Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2018 : Netflix retire ses films du festival [MISE A JOUR]
    Par Corentin Palanchini — 12 avr. 2018 à 11:20
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La plateforme VOD Netflix a choisi de ne pas montrer ses productions ou acquisitions au 71ème festival de Cannes, qui se tiendra en mai prochain.

    MISE A JOUR 12/04/2018 - 12h30 : Lors de la conférence de presse d'annonce de la sélection du festival de Cannes, Thierry Frémaux a répondu au retrait des films Netflix de la sélection du 71ème festival de Cannes : "Nous avons fait des offres à Netflix, qui nous proposait des films. L'un en compétition, l'autre hors compétition. Netflix n'a pas souhaité sortir son film en salles donc il ne pourra pas être aligné en compétition. L'autre film, The Other Side of The Wind, a été aussi retiré". Le documentaire qui accompagnait la restauration et la finition de ce film inachevé d'Orson Welles (They'll Love Me When I'm Dead) sera lui aussi absent. Cependant, Pierre Lescure a précisé que "le débat reste ouvert" avec les représentants de la plateforme et Frémaux a enfoncé le clou "Ils [les gens de Netflix] sont les bienvenus à Cannes".

    L'article initial :

    Netflix a tranché dans le vif du sujet cannois ! Le directeur des programmes de la plateforme VOD Ted Sarandos a déclaré à nos confrères de Variety qu'il retirait tout film Netflix du festival :

    "Nous voulons que nos films soient traités à l'égal de ceux d'autres réalisateurs. Nous prenons un risque à présenter des films et des metteurs en scène subissant un manque de respect de la part du festival. Ils ont donné le ton. Je ne pense pas que ça nous ferait du bien d'être là".

    L'an dernier, Netflix proposait deux films en compétition officielle (Okja et The Meyerowitz Stories) et un à la Quinzaine des réalisateurs (Bushwick). Mais avant chaque début de film Netflix de la compétition, au moment de l'apparition du logo de la plateforme, une partie des spectateurs huaient. Cela venait notamment du fait que la Fédération Nationale des Cinémas Français (représentante des exploitants français de cinéma) avait contesté le fait que les films Netflix présentés à Cannes ne sortent pas en salle avant leur exploitation sur internet, conformément à la législation actuellement en cours sur la chronologie des médias.

    On célèbre la distribution plutôt que l'art du cinéma - Ted Sarandos

    Récemment, le directeur du festival Thierry Frémaux a été dans le sens de la législation et des mises en garde de la Fédération en stipulant qu'un film présenté à Cannes en compétition devait avoir un distributeur français en amont de sa sélection "ce qui va à l'encontre de la politique de tous les festivals de cinéma du monde" déplore Sarandos. Cela implique qu'aucun film Netflix (acquis ou production originale) ne peut concourir en compétition et pour cette raison, Sarandos a décidé de boycotter le festival.

    En conséquence, un certain nombre de films Netflix se trouvent donc absents de la sélection : le thriller terroriste Norway de Paul Greengrass, Roma d'Alfonso Cuarón, le polar Hold the Dark de Jeremy Saulnier, le documentaire They'll Love Me When I'm Dead de Morgan Neville ou la "restauration" The Other Side of the Wind (film inachevé d'Orson Welles et enfin terminé d'après ses notes posthumes).

    Le 71ème édition du Festival de Cannes se tiendra du 8 au 19 mai prochain.

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Cannes 2018 : Belmondo et Anna Karina s'embrassent sur l'affiche du 71ème Festival
    11 photos

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • sptz
      grosse perte ou pas ce sera en tout cas dans l'indifférence total du public de base.... je suis le seul cinéphile de ma bande et je peux te dire que y'a pas grand monde qui a déjà vue un film présenté a canne , si on met de coté les plus populaire type pulp fiction, farenheit, etc...
    • Xerkhal
      Mais j'approuve tellement...A trop se complaire dans leur élitisme ridiculement borné ils vont simplement finir par disparaître et franchement de mon point de vue ce serra pas une grosse perte.
    • sptz
      canne a à mon avis plus besoin de netflix que l'inverse... mauvais calcul...sincèrement, ce serait pas possible un partenariat? ça permettra de faire découvrir les films du festival de cannes a énormément plus de monde.... car, soyons réaliste, la majorité des films qui vont a cannes font des bides au cinéma, ou des scores ridicule, et sont en plus diffuser dans 5 salles en tout et pour tout pendant une semaine... netflix leur offrirais tellement plus de visibilité...ah mais oui pardon, un film, ça ce voit au cinéma, même si a la fin y'aura qu'une centaine de mec qui le verrons...bref
    • Richie Rich
      La France a toujours eu 50 ans de retard, la sortie des films en Blu Ray c'est pareil, une catastrophe en France! Netflix privé de sortie n'en parlons pas.
    • kratostreize
      dans le coma depuis 20 ans et en mort cérébrale depuis 2 ans. ;)
    • kratostreize
      rien d’étonnant dans la réactions des pseudos cinéphiles. Comme le français est ultra conservateur (et je reste poli), il refuse toute évolution d'un modèle économique périmé a long terme. C'est inévitable.Faut juste demander à la nouvelle génération sur quel support il regarde des films majoritairement pour comprendre l'avenir de la diffusion d'une œuvre dans les prochaines années.Les détracteurs anti vod nous diront que l'on mate une vidéo sur une tablette ou un smartphone et que l'on contemple une œuvre du 7eme art en salle....Faut voir, ce qui marche au box office pour comprendre que c'est totalement l'inverse: la salle de cinoche est devenue aujourd'hui une grande messe où tout le monde se retrouve (petits et grands) devant uniquement des films très fédérateurs et très consensuels.A contrario, la démarche personnelle de regarder une œuvre plus profonde, plus enrichissante se fait de plus en plus chez soi. Pourquoi ? - le matos: le combo grand écran/home ciné s'est démocratisé dans les foyer.- la peur d’être déçu en payant plein tarif- et surtout la crainte d’être importuné (fou rire intempestif, smartphone allumé, etc etc..) pendant la diffusion empêchant de profiter pleinement ce que le réal nous propose.Et oui, aujourd'hui on préfère mater un film devant sa tablette au calme a des tarifs low coast que devant une toile dans une arène de cirque a plein tarif souvent non justifié !les exploitants de salle pensent avoir trouvé une parade avec leurs fameux pass ciné. Mais c'est a court terme.Et ca Hollywood l'a bien compris (suppression de la diffusion 3D en salle), rapprochement avec les plateformes de vod, chronologie des médias de plus en plus courte (- de 3 mois) dans un avenir très proche, sans oublier le e-cinéma qui va explosé dans les prochains mois (moins de cout de production et de marketing).Cannes est devenu au fil de ces dernières années, un truc ringard exclusivement apprécié par l'entre soi du milieu du cinéma et cette polémique ne fait que renforcer le désamour du spectateur envers cet événement.Cannes chouine, au lieu d'évoluer avec son époque et plus particulièrement avec ses spectateurs...
    • Xerkhal
      Ce qui coûte en gros le prix d'une place de ciné tous les mois, hum. Je veux pas dire mais rapport qualité prix disons qu'ils sont plutôt bien positionner chez Netflix quand même....
    • Yves A.
      maudit epaix
    • ghyom
      et il faut effectivement attendre minimum 3 semaines... c'est bien ça qui compte non ? Quel a été l'acte de Netflix ? Mettre Okja a dispo le jour de sa sortie en Corée. Donc c'est quoi ça si ce n'est pas trouver 3 semaines trop long ? C'est pas de l'extrapolation ça !Mais tu te rends compte à quel point c'est absurde de faire une sortie en salle pour un film qui sera dispo gratuitement le jour même sur le net ? Proposer ça mais c'est juste faire un gros f**k aux exploitants de salle.Rien à voir. Comparaison totalement foireuse et toi tu sautes dedans à pieds joints. Dans sa comparaison qui est Netflix, qui est le consommateur et qui sont les exploitants de salle ? Je suppose que les restaurateurs ce seraient plutôt les exploitants de salle, non ? Mais attends ? Les exploitants de salle ils ne fabriquent rien ? C'est Netflix qui fabrique les films. Alors admettons que les restaurateurs ça va être les moyens de production classiques hors Netflix et qu'on y case les exploitants de salle dans le lot parce que c'est plus pratique. Les gens qui cuisinent chez eux c'est Netflix (ceux qui fabriquent) ou c'est le consommateur (celui qui consomme) ? Dans sa comparaison il faut donc croire que soit Netflix et le consommateur sont la même personne soit que le consommateur fabrique ses films ? Je ne sais plus. Je ne suis plus très sûr là. ^^ Et puis la bouffe tu en as besoin pour vivre, c'est quelque chose de vital. Donc c'est évident qu'on ne va pas t'interdire de cuisiner juste pour faire tourner l'économie de la restauration. Mais le cinéma ce n'est pas quelque chose de vital. C'est un loisir. On pourrait interdire à n'importe qui de faire des films ou à n'importe qui d'en consommer. Ca ne causerait la mort de personne. Mais de toutes façons on n'interdit à personne de faire des films ou des les voir, si ? Donc au final elle vaut quoi cette comparaison ? Elle nous raconte quoi ? Qui est qui là-dedans et comment ça se raccroche à notre cas ?
    • ghyom
      quelques films Netflix ont eu le droit à une sortie limité sur quelques écrans aux US parce que comme il n'y a pas réellement de loi, chaque propriétaire de cinéma fait comme il veut. Mais grosso merdo t'as peut être, comme il y a eu en Corée pour Okja 7% de salles qui ont accepter de diffuser les films Netflix le même jour que la sortie sur la plateforme. 7% ! Si tu te plains déjà de la distributions des films en France, là ça va être sympa pour aller voir le prochain Scorsese. Tu vas poser 2 jours de congés pour faire 400 bornes aller 400 bornes retour ? ^^
    • ghyom
      l'envie de faire plaisir, ou l'envie d'aider le cinéma, quitte a faire moins d'argent :)Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu. ^^tout simplement une bonne commLa bonne comm pour eux c'est de dire on a le dernier Scorsese et le dernier Cuaron et vous ne pourrez les voir que chez nous alors viendez les gens. Dire on a ces films mais on est gentil on vous les mets en salle avant de les sortir donc c'est pas la peine de viendre chez nous ça marche moins bien.la possibilité de faire l'aqcuisition de tout ces petits films d'auteur, intello, petit budget ou indépendantPas besoin de ça. On prend que les grands noms, pour les autres qu'ils se démerdent pour financer leurs films puisque on en profite pour flinguer le financement participatif.je n'arrive pas a trouvé une seule page web qui me parle des sortie ciné de netflix dans le monde tape Netflix Okja South Corea release, Netflix vs theater owners. Ca te donnera déjà une idée de ce qu'il se passe là-bas.la encore une fois dans ton com, c'est de la supposition, tu ne met pas les propos de sarandos en parallèle de ses actes, tu le traite de menteur et qu'il ce moque de nous... mais tout ça reste encore et toujours de la théorie... tu te laisse emporté par tes sentiments :)c'est Netflix qui met sa distribution au-dessus de la célébration de l'art et qui refuse de céder ne serait-ce que pour un film ou de montrer ses films hors compétition ce qui serait justement mettre l'art au-dessus des problématiques de distribution où est-ce que tu vois de la théorie là ? où est-ce que je me laisse emporté par mes émotions ? Ce sont des faits. T. Frémaux a demandé à Netflix de faire une exception, Netflix a refusé. T. Frémaux a laissé la possibilité de montrer les films hors compétition. Netflix a refusé. La fille d'Orson Welles a demandé à Netflix de montrer le film de son père à Cannes. Netflix fait silence radio. Et ça ce n'est que vis à vis de Cannes. Je ne vais pas revenir sur la financement participatif français qui est très clairement et très consciemment mis à mal par le modèle économique ultra-libéral de Netflix. On en a déjà parlé 100 fois, je t'ai renseigné sur son fonctionnement. Si tu ne vois pas en quoi le modèle de Netflix est une menace directe au cinéma français je ne peux plus rien. On nagerait en pleine mauvaise foi, là.le manque de respect ça va 5 minuteOui parce que le manque de respect de Netflix envers le cinéma français, les exploitants de salle et les cinéphiles français après tout c'est pas bien grave. ^^
    • sptz
      bon et en corée y'a pas de chrnonologie des médias, ça ce décide pour chaque film aux compte goutte, et il faut effectivement attendre minimum 3 semaines... mais nul part je n'ai lu que netflix trouve ça trop long... donc en fait tu prend des fait concret , et t'extrapole en faisant ton analyse qui n'a rien d'objective :)je te donnerais raison du coup le jour ou les distributeur permettrons de sortir les films le meme jour en salles et sur netflix , et que netflix leur dira qu'ils ne veulent pas ;) la j'irais dans ton sens a 100%, pour l'instant je leur laisse le bénéfice du doute et suis même d'accord avec leur arguments et leur décision... faut évoluer.comme dit le PDG de netflix: Nous savons tous faire la cuisine mais cela ne nous empêche pas d’aller parfois au restaurant. Et on n’interdit pas aux gens de faire à manger chez eux pendant trois ans pour préserver le secteur de la restauration :) je trouve cette phrase plutôt sympa :)
    • sptz
      a premiére vue, je sais pas pour les histoire de 4 mois aux états unis qui énerve netflix, mais il y a bel et bien des films netflix qui sorte au cinéma aux Etats Unis, donc ça doit être possible ;) donc peut être qu'effectivement il trouve ça trop long, mais ils ont l'air de faire avec ;)
    • sptz
      l'envie de faire plaisir, ou l'envie d'aider le cinéma, quitte a faire moins d'argent :)d'un point de vue plus terre a terre , l'intérêt serait tout simplement une bonne comm, et la possibilité de faire l'aqcuisition de tout ces petits films d'auteur, intello, petit budget ou indépendant. Il pourrait apporter de l'argent dans ces productions qui peine à ce faire financer, ce serait du donnant donnant, et il permettrais en plus a des gens de voir des films qu'il n'aurait jamais de la vie été voir au ciné ou acheter en dvd...Par contre, j'ai beau essayer de chercher des infos, je n'arrive pas a trouvé une seule page web qui me parle des sortie ciné de netflix dans le monde.... donc je suis curieux, d'où tire tu ces infos, ou as tu vue que netflix ne sortais ses films nul part dans le monde???la encore une fois dans ton com, c'est de la supposition, tu ne met pas les propos de sarandos en parallèle de ses actes, tu le traite de menteur et qu'il ce moque de nous... mais tout ça reste encore et toujours de la théorie... tu te laisse emporté par tes sentiments :)Personnellement pour finir, je comprend parfaitement qu'ils aient dit au revoir a canne , en compétition ou hors compétition... au bout d'un moment le manque de respect ça va 5 minute, et je vois pas pourquoi ils auraient du ce réjouir que canne, dans sa grande générosité, leur balance un os a ronger ....mais encore une fois, si tu trouve un lien qui me dit que netflix recale tout les pays et ne sort ses films absolument nul part au cinéma, je te donnerais raison et dirais qu'ils abusent, en attendant, je trouve aucune news qui va dans ton sens ;) mais la je me suis fait 5 page Google et je trouve absolument rien qui confirme ce que tu viens de me dire...
    • ghyom
      Explique moi quel serait l'intérêt de Netflix, dirigé je le rappelle par les plus gros fonds de pension mondiaux, de filer du fric ou de partager leurs bénéfices afin de permettre la survie d'un modèle économique qui est à l'exact opposé du leur ? Si t'as une réponse raisonnable alors je serai prêt à être moins catégorique. En attendant tous les actes de Netflix (parce que les paroles de Sarandos c'est juste de la comm') dans le monde prouvent que Netflix n'entend pas accorder de sorties en salles de leurs films (sauf peut être des sorties limitées pour permettre de concourir dans les cérémonies/festivals).Moi aussi j'ai lu avec exactitude ce que disait Sarandos. Et ce qu'il dit c'est du foutage de gueule. Ses mots sont à l'opposé de ses actes. Il pose Netflix en sauveur du cinéma alors qu'il est son fossoyeur. Il critique le choix de Cannes et dit que le festival célèbre la distribution plutôt que l'art du cinéma alors que c'est Netflix qui met sa distribution au-dessus de la célébration de l'art et qui refuse de céder ne serait-ce que pour un film ou de montrer ses films hors compétition ce qui serait justement mettre l'art au-dessus des problématiques de distribution, etc. C'est bien de lire les propos de Sarandos. Il faut aussi les mettre en regard des actes. Sarandos dit qu'il est hors de question d'attendre 3 ans ? Soit. 3 semaines en Corée c'était déjà trop long. Aux US traditionnellement c'est 4 mois. Pour Netflix encore une fois c'est trop long. Donc ne vient pas me dire que Netflix est d'accord pour partager le gâteau et qu'il fait preuve de bonne volonté.Je ne te demande pas de croire mon intuition. Je te demande d'analyser non en fonction de la comm' de Netflix mais en fonction des actes.
    • sptz
      tu as vraiment l'air de savoir énormément de chose sur netflix, comment il pense, quel sont leur objectif et leur mentalité.... tu y travail? tu as lu des news ou des interview de mec de netflix? tu sais avec exactitude qu'il ne veulent pas participer a cette coopération?parce que moi de mon coté, j'ai lu avec exactitude le directeur de programmation de netflix qui disait que le truc qui bloquais c'était la chronologie des médias, et qu'il est hors de question qu'il mette leur produit 3 ans plus tard...c'est ce qui bloque.La tu me demande de croire ton intuition plus qu'un mec qui bosse la bas ;)le jour ou ils enlèvent ces 3 ans d'attentes et que netflix ne veut toujours pas mettre ses films au ciné, on en reparle ;)
    • ghyom
      J'ai du mal avec l'appellation vieux film parce que c'est souvent dit de manière péjorative. Sauf que non. Ce certain cinéma n'est pas entrain de mourir justement parce il y a un autre système que celui des gros studios mais ce système alternatif ne peut exister que dans le cadre d'une participation de tous les acteurs de l'industrie. Netflix lui entend ne pas participer à ce système et imposer le sien où il est seul producteur-distributeur-diffuseur.J'aimerai beaucoup que les deux coexistent mais ce n'est de toute façon pas l'envie de Netflix.
    • sptz
      oui j'ai vue, mais c'est donc très rares.... dans mon coin j'ai un seul cinéma art et essais et il est a 20 bonnes minutes en voitures...par vieux film j'entend des films qui sont sortie ne serait ce que dans les années 90 ou 2000, ce n'est pas un vieux film dit de maniére péjorative, juste vieux dans le sens... pas récent quoi :) (je sais pas pourquoi, le fait que tu utilise des guillemets me donne l'impression que tu n'es pas d'accord avec 'l'appellation vieux filmle certains cinéma dont tu parle est en train de mourir tout seul, et c'est pas de la faute a netflix, mais au producteur de cinéma qui ne veulent plus investir d'argent dans un film qui n'en fait pas.... encore une fois netflix a bon dos, et sert juste de coupable idéal que les gros studio vont ce faire un plaisir de pointer du doigt. bah non, si on produit plus de film d'auteur ou dit d'intello, c'est pas parce qu'il ne nous font pas gagner d'argent, c'est a cause de netflix... je trouve ça un peu trop facile...encore une fois, je ne comprend pas pourquoi les deux ne pourrait pas coexister... il mette les deux en même temps, ceux qui veulent le voir au ciné ou qui n'ont pas netflix y vont, les autres peuvent le regarder chez eux... et tout le monde est content... toi le anti netflix pourra allez découvrir le prochain scorcese en salle, et moi sur ma téloche...non encore une fois, le seul problème c'est qui va gagner plus ou moins d'argent si on les sort en salles et en même temps sur netflix...raaaa désolé j'arrive pas a faire court... inutile de me réexpliquer qu'il ne peuvent pas coéxister, parce que ça fera perdre de l'argent au cinéma ( a quoi je te répondrais que ça les tueras pas plus que de mettre un film d'auteur qui fait 5 entré, et la boucle recommencera :) )
    • ghyom
      Je ne pense pas que ça va tuer le cinéma, je pense que ça va tuer un certain cinéma si on laisse s'établir le modèle que Netflix veut imposer.Mais qu'ils vivent sur Netflix très bien mais qu'ils vivent en salle AUSSI !Ce qui est un mauvais film pour toi est bon pour un autre.Moi aussi j'ai vu la plupart de mes films préférés sur un écran de télé mais ces films là on eu le droit d'avoir une vie en salle. Que moi je n'ai pas eu la chance de les y voir c'est mon problème. Que personne n'ai la chance de les y voir est un tout autre problème.Pour info UGC fait déjà des séances UGC cultes tous les jeudis où ils repassent de vieux films. Sinon beaucoup de salles art&essai et de cinémas de campagne passe régulièrement des vieux films.
    • sptz
      tu es encore dans la théorie et la diabolisation , je pense qu'on a fait le tour, tu dis arrêtons d'être naif, je dis arrêtons d'être dans la théorie du complot et des grosse multinational qui vont tué les cinémas. le cinéma a survécue à la télévision, au téléchargement, au home cinéma , au retroprojecteur et au télé 3D, il survivra a netflix... tu pense que ça va tué le cinéma, je pense que ça va forcé le cinéma a évolué.tu dis que 5 entrée pour un film d'auteur étranger fait vivre les petits auteurs et les petits films, je pense que ces petits film aurait une bien meilleur visibilité et réussirait non plus a survivre mais a vivre traquille si il allais directement sur netflix.comme je disais peut être a toi, absolument tout mes films culte, je les ai vue à la télé, ça n'a pas rendue l'éxpérience ou le visionnage moins marquant, et ce sont des films que je revoie encore et encore aujourd'hui. donc pardon, mais non , tout les films ne mérite pas d'être vue au ciné, et un mauvais film, quel que soit le support, restera un mauvais film... les chef d'œuvre, je prendrais plaisir a aller les revoirs sur grand écran.d'ailleurs en voila une idée pour sauver les cinémas, qu'il passe plus de classique que les générations d'aujourd'hui n'ont pas pu découvrir au ciné. j'adorerais me faire jurrasic park, star wars et autre arme fatal ou Indiana jones au ciné :)bon sinon, je pense qu'on a fait le tour ;) good talk ;)
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Exit Bande-annonce VO
    Rocks Bande-annonce VO
    Antebellum Bande-annonce VO
    Ip Man 4 : Le dernier combat Bande-annonce VO
    L'Infirmière Bande-annonce VO
    Tenet Bande-annonce (2) VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Coronavirus et Oscars : l'édition 2021 reportée ?
    NEWS - Festivals
    mercredi 20 mai 2020
    Drive, Carol, Mulholland Drive, Les 400 coups... 14 films primés à Cannes que l’on adore
    NEWS - Festivals
    mardi 19 mai 2020
    Drive, Carol, Mulholland Drive, Les 400 coups... 14 films primés à Cannes que l’on adore
    Festival d'Annecy 2020 : 20 longs métrages retenus pour l'édition digitale
    NEWS - Festivals
    lundi 18 mai 2020
    Festival d'Annecy 2020 : 20 longs métrages retenus pour l'édition digitale
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Abou Leila
    Abou Leila
    De Amin Sidi-Boumedine
    Avec Slimane Benouari, Lyes Salem, Meriem Medjkane
    Bande-annonce
    A Dark-Dark Man
    A Dark-Dark Man
    De Adilkhan Yerzhanov
    Avec Daniar Alshinov, Dinara Baktybaeva, Teoman Khos
    Kounak, le lynx fidèle
    Kounak, le lynx fidèle
    3,2
    De Agassi Babaian
    Avec Vladimir Orlowski
    Bon Week end
    De Roland Quignon
    Avec Michel Serrault, Francis Blanche, Marthe Mercadier
    Le Caïd de Champignol
    De Jean Bastia
    Avec Michel Serrault, Jean Richard, Alfred Adam
    Maniac Cop 2
    2,7
    De William Lustig
    Avec Robert Davi, Claudia Christian, Michael Lerner
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top