forest Gump (ça aussi c'est une belle exception)11- Harry potter12- Le seigneur des anneaux 113- Le roi lion (Disney)14- Star war episode 215- Star war le retour du Jedi16- Indépendance Day (beurk !)17- Pirates des Caraïbes (Sympa mais encore Disney)18- 6eme sens ( rien à dire sauf qu'il derait être plus haut)19- Star war : l'empire contre-attaque20- Maman j'ai raté l'avion. (sans commentaire... coup de chance il n'y a que le 1). Tu as remarqué ? Aucun Eastwwod, aucun Tim Burton, etc
    • SpeenySpook
      "Enfin il est facile de cataloguer en oubliant l'autre cinéma americain" Tout à fait... de même qu'il est facile et faux de cataloguer le cinéma Français en le limitant à des "commédies Franchouillardes ou sous produits Américains" comme tu essayais de le faire. Ceci dit pour les arguments "aberrants", ou je devrais plutôt dire non conformes au préjugés en vigueur, je suis à ta disposition... Puisse que tu parles de naïveté demandes-toi, vu la politique en vigueur, combien de temps encore l'autre cinéma Américain pourra encore te faire rêver... parceque j'ai bien peur qu'ils n'aient de plus en plus de mal à survivre et trouver des budgets face aux blockbuster sur-matraqués. Le mode de financement du cinéma Britanique vient d'être réformé au nom du libéralisme, de nombreux films en cours de production se sont arrêtés net faute d'argent. Si on continue dans cette voie, on va bientôt ne plus avoir que du cinéma fast-food... c'est des financeurs purs et durs qui décideront si un film risque d'être rentable ou non et cinema cessera d'être un art pour être réduit au plan de machine à faire de l'argent...
    • Ender
      Bon vais arreter la le debat car ça debouchera pas. Enfin il est facile de cataloguer en oubliant l'autre cinéma americain (celui des grands cineastes, celui qui fait rever et qui continue de me passionner chaque années avec des anciens et des nouveaux realisateurs). Enfin aller vive la france et l'exception culturelle si ça te plait (faut qu'il y est des gens naif comme toi pour croirent quand a encore un beau cinéma et pas seulement qqs bons realisateurs). ps: j'aurai pu faire une reponse longue en detruisant certains arguments aberrants (meme si il y a de l'idée, j'en conviens) mais on en finira jamais.
    • SpeenySpook
      Toutes mes excuses pour le "rigolard moqueur" en tête de mon message précédent... j'ai mal visé quand j'ai cliqué sur les lunettes de soleil. :) Loin de moi l'idée de me moquer du message auquel je répond, j'ose espérer que ça se sent dans le texte de ma réponse...
    • SpeenySpook
      "Sinon j'adore Kill Bill et je pense que vu le succes critique et public, je suis pas le seul, mais bon t'a le droit de pas aimer et dire que ça vaut pas Podium (qui meme si c'est pas un mauvais film, n'a pas quand meme une enorme ambition comme film)." Sans doute mais franchement Kill Bill n'a pas beaucoup d'ambition non plus... l'argument du "film hommage" ressemble quand même plus à une excuse qu'autre-chose... D'ailleurs le box office Français confirme ce que j'avance : Podium dépasse dés la 2eme semaine le nombre d'entrée de Kill Bill... Les gouts du public change... sorti il y a quelques années "Pirates des Caraïbe", qui est pour moi une réussite dans le mariage "Scénario-Action-effet spéciaux-humour", aurait fait un carton digne de Star War. Aujourd'hui il ne réussit même pas à atteindre 4 millions d'entrées.... Et aussi incroyable que cela paraisse aucun Seigneur des Anneaux n'a encore réussi à s'inviter dans le top 20 du Box office Français depuis 1978... Sais-tu quel est le film Français le plus rentable sorti en 2003 ? Ce n'est pas taxi3 (123 %), ni Chouchou (147%), ni la beuze (109%) mais... "Nos enfants chéris" avec un rapport de 163% rien qu'avec les ventes de place (en général on estime qu'un rapport de 25% à 30% est bon puisque les DVD, location et droits TV couvriront le reste). Comme quoi la rentabilité n'est pas toujours là où on la cherche et la sincérité paye parfois plus...:)
    • SpeenySpook
      "Oui enfin on parle du cinéma français, je crois, si tu commences a parler du cinema asiatique qui faut le dire a des productions de grande qualités mais bon voit pas trop le rapport." Ben non... quand on dit "le cinéma Américain est mieux en tout" on ne le compare pas seulement au cinéma Français. "Les americains doivent bien rigoler si ils entendaient ça, avec l'argent et les techniciens qu'ils ont mis dedans." Si pour toi le talent réside dans l'argent mis dans un film, pour le coup c'est moi qui rigole... :lol: SDA n'est pas Américain dans sa conception et cela se voit à pas mal de choses... par exemple l'histoire d'origine n'est pas "arrangée" ni "surenchérisée", les effets spéciaux sont limités à ce qu'il faut... par exemple le combat entre Gandalf et Saroumane ne dérive ni vers la débauche d'effets spéciaux à coup d'éclairs ou de boule de feu ni vers un combat d'art martial digne des plus grands experts. Il reste aussi sobre que dans le livre. C'est le plus gros défaut typique du cinéma Américain (pas que Américain, d'ailleurs), par exemple dans Master & Commander le réalisme historique est fouillé dans les moindres détails... sauf dans des scènes d'action. Par exemple l'équipage qui se jette à plat ventre pour éviter la mitraille me semble être une tactique un peu trop contemporaine pour l'époque, la canonade qui suit ressemble plus au bombardement préléminaire du D-day qu'a une bataille du 19eme siècle, la coque du bateau Français qui semble invulnérable pendant tout le film se perce comme une coquille de noix à la fin pour permettre au jeune officier d'avoir son heure de gloire. Ce sont des détail par rapport à l'ensemble du film, mais ils font tache et c'est bien dommage. Dans la même idée, l'indien karatéka du pacte des loups suffit à décridibiliser tout l'effort de réalisme historique dont fait preuve le reste du film... Réalisme qui reste présent d'un bout à l'autre d'un "Frère du guerrier", par exemple. " Enfin a partir de Gladiator c anglais, Titanic c canadien, Gothika c français et le Pianiste c polonais, fo pas exagerer quand meme. Car c bien le talent de l'amerique de canaliser les talents internationaux." Personne ne conteste le fait que les Américains ont des moyens financiers et techniques colossaux... seulement le marché à considérablement évolué, les effets spéciaux suffisent de moins en moins à justifier un film. Si les producteurs Américains vont chercher des talents "internationaux" comme tu le dis c'est peut-être bien parcequ'ils sentent qu'ils doivent chercher autre-chose... Regardes le box office en France depuis 1978, on voit quoi ? En première place on a "Titanic" un film que l'ensemble de la profession avait présenté comme le four le plus couteux de l'histoire du cinéma... mais aussi un film très réaliste, qui sait rester sobre et sans surenchère avec un scénario solidement construit. Puis on a Astérix Mission Cléopatre, une commédie qui sait autant jouer sur un esprit humoristique que sur des costumes et décors de bonne qualité. Ensuite arrive les Visiteurs, une autre commédie avec elle aussi une certaine intelligence dans le scénario et de grands moyens pour les costumes et décors... même si avec le recul Clavier est vraiment insuportable. :) Ensuite Taxi 2, le premier film d'action n'arrive qu'en 4eme position... Puis 3 hommes et un couffin... une bonne commédie (et pas que) qui a l'avantage de nous impliquer facilement dans l'histoire. Ensuite le roi Lion, qui n'est pas le plus creux des Disney... de loin pas. Ensuite Harry Poter, la aussi un film qui sait allier commédie et présentation riche. Puis le diner de con, une adaptation de pièce de théatre. Ensuite Le fabuleux Destin d'Amélie Poulain... qui cumule look et scénario efficace. Le monde de Némo, un autre Disney lui aussi atypique. L'Ours et le grand bleu, des films très visuel qui font rêver. Puis E.T. qui n'arrive qu'en 15eme position (derrière un astérix contre César pourtant moyen) malgré le fait que ce soit un vrai grand film d'auteur fait avec tout les moyens et le savoir faire US. Et en 20eme position le 6eme sens qui est pourtant lui aussi une grande réussite, un film avec de la personalité. Morarité sur les 20 premiers films les plus vu en France il n'y a qu'un seul film d'action et il n'est pas Américain... L'originalité et la richesse de l'histoire payent plus que l'action et dans ces domaines les Américains ne sont pas si bien placé que ça... ""C'est quoi pour toi une comédie Franchouillarde ? "C'est toute les comedies qui sortent chaque semaine et de qualités souvent diverses du tres bon au tres nul et qui font la plupart des entrées française." Mais encore ? "21 grammes, Lost in Translation, Loin du paradis, Elephant , La secretaire , la 25eme heure, les lois de l'attraction , a good girl, requiem for a dream , confessions d'un homme dangereux , Monsieur Schmidt , Adaptation .... (que des films recents)" Et voilà, c'était courru d'avance... il n'y a aucun blockbuster annoncé dans ta liste, sauf peut-être Elephant. Rien que des films estimés "Mineurs" par les gros producteurs US. Tu viens le doigt sur le problème du cinéma US : les talents existent mais les décideurs et les financeurs investissent le plus dans les films les moins intéressants, ils cherchent l'audience et pas la qualité du film... Ils cherchent les films "poudre aux yeux" qui feront un max de bénéfice avant de tomber dans l'oublis, des film "Fast food" qui ne restent pas dans l'histoire ni dans les box-office...
    • cbyt
      Que dire de plus, quand la "famille" du cinéma s'auto-congratule.On continue à considérer qu'un gros porc, bourré, venant perturber la cérémonie est le meilleur acteur français. Est-ce que cette soirée à un réel intérêt pour le cinéma français ou même pour le téléspectateur. Je pense que filmer la soirée au Fouquet's serait aussi passionnant. C'est quand même la deuxième année consécutive que le film primé (réalisation, acteur, film) est pas franco-français. L'année dernière, "le pianiste", cette année "les invasions barbares". J'ai rien contre ces films mais je croyais qu'il y avait une catégorie film étranger pour ça et que le rôle des Césars étaient d'aider le cinéma français qui est soi-disant mal en point !!! En fait, une seule vraie satisfaction à ce palmarès : aucune récompense pour Dogville. Ca c'est une vraie bonne nouvelle. D'ailleurs je comprends pas que ça concourre dans la catégorie film. C'est pas du cinéma... c'est du "fouttage" de gueule. Et pourquoi pas, un film sans acteur après le film sans décor.
    • nico1492
      Et puis Kill Bill est un film-hommage...
    • Ender
      "Pour moi Lost in Translation est très inférieur à "In the mood for Love" pour un thème équivalent... de même Kill Bill est très inférieur au Zaïtochi de Kitano pour un théme équivalent."Oui enfin on parle du cinéma français, je crois, si tu commences a parler du cinema asiatique qui faut le dire a des productions de grande qualités mais bon voit pas trop le rapport. "Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que SDA est un équivalent actuel de Star War mais même si le financement est Américain SDA est Néo-zélandais, non ?"Les americains doivent bien rigoler si ils entendaient ça, avec l'argent et les techniciens qu'ils ont mis dedans. Enfin a partir de Gladiator c anglais, Titanic c canadien, Gothika c français et le Pianiste c polonais, fo pas exagerer quand meme. Car c bien le talent de l'amerique de canaliser les talents internationaux. "Swimming Pool s'en est une ? Ou alors un sous film Américain ?Et sous le sable?... ça ne peut pas être une comédie c'est donc un sous-film Américain..."Jamais dit ça, fait aucun commentaires sur ces films que j'aime bien meme si je trouve qu'il y a bien mieu. "C'est quoi pour toi une comédie Franchouillarde ? "C'est toute les comedies qui sortent chaque semaine et de qualités souvent diverses du tres bon au tres nul et qui font la plupart des entrées française. "Depardieu, Clavier, Monica Belluci, Alain Chabat, Gérard Darmon, Claude Rich, Edouard Baer, Dieudonné, Isabel Nanty, Marina Fois, etc"Oui rien a voir mais mettre Dieudonné dans la meme liste que Depardieu, je trouve ça assez honteux mais bon... "Au fait c'est quoi les films Américains qui ne font pas dans le BlockBusterage et qui valent le déplacement ? J'en ai peut-être raté... "21 grammes, Lost in Translation, Loin du paradis, Elephant , La secretaire , la 25eme heure, les lois de l'attraction , a good girl, requiem for a dream , confessions d'un homme dangereux , Monsieur Schmidt , Adaptation .... (que des films recents)Bon je pourrai aligner 150 titres mais bon j'ai autre chose a faire, j'ai gardé que les plus recents. Enfin si trouves ces films tous risibles et qu'ils contribuent a embourber le cinéma americain fait le savoir. Sinon j'adore Kill Bill et je pense que vu le succes critique et public, je suis pas le seul, mais bon t'a le droit de pas aimer et dire que ça vaut pas Podium :lol: (qui meme si c'est pas un mauvais film, n'a pas quand meme une enorme ambition comme film).
    • SpeenySpook
      "En france, Jp jeunet,michel gondry ( films estampillé USA).......et? Resnais, rappeneau..." Et leconte, Ozon, JJ Annaud, etc "En france, les grosses prod sont soit des comedies plus ou moins reussies (les plus chers Asterix, le boulet, le raid..) soit des navets d'action." Soit des Ovnis comme Amélie Poulain, L'Ours ou Le grand Bleu.... Le problème c'est qu'on ne peut pas juger un cinéma que sur les films qui marchent commercialement... Les comédies Franchouillardes ne sont plus légion... maintenant on a beaucoup plus d'analyses de personage ou de situation avec un ton qui va de l'humoristique au dramatique... Par exemple "Monique", "Après-vous" ou "Podium" ne sont pas des simples comédies... derrière cette apparence se cachent des choses comme l'image de plus en plus creuse de la femme dans notre société, la relation entre un dépressif et son sauveur qui se sent responsable ou la difficulté de concilier sa vie privée et professionnel avec ses passions. "Sous le sable", "Les corps impatients" sont dans un registre plus dramatique mais le principe est le même... on y traite de rapport au deuil et à la maladie. "Swimming Pool" et "La petit Lili" aborde des question plus artistiques comme les méandre de la création ou l'ambition qui dévore le talent. Le problème c'est ce besoin de vouloir tout classer... par exemple il est absurde de classer "Swimming pool" dans les thriller...
    • SpeenySpook
      "Tu es le champion des raccourcis quand meme, j'ai jamais pretendu qu'il y avait que le cinéma americain mais seulement que le cinéma americain etait mieu a tous les points de vue, " Cela revient exactement au même... non le cinéma Américain n'est pas non plus mieux partout. Il n'est même mieux, justement, que sur les BlockBuster grace aux énormes moyens dont il dispose. Pour moi Lost in Translation est très inférieur à "In the mood for Love" pour un thème équivalent... de même Kill Bill est très inférieur au Zaïtochi de Kitano pour un théme équivalent. Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que SDA est un équivalent actuel de Star War mais même si le financement est Américain SDA est Néo-zélandais, non ? Quand à Kill Bill, je suis désolé mais ce n'est rien d'autre qu'un assemblage de scènes d'action. La finesse de Pulp Fiction est bien loin... sauf peut-être dans les premières scènes. Après démolir un film en quelques phrases est très facile, cela ne prouve rien... regardes : "SDA c'est l'histoire d'un type petit avec des grands pieds poilus qui met 9 heures à se débarasser d'un anneau maléfique... pitoyable." "Star War c'est le remake improbable d'un film d'épée dans un univers SF... sauf que les lames des épées sont en laser" Par exemple je ne vois pas en quoi le scénario de BlueBerry ou Du petit Poucet serait plus ridicule que celui de Kill Bill ou Lost in translation (j'ai rarement vu plus ennuyeux que ce dernier, malgré tout le bruit qu'on fait autour de ce film). "Jamel debouze, c'est le resultat d'un sondage (meme si celui ci est contestable), enfin si on regarde sur les derniers films qu'il a joué, personne n'a fait + d'entrée que lui." Et c'est qui parle de racourci... :) A ton avis c'est pour aller voir voir Djamel ou parcequ'il était dans des films grand public comme Astérix mission Cléopatre ? Parceque bon, on ne peut pas dire qu'Astérix repose entièrement sur les épaules de Djamel... il y avait aussi quelques petits acteurs comme Depardieu, Clavier, Monica Belluci, Alain Chabat, Gérard Darmon, Claude Rich, Edouard Baer, Dieudonné, Isabel Nanty, Marina Fois, etc "Enfin certains de mes arguments sont contestables mais pour moi, bien qu'il y est de bons films en France (tres peu vu en general par le grand nombre), il n'y a en aucun cas une exception culturelle de notre cinéma qui se contente pour la pluspart du temps de nous innonder de comedies franchouillardes (de qualités diverses) et de sous films americains (genre Taxi, les rivieres pourpres 2). " C'est quoi pour toi une commédie Franchouillarde ? Swimming Pool s'en est une ? Ou alors un sous film Américain ? Et sous le sable?... ça ne peut pas être une comédie c'est donc un sous-film Américain... A la folie ? Pas vraiment une comédie non plus... En fait je crois que ton problème c'est que tu les juges à coup de préjugés, sans même les avoir vus... "Enfin si ça te plait de resumer les americains a leur blockbusters (genre les bon realisateurs c pas des vrais americains) et le cinéma français a quelques exceptions (en oubliant tous les navets qui sortent a longueur d'année et que les gens preferent aller voir), tant mieu pour toi, tu pourra croire que tu vis dans le pays de la culture" Ce qui me plait surtout, c'est de savoir qu'il existe encore un cinéma autre que les fast-food à l'Américaine... c'est un hasard si dans la plupart des cas ils ne sont pas Américains. Au fait c'est quoi les films Américains qui ne font pas dans le BlockBusterage et qui valent le déplacement ? J'en ai peut-être raté...
    • Almeida
      Les USA ont au moins le merite d'avoir un cinema eclectique: oui il y a de grosses productions beurk,mais certaines s'en sortent grace à des realisateurs comme Spielberg ,Shyamalan,Zemeckies.En france, les grosses prod sont soit des comedies plus ou moins reussies (les plus chers Asterix, le boulet, le raid..) soit des navets d'action.Niveau film "d'auteurs", les réal americains envient ils le cinema français? Oui dans l'acceuil que le public leur reserve, choses qu'il n'ont pas chez eux..et pourtant Sofia coppola, richard kelly(donnie darko),le vieux clint voir tim burton ont assez de talent pour ramasser un paquet de cesars. En france, Jp jeunet,michel gondry ( films estampillé USA).......et? Resnais, rappeneau...
    • Ilwan
      "Aillagon a passé une mauvaise soirée"Peut-être... Les intermittents ont passé une mauvaise année.
    • Ilwan
      Si Philippe Clair signe, dix-sept ans après, Si t'as besoin de rien, fais moi signe ! 2, je crois qu'on sera un peu forcés de se souvenir du premier...Non, plus sérieusement, je suis quand même très étonné de voir à quel point des gens intelligents (chroniqueurs de Positif, de Télérama, toi...) se font avoir par cette adaptation télé des Grosses Têtes...
    • Ender
      Enfin toi tu me fais bien rire. "Je peux comprendre qu'on aime le cinéma Américain et je l'apprécie moi même mais de là à prétendre qu'il n'y a que lui de bien il y a un univers."Tu es le champion des raccourcis quand meme, j'ai jamais pretendu qu'il y avait que le cinéma americain mais seulement que le cinéma americain etait mieu a tous les points de vue, que tu te basais que sur les blockbusters alors qu'en france on est pas mieu. Apres dans les films que tu sitent, y'en a qui font quand meme un peu pitié.Podium : comedie franchouillarde sur un sosie Claude François, c pas la misere quand meme, enfin si c'est ton idée du rayonnement culturelle :lol:.le Petit Poucet, Blueberry : deux films avec une belle esthetique mais avec un scenario bien ridicule.Stalingrad : un film americain (realisé par un français, certes), il me semble bien, je voit franchement pas les français financer un film de cette envergure.le Peuple Migrateur : lol si on peut considerer ça comme un film, j'ai pas envi de polemiquer la dessus (si les americains mettraient "national geographic" sur les ecrans ça feraient un drole d'effet.Enfin apres toutes les comedies que t'a cité qui font que le cinéma français ne se diversifie pas beaucoup. Jamel debouze, c'est le resultat d'un sondage (meme si celui ci est contestable), enfin si on regarde sur les derniers films qu'il a joué, personne n'a fait + d'entrée que lui. Et les films que tu sitent genre Star War ou E.T. furent les films fleuves d'une generation et qui paraissent mieu car on a + de recul dessus, et je pense qu'aujourd'hui il y a encore de grands films americains comme SDA ou Kill Bill qui seront culte dans les prochaines années (n'en deplaisent a certains, le phenomene SDA est tout a fait comparable aux phenomenes Star Wars, mais on manque encore de recul la dessus). Enfin certains de mes arguments sont contestables mais pour moi, bien qu'il y est de bons films en France (tres peu vu en general par le grand nombre), il n'y a en aucun cas une exception culturelle de notre cinéma qui se contente pour la pluspart du temps de nous innonder de comedies franchouillardes (de qualités diverses) et de sous films americains (genre Taxi, les rivieres pourpres 2). Enfin si ça te plait de resumer les americains a leur blockbusters (genre les bon realisateurs c pas des vrais americains) et le cinéma français a quelques exceptions (en oubliant tous les navets qui sortent a longueur d'année et que les gens preferent aller voir), tant mieu pour toi, tu pourra croire que tu vis dans le pays de la culture :lol:.
    • milou_rose
      Moi je suis d'accord avec toi SpeenySpook. Les Américains font des énormes navets (American pie), de même que les Français (les 11 commandements). Maintenant les Américains font aussi de bons films (Lost in translation), les Français aussi (Amélie Poulain). Jusque là on est d'accord. J'ai entendu Vincent Cassel dire que tout le monde râle que le cinéma français est en déclin, mais à chaque fois qu'un film français sort (intelligent hein pas Rrrrrrrrr!) personne ne va le voir mais par contre American pie alors ça tout le monde y va!. A ce rythme là on finira tous par bouffer des hamburgers...Moi je pense que ce n'est pas les films français le problème mais le public. On bourre le crâne des gens de pub pour les conneries, en plus en général quand les gens vont au ciné c'est pour bien rigoler et pas pour voir des films sérieux qui font un peu remuer les méninges. C'est donc aussi une question d'argent. Maintenant je parle plutôt du jeune public, car je crois que pour les gens plus âgés c'est différent. Jamel acteur préféré des Français? Oui ça ne m'étonne pas. Il suffit de demander combien de jeunes apprécient les acteurs tels que Luchini, Ardant, Baye etc. et on se rend vite compte que c'est la triste vérité.
    • SpeenySpook
      Faudrait comparer ce qui est comparable... Chouchou, taxi 3 etc sont des blockbusters à la Française à comparer avec les blockbuster US. Les diffusions et l'argent investi qui en découle ne sont pas non plus comparable... sincèrement combien de films Américains seraient rentables juste sur le marché Francophone ? Les Lynch, Cohen, Eastwood (Clint qui au passage ne serait rien sans Sergio Léone donc sans le cinéma Italien), Scorcese sont plus proche du cinéma d'auteur que du cinéma Américain... je veux dire par là que leur image de marque leur permet d'échapper à ce qui coule le reste du cinéma Américain : la recherche de la rentabilité absolue. Jabel Debouze l'acteur préféré des Français ? T'as vu jouer ça où ? :lol: Depardieu, je veux bien, Vincent Cassel, Luccini, Daniel Auteuil, Francis Huster, Jean-Pierre Marielle, Mathieu Kassovitz, Guillaume Canet, etc Les acteurs de talent ne manquent pas... Les films dignent d'intérêt non plus, de films qui n'ont peut-être pas toujours de grands succès commerciaux mais qui ont le mérite de faire bouger un peu les choses... sans Délicatessen, pas d'Amélie Poulain. Des exemples ? "L'appartement", un film où Gilles Mimouni réussit à construire un solide suspense sans qu'il y ait la moindre intrigue policière, ni meurtre ni même le moindre petit vol. "Le petit Poucet", un film d'Olivier Dahan qui dé-Disneytise le conte pour lui redonner sa vrai noirceur. "A la folie pas du tout", qui nous manipule pendant toute la première partie du film... dans le même genre on pourrait classer Nathalie. "Rencontre avec le Dragon" où la ré-interprétation d'un conte dans le rêve d'un enfant. "Monique" et sa solide histoire qui fait souvent rire jaune tant elle vise juste... tout comme le Gout des autres qui nous renvoit face à nos préjugés. "Swimming Pool" qui traite des méandres de la création, c'est la première fois de ma vie que j'ai assisté à une fin de séance où les gens ne sortaient pas parcequ'ils étaient trop occupés à échanger leurs hypothèses... "Sous le sable" qui traite avec une justesse et une grande sensibilité du problème de ne pas pouvoir faire le deuil d'un noyé dont le corps n'a jamais pu être retrouvé. "Blueberry" qui déplace le western vers le fantastique. "Podium" qui sait être drôle et touchant. "Le peuple migrateur", même pas besoin de commenter... "Stalingrad" qui présente le duel de 2 tireurs délites au milieu de la bataille avec un réalisme extraordinaire (et pas les surenchères d'effets spéciaux et de "coup de théatre" énormes et rarement plausibles)... "Bon voyage" et sa superbe reconstitution... Je peux comprendre qu'on aime le cinéma Américain et je l'apprécie moi même mais de là à prétendre qu'il n'y a que lui de bien il y a un univers. Si tu veux je pourrais aussi trouver quelques films Anglais digne d'intérêt, des films espagnoles, Italiens, Asiatique... Mais au fait tu n'as pas répondu à ma question : "Sincèrement dans le cinéma Américain qui peut aujourd'hui se vanter d'atteindre le niveau de la trilogie "Indiana Jones" ? De la trilogie "Retour vers le Futur" ? Que vaut la trilogie actuelle de "Star War" par rapport à la première ? Que vaut A.I. par rapport à E.T. ?"
    • Ender
      L'exception Française est belle et bien là, quand le cinéma Américain s'embourbe de plus en plus dans des terminator 2, Xmen 2, Matrix 2 et 3 la même année, Kill Bill 1 et 2 à quelques mois d'interval dont l'intérêt repose de plus en plus sur des kilos d'effets spéciaux à la minute et de moins en moins sur une histoire le cinéma Français sait se renouveler... Ça surprend que des gens jugent l'exception culturelle française en jugeant le ciné americain (qui d'ailleurs ne s'en sort pas trop mal avec des films comme 21 grammes, lost in tranlation ou mystic river, voir SDA -meme si des gens aiment pas, faut juger le gigantesque travail accompli).Par contre quand on voit ce que les français vont voir au cinéma, on peut la ramener : Chouchou, Taxi 3, les 11 commandements, les bessoneries en tous genre. Apres ça me choque que des gens puissent encore parler d'exception culturelle en matiere de cinéma (nos spectateurs doivent pas etre trop au courant). Enfin si les Etats-Unis s'embourbent (soit disant) avec des cineastes comme Lynch, les Cohen, Eastwood, Scorsese, ect..., que peut on dire du notre, qui a part quelques perles (Amelie Poulain et qqs films que personne n'a vu), il est enterré depuis longtemps. (n'oublions pas que l'acteur preferé des français c'est Jamel Debouze, et qu'avant c'etait Alain Delon, si cest pas de la regression ça).
    • SpeenySpook
      "Petit rappel, le problème de l'intermittence porte sur le nombre d'heures qu'ils doivent aligner pour toucher le chômdu... " Faut ! Le problème de l'intermittence c'est que les emplois sont extrèmement flexibles du fait qu'un intermittent s'emploie à l'heure. Le statut d'intermittent n'est là que pour compenser l'extrème précarité de ces emplois, ce n'est pas la peine d'essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes on est pas né de la dernière pluie... cette extrème précarité c'est à ceux qui la crée de la payer, pas aux contribuables... Seulement comme il n'est pas question pour le MEDEF de faire payer ceux qui s'en mettent plein les poches, il culpabilises les victimes du système et il essaye de monter le reste de la population contre eux, c'est petit et mesquin... Je l'ai déjà dit et je le redis : aucun autre secteur n'accepterait de travailler dans la précarité permanente du statut d'intermittent et les intermittents seraient absolument ravis de bénéficier d'un statut CDD ou CDI... Pour accepter ces conditions il faut vraiment avoir le feu sacré...
    • SpeenySpook
      Je ne pense pas que le rôle des Césars soit de distribuer des récompenses Françaises aux films Français... L'exception Française est belle et bien là, quand le cinéma Américain s'embourbe de plus en plus dans des terminator 2, Xmen 2, Matrix 2 et 3 la même année, Kill Bill 1 et 2 à quelques mois d'interval dont l'intérêt repose de plus en plus sur des kilos d'effets spéciaux à la minute et de moins en moins sur une histoire le cinéma Français sait se renouveler... Il sait pondre des histoire intéressantes sans avoir besoin d'y mettre un monde à sauver, un sérial killer à trouver ou un complot... Sincèrement dans le cinéma Américain qui peut aujourd'hui se vanter d'atteindre le niveau de la trilogie "Indiana Jones" ? De la trilogie "Retour vers le Futur" ? Que vaut la trilogie actuelle de "Star War" par rapport à la première ? Que vaut A.I. par rapport à E.T. ? Je suis désolé mais pour moi c'est le cinéma Américain qui est en plein déclin... non seulement il n'innove plus mais il n'est même plus capable d'égaler ce qu'il faisait il y a 10 ou 15 ans...
    • SpeenySpook
      Sauf qu'un intérimaire est employé par journées entières, voir des semaines alors qu'un intermitant peut n'être employé que pour 2 ou 3 heures... Impossible, dans ce cas, d'arriver à cummuler 8 heures par jour, 35 heures par semaine, 140 heures par mois... C'est pour cela que la précarité de l'emploi se paye... de même qu'un intérimaire est payé plus cher qu'un CDI... c'est la moindre des choses.
    • nico1492
      oui mais le fait qu'il gagne autant de récompenses, ça nous inspire plutot un déclin du cinéma français !! lol
    • Almeida
      En effet, ou en est le cinema français??? Je crois qu'on peu parler de crise d'identité, d'une nouvelle vaque dramatiquement absente...Pour ces deux dernieres années, deux films etrangers l'emportent (oui la production est francaise..)..mais c'est ca l'exeption culturelle ?Chaque année, les meme realisateurs, les meme acteurs... seul JP Jeunet met un peu de fraicheur dans ce paysage et encore, tout a été fait pour attenuer le succès d'Amelie par les dinosaures du cinema en France (absence à Cannes incompréhensible, minimum synidical pour les cesars)...vite un renouveau!!
    • McKerr
      17 ans après on se souvient de déclin de l'empire américain !
    • lolitrash
      Je suis d'accord avec toi, tout donner aux "invasiosn barbares" c'est exagéré le seul césar du scénario aurait suffi. Et puis surtout, un film canadien comme meilleur film français de l'année, c'est une idée aussi géniale que "le pianiste" l'année dernière (même si je l'ai beaucoup apprécié) ! D'autant plus que "bon voyage" est un film magnifique qui ne sera pas égalé de sitôt !Omar Sharif, ça peut se comprendre, il a un rôle interessant et c'est une sorte d'hommage (j'aurais bien aimé de même pour Jean pierre marielle) , mais j'aurais préféré Bacri, émouvant à souhait. Sylvie Testud méritait amplement son César malgré la concurrence. Sinon Gregori derangere en "meilleur espoir masculin" était le seul César que je n'espérait pas pour "bon voyage" car il joue vraiment faux. Il a toujours la même tronche dans tous ses films, le même regard bovin et sourire béat ! Enfin, l'intervention d'agnes jaoui pour les intermittents était très bien, mais c'était inutile et agaçant de la ramener ensuite pendant toute la cérémonie. Sans vouloir prendre sa défense, Aillagon a passé une mauvaise soirée à se faire sans cesse agresser et ça m'étonnerait que le ministre de la Culture accepte de revenir l'année prochaine. Les allusions aux intermittents l'auront sans doute plus énervé qu'autre chose !
    • Kevin Dutot
      Juste UNE précision qui tout de même n'est pas négligeable : ce n'est pas intermitans mais intermiTTENTS ......... VOILA !
    • nico1492
      Bah bien sur que c'est un problème de chômage : ce sont les intermitant inactifs qui sont dans le besoins.Ceux qui on un travail, il s'en foutent...
    • Gareth
      Je te rappelle qu'un intermitant du spectacle est un travailleur et pas un chomeurVaut mieux lire ça que d'être sourd... Petit rappel, le problème de l'intermittence porte sur le nombre d'heures qu'ils doivent aligner pour toucher le chômdu... Il s'agit bien du problème du chômage. Et autre rappel, ceux qui cotisent pour les intermittents sont les salariés du privé (UNEDIC). Le chômage des intermittents ne provient pas des caisses de l'état mais de celles de l'UNEDIC. C'est bien pour ça que l'Etat ne peut pas faire grand chose sur ce problème, à part faire semblant ou à part fonctionnariser les intermittents... mais bon faudrait peut être voir à pas trop déc non plus.A noter que les indemnités chomages pour les intermittents sont couvertes à 20% par les cotisations des intermittents et 80% par les cotisations des autres affiliés à l'UNEDIC (autrement dit par les généreux dons des autres travailleurs du privé - qui n'ont pas tous des revenus de cadre supérieur. A noter que les fonctionnaires ne cotisent pas pour les intermittents).
    • Bioman-Bleu
      Non seulement je l'affirme!!! mais je le dis et je te l'écris noir sur blanc un électriens avec le statut d'intermittent gagne plus en faisant moins voilà.Et je confirme en disant que l'état n'a rien à voir la dedans,si ce n'est à joué les arbitres.
    • benraminos
      Euh, si tu ne vois pas ce que l'etat vient faire là dedans, je te signale que c'est à lui qui est à l'origine du protocole.Quant à affirmer que tu travailles plus que tous les electriciens qui beneficient du statut d'intermittent, c'est une généralité bébette, c'est un peu comme ceux qui disent que tous les electriciens sont des arnaqueurs...
    • SpeenySpook
      "Encore une chose : les bénéficiaires du système restent les intermitant...pourquoi ces acteurs qui ont une telle humanité ne proposent-ils pas de baisser leurs salaires mirobolants afin d'en reverser une part dans ce système pour le sauver ?" Le bénéficiaires du travail des intermittants restent les producteurs, organisateurs, etc C'est avant tout à eux de payer pour la fexibilité qu'ils exigent de leurs employés, sinon ils font comme tout le monde : ils embauchent en CDD et CDI... de quel droit pourraient-ils faire ce que d'autres employeurs ne peuvent pas ? Ce ne sont pas les intermitant les privilégiés et les bénéfiçiaires du système mais leurs employeurs, ne l'oublions pas... demande à un commédien s'il préfère être commédien intermitant ou commédiens en CDI et tu verras que tous préfèreraient largement être en CDI (sauf peut-être les stars). Ceci dit c'est vrai que les stars pourraient elles aussi cotiser un peu plus. Ce que fait cette loi c'est taper sur les petits pour éviter d'avoir à faire payer ceux qui gagnent le plus... c'est d'ailleurs une tendance générale du libéralisme.
    • SpeenySpook
      Allez relis-moi une nouvelle fois, visiblement tu n'as pas tout compris. Tu tombes très mal des intermitants du spectacle j'en connais plus d'un et même avec l'ancien système ils galéraient déjà pas mal... Renseignes toi un peu au lieu de gober tout cru la propagande du MEDEF et tu verras que des intermitants du spectacles tu en retrouvent un peu partout qui font des petits bouleaux pour boucher les trou de leur système "privilégier"... pour faire le service dans les cafés, comme modèle aux beaux arts, etc, etc "l'intermitant du pectacle a un statut particulier qui le privilègie par rapport aux autres chomeurs" Alors là ça dépasse tout ! :lol: :lol: :lol: Tu m'expliquera en quoi un intermitant du spectacle est un "autre chomeur"... Si tu veux faire des comparaisons, compares donc le statut d'intermitant avec celui d'un CDD ou même, pourquoi pas ?, d'un CDI... Je te rappelle qu'un intermitant du spectacle est un travailleur et pas un chomeur... N'importe quoi...
    • nico1492
      Encore une chose : les bénéficiaires du système restent les intermitant...pourquoi ces acteurs qui ont une telle humanité ne proposent-ils pas de baisser leurs salaires mirobolants afin d'en reverser une part dans ce système pour le sauver ? Il est bien beau d'accuser tjrs mais au niveau des solutions, celle que j'évoque n'est quand même pas la plus débile. J'ai l'impression d'ailleurs que les acteurs s'insurgent contre le gouvernement pour qu'on ne pense surtout pas à eux et à leurs salaires...
    • nico1492
      Hé oui, malheureusement les intermitants ne comprennent pazs qu'ils agacent des gens qui n'ont pas la meme vitrine médiatique pour se défendre... ENCORE UNE FOIS : je ne suis pas contre leur combat, je suis contre la forme qu'ils lui donnent.
    • nico1492
      Et là où je suis d'accord avec toi, c'est que certaines fois il vaudrait mieux s'allier contre les entreprises qui abusent du système (TF1 entre autres) au lieu de taper sur le gouvernement de façon systèmatique.
    • Bioman-Bleu
      NUL :-(cette cérémonie!!!!,comment sont attribués les prix?! les invasions barabres franchement se film C de la Soupe et je suis poli en disant cela.Evitons de faire payer le contribuable pour cette cérémonie pompeuse entre gens VIP, BOBO et gens de bonne compagnie pendant que le petit peuple crève la dalle.Qand à d'Agnes Jaoui dont je n'ai personnellement jamais entendu parler,il serait peut-être bon de lui rappellé que le probleme franco-français de l’intermittence concerne seulement le MEDF et les organistaions syndicales je ne vois ce que l'état vient faire là dedans,où sont vos solutions Madame Agnes Jaoui?!!!!Je suis électriciens interimaire je gagne 6233fr/mois alors qu'un électriciens avec le statut d'intermitant gagne plus que moi n'en faisent moins,en tant que contribuable je me refuse à payé des impôts pour une bande d'egoiste corporatiste,dont le système se casse la gueule chaque année... Aller retournez donc vous pavanez aux bains douches avec votre robe Chanel à 45000€.
    • nico1492
      Hé au lieu de t'embaler dans des grandes phrases humanistes : va voir un intermitant et demande lui. Il te dira lui même que l'intermitant du pectacle a un statut particulier qui le privilègie par rapport aux autres chomeurs. Je ne dit pas que c'est pas normal, je dit juste que c'est un fait qu'ils veulent protégé. ça n'avait rien de pégoratif et rien d'un reproche.
    • SpeenySpook
      "Privilégié intermitant" ? J'ai l'impression d'entendre un porte parole du MEDEF... Avant de commencer à pouvoir espérer avoir statut d'intermitant il faut commencé par ammasser un certain nombre d'heures DECLAREES et ce nombre d'heure est loin d'être évident à avoir. Exemple une amie à moi à joué dans une pièce de théatre présentée dans un petit théatre Parisien. Les heures de répétition étaient non déclarées donc ne comptaient pas. Seules les heures de représentation étaient comptées, soit 2 heures les vendredi, samedi et dimanche. La pièce s'est jouée 3 mois à raison de 6 heure par semaine cette amie a engrangé à peine 72 heures c'est à dire que si elle ne trouve pas très vite un autre engagement elle n'aura le droit à rien du tout en ayant travaillé 3 mois. Il faut voir les choses en face au lieu de répéter n'importe-quoi : - les répétitions ne sont pas déclarées, c'est pourtant une part importante du travail de comédien... - les casting ne comptent pas non plus, et pourtant il en faut en faire énormément pour arriver à décrocher quelque-chose. - En général ils se payent eux-même les formations complémentaires, formations qui ne comptent toujours pas, soit dit en passant. Tu parles d'un systéme privilégié... aucune autre profession n'accepterait de travailler dans ces conditions. Etre intermitant c'est dans la plupart des cas prendre les risques financiés d'un patron de PME pour gagner moins que le smic... Le déficit colossal est purement et simplement scandaleux quand on voit les sommes colossales que rapportes les industries du spectacle et du cinéma... Si les employeurs du spectacle exigent une flexibilité maximum, qu'ils la payent... c'est la moindre des choses.
    • nico1492
      Mais au fait j'espère qu'en parlant du sujet vous vous êtes au moins renseignés sur le problème : parce qu'a part de 'lhumanitaire, Jaoui n'a pas fait grand chose. Le fait est que le système privilégié des intermitants arrive à bout de souffle. Un déficit colosal, qui doit êre endigué. Il convient maintenant bien sur d'agir dans tous les cas pour sauvegarder le système, tout en le rendant moins déficitaire...
    • nico1492
      cette intervention ne tombe donc pas comme un cheveu sur la soupe Bah ça c'est clair, totalement d'accord . Des risques ? Aucun, elle était assurée de se faire acclamée par la profession, bien trop enclin au politiquement correct. Si son combat est vraiment mené avec desintéressement, et j'en doute : qu'elle fasse des propositions intéressantes, au lieu de canarder un ministre, qui n'est certes je l'avoue, pas exempt de tous reproches. Les effets d'annonces et les phrases assassines qui ne font pas avancer le débat, c'est totalement inutile... Encore une fois, je vois en cela une corporation privilégiée, qui a dejà assez de sa large vitrine médiatique, pour se voir adjoindre un pseudo-défenseur, qui n'y voit d'autre intérêt que son image auprès du peuple. Et j'ajoute que bien sur il faut aider les intermitants du spectacle c'est clair, mais c'est dans la forme que ça me choque.
    • benraminos
      Je trouve au contraire qu'elle a eu du courage, ou du moins qu'elle a fait preuve d'intégrité: les vedettes qui s'expriment sur un terrain politique s'exposent toujours à des critiques. Je ne vois pas en quoi son intervention flatte son égo (?): elle est engagée aux cotés des intermittents depuis le début du conflit, elle a , alors qu'elle étiat en prepa de son film participé à de nombreuses manifs, de nombreux forums et a déjà eu l'occasion d'interpeler Aillagon, cette intervention ne tombe donc pas comme un cheveu sur la soupe.
    • nico1492
      D'autant plus que les intermitants ont une formidable vitrine médiatique que n'ont pas certains métriers qui sont également à plaindre. Ce que je veux dire par là, c'est que les intermitants n'ont pas besoins d4Agnes Jaoui pour les sauver. Leur combat doit se faire sur un pied d'égalité avec les autres secteurs de travail. C'est mon avis. Comme le fait que pour moi Jaoui n'a fait que flatter son égo, j'en suis totalement convaincu ; et elle m'a déçue, car elle a pourtant un immense talent...
    • nico1492
      Bah depuis que les gens votent, les politiques sont un peu obligés de nous écouter...d'ailleurs au lieu de déserter les bureaux de votes, vous feriez mieux de tous y aller : car enfin c'est peut etre ça qui leur ferais davantage nous écouter. Car en ce moment les politiques se disent : bah de ttes façon il y a presque une majorité de non votants en france, dc pourquoi se soucierait-on de leur sort, si eux se foutent du notre en s'abstenant ?
    • benraminos
      je suis bien d'accord!!!
    • Oppi
      La solution choisie pour résoudre le problème du système des intermittents ne résout aucun des abus du système audiovisuel français. A savoir, dans le désordre : - Entre la moitié et le tiers des salariés des boites de prod, éditeurs DVD, chaines de télé sont des stagiaires. Qui dit stagiaires dit exonération de taxes pour l'employeur et de faibles indemnités pour les stagiaires (entre 100 et 300 € / mois - parfois tout simplement 0). - On nous dit que les stages sont une période d'apprentissage, etc. Comment expliquer alors que certaines annonces affirment qu'ils ne prennent que les stagiaires déjà expérimentés (sous-entendu, on ne vous prendra pas si vous n'avez pas derrière vous au moins 12 mois de stages) ? - Profitant de la concurence de cette main-d'oeuvre gratuite ou quasi-gratuite, les salaires du secteur audiovisuel sont aspirés à la baisse. Aujourd'hui, un cadre (avec le statut cadre) dans le secteur audiovisuel peut être payé moins de 1 200 € net. Inutile de préciser qu'à diplôme et expérience égals, un cadre gagne en moyenne 600 € de plus dans d'autres secteurs. Inutile aussi de s'apesantir sur les salaires des assistant(e)s et secretaires... - Il est clair que les intermittents ne choississent pas de gaité de coeur leur statut précaire. On leur impose. Qui ? Les chaines de TV, les producteurs d'émissions de TV en premier lieu, puisqu'ils sont les premiers employeurs. - La réforme mise en place depuis deux mois ne résoud pas non plus le problème n°1 du statut des intermitents, a savoir : les abus. Toute personne travaillant sur la production d'une série télé devrait par définition être salariée et non intermittente. L'intermittence peut se justifier pour une production de type prototype, certainement pas pour celle de séries bien établies parfois pluriannuelle... -> Bref, SVP, arrêtez de confondre les causes et leurs effets. Les intermittents demandent depuis longtemps une réforme de leur statut. Par ce qu'ils le subissent. Et comme la réforme actuelle n'a rien changé, ils attendent toujours la vraie réforme.
    • benraminos
      Je ne suis pas intermittent, mais pour avoir des amis qui travaillent au sein d'une compagnie de théâtre , je peux vous dire que l'application de ce protocole est catastrophique, pas besoin d'attendre 1 an pour s'en rendre compte.Très concrètement, je ne vois pas comment ce protocole peut diminuer les abus perpetués par les radios et les télés. Mais, très sincèrement, d'un point de vue purement social, il va tuer tous les intermittents, ceux qui ne gagnent que 5000, 6000 balles par mois.Ma copine a son statut depuis 2 ans: elle gagne 4000 balles des assedic par mois. Dorénavant, si en 1 mois ses cachets atteignent 70% de cette somme ( 70% de 4000 balles donc, ca va pas chier loin, pas de quoi s'acheter une piscine!), le mois suivant, elle ne percevra rien du tout, zero euro, des assedic. Moi ca me choque un peu. Ce n'est qu'un exemple...Il y a des abus, c'est évident mais le gouvernement aurait mieux fait de mener une politique offensive auprès des chaines télés et des radios qui abusent de l'intermittence: des mecs qui bossent 35 heures par semaines, qui pourraient donc avoir un cdd, un cdi, sont payés en cachet!!!!J'ai trouvé l'intervention de Agnès Jaoui parfaite: synthétique et désabusée face à un ministre qui n'est qu'un pantin.J'ai trouve ca normal que la salle se lève. Ca me fait un peu gausser de voir Ardant, Noiret et Toscan du plantier le cul sur leur chaise, ca les aurait écorché de montrer un peu de solidarité à la cause de ceux qui les aident à faire leur métier: techniciens, maquilleurs, coiffeurs, costumiers, décorateurs et comédiens etc.... Qu'ils ne soient pas d'accord avec l'ensemble des revendications des intermittents, bon, soit, mais je trouve qu'il était bienvenu de manifester un mecontentement contre ce gouvernement.
    • slyfox
      Non seulement millionnaire, mais multi-millionnaire ! (en francs tout du moins). Vous croyez que pres de 10 millions d'entrees en 10 ans, ca ne paye pas ? Je n'ai rien contre Agnes Jaoui cependant, mais cette mascarade pour les intermittents du spectacle, microcosme politise a l'overdose est ridicule. (pas d'accents sur clavier).
    • Otis67
      Alors cette soirée a un gout de déja vu Je parle, en terme de palmares Pour le meilleur acteur, je n'ai rien contre Omar ms je préférai la prestation émouvante de Bruno TodeschiniPour la meilleure actrice, j'aurais souhaiter le voir décerner à Josiane Balasko, qui est née le même jour que moi, le 15 avrilBon anniversaire Josiane et félicitation pour cette femme làPour l'actrice ds un second role, Isabelle Nanty valait mieux que Julie et Laura ds la catégorie espoirétait plus juste dsl'interprétation du pers.Pour le second rôle masculin, marc Lavoine devait l'obtenirMeme si, j'aime Darry, ds Pas sur la bouche, il a le 5 ème role masculinJe ne comprend rien du tout.Pour l'espoir masculin, les deux des égarés étaient formidables, ms dans un jury ne pouvant les départager, il ont préférer le donner à Grégori Dérangère qui le méritait aussiEt le scénario, pourquoi pas a la trilogi Belvo????? Incompréhensible
    • Lettew
      Certes, certes. Mais depuis quand un ministre (ou tout élu "à un échellon élevé") prend-t-il des décisions en écoutant les citoyens? Depuis quand les manifestants sont-ils écoutés par les hommes au pouvoir ? Depuis quand y'a-t-il des tables rondes entre gouvernants et gouvernés pour discuter d'une loi qui fâche ? A part des dialogues de sourd où chacun défend bêtement et stérilement son point de vue, hélàs je ne vois pas...Donc l'attitude des partisans des intermittents est compréhensible, mais réellement désespérée, et donc forcément inutile. Se sont égosillés pour rien, si ce n'est pour plomber davantage une soirée qui n'en n'avait pas besoin. D'autant plus que les César font tellement d'audience qu'il n'y a plus que les cinéphiles qui les regardent, bref des gens qui sont déjà au courant du pb. Ca ne sert donc à rien.Et quand je disais qu'Aillagon me faisait de la peine, c'était façon de parler. J'arrive encore à faire la différence entre un ministre solidement établi et un intermittent qui vit quasiment au jour le jour ! ;) A part ça, juste une question : critiquer un protocole qui n'est effectif que depuis même pas 2 mois, n'est-ce pas un peu tôt pour juger de l'étendue des dégats (si dégâts il y a) ? Ne pourrait-on pas lui laisser une chance ? Ou ça va déjà si mal que ça ? (là j'avoue que je ne suis plus trop au courant, personne n'en parle)Et même une 2e question-bonus : plutôt que de se battre vainement pour l'abrogation d'une loi qui n'interviendra même pas lorsque la majorité repassera à gauche, le monde du cinéma (et le monde artistique en général) ne devrait-il pas plutôt commencer à "faire avec", et à se réorganiser en conséquence pour limiter la casse et protéger les plus faibles d'entre eux dans les limites du possible ? (Tout ce que je dis là est très évasif et très général, mais peut-être aussi que les artistes, s'ils avaient su s'auto-gérer, et mieux limiter les abus de certains d'entre eux, n'auraient pas eu à subir un tel choc aujourd'hui, non ?) PS : à part ça, c'est vrai que ces cérémonies de récompense s'internationalisent de plus en plus. Et franchement je ne m'en plains pas ! Y'a pas à dire, une cérémonie à l'échelle mondiale, ça déchirerait ! Forcément utopiste (parce pour choisir un meilleur film ou un meilleur acteur entre des milliers de candidats, on aurait beaucoup de mal...), mais franchement, tous les cinémas du monde réunis pour une même soirée, ça serait le pied ! La voilà la grande fête du 7e art ! :)
    • CorsicanWildest
      Tout à fait d'accord avec toi Chum. Quand je lis "la millionaire Agnès Jaoui" je suis plié en deux et je suis sûr que celà la ferait beaucoup rire elle-aussi. Je crois que Jaoui millionaire celle là il fallait la faire...Bon oK je pense qu'elle a depuis peu un peu plus de fric qu'avant...et alors ? Elle doit donc forcément ne pas s'intéresser au monde qui l'entoure, à la société dans laquelle elle vit et être complètement conne ? lol. Tous ses films prouvent bien sûr le contraire.
    • Oppi
      Je comprend que l'on puisse trouver cela étonnant, mais les réalisateurs sont-ils vraiment prophètes en leur pays ? Combien de réalisateurs étrangers de Russie, d'Asie Centrale, ou d'Espagne (Almodovar !!!) font leur meilleurs box-office à l'étranger ? en France ? Combien de films étrangers (russes, palestiniens, israeliens, americains, turcs, iraniens, etc.) ne sortent même pas dans leur pays, ou sur des combinaisons ridicules ? Et sont donc dépendants de la bienveillance des grands festivals internationaux ? Et mine de rien dépendent aussi de la curiosité du public parisien ? (Ayant vécu assez longtemps en province, la différence de diversité du cinéma est vraiment sensible entre Paris et la province... Mais soyons réaliste : quelle ville de province peut programmer les 600 films qui sortent par an ?!? Impossible...) Merci de m'excuser pour ce message un peu hors-sujet... Puisqu'il n'y a pas grand rapport entre les 'grands festivals internationaux' et les cérémonies de remises de prix de type oscar, bafta, cesar, goya, etc.
    • Sugar
      Je ne veux pas rabacher le même discours à propos des intermittents.Mais pour le droit de réponse d'Aillagon, il ne faudrait pas inverser les rôles ! Qui refuse de dialoguer avec les artistes et les techniciens depuis des mois (sans compter les enseignants, les chercheurs, et même les avocats qui eux sont pourtant rarement dans la rue)?? Alors NON, je ne le plains pas, il ne me fait vraiment pas de peine, et je pense que ce qui lui est arrivé hier soir est vraiment sans comparaison avec la réelle détresse de certaines compagnies. Supporter quelques réflexions n'a jamais tuer son homme... et je ne pense pas que cela change grand chose malheureusement. Quant à la pensée unique dans le 7è aer, heureusement effectivement que le dialogue a lieu à tous les niveaux. Je n'ai pas cité Chéreau par exemple qui était dans la salle et qui n'a pas applaudi, ou Josiane Balasko. Mais entre défendre une position comme le metteur en scène l'a fait tout l'été dans différentes tables rondes et notamment en Avignon, et rester avachi dans son fauteuil en contemplant l'assistance d'un regard désolé, il y a pour moi une différence que je relève. Cela, sans juger du talent de l'acteur.
    • nico1492
      TOTALEMENT d'accord avec toi sur toute la ligne. (moi j'ai regardé la rediff un peu plus tard) Pour moi, Bon Voyage aurait dû raflé plus de récompenses. Et pour les intermitents, ceux qui défendent Agnes Jaoui, a leur aise : sauf que j'ai vraiment l'impression que c'est une sorte de masturbation de l'ego, action bien loin du désintéressement, et plutôt pour se mettre en valeur ! Ils prônent le dialogue ? Pourtant inexistant puisqu'aucun droit de réponse...Je suis conscient du problème des intermitants du spectacle, ils doivent être soutenus. Mais ça va, on a pigé, si vous voyez ce que je veux dire...
    • fandeclint
      Il y a aussi des trucs bizarres avec les cérémonies de remises de prix de cinéma. Les Baftas sont considérés comme les Oscars anglais mais il n'y a qu'une minorité de films anglais nommés (merci le commonwealth !!) : leurs productions nationales ne figurent que dans une seule catégorie, celle du film britannique de l'année :sarcastic: Et cette année aux Oscars, on a jamais eu autant de films non américains en compétition !! Comme quoi... On devrait peut-être créer une immmmmmmense cérémonie mondiale :??: ;)
    • Lettew
      Et encore une fois c'était nul.Ca me gêne de dire ça, mais cette cérémonie ne s'améliore pas du tout au fil des ans.Déjà rien que la cérémonie en elle-même, c'était lourd : l'assistance est toujours aussi crispée, les blagues tombent toujours à plat, personne n'a encore compris que c'était censé être la "grande fête de famille du cinéma français". Mais le plus ridiculement nul dans toute cette chose, ça reste quand même les spitchs de ceux qui viennent remettre les César : ça part dans de la métaphysique à 2 euros, et c'est toujours aussi creux et aussi désolant (même Lucchini, qui est pourtant un as à l'oral, m'a paru diablement mauvais et artificiel... :( ) Un grand merci dès lors à Michel Youn pour avoir réussi l'exploit de dérider un temps les visages et de détendre l'atmosphère.Quand à Gad Elmaleh, ben c'est comme Chabat ou DeCaunes : il est drôle, il est talentueux, mais c'est toujours dur de faire face à une assemblée aussi frigide...Sinon, en ce qui concerne la lutte intermittents/Aillaghon, c'était bien parti, mais ça a rapidemment dérapé. Agnès Jaoui a fait un excellent discours, sobre mais incisif, et la standing ovation qui a suivie a permis de bien enfoncer le clou. Voilà, c'était fait. Et bien fait. Pas la peine d'en rajouter. Mais non, on encore eu droit au même couplet, asséné au moins une bonne dizaine de fois durant le reste de la soirée... Et chacun y va de sa remarque et de sa petite phrase, se croyant dès lors original et suffisament militant. Ca devenait franchement lourd, et surtout ridicule, d'autant plus que le ministre n'avait aucune possibilité de répondre aux accusations (c'est pas que je soutienne son protocole, c'est juste que hier à la fin de la soirée il me faisait de la peine, d'être ainsi venu se livrer lui-même en pâture). Au final je ne suis même pas sûr que cela ait réellement servi la cause des intermittents (à trop enfoncer le clou...)Quant à ceux qui critiquent l'attitude de Noiret et de quelques autres, je voudrais leur dire qu'il est quand même heureux qu'ils aient encore la possibilité de ne pas approuver le reste de leurs confrères !! C'est fou, on dirait qu'il est interdit de ne pas suivre la masse ! (parti unique, dans le 7e art ?...) Quant au palmarès, ben, bof... comme les autres années, c'est du gentimment n'importe quoi. Mais comme dès le départ les règles de sélection et de nomination sont elles-mêmes du grand n'importe quoi, faut pas s'étonner. Merci à Julie Depardieu de l'avoir fait remarquer.Après, c'est très subjectif. On aime ou pas les Invasions Barbares, mais de toutes façons c'est pas étonnant si Arcand a gagné: c'est le genre de film bien académique, qui remplit à peu près tout les critères de sélection (quoiqu'avec plus d'un million d'entrées, il a failli être trop populaire pour être récompensé). La vraie audace aurait été de récompenser Les Triplettes de Belleville, un dessin animé, mais audace ne rime décidemment pas avec Césars.Je suis bien content pour Omar Sharif (au moins on n'a pas eu le 3e, 4e... 5e ?... César de Daniel Auteuil), même si ça signifie que Bacri est cordialement détesté par les votants. Bien content aussi pour Sylvie Testud, que j'ai toujours trouvé charmante. Bien content pour Darry Cowl aussi, et puis pour Mystic River, et aussi pour Good By Lenin ! Si vous pouviez arrêter de cracher sur ce film qui n'a jamais eu d'autre prétention que de divertir intelligement, ça serait bien (pour une fois que les César ne sont pas trop éllitistes, vous devriez être content).Déçu en revanche pour les 2 jeunes des Egarés, ils méritaient le César de l'Espoir... mais bon j'ai rien contre Dérangère non plus.Sinon, remplir les Césars techniques exclusivement avec des films nommés dans des catégories plus prestigieuses, snobant ainsi les bons gros films populaires de genre, et se coupant définitivement du grand public, c'est toujours aussi formidablement stupide de la part de l'Académie.Bon, faut dire aussi que le niveau global de la production nationale cette année n'était pas faramineux...(pas étonnant que ce soit un Canadien qui l'emporte, dans ce cas). Enfin bref, dans le fond comme dans la forme, faut bien avouer que sur ce plan-là, le cinéma français est largement plus minable que le cinéma américain (où les Oscars, malgré des palmarès souvent mitigés, ont au moins le mérite d'être un véritable show). Reste une question : mais pourquoi j'ai regardé ça hier soir, moi ??? Ah oui, c'est parce qu'il y avait Sébastien sur la 2... Ben l'an prochain j'irai au ciné, ça sera certainement mieux.
    • fandeclint
      je crois que c'est de l'humour... :lol:
    • satine6
      mais de quoi tu parles tu es sure d'avoir bien regarder canal+ hier soir,,,,,,,,,,,,??????????????
    • LaurentAlglave
      Bravo Agnès! Bravo Gad! Le palmarès, on l'a déjà oublié de toute façon... Tout le monde sait que le meilleur réalisateur présent, c'était Alain Resnais - d'ailleurs, hier soir, en plus de son césar du meilleur réalisateur, je crois que c'est son film qui a ramassé le plus de césars, 9 ! -, que Depuis qu'Otar est un film déséspérément politiquement correct (les sifflets de désapprobation d'une poignée de révolutionnaires l'ont rappelé bien à propos au moment de la récompense), qu'Elephant était le meilleur film et Good by Lenin le plus émouvant. Sinon, bravo à Sophie Quinton pour son césar du meilleur espoir féminin, à Benoît Giros pour celui du meilleur acteur masculin, à Judith Godrèche pour celui de la meilleure actrice (la plus sexy touchante et la plus en progrès). Je n'ai oublié personne, je crois... Les deux grands perdants de la soirée étant Claude Chabrol et Bruno Podalydès qui, malgré douze nominations pour leurs excellents films, sont repartis sans rien. Enfin, c'est le jeu... Dommage que la cérémonie n'aient pas duré quelques semaines de plus comme le proposait Gad parce que, quand elle s'est arrêtée brusquement sans crier gare, on commençait à s'y sentir vraiment bien.
    • mgmbibou
      La cérémonie des vieilleries avec COWL et SHARIF 160 ans eux deux réunis!A part MYSTIC RIVER, la bonne présentation de GAD et la fete à AIILLAGON, rien à signaler!
    • Griselda
      L A M E N T A B L E Je suis déçue déçue déçueLe début de la cérémonie commence avec quelque chose dans le genre "le cinema français se porte pour le mieux...".Effectivement! Un film Canadien a eut le césar du meilleur film et du meilleur réalisateur. Le gagnant pour les courts métrages est un brézilien, pour le premier film, ça doit être une russe (ou des pays de l'Est), et l'acteur est un Egyptien... Aucun des films que je soutenais n'a eu de prix!!! :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: :gun: Et Bon Voyage alors???? Et La petite Lili?????? Et Pas sur la bouche?????Silvie Testud est une super actrice, mais la meilleur performance, c'était Josianne Balasko!!Celle de Bruno Todeschini était superbe aussi, et ils ont préféré Omar Sharif sans doute parce qu'il est vieux et donc que ça récompense l'ensemble de sa carrière (genre Michel Bouquet il y a quelques années)Pourquoi donner 2 césars à Julie Depardieu??? Déjà, c'est plus du tout un espoir (elle le dit elle m^me) et de toute façon, il y avait Laura Smet qui avait un rôle autrement plus difficile. Pourquoi ne pas nominer Ludivine sagnier dans ce cas??? Elle est plus un espoir, et a un plus grand rôle que celui, assez court, de Julie. Quand au second rôle, il fallait vraiment être un abrutit pour ne pas voter pour Isabelle Nanti (ou pour Suzanne Flon, mais n'a même pas été nommée).Passons à la musique: celle des Triplettes est très moche!!! Manque de goût totale des votants, qui n'ont pas reconnu le super travail du compositeur de Monsieur N, avec sa multitude de très beaux thèmes.Quant à la photo, celle de Bon voyage méritait moin que par exemple La petite Lili, Monsieur N, 24 heures de la vie d'une femme et surtout Un homme sans l'occident (qui avait le malheur de ne pas être un grand film, et donc oublié) Le bon point, c'est que la cérémonie était vraiment réussie. Gad Elmaleh est le meilleur président que j'ai jamais vu, et les gags étaient très bons.
    • satine6
      bon et ba moi je poste un message pour defendre cette ceremonie!!!!!!!! certe cette année il n'y a eu aucune surprise et voir encore une fois les invasions barbares gagnés des prix c un peu rageant mais bon passons......eh ba moi j'ai beaucoup aimé cette ceremonie !!!!!!!!!je trouve que gad s'en est tres bien sortie(il etait tres tressé et puis emu aux larmes) et l'intervention de m.youn j'ai beaucoup aprecie c 'etait tout en finesse ,ayagon s'en est prie plein la tete ca c sur mai sbon c un peu necessaire, un belle hommage a micheline presle, et puis julie depardieu tres emue mias superbe comme d'habitude ...omar sharif merite tout comme darry cowl et sylvie testud(decu qd mm pr josiane balasko mais bon c n'est k parite remise!) mais ds l'ensemble au vu des nomminations je n'ai pas ete surprise dc voila...une ceremonie certe banal mais pas non plus catastrophique.....c mon avis........
    • Red is dead
      En tout cas, cérémonie moins ennuyeuse que l'an dernier. Bravo à Gad Elmaleh, très à l'aise en maître de cérémonie. Michael Youn plutôt marrant, une superbe Agnès Jaoui devant un ministre affligeant (les intermittents ont eu raison d'insister sur leur sort tout au long de la soirée)Par contre, niveau palmarès :gun: je n'ai rien contre Les Invasions barbares mais ça suffit le coup des coproductions (déjà Le Pianiste par ailleurs excellent film). Mais bon tant qu'il ne surpasse pas Bon Voyage et Pas sur la bouche au nombre de César ça va mais c'est quand même du gâchis. Et bravo à Omar Sharif et Julie Depardieu pour leur lucidité... Par contre faut qu'on m'explique le but de la prestation de Gérard Depardieu :ouch: J'avais honte pour Julie... J'oubliais l'hilarant Darry Cowl :lol:
    • Sugar
      Je ne peux qu'appuyer la déclaration de CHUM. Pourquoi s'attaquer à Agnès Jaoui, c'est vrai quoi, lorsqu'on commence à gagner de l'argent on devient forcément égoïste, on n'est plus crédible quand on s'attaque au MEDEF ou à la politique gouvernementale, on doit se moquer complètement de l'étouffement des petites compagnies, des intermittents qui galèrent pour leurs heures, leurs droits, leurs Assedic... ??! Comme elle l'a dit, elle a longuement hésité avant de prendre la parole, craignant sûrement une réaction comme la vôtre. Mais force est de constater que l'intervention du petit intermittent en bonnet péruvien a toujours fait sourire, alors qu''Agnes Jaoui allait être écoutée. Le protocole Aillagon n'a rien changé ; certes il fallait changer le statut des intermittents, car il y avait des abus dans les télés, dans les radios qui refusent de salarier leur personnel. Depuis le 1er janvier, cela n'a rien fait bouger dans ce sens, précarisant une nouvelle fois les plus démunis.Bref, je suis contente de voir que même les acteurs les mieux payés du cinéma français sont capables de s'impliquer à long terme comme Jaoui qui milite depuis juillet, et qui en était d'autant plus crédible hier soir, ou au moins le temps d'une standing ovation, et de longs applaudissements. Merci à Gad Elmaleh d'avoir laissé ces quelques minutes avoir lieu, n'en déplaise à Mme Toscan, Sandrine Bonnaire ou à Philippe Noiret...D'ailleurs si c'est cela être une gauchiste, nous n'aurions pas à en rougir...
    • laputa
      mais c'est quoi cette ceremonie ??? tt d'abord il fodrait arreter de vouloir continuer cette politique du "film etranger mais francais" genre le pianiste lan dernier (film absolument superbe mais plus polonais que francais) qui méritait le prix du meilleur film etranger mais la donner tt aux invasion barbare, film movai par excellence, ne pouvant reunir que peu de generation de francais autour de son sujet je ne comprend plu...pour testu et sharif, je comprend mais je pariai plus sur bacri pour ce dernier. je sui dacor sur derangere mais donner 2 prix pour l'excellente julie depardieu ne veut rien dire comme elle la dit : ce n'est plus un espoir, elle n'aurai du qu'avoir celui du secon role. Mystic River ??? je ne compren po non plu...tt le monde le trouve merveilleux mais il est banal, ennuiyeux et ne vaut que pour son jeu d'acteur : gangs of new york mais surtt elephant le meritai bien plus tt comme the magdalene sisters pour le film europeen. la selection etait superbe, le palmares est a chier (comment oublier bon voyage comme ca ?????)
    • T Durden
      Moi je comprends pas comment on peut préférer les costumes de Pas sur la Bouche à ceux de Monsieur N...
    • CHUM
      "Militantisme gauchiste de la millionnaire Agnès Jaoui" ??? Ah bon, on ne peut pas être de gauche quand on a du pognon ??? "Militantisme gauchiste" dis-tu ??? Non, militantisme essentiel de la part d'une femme remarquable qui n'a jamais caché ses convictions politiques. Son discours était brillant et virulent,clair et direct. Il fallait que quelqu'un d'à la fois populaire et crédible tienne ce genre de propos dans une soirée regroupant des gens favorisés. Il fallait que les choses soient dites, et directement au ministre : la culture et l'intelligence sont en danger -sans parler de milliers de gens tout aussi malmenés par le gouvernement, mais c'est un autre débat. Et ce fut merveilleux d'entendre tous ces applaudissements après ce discours indispensable.
    • CHUM
      "Depuis qu'Otar est parti", un navet ????? Il faut être complètement insensible pour ne pas avoir été ému aux larmes par ce film merveilleux, chavirant et bouleversant. Le plus beau moment de la soirée, ce fut cela : la joie de Julie Bertuccelli recevant son césar et le laissant sur place pour les Intermittents, et la jeune comédienne de 91 ans qu'est Esther Gorintin, debout dans la salle quand le prix du 1er film fut remis à cette perle. Oui, je dis perle, chef-d'oeuvre, merveille et tout ce qui s'ensuit. Il faut répéter à quel point "Depuis qu'Otar est parti" est un film magnifique ; il faut répéter à quel point il faut impérativement aller le voir. Ce qui est triste, c'est que les Césars ont aussi récompensé deux films qui vont à l'inverse du film de Bertuccelli : "Les invasions barbares" et "Goodbye Lenin!", deux mélos larmoyants et grossiers, deux téléfilms indigestes et lourdauds où tout est souligné, surligné, nous indiquant à quel moment il faut pleurer. Tout le contraire d'Otar, bouleversant tout simplement parce que beau, essentiel, grave et lumineux.
    • slyfox
      Soiree affligeante. 2 Cesar pour la meme actrice ? N'importe quoi. Le plouc Michael Youn a trouve le moyen de la ramener et on a eu droit au militantisme gauchiste larmoyant de la millionnaire Agnes Jaoui. La meilleure recompense du cinema francais va... a l'americain Mystic River. Bien pour le jeune acteur de Bon Voyage aussi tout de meme, dommage que le film ait ete oublie a d'autres niveaux. Quand on pense que la France est le pays du cinema...
    • Ilwan
      Bah non. Moi j'ai trouvé la cérémonie plutôt très bien, j'ai trouvé Gad Elmaleh que je ne connaissais pas plutôt fin et charmant, et vraiment classe tout le long de la remise des prix. Et le discours sur et pour les intermittents étaient vraiment très très très bienvenu, très bien mené (et par conséquent très applaudi... Et c'en est râlant d'avoir vu Noiret, Ardant et Bonnaire boycotter ces applaudissements).En fait, non, la cérémonie était bien. Les prix moins...A quelques exceptions près, notamment pour Depuis qu'Otar est parti, j'insiste !
    • Black.Russian
      je suis d'accord avec toi .... palmarès aberrant, càd 3 prix importants pour invasions barbares (film qui ne mérite pas autant de consécrations, comme je l'ai déja si souvent écrit) , 2 prix pour Julie Depardieu (il fallait le faire) ..... au moins mystic river a eu son prix ...... ce qui prouve que les jurys ne sont pas si incompétents !!!!!!!!!!!!
    • Ender
      Je sais pas comment ils font, mais la ceremonie arrive a etre plus ennuyeuse d'années en années, me demande si l'an prochain, arriveront quand meme a surpasser celle-ci. Je ne parle meme pas du proselytisme unilateral sur les intermittants dont on en a eu honteusement droit.Enfin au niveau du palmares, c de plus en plus aberrant, donner le cesar du meilleur film aux invasions barbares, ce film intello elitiste bourgeois, c quand meme une honte. Je parlerai aussi de Monsieur Ibrahim ou de depuis qu'otar est parti (deux beaux navets), qui montre une certaine incoherence au niveau des choix.Apres la ceremonie a cumulé les injustices excepté Mystic River en meilleur film etranger et les Triplettes pour la musique (moi j'aurai donné aussi celui du meilleur film, on verra aux oscars si les americains savent mieux apprecier nos films que nous).
    • Ilwan
      Euh... C'est pas pour dénoncer, mais il me semble que Gremillon a pompé sur Shakespeare. C'est une citation d'Hamlet (I, IV) Dogville et The Magdalene Sisters avaient plus d'ambition que le téléfilm primé. Mais il y avait beaucoup de concurrents qui avaient eu plus d'ambitions que les primés.
    • videaste
      Good Bye Lenin plutôt que Dogville, voilà qui montre bien le niveau d'indigence des votants pour les césar. L'esprit des "productions du sentier" souffle sur le cinéma français...Dans "Lumière d'été" de Jean Gremillon, un personnage le répète tout le temps :" Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de Danemark "
    • Ilwan
      Je me corrige. Il y avait aussi Clint, dont on se souviendra sans doute dans cent ans... Même s'il est à craindre qu'on ne se souvienne pas de lui dans une semaine "de l'autre côté de l'Atlantique". C'est pas grave non plus, l'autre aussi on l'oubliera...
    • divinesecrets
      G pa vu les invasions barbares ... mé les césar veulent jouer les originaux ... genre deux prix pour le mem role (mem Julie Depardieu a trouvé ça ridicul !!!), Omar Sharif et Sylvie Testud, malgré tout le respect que j'ai pour eu, n'ont eu le césar que parce que les jurés ont voulus jouer la surprise...Mais bon, Jean Pierre, Ludivine, Charlotte, le césar ce sera pour l'année prochaine ... GRO BISOUS A TOUS
    • Ilwan
      Voilà...Raté. Sauf pour les deux Julie de la soirée.Tout faux ou presque. Dommage... On s'en fout, le cinéma c'est dans les salles...Et dans quinze ans, vingt ans, qui se souviendra d'Arcand ?
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Tamara Vol.2 Bande-annonce VF
    Mamma Mia! Here We Go Again Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Jericó, le vol infini des jours Bande-annonce VO
    Maya l'abeille 2 - Les jeux du miel Bande-annonce VF
    Budapest Bande-annonce VF
    L'Ecole est finie Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Le cinéma Le Champo fête ses 80 ans
    NEWS - Festivals
    jeudi 21 juin 2018
    Sponsorisé
    Black Panther, Stranger Things… Les MTV Movie & TV Awards couronnent la diversité
    NEWS - Festivals
    mercredi 20 juin 2018
    Black Panther, Stranger Things… Les MTV Movie & TV Awards couronnent la diversité
    Encore plus de Cher dans la nouvelle bande-annonce de Mamma Mia 2
    NEWS - Films à la TV
    mercredi 9 mai 2018
    Encore plus de Cher dans la nouvelle bande-annonce de Mamma Mia 2
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Avengers: Infinity War
    Avengers: Infinity War
    4,5
    De Joe Russo, Anthony Russo
    Avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo
    Bande-annonce
    Le Silence des agneaux
    Le Silence des agneaux
    4,4
    De Jonathan Demme
    Avec Anthony Hopkins, Jodie Foster, Scott Glenn
    Bande-annonce
    La Révolution silencieuse
    La Révolution silencieuse
    4,3
    De Lars Kraume
    Avec Leonard Scheicher, Tom Gramenz, Lena Klenke
    Bande-annonce
    Mon voisin Totoro
    4,2
    De Hayao Miyazaki
    Bande-annonce
    Deadpool 2
    4,2
    De David Leitch
    Avec Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin
    Bande-annonce
    Monsieur Je-sais-tout
    4,1
    De François Prévôt-Leygonie, Stephan Archinard
    Avec Arnaud Ducret, Max Baissette de Malglaive, Alice David
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top