Notez des films
Mon AlloCiné
    Oscars 2007 : le palmarès !
    26 févr. 2007 à 07:21
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Les 79e Oscars ont rendu leur verdict avec le sacre de Martin Scorsese, longtemps boudé par l'Académie : la statuette du Meilleur film revient à ses "Infiltrés", l'Américain étant également désigné Meilleur réalisateur. Helen Mirren et Forest Whitaker sont récompensés pour leurs interprétations.

    Le palmarès complet des Oscars 2007 !



    Revivez la cérémonie sur le blog d'AlloCiné et réagissez sur le palmarès !




    And the winners are... La 79e cérémonie des Oscars, emmenée par la pétillante Ellen DeGeneres, a rendu son verdict dans l'enceinte prestigieuse du Kodak Theater de Los Angeles. Une soirée qui aura (enfin !) consacré Martin Scorsese, après six tentatives infructueuses, auprès des professionnels du cinéma américain. Les Infiltrés obtient quatre statuettes, dont celles du Meilleur film, du Meilleur réalisateur et du Meilleur scénario adapté.

    Le sacre de Martin Scorsese

    La septième fois aura été la bonne pour Martin Scorsese. Et avec la manière, s'il vous plaît ! Après six tentatives infructueuses auprès de l'Académie (cinq nominations à l'Oscar du Meilleur réalisateur pour Raging Bull, La Dernière tentation du Christ, Les Affranchis, Gangs of New York et Aviator; deux nominations au Meilleur scénario pour Les Affranchis et Le Temps de l'innocence), le cinéaste pouvait se croire définitivement maudit. Ses Infiltrés, avec quatre Oscars au compteur, dont deux majeurs, auront magnifiquement inversé la tendance. Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario adapté et Meilleur montage, l'adaptation du thriller hong-kongais Infernal affairs aura permis de couronner un peu (trop ?) tard le travail d'un des plus grands réalisateurs contemporains. Et quelle plus belle image que de voir un Scorsese très ému entouré de Steven Spielberg, George Lucas, Francis Ford Coppola et Jack Nicholson !


    Oscars d'interprétation : les favoris au rendez-vous


    Dans les catégories d'interprétation, les favoris des pronostics étaient au rendez-vous. La Britannique Helen Mirren obtient l'Oscar de la Meilleure actrice pour sa prestation dans The Queen, réalisant un impressionnant Grand Chelem après un Prix à Venise, un Bafta et un Golden Globe. Quant à Forest Whitaker, il décroche comme prévu l'Oscar du Meilleur acteur pour son interprétation du dictateur Idi Amin Dada dans Le Dernier roi d'Ecosse. L'Oscar du Meilleur second rôle féminin revient à Jennifer Hudson pour Dreamgirls, une récompense qui vient conclure un parcours de rêve entamé avec l'émission American Idol, pendant US de notre Nouvelle Star. Le septagénaire Alan Arkin, Oscar du Meilleur second rôle masculin pour son étonnante prestation dans Little Miss Sunshine, est quant à lui l'unique surprise de la soirée dans les catégories d'interprétation, damant le pion à Eddie Murphy, souvent annoncé gagnant pour son rôle dans Dreamgirls. Avec la statuette d'Alan Arkin, la comédie Little Miss Sunshine, couronnée de l'Oscar du Meilleur scénario, confirme qu'elle est bien la rafraîchissante surprise cinématographique de l'année passée.

    Le Mexique et l'environnement à l'honneur

    La cérémonie des Oscars 2007 aura jonglée entre émotion (Oscar d'honneur attribué au compositeur italien Ennio Morricone, retour sur les disparus de l'année écoulée) et bonne humeur (ombres chinoises délirantes sur la scène du Kodak parmi nombres d'intermèdes joyeux, Oscar du Meilleur film d'animation pour les délirants manchots d'Happy Feet). Elle aura également souri au cinéma mexicain avec l'Oscar de la Meilleur musique pour Babel (qui restera pourtant le grand perdant de la soirée avec une récompense pour sept nominations dont cinq majeures), mais surtout grâce aux trois récompenses techniques attribuées au long-métrage fantastique Le Labyrinthe de Pan (Meilleure photo, Meilleurs maquillages, Meilleurs décors). Le conte de Guillermo Del Toro aura toutefois manqué le coche des deux principales catégories pour lesquelles il était nommé, celles du Meilleur film étranger et du Meilleur scénario original.  La soirée aura également été placée sous le signe de l'environnement, le point d'orgue de ce courant écologique intervenant avec l'Oscar du Meilleur documentaire pour la Vérité qui dérange d'Al Gore, qui repart également avec l'Oscar de la Meilleure chanson.

    Pas de cocorico à Hollywood...

    La France repart bredouille de Los Angeles. Le compositeur Alexandre Desplat, seul représentant tricolore, nommé dans la catégorie de la Meilleure bande originale pour la partition de The Queen, voit la statuette finalement revenir à Gustavo Santaolalla pour la musique de Babel. Quant au long métrage Indigènes de Rachid Bouchareb, qui représentait l'Algérie dans la catégorie Meilleur film étranger, mais dont le casting et les fonds étaient en partie français, il pensait devoir céder devant le favori annoncé Le Labyrinthe de Pan. Surprise : la statuette est revenue au remarqué long-métrage allemand La Vie des autres.

    Clément Cuyer

    Le palmarès complet des Oscars 2007 !

    Revivez la cérémonie sur le blog d'AlloCiné et réagissez sur le palmarès !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • mrtoo
      non je suis ne trouve pas. J'ai adoré The departed bien les autres films était bien mieux que lui!! C'est loin d'etre le meilleur Martin!! Mon palmares : Meilleur film Babel Les Infiltrés Lettres d'Iwo Jima Little Miss Sunshine The Queen Meilleur réalisateur Alejandro González Inárritu (Babel) Martin Scorsese (Les Infiltrés) Clint Eastwood (Lettres d'Iwo Jima) Stephen Frears (The Queen) Paul Greengrass (Vol 93) Meilleur acteur Will Smith (A la recherche du bonheur) Leonardo DiCaprio (Blood Diamond) Ryan Gosling (Half Nelson) [b]Forest Whitaker (Le Dernier roi d'Ecosse)[/b] Peter O'Toole (Venus) Meilleure actrice Judi Dench (Chronique d'un scandale) Meryl Streep (Le Diable s'habille en Prada) Kate Winslet (Little Children) [b]Helen Mirren (The Queen)[/b] Penélope Cruz (Volver) Meilleur acteur dans un second rôle Djimon Hounsou (Blood Diamond) Eddie Murphy (Dreamgirls) Mark Wahlberg (Les Infiltrés) Jackie Earle Haley (Little Children) [b]Alan Arkin (Little Miss Sunshine)[/b] Meilleure actrice dans un second rôle Rinko Kikuchi (Babel) Adriana Barraza (Babel) Cate Blanchett (Chronique d'un scandale) Jennifer Hudson (Dreamgirls) Abigail Breslin (Little Miss Sunshine) Meilleur scénario original Babel (Guillermo Arriaga) Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro) Lettres d'Iwo Jima (Paul Haggis, Iris Yamashita) [b]Little Miss Sunshine (Michael Arndt)[/b] The Queen (Peter Morgan) Meilleur scénario adapté Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan (Peter Baynham, Todd Phillips, Anthony Hines, Sacha Baron Cohen, Dan Mazer) Chronique d'un scandale (Patrick Marber) Les Fils de l'homme (David Arata, Timothy J. Sexton, Mark Fergus, Hawk Ostby, Alfonso Cuaron) [b]Les Infiltrés (William Monahan)[/b] Little Children (Tom Perrotta, Todd Field) Meilleure photographie Le Dahlia noir (Vilmos Zsigmond) [b]Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Navarro)[/b] Le Prestige (Wally Pfister) Les Fils de l'homme (Emmanuel Lubezki) L'Illusionniste (Dick Pope) Meilleurs décors Dreamgirls (John Myhre, Nancy Haigh) [b]Le Labyrinthe de Pan (Eugenio Caballero, Pilar Revuelta)[/b] Le Prestige (Nathan Crowley, Julie Ochipinti) Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit (Cheryl Carasik, Rick Heinrichs) Raisons d'Etat (Gretchen Rau, Leslie E. Rollins, Jeannine Claudia Oppewall) Meilleurs costumes Dreamgirls (Sharen Davis) La Cité interdite (Chung Man Yee) Le Diable s'habille en Prada (Patricia Field) [b]Marie-Antoinette (Milena Canonero) [/b]The Queen (Consolata Boyle) Meilleurs maquillages Apocalypto (Aldo Signoretti, Vittorio Sodano) Click (Kazuhiro Tsuji, Bill Corso) [b]Le Labyrinthe de Pan (David Martí, Montse Ribé)[/b] Meilleur son Apocalypto (Greg P. Russell, Kevin O'Connell, Fernando Camara) Blood Diamond (Andy Nelson, Ivan Sharrock, Anna Behlmer) Dreamgirls (Willie D. Burton, Michael Minkler, Bob Beemer) Mémoires de nos pères (David E. Campbell, Walt Martin, John T. Reitz, Gregg Rudloff) Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit (Lee Orloff, Paul Massey, Christopher Boyes) Meilleur montage Babel (Stephen Mirrione, Douglas Crise) Blood Diamond (Steven Rosenblum) Les Fils de l'homme (Alex Rodriguez, Alfonso Cuaron) Les Infiltrés (Thelma Schoonmaker) Vol 93 (Christopher Rouse, Clare Douglas, Richard Pearson) Meilleur montage sonore Apocalypto (Sean McCormack, Kami Asgar) Blood Diamond (Lon Bender) [u]Lettres d'Iwo Jima (Bub Asman, Alan Robert Murray)[/u] Mémoires de nos pères (Alan Robert Murray, Bub Asman) Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit (Christopher Boyes, George Watters II, Hal Hickel, John Knoll, Charles Gibson, Allen Hall) Meilleurs effets visuels Poséidon (Boyd Shermis, John Frazier, Chas Jarrett, Kim Libreri) Superman Returns (Richard R. Hoover, Neil Corbould, Mark Stetson, Jon Thum) [b]Pirates des caraibes 2[/b] Meilleure musique [b]Babel (Gustavo Santaolalla)[/b] Chronique d'un scandale (Philip Glass) Le Labyrinthe de Pan (Javier Navarrete) The Good German (Thomas Newman) The Queen (Alexandre Desplat) Meilleure chanson Cars (Randy Newman) Dreamgirls (Siedah Garrett, Willie Reale, Anne Preven, Henry Krieger, Henry Krieger, Scott Cutler, Henry Krieger) Une Vérité qui dérange (Melissa Etheridge) Meilleur film d'animation Cars Happy Feet Monster House Meilleur film documentaire Deliver Us from Evil Iraq in Fragments Jesus Camp My Country my Country [b]Une Vérité qui dérange[/b]
    • kingkong-en-force-!
      pardon?? personnellement aux Infiltrés je lui aurait donné les prixfilmréalisateur (scorsese)acteur (Dicaprio)acteur dans un second rôle (Nicholdonscénario adaptémusiquemontageenfin sans les nominations obtenuesils ont recompenses marty parce que il a su donner du punch dans ce film lui et son scenariste et sa statuette n'es pas vole , elle le merite , il l'aurait bien sur merite pour d'autres films , mais ces Infiltrés sont exceptionnels , c'est Ze FILM de l'année ...
    • mrtoo
      Les infiltrés est un très bon film mais delà à mérité la statuette du meilleur film et meilleur réalisateur devant babel et little miss sushine c'est de très loin exagéré!! C'est pas parceque Martin scoresses (dsl pour l'orto) n'a jamais eu d'oscars qu'il faut le lui en donner un forcement!! C'est pas avec the departed qu'il mérité l'oscar c'été avec Taxi driver ou encore gang of new york!!! Si the departed été réalisé par un autre il n'aurrai même pas été nominé dans la catégorie meilleur film et meilleur réalisateur!! Je trouve sa scandaleux! Attention, je suis un fan de Martin, ne vous trompez pas !!!!
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      Tous ses derniers films depuis le Scorsese, et puis quelques films de Martin Ritt aussi, notamment Paris Blues, mais dans l'ensemble il a fait une super carrière hein, je disais pas ça méchamment. Ce sont les grands films qu'on retient non ? DENZELWASH, si je t'ai offensé, je suis désolé.
    • boubou95
      Moi aussi j'en ai eu plein des joutes verbales (en fait le nombre de jours indiqués a bugué puisque ça fait des années que je suis membre en fait)mais malgré tout je m'assagis pas. Pourtant à 96 ans je devrais :D . Mais c'est plus fort que moi j'adore ça. Je suis même membre rien que pour ça : pouvoir m'embrouiller librement :lol: En tout cas même si sur ce coup je trouve que coco a abusé avec toi, ne crois pas que je vais te faire passer pour une pauvre petite victime. Faut pas pousser quand même, tu m'as l'air assez coriace :lol:
    • DENZELWASH
      Tain j'adore ! je passe pour la petite victime, bléssée, inoffensive... C'est tellement rare, continué les gars, c'est tellement bon ! Pour Boubou : A mes débuts sur Allo, j'arreté pas de defendre mes idées (style c'est moi qui ai raison, point et si t'es pas content va te faire e*culer ) mais sa donné lieu a des joutes verbales (j'en ai eu des dizaines :D ) mais maintenant je me suis assagit avec l'âge ! :o
    • boubou95
      Oh là attend, même si je suis assez d'accord avec toi dans le sens où c'est vrai que chacun dans les topic défend sa chapelle sans accepter facilement la contradiction, je trouve quand même que t'as été dur avec ce pauvre Denzelwash en lui disant "il en faut pas beaucoup pour épater certains". C'est assez méprisant quand même. Tu respectes pas ses goûts en disant ça car tu sous entend que son jugement est bidon. Tu le fais limite passer pour un débile. Alors même si ça me regarde pas, comprends quand même qu'il se vexe. :saint:
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      Pff c'est dingue on n'a jamais le droit d'avoir un avis contraire aux autres ici ! C'est toujours le même principe rabattu à tous les topics de ce site : c'est moi qui ait raison car j'ai aimé ou détesté, c'est moi qui ait le plus de respect pour l'un que pour l'autre et gnagnagna... :lol: bof je crois qu'il vaut mieux en rire, la roue tourne comme tu dis, je ne veux rien de mal à DENZELWASH et j'ai apprécié son aide, mais bon on a deux films qui ne sont pas en commun dans notre répertoire de films préférés. Donc bing ! Ca casse... Mon Dieu, quel drôle de site parfois !!! On se prend tous pour des seigneurs du ciné !
    • boubou95
      :lol: Ahahahhahahah... A ton tour de te faire vanner et de te faire prendre la tête. Ca t'apprendra à m'avoir pris de haut quand c'était moi qu'était en joute avec coco lapin. La roue tourne. Mais je crois pas que t'aies raison de capituler si vite. Si t'as des convictions défends-les, allez bats toi :lol: Et je te rassure, moi non plus je n'avais pas le temps et de moins en moins l'envie d'arguer mais pour moi c'est une question de principe : ne jamais se laisser faire et toujours la ramener !! :D
    • DENZELWASH
      Je n'est pas envie (et le temps) de prendre le relais de Boubou alors je vais te répondre OUI monsieur, tu as raison !
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      Il en faut pas beaucoup pour en épater certains...
    • boubou95
      J'ai pas vu "Luke la ma froide" mais pour Norton je suis super d'accord avec toi.
    • DENZELWASH
      [quote]mais Norton dans American History X je n'ai rien vu de profond, c'est que du superficiel et des clichés à mes yeux[/quote] Je ne suis absolument pas d'accord avec tes dires ! Edward Norton est tous ce qui a de plus profond et crédible, il porte litteralement le film sur ses larges épaules, son interprétation est magistrale ! [quote]Newman aussi a eu ses mauvais films, comme le surestimé Luke la main froide,[/quote] Un des mes 3 films préférés de Newman ! R. I. P. Mr Rosenberg ! Mais bon, tous les gouts sont dans la nature, je donne juste mon avis !
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      :sarcastic: :p
    • boubou95
      Ok message compris. Moi non plus je n'aime pas les acteurs trop voyant et c'est vrai que Brando à la fin de sa vie avec ses 100 et quelques kilos il prenait trop de place, on le voyait trop :lol:
    • cocolapin-2la-foret-des-revebl
      De Niro OK, mais Norton dans American History X je n'ai rien vu de profond, c'est que du superficiel et des clichés à mes yeux... Enfin on n'est pas là pour parler de ce film. Disons effectivement que l'Actor's Studio ne convient pas à tout le monde, aussi bien aux réals qu'aux acteurs. Un réal comme Martin Scorsese par ex, saura utiliser un acteur utilisant cette technique, mais un réal moins fort, s'il ne peut faire face aux exigences de l'acteur, risque de tout faire foirer. Regarde Marlon Brando : il est génial chez Elia Kazan, mais ridicule dans d'autres films, comme L'Equipée Sauvage de Lazlo Benedek (par ailleurs pas si mauvais réal, en témoigne son intéressante adaptation de Mort d'un Commis Voyageur, bien meilleure que celle de Volker Schlöndorff). Même chez Coppola, ses interprétations sont plus discutables (sans doute car Coppola n'aime pas le concept). Et Paul Newman aussi a eu ses mauvais films, comme le surestimé Luke la main froide, de Stuart Rosenberg (paix à son âme malgré tout) où il en fait aussi des kilos. Ces acteurs ne manquent pas de talent, c'est sûr, mais ils manquent par contre de modestie, aussi bien dans le fond que dans la forme. C'est ça que je leur reproche : je n'aime pas les acteurs trop voyants.
    • kingkong-en-force-!
      :lol: merde alors! :D
    • boubou95
      N'exagérons rien... Mais arrête de mettre de l'huile sur le feu, j'ai capté ton manège :lol:
    • boubou95
      Ne recommence pas à déformer mes propos... Je suis mille fois d'accord avec toi pour ce qui est du trop plein de maquillage et d'artifice (La Môme....) c'est d'ailleurs pour ça que je commence à en avoir marre qu'on ne récompense et porte aux nues que les acteurs de biopics parce qu'évidemment les biopic ont souvent (pas toujours heureusement) comme conséquence une transformation physique artificielle qui bien sûr aide et souligne la performance. Seulement je te parlais de ce qu'on appelle la technique Actor's studio qui répose en fait sur un engagement physique et une réelle transformation de l'acteur. Quand De Niro se transforme en De la Motta ou Norton dans American history x ç'est une réelle trnasformation en profondeur (rien d'artificiel)qui passe par une prise de poids pour l'un, une musculature et un crâne rasé pour l'autre mais ça a rien à voir avec le maquillage outrancier et les faux cils de Cotillard. Pour Mirren ce que je voulais dire c'est que son rôle contrairement à d'autre biopic ne nécessitait pas de transformation physique puisque son physique est proche de celui de la reine. Y'a rien de mal à ça c'est un constat. C'est exactement comme Seymour Hoffman dans Truman Capote. Hormis des lunettes et une raie sur le côte il avait pas à se transformer physiquement pour se glisser dans le personnage. Son travail (impressionnant d'ailleurs) reposait plus sur le phrasé, la voix et les attitudes copiés sur celle de l'original, exactement comme Mirren. Donc en conclusion ce que je veux dire c'est qu'on ne peut pas condamner d'emblée comme tu semble faire la technique actor's studio. C'est pour moi une école remarquable mais c'est évident q'elle convient mieux pour certains rôles que d'autres qui nécessite davantage d'intériorité.
    • kingkong-en-force-!
      voila apres les disputes ,les amours!! :D ...
    Voir les commentaires
    Back to Top