Mon AlloCiné
    Shine a Light
    note moyenne
    3,6
    1070 notes dont 160 critiques
    40% (64 critiques)
    24% (39 critiques)
    14% (22 critiques)
    11% (17 critiques)
    7% (11 critiques)
    4% (7 critiques)
    Votre avis sur Shine a Light ?

    160 critiques spectateurs

    Marine587
    Marine587

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 52 critiques

    5,0
    Publiée le 20 avril 2008
    Martin scorsese nous a donne, l'un des plus beaux concerts. Avec ses cameras et son envie de filmer les Rolling Stones, il nous a aussi montrer que c'est l'un des brillants cineastes. Un grand film, qui fera date, dans le monde musical, ou que dans le monde cinema.
    maxshreck
    maxshreck

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 303 critiques

    5,0
    Publiée le 16 avril 2008
    Vous aimez le Rock? Vous aimez les Rolling Stones? Vous revez de les voir en concert? Courez assisté à un moment d'antologie de la musique rock! Made in Scorsese, Jagger, Richards, Wood and Watts.
    ocelot
    ocelot

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 760 critiques

    3,0
    Publiée le 24 janvier 2011
    Film fait pour les fans des Rolling Stone. Pour les autres, soit vous découvrirez et aimerez, soit vous changerez de film.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1564 abonnés Lire ses 8 731 critiques

    4,0
    Publiée le 31 août 2019
    Le rêve de Martin Scorsese à portè de main! il n'y a plus qu'à bosser dur pour y arriver! Et Marty le fait au centuple en filmant les Rolling Stones comme personne ne l'a jamais fait auparavant! Le rèalisateur de "Taxi Driver" s'empare de l'ènergie du groupe lègendaire en signant un excellent document, fruit des amours du cinèma et du rock 'n' roll! Les Stones chez soi, orchestrè par un jeune homme de soixante-cinq ans! Le tout, filmè dans un thèâtre en feu, avec un Mick Jagger èlectrique! Sans oublier les guitares puissantes de Keith Richards & Ronnie Wood! Le plus grand groupe du monde s'invite donc chez vous...avec cet èternel recommencement! En guise de conclusion, un seul constat s'impose : les plus belles traces que ce groupe mythique nous ont laissè les cinquante dernières annèes, ce sont leurs albums dans lesquels on rentre pour ne jamais en sortir! Intense et maîtrisè...
    spider1990
    spider1990

    Suivre son activité 644 abonnés Lire ses 1 564 critiques

    4,5
    Publiée le 27 mars 2010
    Shine a Light est un très bon film de documentaire. On assiste aux Rolling Stones lors d'un concert. Le film contient d'excellentes musiques cultes, on revoit les stars du rock britannique.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    1,0
    Publiée le 23 décembre 2009
    Quand Martin Scorsese rencontre les mythiques Rolling Stones,ça fait forcément des étincelles."Shine a light" retranscrit 2 concerts des Stones au Beacon Theatre de New York à l'automne 2006,lors de leur tournée A Bigger Bang. Scorsese sort la grosse artillerie pour capter chaque geste de ces sexagénaires survoltés.Il utilise ainsi 16 caméras(!!) donnant l'impression d'assister à un concert live.Son documentaire reste toujours dynamique car les 2 heures de scène sont entrecoupées d'images backstage et d'archives.On n'apprend rien que l'on ne connaît déja sur les Stones,juste la confirmation qu'être borderline est tout un art de vivre,et que le talent n'a pas d'âge.C'est un plaisir de rédécouvrir des hits de toujours comme "Satisfaction""Gimme Shelter""Sympathy for Mr.Devil"...Mick Jagger est bondissant.Keith Richard leader naturel.Charlie Watts en discrétion fusante.Ronnie Wood enthousiaste comme un gamin.Un groupe unique,40 ans de musique vitale et d'un partage passionnel avec le public.Une telle longévité force le respect,dont Martin Scorsese est le premier admirateur.Un peu hermétique comme format,mais on n'a pas vu mieux sur les Stones au cinéma.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mars 2011
    Scorsese filmant les Stones ? L'idée fait envie et le résultat final est à la hauteur, le cinéaste s'armant d'une multitude de caméras toutes placées à un endroit stratégique. Il en résulte une mise en scène dynamique et rythmée correspondant parfaitement à l'ambiance du concert. Scorsese n'a certes pas le talent des frères Maysles pour faire un documentaire mais il s'intéresse à autre chose et retranscrit parfaitement l'évènement filmé même si les Stones ont pris un coup de vieux et que le répertoire e ce concert n'est pas leur meilleur.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 364 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    2,0
    Publiée le 24 décembre 2011
    Un concert d'un des plus des grands groupes de l'histoire du rock'n roll filmé par un des meilleurs réalisateurs de l'histoire du cinéma ne pouvait être qu'un moment de musique fort impressionnant à voir. Maintenant, son seul intérêt est que son DVD fera un bon cadeau pour vos amis fans des Stones. Pour ma part, je regrette qu’ils n'aient pas chanté ma chanson préférée "Paint it black"...
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2014
    Étant fan des Rolling Stones & de Scorsese ça me fait bien évidemment plaisir de voir ce concert. Mais bon malgré tout son talent Scorsese ne peut pas faire revenir les Stones en 1972 soit leur age d'or, mais quand bien même ce concert est sympathique, et surtout la partie documentaire est bien faite et intéressant. Il y a un bon choix de chanson, de plus Buddy Guy et Jack White en invité, ça ne se refuse pas.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 364 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mai 2008
    On savait que Martin Scorsese avait une certaine préférence pour le Rock ‘n’ Roll, après ses deux précédents « rockumentaires » (The Last Waltz - 1978 & No Direction Home : Bob Dylan - 2005), il était tout à fait normal de le retrouver derrière ce projet, celui de la captation des concerts des Rolling Stones (qui ce sont déroulés sur deux jours au légendaire Beacon Theater de New York, durant leur tournée A Bigger Bang à la fin 2006). Un projet pharaonique pour un résultat final époustouflant et magique. Pas moins d’une quinzaine de caméras ont filmés en continuité ces deux jours exceptionnels, un show « on stage » puisque Martin Scorsese ne s’est pas contenté que de filmer le concert, non, il les a suivi depuis les préparatifs jusqu’au concert. Sur scène ou dans les backstages, tout le monde s’activent pendant les répétitions juste avant l’arrivée de quelques guests, dont notamment Bill Clinton et toute sa petite famille. Les caméras en place, Scorsese à la régie, les spots surchauffés qui se mettent en veillent, c’est parti, le show peut commencer, les voilà qui entre en scène, dans une salle comble et aux anges ! Mick Jagger, Keith Richards, Ron Wood & Charlie Watts sont fin prêt pour deux heures de live exceptionnel. Les sexagénaires tiennent le rythmes, incroyablement endurants, ils se surpassent et leur répertoire tout bonnement inoubliable nous subjugue. Même coincé dans notre fauteuil, on ne peut s’empêcher d’avoir le rythmes dans la peau, au point de quitter la salles avec des crampes ! Un show digne de ce nom où les guests vont et viennent (Christina Aguilera, Jack White, Kimberly Magness, …), Scorsese se fait plaisir et cela se ressent même jusqu’au générique de fin (en caméra subjective, un vrai régal !!), du bonheur, rien que du bonheur !
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    3,0
    Publiée le 20 mai 2010
    Un documentaire saisissant pour peu que l'on aime le Rock et plus particulièrement les Rolling Stones. Maintenant, seul petit bémol à l'horizon, Martin Scorsese est aux commandes mais ça aurait été George Lucas, James Gray ou n'importe quels autres réalisateurs n'auraient rien changé puisqu'il n'y a aucune touche artistique ici. Dommage car si un réalisateur comme Iarmusch s'y été collé, le résultat aurait été tout autre.
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    2,5
    Publiée le 17 juin 2008
    L'énergie qui habite chacun des deux camps de ce film (Scorsese et les Stones) ne pouvait le promettre qu'à un feu puissant. "Shine a Light" (USA, 2007) de Martin Scorsese, plus que d'assouvir un des grands projets du cinéaste (filmer les Rolling Stones), assouvit celui de nombreux fans du cinéaste. Très souvent nourri de leur musique, son oeuvre ne pouvait se dérober à leur rendre hommage. Le film, sans être entièrement un témoignage sur la carrière des Stones, rend honneur à la générosité scénique de leur prestation et capte la fougue que possède encore les quatre "papys du rock" à plus de soixante ans. Brasier, feu follet, incendie de joie, le concert inspire chacun de ces mots . "Shine a Light", une chanson des Stones, est également un prière que psalmodie avec une joyeuse véhémence Scorsese. Plus qu'allumer la lumière, Scorsese veut baigner de soleil le plateau où dansent, jouent et chantent les quatre monstres britanniques du rock. En mettant en scène sa difficile entreprise en introduction, en coordonnant scrupuleusement les axes de caméra, en insufflant en incipit son angoisse, Scorsese introduit les ingrédients de son cinéma, la tension indissociable qui se niche dans son oeuvre. Une fois certain que nous avons affaire à l'art du cinéaste, le grand show de Jagger, Richards, Watts et Wood s'entament dans un ébranlement grisant. Préconisant aux effets futiles de montage, la récurrente utilisation des contre-plongée, muant les musiciens en esprits du rock, Scorsese donne à la prestance du groupe une allure divine, auréolée par l'éclairage des projecteurs. En se confrontant ainsi à une des grandes inspirations de son cinéma, Scorsese signe un film fait de joie, enivré dans les spiritueux du rock, agité au rythme des plus grands tubes des Stones. Pour se libérer de la seule captation de concert, Scorsese incruste parfois entre deux chansons des images d'archives. Le plus frustrant, au son des guitares et à la voix insolente de Jagger, reste d'être assis.
    cristal
    cristal

    Suivre son activité 143 abonnés Lire ses 789 critiques

    3,5
    Publiée le 2 avril 2011
    Et si, pour une fois, nous mettions l'aspect critique de côté, le temps de repenser et d'halluciner sur le dernier objet filmique de Scorsese? "Shine a light", - comme la chanson - , est un concert filmé des Rolling Stones. A peine entrecoupée d'archives, cette grande fresque pas comme les autres n'est ni instructive, ni intéressante. Autant le dire tout de suite, mieux vaut être fan des Stones avant de rentrer dans la salle, ou du moins s'armer d'une tolérance musicale carburant à 200% pour les plus grincheux. A vrai dire, passée la barrière, il y a deux choses qui font que "Shine a light" et immanquable : premièrement, la qualité du concert, emporté par un Mick Jagger monstrueusement physique, un Keith Richards marchant à gros sabots dans son statut de mythe, un Ron Wood en pleine jouissance et un Charlie Watts fantômatique, évadé, dont seul la rythmique d'une précision incroyable le rattache à la réalité. L'intelligence de la programmation, liée à une ambiance de feu d'où émergent quelques morceaux de bravoures, font de ce concert un des nombreux piédestaux de la carrière des Stones. Furie rime avec énergie, et Mick, plus que tout autre, gérant à merveille le contact au public et jouant admirablement de la fusion entre voix et corps, tel une onde sismique, envoie des tremblements de terre sur toute la salle, éveillant en nous de purs frissons de cinéma et de musique, transmis avec génie dans le public présent lors du 'live' , dont la caméra arrive à saisir en moins de deux secondes l'absolu plaisir qui leur est procuré. La deuxième raison de voir "Shine a light" se compose en deux points : l'un est qu'il s'agit d'une oeuvre-clé en ce qu'il offre au spectateur dans son rapport direct à la musique. Scorsese, par parti pris, décide de ne faire que filmer, de manière à ce que son film ressemble à un thriller. Mouvement, silence, lumières, regards, sentiments... les 16 caméras tournoyant autour de ces artistes hors du commun parviennent à restituer, avec l'aide d'un m
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 910 critiques

    1,0
    Publiée le 8 août 2008
    "Shine a Light" ressemble à un concert de rock, a le goût d'un concert de rock, mais n'est pas un concert de rock. Dans la salle : un public de beautiful people bien éduqués, autour de Bill et Hillary Clinton. Sur la scène, le meilleur groupe de rock du monde en 1970, soit il y a près de 40 ans, occupé depuis à jouer et rejouer des chansons impeccables, immortelles peut-être, tant de fois que tout cela ne ressemble plus à grand chose aujourd'hui (d'ailleurs, Keith, un peu pathétique, n'arrête pas d'en rire). Et puis derrière, autour, un ballet de caméras et un mur de spots qui déréalisent encore plus le set... et Scorsese, qui vient de rater son premier film depuis longtemps.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 694 critiques

    1,0
    Publiée le 10 juin 2009
    D'une collaboration Scorsese-Rolling Stones, on était clairement en droit d'attendre autre chose. Commençons par la prestation du groupe puisque c'est ce que ce long-métrage est censé mettre en valeur. Vieillissant et mou, il n'a plus grand-chose à voir avec celui de la fin des années 60 qui vous mettait une ambiance de dingue y compris avec des morceaux moyens. Là, Mick Jagger semble fatigué, les guitaristes à la ramasse (même si Keith Richards dit une chose très juste que j'ai toujours pensé à leur égard : "Individuellement, on est plutôt mauvais mais ensemble on est imbattables"), le batteur s'ennuie... Une sortie assez fade donc avec des duos pour le moins douteux (c'est la "Nouvelle Star" là ou quoi ?) et des morceaux assez mal choisis (et quand bien même, ils nous reprennent un de leurs classiques, je pense notamment à "Sympathy for the devil", ils passent à côté de leur sujet). Quant à la réalisation et donc à Scorsese, il n'apporte rien. Strictement rien. Impossible de faire la différence entre son travail et n'importe quel concert diffusé sur n'importe quelle chaîne de daube (au hasard... MTV ?!) ; des coupes en veux-tu en voilà, des mouvements de grue si énormes qu'ils en deviennent laids en plus de n'avoir aucune utilité, pas de travail sur la lumière, encore moins sur les jeux de scène... Je ne dis pas que la réalisation est fondamentalement laide, simplement dénuée de tout intérêt. C'est d'autant plus regrettable que M.S. a déjà montré de très bonnes choses en terme de documentaires musicaux ("No Direction Home" ainsi que la collection sur le blues) et que les Rolling Stones avaient dans le passé fait l'objet de quelques excellents films, du trip Godardien "Sympathy for the devil" au légendaire "Gimme Shelter" en passant par le cultissime "Stones in the park". C'était une autre époque et l'énergie déployée était incomparable. Rien à voir avec ce réchauffé bien décevant, très lisse et terriblement conformiste. Les éclats sont rares, l'ennui régulier.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top