Notez des films
Mon AlloCiné
    Le premier jour du reste de ta vie
    note moyenne
    4,1
    12161 notes dont 1413 critiques
    répartition des 1413 critiques par note
    741 critiques
    399 critiques
    84 critiques
    97 critiques
    50 critiques
    42 critiques
    Votre avis sur Le premier jour du reste de ta vie ?

    1413 critiques spectateurs

    ChroniqueMécanique
    ChroniqueMécanique

    Suivre son activité 257 abonnés Lire ses 211 critiques

    5,0
    Publiée le 5 février 2010
    Le jeune réalisateur Rémi Bezançon nous offre, avec ce "Premier jour du reste de ta vie", ce qui ressemble fortement à une des plus belles sorties du cinéma français de l'année 2008. Un scénario solidement écrit et très intelligent dans son propos, délivré de façon fragmentée ce qui lui confère beaucoup de classe, une touche soigneusement travaillée. En effet, le récit de cinq membres de la même famille qui nous font vivre tour à tour cinq journées différentes de leur vie donne énormément de poids à ce film, qui devient captivant d'entrée de jeu, sans relâche jusqu'au générique final. Mais le vrai tour de force réussit par ce genre de mise en scène, est le fait que l'on se sent d'emblée plus proche des personnages à qui l'on à affaire, on à le temps de vraiment s'intéresser à eux, surtout si comme ici, leurs interprètes sont parfaits. C'est évident pour Jacques Gamblin et Zabou Breitman, très en forme comme souvent, mais aussi pour une belle galerie de seconds rôles, notamment le jeune acteur québécois Marc-André Grondin (qui joue Raphaël, le plus jeune fils) qui livre une belle composition, et pour quelques apparitions sympathiques, comme par exemple Gilles Lellouche en rasta, ou François-Xavier Demaison en docteur déjanté. Ce qui marque aussi, c'est surtout que le film ne se "la joue pas", il à un visage sincère, très sobre. Teinté d'une belle dose d'un humour réussi et subtil, il est également plein d'émotion, sans pour autant tomber dans la facilité d'en faire trop, évitant le sentimentalisme appuyé et les clichés ambulants. En définitif, on assiste avec grand plaisir aux tribulations savoureuses et émouvantes de cette famille, car trop rare sont devenus les films aussi bien agencés que celui-ci dans le cinéma français ces derniers temps.
    Banz
    Banz

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 12 août 2013
    Je suis plutôt adepte des films de science-fiction/fantastique, ce film est à l'antipode de ces catégories : c'est le film terre-à-terre par excellence, la vie dans sa banalité la plus évidente. J'ai vu ce film un peu par hasard, et j'ai été bouleversé, c'est sans problème un de mes 2 films préférés, je l'ai regardé plusieurs fois, et le regarderai encore de nombreuses fois. Dans la majorité des films, lorsqu'il s'agit d'une famille (j'inclus ici les personnes vivant seules, à défaut d'avoir un conjoint et des enfants l'idée est la même), il arrive toujours quelque chose de spécial, particulier, et souvent dramatique, un événement qui transforme une famille normale en une famille "digne d'intérêt pour le cinéma". Si certains films partent de cette idée et obtiennent un excellent résultat ("Deux jours à tuer", "Je vais bien ne t'en fais pas", "Le hérisson", ...), ici point de tout ça : "Le premier jour du reste de ta vie" vous conte la vraie vie d'une famille moyenne en 5 tableaux, ni plus ni moins. Dans la vraie vie (vous savez : celle où les voitures n'explosent pas quand vous faites tomber les yaourts en rangeant les courses dans le coffre), il y a aussi des aventures, à taille humaine, tantôt comiques tantôt dramatiques. Dans cette famille vous trouverez à vous identifier, même si cette famille ne ressemble pas à la votre, elle ressemblera à ce que vous vous imaginez au fond de vous. On vit avec empathie les joies et les détresses terriblement banales des protagonistes, excellemment joués par tous les acteurs. Si vous n'avez pas encore vu ce film et que vous apprêtez à le regarder, soyez bien conscients qu'il n'y a pas de "scénario" à proprement parler au sens habituel du terme, aucun élément perturbateur qui lance une intrigue qui se poursuit jusqu'à un dénouement final. Ici les malheurs s'effacent simplement avec le temps, les joies sont tout aussi éphémères, et la vie continue quoi qu'il arrive. Ce film est une ode à la vraie vie, la poésie appliquée au banal.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 618 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2009
    Du rire, de l’émotion, de la mélancolie, de la bonne musique, une distribution idéale... Que demander de plus à Rémy Bezançon qui, pour sa seconde réalisation, évoque avec nostalgie et un plaisir partagé, cinq dates importantes dans la vie de cinq membres d’une famille française. Incontestablement une grande réussite et le meilleur film français de l’année 2008. A consommer sans modération !
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 28 janvier 2014
    c'est une tannée ce film , mon dieu que cette famille pue le bonheur ,entre boboland et politiquement correcte tout est téléphoné , les parents pseudos cool gaucho semi bourge c'est clihé à donf y a pas une once de sincérité dans ce film vraiment à chier heureusement que je l'ai vu sur la tnt en train de me faire sucer y avait rien d'autre à foutre ce soir là.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    5,0
    Publiée le 12 janvier 2011
    Et si Rémy Bezançon était l'un des meilleurs réalisateurs du moment ? Après l'excellent "Ma vie en l’air", il signe ce magnifique film qui traite des rapports familiaux avec un surprenante justesse. Utilisant l'humour pour éviter de tomber dans le larmoyant à 2 balles, "Le premier jour du reste de ta vie" (titre ô combien pertinent) suit le destin de la famille Duval composée de Jacques Gamblin attendrissant en père aimant, Zabou Breitman impeccable en mère terrifiée à l'idée de vieillir, Déborah François en ado paumée, Roger Dumas en grand-père dur mais aussi des 2 découvertes du film, Pio Marmai en charismatique grand frère et Marc-André Grondin en cadet (sans oublier les caméo de Gilles Lellouche et Philippe Lefebvre). Un casting épatant qui ne doit pas faire oublier le formidable travail de mise en scène de Rémy Bezançon tant au niveau du rythme (pas une longueur) que du montage (le passage d'un segment à l'autre se fait sans problème) sans oublier une BO exceptionnelle (Sainclair au top de sa forme mais aussi des morceaux de Lou Reed, Etienne Daho, David Bowie...). Et que dire du scénario qui suit la vie de la famille à travers 5 moments clés (le départ de l'aîné, la perte da la virginité de la benjamine, la maladie du père…) et qui regorge de scènes drôles (la rencontre entre Albert et Prune avec les feuilles de thé séchées légèrement prémachées par des moines tibétains, l'anecdote des poils pubiens…) mais aussi de scènes bouleversantes (ahh, le final avec le coussin d’air...). Une petite merveille pleine d'amour et de fantaisie dans laquelle chacun se reconnaîtra et qui a réussit l’exploit de me faire pleurer au cinéma pour la 1ere fois depuis 10 ans !
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 29 janvier 2014
    c'est une tannée ce film , mon dieu que cette famille pue le bonheur ,entre boboland et politiquement correcte tout est téléphoné , les parents pseudos cool gaucho semi bourge c'est clihé à donf y a pas une once de sincérité dans ce film vraiment à chier heureusement que je l'ai vu sur la tnt en train de me faire sucer y avait rien d'autre à foutre ce soir là. Aller le troll essaies de supprimer ma critique hahahahaha
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 6 janvier 2014
    c'est une tannée ce film , mon dieu que cette famille pue le bonheur ,entre boboland et politiquement correcte tout est téléphoné , les parents pseudos cool gaucho semi bourge c'est clihé à donf y a pas une once de sincérité dans ce film vraiment à chier heureusement que je l'ai vu sur la tnt en train de me faire sucer y avait rien d'autre à foutre ce soir là.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2012
    Un drame familial d'une subtilité rare. Le film se concentre sur 5 jours marquants des membres de la famille, un pour chaque membre. On passe du rire aux larmes en s'identifiant pleinement à ces personnages tellement vrai et jamais cliché. L'écriture du film frôle la perfection, tout sonne juste. Un régal et une fresque sur la famille bouleversante.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 17 septembre 2015
    Je suis pas fan du cinéma français à l'heure actuel qui généralement est ou incroyablement ennuyeux ou incroyablement beauf (bon, j'exagère mais quand-même !), mais il y a quelques fois des films qui sortent du lot, par exemple Intouchables qui fût un vrai coup de coeur. Eh bien Le premier jour du reste de ta vie c'est ce genre de film qui ne paye pas de mine de premier abord, qu'on regarde en pensant voir quelque chose de sympa et qui au final s'avère une énorme surprise. C'est l'histoire d'une famille lambda : le père, la mère, les deux fils et la fille, qu'on suit dans les grands moments de leur vie, dans lesquels ils vont s'aimer, se disputer, connaître la douleur, l'humiliation, la tristesse, l'amour, le bonheur, grandir... On a ces 5 personnages qui sont tous très attachants parce que (et c'est une des plus grosses qualités du film) on y croit de bout en bout : les acteurs sont juste hyper convaincants et investis (nan mais sérieux, je sois faire une parenthèse là-dessus : non-seulement les acteurs sont doués mais à mon avis derrière ça il y a une direction d'acteur de Bezançon impeccable) ces personnages sont tellement réels qu'il est impossible de ne pas se reconnaître ou au moins se prendre d'affection pour un des personnages. Ce film traite de la vie d'une façon très belle et très simple : le temps passe, les enfants grandissent, les adultes vieillissent... C'est à la fois drôle, touchant, émouvant, et on ne s'ennuie pas une seule minute tant l'histoire, les personnages sont captivants. On est toujours avec les personnages, on est triste pour eux, déçus pour eux, on rit avec eux... Encore une fois parce que c'est plus que crédible. J'ai pas grand chose à dire... Le film évite les clichés et les facilités... C'est un film incroyable : nostalgique, triste, beau, optimiste sur l'amour, le temps, la vie... Un gros coup de coeur.
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 635 critiques

    4,5
    Publiée le 14 juin 2018
    Emmenée par une fine troupe d'excellents acteurs, "Le Premier jour du reste de ta vie" navigue dans une histoire de famille (ça surpasse largement la chronique) douce-amère, à la fois tendre et déchirante. Passant avec une aisance confondante du rire aux larmes, Rémi Bezançon signe un film modestement mais sincèrement bouleversant.
    Supercopter48
    Supercopter48

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    2,0
    Publiée le 9 septembre 2013
    « Le premier jour du reste de ta vie », c’est le tableau d’une famille normale, banale, dont on suit l’évolution à travers différentes tranches de vie - espacées sur une douzaine d’années dans un ordre pas tout à fait chronologique. Le réalisateur cherche à coller au réel à travers des dialogues empreins de réalisme et des personnages plutôt attachants, auxquels chacun pourra aisément s‘identifier à un moment ou à un autre. Mais tout est prévisible, pour ne pas dire terriblement convenu, voire caricatural et finalement assez plat : on a droit à la traditionnelle scène de la jeune ado rebelle surprise par sa mère en train de fumer un joint, furieuse que sa mère ait lu son journal intime, ou encore en pleurs parce que le garçon plus âgé qui l’a dépucelée l’a rejetée. Le grand frère protecteur qui découvre les joies de l’indépendance après avoir quitté le cocon familial, tout en ramenant le linge sale à la maison. Le plus jeune, insouciant, qui rêve d’une carrière artistique. La mère, délaissée sexuellement par son mari et tentée par l’adultère avec le professeur d’auto-école. Elle ne franchira pas le pas évidemment. Car on est au sein d’une gentille famille française, bien comme il faut, épicurienne comme il se doit (vive le bon vin), avec le sens des valeurs. Oh, bien sûr, il y a des disputes, des coups de sang, des rancœurs larvées qui éclatent en reproches amers. Mais la paix et l’amour finissent toujours par revenir au sein de la famille Duval. Il y a, à la fin du film, cette scène qui se veut émouvante de l’anniversaire du père. On s’échange des cadeaux autour d’une bonne bouteille, c’est dégoulinant de bons sentiments. Notre sympathique chauffeur de taxi se fend d’un petit couplet terriblement fade sur la « chance merveilleuse » que d’avoir des enfants. Gravement malade, il décédera peu après. L’émotion est alors plus suscitée par la musique qu’autre chose (merci Lou Reed). Il fallait bien un décès pour clore le film qui aurait pu sinon continuer éternellement à égrener les petites joies et les grandes peines de l’existence. Car il n’y a pas de véritable fil rouge, encore moins d’intrigue. Contrairement à ce qu’annoncent le synopsis et le titre bien pompeux, ce n’est pas cinq jours décisifs dans l’existence d’une famille de cinq personnages, mais une simple série de tranches de vies plus ou moins tumultueuses, qui composent ces existences banales mais sans les modifier fondamentalement, et dont la juxtaposition ne suffit pas, hélas, à en faire un grand film.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 9 juillet 2011
    Un joli film, émouvant, sur un thème intéressant. La mise en scène est travaillée et subtile, et les acteurs nous offrent de belles prestations. Une sincérité et une fraîcheur qui séduisent ! Quelques longueurs malgré tout !
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1164 abonnés Lire ses 2 472 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juillet 2008
    A une période où cinéma d'auteur français rime souvent avec fade, ennuyeux et ampoulé, on ne peut qu'accueillir chaleureusement ce "Premier jour" qui jouit d'un véritable souffle et d'une grande sincérité dans sa démarche. Après un début un peu faiblard, Bezançon parvient malgré tout a insuffler un véritable lyrisme formel, bien inspiré, qui porte littéralement le film pendant une bonne heure avant de retomber un peu. Il nous rappelle parfois un peu « C.R.A.Z.Y » dans sa démarche, ce qui est vraiment plaisant, mais avec néanmoins beaucoup moins de relief. Car oui, même si les personnages sont attachants, dommage qu'ils soient dans l'ensemble un peu trop simplistes et pas assez « charnus ». C'est ce qui fera qu'on ne se laissera pas totalement subjugué par un film qui, malgré tout, se laisse déguster de bon cœur. En somme, voilà un "premier jour" qui saura récompenser les curieux qui s'y risqueront.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 795 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juillet 2008
    Certes, on pourra toujours regretter quelques scènes scènes un peu longuettes ou lourdaudes, mais au fond qu'importe, tant le plaisir est dans l'ensemble grand. Après son déja excellent "Ma vie en l'air", Rémi Bezançon récidive avec cette chaleureuse chronique familiale, jouant de manière très subtile et bien dosée sur les différents moments d'une vie, que ce soit la tristesse, la joie, l'émotion... On passe d'ailleurs vraiment par tous les états, et il est vrai que les personnages s'avèrent incroyablement attachants, justement par ses défauts et ses qualités face auquelles on se reconnait avec une très grande aisance. Le scénario s'avère bien écrit, tout comme les dialogues, et le montage est quant à lui très réussi, nous permettant grâce à cinq journées très bien choisies l'évolution des comportements et des gens lors d'une vie. Bref, un film drôle, émouvant, sensible, voila du cinéma français comme on l'aime et on en redemande. Un petit bijou!
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2013
    Alors là,je vais avoir du mal à rester objectif,tant j'ai littéralement chaviré devant "Le premier jour du reste de ta vie"(2008).Cette chronique douce-amère d'une famille au fil des ans,se révèle tellement juste par ses situations,et émouvante par ses interprètes,qu'on ne peut que s'y identifier,et faire des parallèles avec sa propre famille,comme le dit la tagline du film.Rémi Bezançon a surtout eu l'ambition d'aller au-delà des conventions du genre,en rendant sa mise en scène aérienne et originale,et surtout en proposant de se concentrer sur 5 journées précises,symbolisant chacun des 5 membres.Le père,chauffeur de taxi,supportant mal le rejet de son père et fumeur compulsif(Jacques Gamblin,admirable de subtilité).La mère,maîtresse de maison désoeuvrée ultra-protectrice(Zabou Breitman,adorable).Le fils aîné,médecin brillant au caractère emporté(Pio Marmaï,droit dans ses bottes).Le cadet,post-ado accroc à la guitare,qui se révèle excellent goûteur de vins(marc-André Grondin,juste génial).Et la benjamine,ado grunge incomprise qui se met dans des plans impossibles(Deborah François,d'une spontanéité absolue).Bezançon souligne chacun de ces moments essentiels,qui bouleversent la vie de chacun des membres,pour que la vie et l'amour entre proches triomphe toujours.Magnifique bande-originale,notamment le Etienne Daho.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top