Notez des films
Mon AlloCiné
    8 comédies romantiques françaises pour la Saint Valentin
    Par Brigitte Baronnet, Guillaume Martin, Emilie Schneider et Yoann Sardet — 13 févr. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "L'Arnacoeur", "Prête-moi ta main", "Les Emotifs anonymes", "20 ans d'écart"... Le cinéma français sait aussi verser dans la RomCom. La preuve avec huit coups de coeur, chaudement recommandés par notre Rédaction.

    AlloCiné

    Qu'on se le dise, il n'y a pas que du "love", du "kiss" et de la "romcom" au cinéma : quelques films français se sont ainsi illustrés avec talent, qualité et passion dans l'art délicat de la comédie romantique. En cette Saint Valentin, la Rédac' AlloCiné vous invite ainsi à (re)découvrir 8 longs métrages hexagonaux emblématiques du genre. Et pour poursuivre votre exploration, n'hésitez pas à vous procurer notre livre qui revisite plus de 70 oeuvres, à travers des scènes et des baisers inoubliables, des secrets de tournage, des castings alternatifs et des répliques qui font mouche.

    RomCom - Comédies romantiques

    • par la Rédac' AlloCiné
    • Edité par Webedia Books
    • 24,90€ / 226 pages
    Webedia Books
    L’Arnacoeur (2010)

    ELLE & LUI

    Lui : Alex, briseur de couple professionnel capable de transformer n'importe quel petit ami en ex.

    Elle : Juliette Van der Beck, riche trentenaire et nouvelle cible d'Alex. Elle doit se marier dans une dizaine de jours. Heureuse en amour… seulement en apparence.

    COUP DE COEUR

    Quand le séducteur tombe dans son propre piège… Fossoyeur de belles histoires sentimentales, le voici mis en difficulté par une jolie jeune femme, incarnation vivante du glamour. Tous les stratagèmes élaborés pour mener à bien sa mission n’y peuvent rien… Cupidon a pris le dessus. L’association Romain DurisVanessa Paradis a ici de quoi vraiment nous surprendre. Peu habitués au cinéma de pur divertissement, tous deux font preuve d'un timing comique indéniable et parviennent à nous embarquer dans une folle virée romantique aux rebondissements multiples et jubilatoires.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Assez loin dans le générique, on peut noter la présence d’un trio d’acteurs qui ont en commun d’appartenir à la même bande… celle à Fifi. N’ayant pas encore percé au cinéma, ils apparaissent séparément à divers endroits du film. Ainsi, Philippe Lacheau interprète un jeune bellâtre plus intéressé par un concours de t-shirts mouillés que par les excursions avec sa compagne. Tarek Boudali, lui, incarne le directeur de l'Hôtel Monte Carlo Bay, un peu dépassé par les événements. Quant à Julien Arruti, il campe un client qui fait appel aux services de notre héros. Ils ont depuis cartonné dans Babysitting, Alibi.com, Epouse-moi mon pote et Nicky Larson.

    LA RÉPLIQUE

    "Si vous étiez marié, votre femme vous aurait dit qu’après le roquefort il faut se laver les dents." - Juliette

    LA SCÈNE

    L’instant magique du film. Lorsqu’Alex et Juliette reprennent la célèbre chorégraphie de Dirty Dancing -6 minutes mises en boîte mais seulement 1 minute 30 retenue au montage- avec en musique de fond le hit (I've Had) The Time Of My Life. Cette scène a été tournée Chez Gégène, une salle de bal popularisée par la chanson A Joinville-le-Pont de Bourvil.

    SECONDS (D)RÔLES

    Pour mener à bien ses missions, Alex est aidé par un couple de trublions, Marc et Mélanie, respectivement incarnés par François Damiens et Julie Ferrier. Le premier s’occupe du côté technique. Gauche, pas très discret et passant souvent pour un benêt, "c'est un adulte qui est resté un ado jusque dans son accoutrement" comme aime à l’expliquer son interprète. La seconde, elle, est une femme tout terrain. Elle recadre et n’est jamais loin de péter les plombs.

    L’ARNACOEUR ET APRES…

    L'Arnacoeur triomphant en salles avec plus de 3,7 millions d'entrées, Romain Duris et le réalisateur Pascal Chaumeil ont l'idée de se retrouver pour un projet de comédie à l'esprit similaire. Dans Vivre, c'est mieux que mourir -c’est son titre- il est question d'un employé d'hôtel qui s'improvise scénariste pour se sortir d’une sale affaire. Il s'invente alors l'intrigue d'un film d’action où les héros ont les traits de ceux qu’il côtoie dans la réalité. Marion Cotillard est prévue au casting mais cette forme d'hommage au Magnifique avec Jean-Paul Belmondo ne voit finalement pas le jour. Il faut attendre cinq ans et le tournage d'Un petit boulot pour que les deux hommes travaillent à nouveau ensemble.

    L'Arnacoeur
    L'Arnacoeur
    Sortie le 17 mars 2010 | 1h 45min
    De Pascal Chaumeil
    Avec Romain Duris, Vanessa Paradis, Julie Ferrier, François Damiens, Héléna Noguerra
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,9
    Noter ce film

    L'Arnacoeur Bande-annonce VF

     

    La Chance de ma vie (2011)

    ELLE & LUI

    Elle : Joanna Sorini, designeuse de talent et d’avenir, qui va avoir le malheur (ou le bonheur ?) de succomber au charme de Julien.

    Lui : Julien Monnier, conseiller conjugal brillant mais chat noir pour ses conquêtes, à qui il porte constamment la poisse.

    COUP DE COEUR

    Un concept facilement "pitchable" (un homme porte malheur aux femmes qu’il aime), un couple inattendu mais qui fonctionne (Virginie Efira et François-Xavier Demaison), des seconds rôles aussi caricaturaux qu’attachants, des séquences-gags efficaces, une réalisation "pop", un rythme sans temps mort : on aime La Chance de ma vie pour sa capacité à mêler une efficacité toute anglo-saxonne et une patte franco- française. Le dosage est parfaitement maîtrisé, on ne voit pas le temps passer et on termine avec la banane et un vrai coup de cœur pour Joanna & Julien… Bref, réussite totale (on s’étonne d’ailleurs qu’un remake US n’ait pas encore vu le jour). Comme quoi la poisse peut parfois avoir du bon !

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Le projet s'est lancé grâce au scénariste Luc Bossi : "Tout est parti de l’anecdote racontée par un ami qui avait fait un excès de vitesse. Sa femme avait proposé de dire que c’était elle qui conduisait, pour qu’il ne perde pas de points, et elle avait eu des soucis avec la police. Cela m’a donné l’idée d’un homme qui porte la poisse à la femme qu’il aime…"

    LA RÉPLIQUE

    "Julien a toujours eu tendance à choisir des filles un peu malchanceuses." - La mère de Julien

    LA SCÈNE

    "Vous êtes allergiques aux huitres ?" Afin de vérifier que la malédiction de Julien est levée, Joanna l’embrasse à plusieurs reprises dans le restaurant de fruits de mer sous les yeux d’un autre prétendant qui l’avait invitée. Un baiser, aucun malheur ne survient. Deuxième baiser, toujours rien à signaler. Un troisième bisou pour vérifier… et les convives se figent, alors que le visage de Virginie Efira se couvre de pustules rougeâtres. L’une des innombrables tuiles qui doit affronter la belle depuis sa rencontre avec son porte-malheur, et l’une des plus savoureuses.

    SECOND (D)RÔLE

    Elie Semoun se glisse avec plaisir dans les costumes outranciers du patron de Joanna, le designer Philippe Markus aussi méprisant et prétentieux qu’il est dénué de talent. C’est ainsi qu’il dessine une voiture "révolutionnaire" pour les besoins d’un constructeur automobile : un véhicule s’inspirant trait pour trait… de la Citroën DS.

    STATS

    Selon Julien Monnier, l’amour sur Paris et sa périphérie c’est :

    • 11 598 000 habitants
    • 300 000 nouveaux couples / an
    • 50 000 mariages / an
    • 40% de ces couples sont susceptibles de durer plus de quelques mois
    • 12% de ces couples sont susceptibles de tenir plus de sept ans
    • 1,2% de ces couples sont susceptibles de résister à une crise grave

    La Chance de ma vie
    La Chance de ma vie
    Sortie le 5 janvier 2011 | 1h 27min
    De Nicolas Cuche
    Avec François-Xavier Demaison, Virginie Efira, Armelle Deutsch, Raphaël Personnaz, Thomas Ngijol
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    2,9
    Noter ce film

     

    Les Émotifs anonymes (2010)

    ELLE & LUI

    Elle : Angélique Delange, talentueuse chocolatière timide à l’excès, sujette à l’évanouissement dès que sur elle les regards sont portés. Douce, conciliante, compréhensive, elle affronte la vie en chantonnant un même air rassurant dès qu’elle a besoin de s’encourager.

    Lui : Jean-René Van den Hugde, patron d’une fabrique de chocolat qui sous ses airs bougons cache une grande anxiété. Armée de sa valise pleine de chemises de rechange et de ses rituels de réassurance, il lutte contre un stress, une peur de la vie et des gens avec qui il préfère éviter tout contact au sens psychologique et physique du terme…

    COUP DE COEUR

    L’une des meilleures romances comiques de ces dernières années, dont le charme fou et décalé doit tout à son duo d’amoureux irrésistible. Complices et impeccables dans des rôles pour eux taillés sur mesure, la douce Isabelle Carré et le fébrile Benoît Poelvoorde nous enchantent par leur gestuelle gauche, leurs répliques cocasses et leur génie comique, oscillant parfaitement entre burlesque et romantisme, tels des équilibristes toujours sur le fil de leurs émotions. Inédite, leur histoire d’amour nous amuse autant qu’elle nous bouleverse par sa capacité à revisiter les lieux communs de la comédie romantique avec un sens de l’absurde, de l’humour et de l’amour… incomparables.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Jean-Pierre Améris a eu l’idée de ce film à la suite de ses propres expériences à l’hôpital ou dans des groupes de parole réunissant des hyperémotifs, angoissés à l’idée d’être mis en présence ou de partager l’intimité d’autrui. Les Emotifs anonymes sont d’ailleurs une association créée à l’usage de ces "handicapés de la vie", instables et terrifiés, dont le réalisateur a fait partie : "Je me souviens que lorsque j’étais enfant et que je devais sortir de la maison, je regardais d’abord par l’entrebâillement du portail pour vérifier qu’il n’y avait personne dans la rue. Si j’arrivais en retard à l’école j’étais incapable d’entrer dans la classe", a-t-il confié au moment de la sortie du film.

    LA RÉPLIQUE

    Jean-René : "- Je vais dormir dans le canapé !

    Angélique : - Mais… il n’y a pas de canapé…

    Jean-René : - Ah oui… c’est curieux."

    LA SCÈNE

    Au restaurant, afin de ne surtout pas voir la soirée s’achever, le très nerveux Jean René prend son courage à deux mains et rejoint les musiciens pour chanter Les Yeux noirs à la belle Angélique très émue. Une déclaration d’amour magnifique lors d’une scène pourtant très difficile à tourner pour Benoît Poelvoorde qui, s’il avait déjà chanté dans Podium, a alors confié : "Chanter, c’est se mettre à nu et j’ai lutté pour ne pas le faire. Mais c’était sans compter sur l’obstination de Jean-Pierre Améris et j’ai fini par céder. Heureusement, il y avait Isabelle devant qui jouait le regard."

    SECONDS (D)RÔLES

    Les quatre employés de la fabrique de chocolat Antoine (Swann Arlaud), Ludo (Pierre Niney), Magda (Lorella Cravotta) et Suzanne (Lise Lamétrie) sont les témoins tantôt amusés tantôt interloqués de la romance qui naît entre leur patron et sa nouvelle employée. Fins et avisés, ils auront vite un temps d’avance sur les amoureux contrariés et sauront prendre les devants pour les faire se retrouver. Mention spéciale au jeu déjà plein d’humour et de nuances de Pierre Niney, encore débutant et peu connu à l’époque.

    Les Emotifs anonymes
    Les Emotifs anonymes
    Sortie le 22 décembre 2010 | 1h 20min
    De Jean-Pierre Améris
    Avec Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde, Lorella Cravotta, Lise Lametrie, Swann Arlaud
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    3,4
    Noter ce film

     

    L’Étudiante (1988)

    ELLE & LUI

    Elle : Valentine Ezquerra, étudiante engagée et intransigeante dont la vie réglée comme une horloge est orientée vers un seul et unique but, décrocher l’Agrégation de Lettres, coûte que coûte, sans rien laisser au hasard.

    Lui : Edouard Jansen, musicien branché et artiste décontracté, se laissant au contraire porter par les hasards de l’amour et l’inspiration du moment, tout en cultivant l’envie de devenir un compositeur reconnu.

    COUP DE COEUR

    L’Étudiante est emmené par la star montante Sophie Marceau et la révélation Vincent Lindon, deux jeunes acteurs français déjà exceptionnels à leurs débuts et aujourd’hui parmi les plus grands. Se retrouvant après le succès de La Boum 1 et 2, Claude Pinoteau et sa scénariste Danièle Thompson ont le bon goût de réunir ce couple devenu mythique pour une comédie sentimentale générationnelle ancrée dans son époque et pourtant toujours profondément moderne et émouvante. Incontournable pour les jeunes adulte d’hier mais aussi pour ceux de demain.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Conscient d’être sans doute l’un des premiers acteurs totalement inconnus à qui l’on confie le co-vedettariat d’un film Gaumont, Vincent Lindon se met beaucoup de pression au début du projet. A tel point qu’il annonce deux fois vouloir l’abandonner, tout d’abord à la scénariste Danielle Thompson dans un ascenseur juste avant la signature de son contrat avec le directeur Alain Poiré et le réalisateur Claude Pinoteau ; puis à son assistant à qui, dans sa loge, il confie son désir de partir dès le cinquième jour de tournage. La poigne et la fermeté de l’une, les propos rassurants de l’autre, suivis des compliments du metteur en scène lui-même, ont raison des craintes du comédien qui finit par surmonter ses complexes et se lancer corps et âme dans son film.

    LA RÉPLIQUE

    Valentine : "- 8h dîner, 10h chez lui, minuit chez moi, révisions Molière / Zola, 2h dodo !

    Céline : - Et tu laisses pas une petite marge pour les imprévus ?"

    LA SCÈNE

    Comment oublier le grand oral de Valentine à la fin du film lorsque, entre sanglots et éloquents propos, elle disserte sur l’amour, l’amour de soi et ses facteurs tragiques et comiques dans Le Misanthrope de Molière. Un écho direct à la problématique du film lui-même, résolue en un monologue inoubliable, empli de lyrisme et de suspense.

    SECOND (D)RÔLE

    Céline, la meilleure amie de Valentine et sa compagne de galère dans la course à l’Agrégation, est la seule à la comprendre, à oser lui dire ses vérités lorsqu’elle la voit s’écarter de son objectif, et à refaire le monde avec elle, armée d’une culture et d’un entêtement similaires. Son interprète Elisabeth Vitali a joué des seconds rôles notables dans plus d’une trentaine de films français.

    INSOLITE 

    Au centre de l’intrigue, le répondeur du téléphone filaire est une vraie nouveauté à l’époque de la sortie du film. A l’image de ce qu’il se passe dans L’Etudiante, il s’impose comme vrai facteur dramatique lorsque, enregistrées sans qu’on s’en aperçoive, ses conversations sont entendues par un tiers.

    L'Etudiante
    L'Etudiante
    Sortie le 5 octobre 1988 | 1h 43min
    De Claude Pinoteau
    Avec Sophie Marceau, Vincent Lindon, Elisabeth Vitali, Jean-Claude Leguay, Elena Pompei
    Spectateurs
    2,6
    Noter ce film

     

    Populaire (2012)

    ELLE & LUI

    Elle : Rose Pamphyle, une jeune femme bien décidée à échapper à la vie de femme au foyer qui lui est promise dans son petit village normand de 1958. Elle part pour Lisieux avec l'espoir de devenir secrétaire grâce à son don : elle tape à la machine à écrire plus vite que quiconque.

    Lui : Louis Echard, patron charismatique d'un cabinet d'assurance. Cet ancien sportif trouve en Rose plus qu'une secrétaire : il l'inscrit à des concours de vitesse dactylographique et s'improvise entraîneur.

    COUP DE COEUR

    Populaire se démarque par son décor singulier qui nous plonge dans les coulisses des concours de vitesse dactylographique, filmés comme un véritable sport. Et ça marche ! En résulte une comédie romantique sucrée comme un bonbon, légère comme une bulle de savon, qui n’est pas sans rappeler certains classiques du cinéma américain portés par Audrey Hepburn, ou encore l'univers acidulé et doux-amer de Jacques Demy. L’imagerie délicieusement rétro est au service d’un rythme enlevé qui évite au film de tomber dans le vieillot.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    La quarantaine de figurantes des scènes de concours est issue de République tchèque et de Belgique où la technique de frappe à dix doigts est encore répandue, contrairement à la France où l'enseignement de la dactylographie a quasiment disparu. Certaines d'entre elles sont en réalité des hommes grimés en femmes. D'autres sont de vraies concurrentes de concours dactylographiques, entraînées par Helena Matoušková, championne du monde en 2003 avec 955,10 caractères à la minute !

    LA RÉPLIQUE

    "Je t'ai fait croire que tu avais besoin de mon aide. Mais à la minute où je t'ai vue, j'ai su que c'était moi qui ne pourrais pas me passer de toi." - Louis

    LA SCÈNE

    Chaque concours que passe Rose est filmé comme une véritable épopée sportive, à la mise en scène punchy et élégante, précédée par un entraînement digne de Rocky Balboa. On en oublierait presque qu'on est devant une comédie romantique !

    Populaire
    Populaire
    Sortie le 28 novembre 2012 | 1h 51min
    De Regis Roinsard
    Avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Bejo, Shaun Benson, Mélanie Bernier
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,8
    Noter ce film

     

    Prête-moi ta main (2006)

    ELLE & LUI

    Elle : Emma, restauratrice de meubles anciens débarquée à Paris pour adopter un enfant brésilien.

    Lui : Luis, nez de profession et… célibataire endurci de 43 ans que sa mère et ses cinq sœurs veulent voir à tout prix marié.

    COUP DE COEUR

    Un homme décide de "louer" une femme afin de la faire passer pour sa future épouse… Dit comme ça, le propos aurait de quoi choquer. Et pourtant, vous êtes bien dans une comédie romantique française. L’une des plus drôles et des plus lucratives de ces quinze dernières années avec pas moins de 3,7 millions d'entrées lors de sa sortie en salles. Un succès que l’on doit à l’humour complètement décomplexé et bon enfant dont Alain Chabat a fait sa spécialité. Mais aussi à sa partenaire, Charlotte Gainsbourg, qui s’en donne à cœur joie dès qu’il s’agit de balancer vacheries et grossièretés bien senties.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Le film était initialement intitulé L’Amour est un bouquet de violettes. En référence à une explication de Luis concernant cette fleur : "Une des particularités de la violette, c’est de bloquer les récepteurs de l’odorat. Une fois qu’on la sent, eh bah très vite, on la sent plus. Faut attendre un certain temps avant de pouvoir reprofiter de son parfum (...) La sensation d’un souvenir impalpable."

    LA RÉPLIQUE

    Luis : "- Ne me dites rien, on a chatté toute la nuit, on a parlé mariage, gamins même j’suis sûr. Donc pour gagner du temps, le mariage, non. Le baisage, oui. Voilà, que du cul, ça me va.

    Emma : - Bah, éventuellement oui. Alors ça ne vous embête pas si on fait ça avec deux, trois copains ? Parce que le cul à deux, enfin j’sais pas vous, mais moi, j’en ai fait le tour. Le mieux, c’est à quatre. Surtout quand les mecs commencent à se rouler des pelles. Ça m’excite…"

    LA SCÈNE

    Séquence SM… Emma, de latex vêtue, chevauche Luis, quatre pattes, bas résille et fesses à l’air, tout en le fouettant avec une branche de céleri. Tel est le surprenant spectacle auquel assiste Geneviève en débarquant dans l’appartement de son fils. Inutile de dire qu’il a été très difficile pour Charlotte Gainsbourg de garder son sérieux lors du tournage de cette scène.

    SECOND (D)RÔLE

    Pierre-Yves, meilleur ami et collègue de Luis et par la même occasion grand-frère d'Emma. Il va sans le savoir jouer les entremetteurs. Ce célibataire particulièrement avare est interprété par Grégoire Oestermann, acteur jusque-là peu connu du grand public et qu'on retrouvera par la suite chez le tandem Toledano / Nakache (Intouchables et Le Sens de la fête).

    Prête-moi ta main
    Prête-moi ta main
    Sortie le 1 novembre 2006 | 1h 30min
    De Eric Lartigau
    Avec Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg, Bernadette Lafont, Wladimir Yordanoff, Grégoire Oestermann
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,5
    Noter ce film

     

    Situation amoureuse : c’est compliqué (2014)

    ELLE & LUI

    Elle : Vanessa est le fantasme adolescent de Ben. Elle est belle, intelligente et son petit accent américain lui donne un charme irrésistible. Fraichement débarquée à Paris pour ouvrir un restaurant, celle qui ne le regardait même pas au collège va jeter son dévolu sur lui.

    Lui : Doux rêveur, Ben a du mal à passer à l’âge adulte et à s’engager. En couple avec Juliette, il remet tout en question lorsqu’il croise le chemin de Vanessa, son amour secret d’adolescence.

    COUP DE COEUR

    Manu Payet aime la comédie romantique et cela se voit avec son premier film en tant que scénariste et metteur en scène, coréalisé avec Rodolphe Lauga. Situation amoureuse est un hommage drôle et malin à ce genre, mais plus largement au cinéma des années 80-90, du Grand Bleu à Retour vers le futur, sans oublier Ferris Bueller. Le casting, qui joue le contre-emploi avec notamment la craquante Anaïs Demoustier, marie de nombreux seconds rôles savoureux et sympathiques. Un film qui mérite plusieurs visionnages pour ses références donc, et ses répliques (très) drôles.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    C’est grâce à Gad Elmaleh que Manu Payet a fait la connaissance de la comédienne Emmanuelle Chriqui, sur qui il avait fantasmé dans la série Entourage. C’est grâce à Gad également qu’il a découvert qu’elle parlait français et a ainsi eu l’idée de lui proposer le rôle de Vanessa.

    LA RÉPLIQUE

    "On dit qu’on est potes et on s’emballe. Ce n’est pas non plus le meilleur moyen d’être potes."

    LA SCÈNE

    Juste après s’être entendu dire "You’re amazing", Ben est sur un nuage ! Il exécute alors une chorégraphie en pleine rue, à Paris, à laquelle se joint une dizaine de personnes, sur un air d’Harry Bellafonte (Jump In The Line). "La première fois que j’ai entendu cette chanson, c’est dans Beetlejuice. Je trouve que ce morceau, il peut te changer une journée. J’avais envie d’une séquence comme celle-là car je l’avais vue dans Ferris Buller. Ils arrivent comme ça, il y a une parade et puis Ferris Buller monte sur le char et chante Danke Schön de Wayne Newton (que j’ai aussi mis dans mon film) et puis il chante les Beatles, Twist and Shout, et là tu as la ville toute entière qui devient dingue. Ca me faisait un truc fou quand j’étais ado !".

    SECOND (D)RÔLE

    Philippe Duquesne campe un beau-père hilarant, celui d’Armand, "artiste peintre, à la recherche d’une muse". La présentation de sa toile de maître en cadeau aux futurs mariés fait inévitablement penser à une autre scène très drôle du Père Noël est une ordure. Révélé au grand public par la troupe Les Deschiens, devenu un second rôle incontournable du cinéma, Philippe Duquesne a joué dans plus de 60 films, dont Bienvenue chez les Ch’tis.

    Situation amoureuse : C'est compliqué
    Situation amoureuse : C'est compliqué
    Sortie le 19 mars 2014 | 1h 38min
    De Manu Payet, Rodolphe Lauga
    Avec Manu Payet, Anaïs Demoustier, Emmanuelle Chriqui, Philippe Duquesne, Jean-François Cayrey
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    2,5
    Noter ce film

     

    20 ans d’écart (2013)

    ELLE & LUI

    Elle : Elégante et ambitieuse, Alice, la quarantaine, met au premier plan son parcours professionnel, dans un prestigieux titre de la presse féminine, au détriment de sa vie sentimentale. Il lui manque le petit plus de fantaisie qui lui permettrait d’accéder au poste qu’elle convoite.

    Lui : Jeune et charmant, Balthazar, étudiant en architecture, a l’insouciance de ses 20 ans. Sa rencontre avec Alice va lui faire tourner la tête.

    COUP DE COEUR

    Ils sont drôles, charmants, et même sexy ! On adore ce couple que forment Virginie Efira et Pierre Niney, parfaitement complices et complémentaires. 20 ans d’écart est une comédie romantique rythmée, qui ne laisse pas l’humour au second plan, notamment grâce à une excellente galerie de seconds rôles, l’irrésistible Blanche Gardin (dans la peau de la photographe acariâtre) en tête. 20 ans d’écart invite aussi à une réflexion sur les faux semblants, l’image que l’on cherche à se donner au sein de son milieu professionnel.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Pour de vrai, 20 ans d’écart aurait dû s’appeler… 12 ans d’écart ! Si le titre du film met l’accent sur l’importante différence d’âge entre les deux héros du film, l’écart réel n’est à vrai dire pas si marqué. Seulement 12 ans séparent les protagonistes. "J’avais déjà essayé de faire le film avec des actrices un peu plus âgées, mais ça ne l’avait pas fait", explique le réalisateur David Moreau. "Et puis on m’a parlé de Virginie Efira. Elle avait beaucoup aimé le scénario. On s’est rencontré et j’étais surpris qu’elle n’était pas contre se vieillir, alors qu’en général, c’est le contraire ! J’ai trouvé ça super. Et la façon dont on s’est rencontré, nos envies de cinéma communes a fait que c’était une rencontre assez évidente et on a eu assez vite envie de travailler ensemble."

    LA RÉPLIQUE

    "J’avais perdu ton number en fait, et je me suis dit que le plus simple, ce serait encore de passer, carrément. Ca fait plaisir de te voir. Tu me fais visiter ?" - Alice

    LA SCÈNE

    Gros plan sur ses talons qui claquent sur le sol, puis sur sa démarche sensuelle et déterminée à la fois, Alice débarque en femme fatale, robe serrée et veste en cuir, dans les locaux de la fac de Balthazar, aimantant le regard de tous les étudiants qu’elle croise sur son passage. Rappelant les scènes de western ou même l’ouverture de Terminator 2 (la même musique de George Thorogood, très utilisée au cinéma,
    illustre cette séquence), cette scène joue pleinement le décalage et marque un moment de bascule pour l’héroïne.

    LIEU(X) DE TOURNAGE

    20 ans d’écart est le premier long métrage français à avoir été filmé à La Cité du cinéma, studios créés par Luc Besson. La scène de défilé notamment est tournée dans l’imposante nef des locaux situés en Seine Saint Denis. Parmi les lieux de tournage se distingue également le très photogénique Espace Niemeyer, siège du Parti Communiste à Paris, et qui a servi de décors à de nombreux films.

    20 ans d'écart
    20 ans d'écart
    Sortie le 6 mars 2013 | 1h 36min
    De David Moreau
    Avec Virginie Efira, Pierre Niney, Gilles Cohen, Amélie Glenn, Charles Berling
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    3,7
    Noter ce film

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • osirisss
      Oui les deux valent le coup d'oeil, j'ai même vu Prête-moi ta main plusieurs fois, très divertissant (et j'aime beaucoup Chabat et Gainsbourg!)
    • Madolic
      l'arnacoeur & 20 ans d'écart j'avais trouvé ça vrmt sympa !Prêtes moi ta main & populaire ont l'air tentant, quelqu'un a un avis dessus ?
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Papi-Sitter Bande-annonce VF
    En avant Bande-annonce VF
    De Gaulle Bande-annonce VF
    Sous les étoiles de Paris Bande-annonce VF
    Robert the Bruce Bande-annonce (2) VO
    La Bonne épouse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    QUIZ - Les affiches de cinéma des années 90
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 28 février 2020
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top