Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
The Mist
note moyenne
3,5
6592 notes dont 1163 critiques
26% (308 critiques)
30% (349 critiques)
13% (155 critiques)
14% (161 critiques)
7% (82 critiques)
9% (108 critiques)
Votre avis sur The Mist ?

1163 critiques spectateurs

Marc T.
Marc T.

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 403 critiques

4,0
Publiée le 31/05/2013
J'aime le cinéma de Darabont (Les Évadés est un chef d’œuvre) et même si The Mist peut faire sourire par moment, le final vous donne un coup de poing et vous hante des heures durant...
Terreurvision
Terreurvision

Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 433 critiques

4,5
Publiée le 07/04/2013
Réalisé par Frank Darabont La Ligne Verte, Les Évadés...), d'après une excellente nouvelle de Stephen King (Brumes) on est ici confronté à une brume mystérieuse qui envahit une petite ville du Maine. Les personnages se retrouvent coincés dans un supermarché et se rendent vite compte que la brume est hostile, cachant des monstres pas vraiment fréquentables. La survie s’organise tant bien que mal mais bientôt le spectateur se demande si le monstre est bien à l'extérieur ou s’il est en train de s'immiscer dans la peur des personnages. On est ici face à une allégorie sur l'extrémisme religieux et la lâcheté des hommes face à une situation de terreur. Accroché vos ceintures, surtout vers la fin !! Notre critique est en ligne sur le site Terreurvision.
Shaigan
Shaigan

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 132 critiques

4,0
Publiée le 01/05/2014
Un très bon film malgré de graves défauts. En fait, deux des aspects principaux du film sont complètement ratés : la critique de la religion et l’étude de comportement d’un groupe humain en situation de peur et de danger extrême. La critique religieuse est tellement caricaturale et manichéenne qu’elle en perd toute pertinence. En plus, le personnage de la fanatique est tellement antipathique et horripilante que son « succès » parmi les gens ne semble pas crédible une seule seconde (un fanatique a besoin de charisme pour être écouté). Pour ce qui est de l’étude de comportement, cela parait là aussi bien caricatural. Ce qui cloche, c’est que la foule des "sans nom" suit des leaders sans avoir aucune réflexion mais que le groupe des "héros", lui, n’est pas affecté par cet abandon de la réflexion due à la frayeur. Pourquoi ? Ben, c’est le problème : il n’y a pas aucune explication, c’est seulement parce que ce sont les personnages principaux. Mais du coup, cette "loi hollywoodienne" (les personnages principaux sont gentils et intelligents et les autres sont bêtes et méchants) invalide complètement le raisonnement initial du comportement d’un groupe. Il y a d’autres défauts dans ce film, beaucoup de choses ne sont pas du tout crédible (par exemple, vu la taille de certaines bestioles et leur agressivité, ce n’est pas une simple baie vitrée qui devrait les empêcher de rentrer dans le supermarché), et c’est dommage que toutes ces bestioles ne sont finalement qu’une version géante des insectes et des araignées (pour des créatures venues d’une autre dimension, un peu de créativité dans leur design n’aurait pas fait de mal). MAIS, car il y a un grand "mais", malgré tous ces défauts, tout l’aspect "terreur" est une immense réussite. Il y a une tension palpable durant tout le film qui prend presque littéralement aux tripes. Le fait de ne pas savoir ce qu’est cette brume, de ne pas savoir tout ce qu’elle pourrait contenir et de ne pas savoir jusqu’où elle s’étend, réussit à concrétiser avec succès la plus grande des peurs : la peur de l’inconnu, dans tout ce qu’elle a de plus cauchemardesque. Et, comme cette terreur est le thème principal du film, cela suffit amplement à sa réussite globale, à sa grande réussite même. Sinon, concernant la fin du film, je suis partagé. D’un côté cette fin est vraiment extrêmement forte, d’un autre côté, sans la dévoiler, je trouve qu’elle a un aspect « et ouais, c’est pas de chance, hein ? » qui ne me plait pas beaucoup et que je trouve presque drôle. Peut-être le réalisateur aurait-il dû finir comme dans le livre de Stephen King, avec une fin ouverte que je trouvais très réussie.
Movies97
Movies97

Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 471 critiques

4,5
Publiée le 01/03/2014
Derrière les apparences, The Mist est bien plus q'un film de monstres mais ça, ça n'est pas surprenant quand on voit le nom du réalisateur qui a notamment La Ligne Verte dans filmographie. En terme de qualité pour une adaptation d'un écrit de Stephen King -je ne parle pas de la fidélité-, The Mist n'atteint pas du tout le niveau du chef-d'œuvre Carrie au Bal du Diable mais reste un très bon film, bien meilleur que le minable remake de Fog qui parle également de spoiler: "brouillard tueur" ! J'ai été étonné par l’atmosphère macabre du long-métrage spoiler: (les moments où les personnages partent en direction du brouillard sont flippants ; certains monstres tels que les araignées font froid dans le dos) mais en plus de ce côté horrifique -parce qu'en plus de cette ambiance, il y a des scènes sanglantes-, il y a une réel démonstration des différentes réactions/comportements que les gens ont dans les situations les plus extrêmes : spoiler: certains ont peur et le montre, d'autres vont jouer les héros par des attitudes inconscientes ; un va se prendre pour le chef et va tenir des discours dans lequel il influence les autres en se faisant passé pour un guide ; beaucoup vont devenir agressifs ; il y en a qui font se réfugier dans la religion voire vers le fanatisme, d'autres vont songer au suicide... et il y a bien entendu une scission entre deux catégories de personnes qui ne partagent pas les même points de vue. Niveau émotion, ça n'est pas mal du tout. 18 000 000 $ ? Chapeau bas, car les effets spéciaux sont vraiment bien faits ! Au même titre que Seven ou encore Eden Lake, la fin m'a tuée ! C'est un final spoiler: traumatisant, sombre, triste, immoral et surtout très marquant que Stephen King lui-même a aimé. On peut même dire qu'il y a une morale spoiler: puisqu'on voit qu'une des rares survivantes de la ville est celle que les gens du supermarché ont refusé d'aider. Un film dont on a pas assez entendu parlé, c'est dommage car The Mist s'avère être plus intelligent qu'on pourrait le croire ! J'ai passé un très bon moment.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 729 abonnés Lire ses 7 310 critiques

4,0
Publiée le 16/02/2009
Devenu quasiment un spécialiste des adaptations de Stephen King, Frank Darabont signe peut-être avec "The Mist" son film le plus abouti et le plus intelligent. Vu d'abord en noir et blanc (comme l'avait tourné à l'origine Darabont), il faut reconnaître que ce parti pris apporte à l'œuvre une dimension assez envoûtante, à l'image d'une photographie très soignée, même si ma découverte récente de la version couleur a en définitive peu changé cette impression. Mais c'est surtout dans ce qu'il raconte que le film se distingue de fort belle manière. Car si on pourra toujours regretter cette forte insistance sur la dimension religieuse et des personnages peut-être un peu stéréotypés, la peinture que dresse le cinéaste de la folie humaine reste bougrement efficace (voire encore plus aujourd'hui qu'à la sortie du film!!). Sans concession et même particulièrement violent par moments, le film sait qui plus est monter en puissance tout en réussissant à développer un récit de plus en plus tendu et anxiogène, à l'image d'un final aussi hallucinant qu'imprévisible dont il est absolument impossible de sortir indemne. On en serait presque frustré de ces quelques faiblesses de-ci de-là, mais qu'à cela ne tienne : "The Mist" n'en demeure pas moins un excellent film de genre, et l'une des toutes meilleures adaptations de l'auteur de "Carrie" ces dernières années.
Dex et le cinéma
Dex et le cinéma

Suivre son activité 532 abonnés Lire ses 186 critiques

4,0
Publiée le 06/10/2012
The Mist... Le roman a la base du scénario est déjà un bijou d'écriture et d'intelligence, alors le film est bien sur à la hauteur. Les personnages sont parfaitement joués et magnifiquement écrits, ils ont tous une psychologie et un caractère si différent qu'on s'y attache énormément. Ils forment a eux tous, une critique de l'Amérique moderne avec les différentes idées qui y sont dominantes (le père de famille, le fana des armes, la folle catho, la vieille qui critique tout...). Ce huit clos révèle la vraie nature des personnages face a une apocalypse qui les dépasse et en même temps les terrifient car, personne ne sait rien de la "brume". Les monstres sont trop stylés (oui ça c'était le petit mot de fan boy) et crée des scènes d'horreur juste immondes et géniales. Et enfin la réalisation qui est parfaite et très travaillée, notamment sur les scènes de monstres. La 3D des monstres à malheureusement un peu vieillit, le film possède quelques longueurs et malheureusement, ma déçue sur la fin, qui n'a pas la mise ne scène qu'elle aurait mérité, et qui n'est pas la même que le roman, qui était parfaite, dommage. En conclusion ce film, je l'adore et même si il a quelques défauts, il reste très bon !
Carne
Carne

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 116 critiques

5,0
Publiée le 11/03/2008
Malgré des effets spéciaux pas toujours au top et une exploration pas vraiment révolutionnaire de la nature humaine, cette nouvelle adaptation d’un roman de Stephen King par Frank Darabont est une pure merveille à la croisée de deux genres : le film de monstre et le drame humain. A travers une réalisation impeccable (très influencée par le John Carpenter de Fog) et une direction d’acteurs irréprochable (Thomas Jane, Toby Jones, Marcia Gay Harden, William Sadler,…), The Mist est une œuvre particulièrement sombre et radical qui, au passage, tacle méchamment le fanatisme religieux tout en nous offrant des séquences horrifiques d’une efficacité redoutable pour aboutir à un final original et nihiliste psychologiquement terrible qui ne fait que prouver l’amour de Frank Darabont à un genre souvent sous-exploité. Alors, bien que The Mist soit perfectible, je ne peux qu’attribuer la note maximale car une telle noirceur à Hollywood fait plaisir à voir et on se rend compte que quand Frank Darabont dévoile sa part de ténèbres, il n’est rien d’autre qu’un immense cinéaste au service d’un futur classique.
Roger Cola
Roger Cola

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 96 critiques

4,0
Publiée le 25/09/2016
Frank Darabont connaît bien Stephen King puisqu'il a déjà réalisé deux très bonnes adaptations, respectivement Les Evadés et La Ligne Verte. Cette fois, c'est le film d'épouvante qu'il attaque. Et il s'en très honorablement, en dépit d'une critique très superficielle (et peu convaincante) de la lâcheté humaine face à une situation désespérée. Ce film, je vous le dit tout de suite, est violent: les créatures venues de l'autre monde charcutent les honnêtes citoyens (les effets spéciaux typés série B sont ici étonnement convaincants et renforcent le côté viscéral). Le film est aussi très stressant: le brouillard épais, la montée en violence au sein du supermarché, les scènes d'actions, tout est fait pour ne jamais relâcher la pression. Servi par une sublime musique de fin (The Host of Seraphin de la grandiose Lisa Gerrard) et une fin inattendue quoiqu'un peu "eh ouais pas de bol !", on ressort du visionnage satisfait et un peu chamboulé. Un très bon film d'épouvante.
128576èmeinscrit
128576èmeinscrit

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 11 critiques

0,5
Publiée le 10/03/2008
Frank Darabont est un très mauvais réalisateur. N'en déplaise à certains qui ont apprécié "Les Evadés" et "La ligne verte" et qui détestent celui là, force est de remarquer que son dernier film est mis en scène de la même façon que les précédents: personnages caricaturaux, manichéisme grossier, cadres et plans hideux (tout le monde à ce propos évoque justement les téléfilms de M6), montage tenant de l'absurde (les travelling dans le brouillard, au lieu de se situer pendant l'action, nous sont assénés entre chaque "séquence importante", donnant l'impression d'une reprise après coupure pub) direction d'acteur très limite. C'est plat, légèrement ennuyeux, parfois grotesque tellement le film se prend au sérieux: le problème des SFX vient de là; un film comme Un cri dans l'océan assumait son côté série B marrante jusqu'au monstre, içi, tout vient se contredire. Pourquoi la nullité de F. Darabont se voit plus précisément dans ce film? Tout simplement parce qu'il s'agit d'un film d'horreur et que comme dans tout film d'horreur, ce n'est que de la pure mise en scène. Les grands réalisateurs du genre horrifique sont aussi des très grand styliste: Carpenter, Argento, De Palma, Kubrick (pour Shining slt)... Sans style, un film d'horreur est d'une platitude navrante. Et l'aspect téléfilm qu'avait Les Evadés et La ligne Verte est ici mis en évidence. Néanmoins, nous pouvons remarquer que le problème ne vient pas seulement de Darabont mais de King: les adaptations fidèles de ses bouquins ont toujours donné des mauvais téléfilms: Le Bazaar de l'épouvante, Shining de Tommy Lee Wallace, Cujo... Seul Kubrick, Carpenter ou De Palma (cf plus haut) ont réussi à faire quelque chose de ses bouquins. Mais King n'a jamais vraiment apprécié ces adaptations. Souvent génial inventeur d'histoire, parfois bon "styliste", mais rarement bon narrateur et "psychologue", ses bouquins sont inadaptables tels quels.
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 748 critiques

4,0
Publiée le 02/03/2017
L'une des 61 adaptations des romans de Stephen King. Après un début en relative douceur, la montée en adrénaline augmente vitesse Gand V et cette réalisation tourne très vite au cauchemar. L'approche de l'histoire est très fine, fidèle à l'esprit du grand romancier. Une très bonne mise en scène de Frank Darabont qui a déjà réalisé : La Ligne verte (2000 - 5*), Les Évadés (1995 - 4*) … Psychologie puis suspense dominent cette fiction, ou l'action monte crescendo avec l'aspect dramatique ; entre ceux qui croient à une sanction divine et ceux qui penchent pour une supercherie, l'analyse des personnages est savoureuse. Ce film a beaucoup d'autres qualités : un final d'enfer, des effets spéciaux nous donnant quelques belles scènes, une superbe BO et un bon jeu d'acteur de Thomas Jane dans le rôle principal de David Drayton. Le Pitch : La famille Drayton du Maine vient d'essuyer une tempête. Le village est privé d'électricité et de communications. Bizarrement, la police, les pompiers et l'armée envahissent les lieux. Allant en ville refaire des provisions, David Drayton son fils Billy et pas mal de gens du village, se retrouvent coincés au supermarché par la brume. David, soupçonne des choses bizarres et la brume pas ordinaire. Est-ce un phénomène climatique ou le jour du jugement dernier ?
LittleLama
LittleLama

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

0,5
Publiée le 15/06/2015
J'ai vérifié 5 fois qu'on parle bien du même film, et je me demande s'il n'y a pas eu un gage collectif lancé sur un quelconque réseau social pour surnoter ce film. C'est un navet, désolé ! Les comportements des personnages n'ont ni queue ni tête, autant illogiques dans leurs actes les uns que les autres ... et d'un lenteur effarante ! Je doute que le commun des mortels s'imagine rester sur place pendant 5 minutes, debout au beau milieu d'un super marcher en pleine attaque de créatures manifestement hostiles ... J'ai eu peine à me rendre à l'évidence que ce film de 2014 n'était pas un téléfilm de la décennie passée, pourtant sans présentation c'est l'impression qu'il donne. Et la fin n'est que plus frustrante encorespoiler: , d'un coup d'un seul, plus de bestiole de 40m au garrot, plus de brouillard, tout baigne (ou presque) ... l'invasion ne laissera aucune trace, comme ce film dans mes souvenirs au final ... Très déçu mais je suis visiblement le seul.
Nicolas V
Nicolas V

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 259 critiques

3,5
Publiée le 07/03/2017
L'adaptation du roman de Stephen King sait installer un suspense efficace. Mais ce suspense repose plus sur les tensions humaines que sur les monstres. Beaucoup de scènes sont clichées et ne volent pas très haut mais la violence savamment dosée et la psychologie des personnages font passer outre ce défaut récurent dans ce genre de fiction. Violent jusqu'à la scène finale très réussie, the mist est une des rares adaptations du romancier qui peut se vanter de ne pas etre loupée.
TotoJp59
TotoJp59

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 461 critiques

4,0
Publiée le 24/10/2015
Amateur de film de monstres et de l'ambiance mystérieuse de Stephen King, je n'allais pas loupé *The Mist* en 2008. Quel choc à la sortie de la salle de cinéma. C'est bien la première fois et la seule (pour l'instant) que je ressors époustoufler par un dénouement totalement imprévisible, dont l'aspect tragique est renforcé par la sublime musique *The Host of Seraphim* (Dead Can Dance) . Enfin, un final qui ose sortir des sentiers battus d'Hollywood, bousculant les codes du genre. Mais Frank Darabont nous a déjà produit quelque chose de similaire avec *La Ligne Verte*... Pour le reste, j'ai particulièrement apprécié le ton désespéré et sans issue ainsi que les comportements individualistes et lâches des personnages. Bien que Marcia Gay Hardey joue très bien le rôle de la religieuse fanatique (un thème contemporain), le réalisateur a insisté trop longuement sur cet aspect, au point que cela en devienne répétitif. De plus, son "succès" semble un poil exagéré. L'objectif est néanmoins atteint : *où sont les vrais monstres ?* J'ai bien aimé la prestation convaincante de Thomas Jane (*Peur Bleue*) et la présence de William Salder (*Roswell*), acteurs que nous voyons trop peu. Quant au bestiaire, il présente aucune surprise majeure niveau design (sauf le dernier) mais les apparitions des monstres sont toujours étonnantes. Le budget limité du long-métrage se fait sentir par les effets visuels moyens (et une réalisation téléfilm sur quelques scènes) mais la bande-sonore compense notre immersion.
RRossi
RRossi

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 105 critiques

3,5
Publiée le 13/11/2011
Un bon film bien prenant et angoissant, qui ne se la joue pas. Sans en faire trop, The Mist à réussi à me captiver du début à la fin. Un final innatendu, surprenant, mais trop "vite fait" malheureusement. Certes les effets spéciaux ne sont pas de toute première fraicheur, mais ils sont très efficaces. Le jeu des acteurs est quant à lui assez moyen, pas toujours convaincant, on n'y croit pas toujours. Beaucoup de mystère demeure meme une fois le film terminé, on ne nous explique pratiquement rien, et on nous laisse sur notre faim. Le générique arrive au moment le plus interressant ce qui est vraiment dommage. Malgré quelques difficultés de compréhension scénaristique et une impression d'innabouti, ainsi qu'un jeu d'acteur pas vraiment top, j'ai beaucoup apprécié ce film.
mr. edward
mr. edward

Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 495 critiques

4,0
Publiée le 09/05/2011
Très bon film. Frank Darabont en spécialiste des adaptations des œuvres de Stephen King (La ligne verte, Les évadés) maîtrise son sujet et arrive à transposer la nouvelle à l’écran avec brio. Il instaure une véritable ambiance inquiétante et effrayante. Le jeux d’acteurs est correct sans être transcendant. Le sujet quand à lui est plus vaste qu’il n’y semble car on nous parle de monstres dans le brouillard mais ceux-ci se trouvent aussi dans le magasin où sont enfermés les protagonistes, Darabont aborde le thèmes des rapports humains et de leur manières à réagir devant un évènement qu’ils ne peuvent contrôler . En bref, un film à voir avec un fin qui ne laissera pas indifférent.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top