Mon AlloCiné
Cloverfield
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Cloverfield" et de son tournage !

Un drame muet

Le film Cloverfield n'a pas de bande originale ! La première apparition d'un thème se fait à la toute fin du générique.

Le mystère "Cloverfield"

Cloverfield est à l'origine d'un buzz sans précédent sur Internet... Alors que personne n'était au courant de ce projet, un teaser "choc" nous plongeant une fête new yorkaise perturbée par de gigantesques explosions fait rapidement le tour de la toile en juillet 2007. Il ne dévoile alors rien de l'intrigue mais précise toutefois le nom du producteur (J.J. Abrams, le créateur de Lost) et la date de sortie. La caméra subjective inspirée du Projet Blair witch et l'ampleur des effets spéciaux provoquent alors un engouement jamais vu dans les forums du web, les internautes s'efforçant de percer le mystère de cette force mystérieuse s'apprêtant à dévaster la grande pomme. Depuis J.J. Abrams a toutefois précisé qu'il s'agissait d'un film de monstre, sans pour autant dévoiler d'image de la bête.

Un monstre gigantesque mais bien caché

Si les producteurs ne cachent plus qu'il s'agit d'un film de monstre, il se sont toutefois bien gardés de dévoiler la bête. Un mystère qui a forcément alimenté de nombreuses rumeurs parmi les internautes évoquant tour à tour le célèbre Godzilla ou encore Cthulhu, divinité issu de l'imaginaire de l'écrivain fantastique Howard Phillips Lovecraft.

Godzilla !

En plus de règner sans partage sur le film de monstre, Godzilla est également l'inspirateur de Cloverfield : en voyage au Japon pour la promotion de M : i : III, J.J. Abrams s'est arrêté avec son fils dans un magasin de jouet. C'est en voyant les produits dérivés de Godzilla qu'il a eu envie de lui donner un équivalent américain.

L'ombre de JJ Abrams

Le producteur de Cloverfield n'est autre que J.J. Abrams, le créateur, entre autres, de la série télévisée Lost grâce à laquelle il est passé maître dans la mise en place de mystère pouvant affoler le web. Le scénariste est également issu de l'entourage de J.J. Abrams puisqu'il a également écrit plusieurs épisodes de Lost et Alias.

Le monstre sans nom

Baptisé affectueusement "Clover" pendant le tournage, le monstre de Cloverfield n'a pas de nom officiel ! Cela vient complèter une carte d'identité déjà bien peu remplie : les producteurs ont en effet décidé de ne rien expliquer de ses origines. Pour J.J. Abrams, le concept est simple : "C'est un bébé. C'est un nouveau né. Il est confus, désorienté et de mauvaise humeur. Et il a été plongé au fond de l'eau depuis des années".

La peur

Pour le réalisateur Matt Reeves, Cloverfield est plus qu'un film d'action : "De la même façon que Godzilla reposait sur la peur de la bombe atomique et d'Hiroshima, le monster de Cloverfield est une métaphore de notre temps, une façon de parler de ce sentiment de peur sans le diminuer ou l'exploiter".

Pas seulement un film de monstre

J.J. Abrams tenait à faire un film de personnages avant de faire un film de monstre. Les 20 premières minutes du film sont ainsi consacrées aux personnages, avant même l'arrivée d'une quelconque catastrophe. Et même après, les personnages restent le centre de l'intrigue : "Une des choses importantes dans un film avec autant d'action est d'avoir des moments de coupures, pour renouer avec les personnages. Avoir des passages plus calmes est extrèmement important. Sans eux, vous regardez juste un jeu-vidéo."

Secret Story

Les acteurs de Cloverfield sont volontairement des inconnus. Et pas question pour eux de parler de leur récent moment de gloire : un contrat leur interdisait de révéler une quelconque information au sujet du film.

Erreur de casting

T.J. Miller a eu un casting un peu particulier. A cause du secret permanent autour du film, le jeune acteur n'était au courant de rien, si ce n'est qu'il jouait un personnage à tendance comique. Lors de son audition, il du lire un monologue tout à fait sérieux. Le directeur de casting le laissa terminer avant de lui avouer qu'il s'était trompé de texte.

Le choix de la caméra

Contrairement aux films habituels, les plans de Cloverfield sont tous filmés au camescope par les personnages du film : il n'y a donc pas de plan d'ensemble, éloigné. Le choix de cette manière de filmer est une idée de J.J. Abrams : " Quand j'ai eu l'idée du film, j'ai commencé à penser à l'impact de Youtube sur les choses. Aujourd'hui, si vous regardez deux minutes sur internet, vous pouvez voir la vie de personnes à Londres, en Espagne, à Manhattan. Il n'y a pas un évènement qui ne soit pas filmé aujourd'hui. Donc si un monstre géant attaquait une ville, il n'y aurait personne pour le filmer ?"

Trop beau pour être vrai

Afin de garder un aspect amateur, c'est l'acteur T.J. Miller lui même qui a tourné un bon nombre de plans. Lorsqu'un caméraman professionnel devait se charger de filmer, T.J. Miller se tenait derrière lui afin de faire ses commentaires en direct. Lors des interactions avec les autres personnages, les caméramen devaient porter le costume de T.J. Miller.

Un monstre crédible

C'est le célèbre designer Neville Page qui s'est chargé de la création du monstre de Cloverfield. Le designer de Avatar a été choisi pour sa façon réaliste d'aborder la création de personnages : pour chacun des personnages qu'il invente, Neville Page imagine son squelette, son alimentation, sa façon de marcher...

New York 1997

Le plan de la tête décapitée de la Statue de la Liberté est un hommage à New York 1997 de John Carpenter, sorti en 1981. Sur l'affiche originale du film, on pouvait voir la tête gisant au milieu d'une rue. Le plan n'apparaîssait toutefois pas dans le film.

Changement de titre

Lorsqu'il a été dévoilé pour la première fois sur les écrans américains Cloverfield n'avait pas de titre. Il a ensuite été appelé "01-18-08", date de sa sortie américaine, avant d'être finalement intitulé "Cloverfield" qui était déjà son nom de code pendant la production. Alors que J.J. Abrams promettait au Comic-Con en 2007 que le véritable titre allait être dévoilé sous peu, il a finalement gardé "Cloverfield" (littéralement "champs de trèfles"), titre qui avait fini par s'installer dans l'imaginaire des gens. A l'origine, le film devait s'appeler Greyshot.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top