Mon AlloCiné
    Les derniers jours du monde
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les derniers jours du monde" et de son tournage !

    Présenté à Locarno

    Les derniers jours du monde est présenté en Sélection officielle au Festival de Locarno en 2009.

    "Derniers jours"... et premières fois

    C'est la première fois que les Larrieu signent une adaptation littéraire. Les Derniers jours monde est un livre de Dominique Noguez, paru en 1991. "Sur le papier, c'est un sujet de film hollywoodien ! Il y avait beaucoup de nouveautés pour nous : l'adaptation d'un roman, la confrontation au road-movie, à une multitude de personnages, des scènes d'action violentes... C'était l'occasion de mettre en scène des choses nouvelles. Comme on dit dans la tradition américaine, diriger 300 personnages avecle héros perdu au milieu, c'est un bon test de mise en scène." On trouve aussi dans le film des éléments d'Amour noir, autre livre du même auteur, et les cinéastes disent avoir aussi été inspirés par une nouvelle de Jim Harrison, publiée dans Légendes d'automne, L'Homme qui abandonna son nom.

    Amalric, un fidèle, un vrai

    Mathieu Amalric était déjà le héros du moyen-métrage qui fit connaître Jean-Marie et Arnaud Larrieu en 2000 La Brèche de Roland, puis de leur premier long métrage, quatre ans plus tard, Un homme, un vrai. Voilà pourquoi, lorsque ses compagnons de route lui ont demandé de jouer dans Les Derniers jours du monde, le comédien n'a pas pu refuser, même si ce tournage l'a contraint de repousser de quelques mois la réalisation de son propre long métrage, Tournée... Ajoutons que si Catherine Frot est une nouvelle venue dans leur universSergi López était l'un des héros de Peindre ou faire l'amour.

    Apocalypse now

    Arnaud Larrieu précise ses intentions : "On est parti de la fameuse idée selon laquelle on voit défiler sa vie avant de mourir... C'est à la fois Robinson qui revisite son passé, mais aussi les lieux qui redeviennent primitifs, d'où l'allusion aux grottes préhistoriques qui servent à nouveau d'abris. Les " dernières fois " rejoignent les " premières fois ". Les derniers survivants, Robinson et Laetitia, meurent nus tels Adam et Eve (...) "L'état de fin du monde exacerbe un sentiment romanesque. Confrontés à la catastrophe, les personnages se posent des questions nouvelles. Que faire ? Avec qui ? Pourquoi ? Tout à coup, un destin surgit, de vieux désirs enfouis. Certains, qui ont donné un sens à leur vie, veulent la prendre en main jusqu'au bout, parfois par le suicide. L'apocalypse transforme les êtres et les corps."

    Fin du monde, mode d'emploi

    Jean-Marie Larrieu revient sur l'inscription des Derniers jours du monde dans un genre, le film-catastrophe, peu courant en France : "Contrairement à la tradition, "notre" fin du monde n'a pas une unique cause. C'est une série de catastrophes -tremblement de terre, attentats, virus, missiles- familières, si l'on peut dire, qui entrent en résonance les unes avec les autres et finissent par provoquer la catastrophe finale. Ce qui nous intéressait n'était pas l'explication mais la sensation de catastrophe, sa mise en écho avec que que vivaient les personnages. Ainsi, une pluie de cendres tombe au moment où Ombeline parle de son passé amoureux, ou des bombes explosent à l'instant où elle fait l'aveu à Robinson qu'elle a été l'amante de son père (...) C'est la rencontre, parfois tapageuse, du film intimiste et du film spectaculaire. Cela culmine dans la scène du minibus à Toulouse, Robinson refuse de refaire sa vie avec sa femme : elle explose, littéralement !"

    Peau sensible

    Dans plusieurs scènes, les personnages sont totalement nus (comme on peut le voir sur l'affiche du film). Arnaud Larrieu revient sur la signification de cette nudité : "La nudité est associée concrètement à la mise à nu de chacun, comme une révélation des failles, des fragilités. La fille que recherche notre héros l'a mis à nu : c'est le sens de la dernière séquence dans Paris, où ils se promènent tous deux entièrement nus. Il ne leur reste plus que la peau. Je me souviens qu'après avoir lu le scénario, Mathieu Amalric nous avait dit : "C'est un film sur la peau"."

    Un amour d'Omahyra

    L'un des rôles féminins principaux, la troublante Laetitia, est interprétée par une inconnue, Omahyra Mota. Jean-Marie Larrieu nous la présente : "Il fallait une actrice capable de jouer nue pratiquement toutes ses scènes. Après avoir longtemps cherché, y compris dans le porno, nous avons abordé le monde des mannequins.D'origine dominicaine, Omayra a travaillé à New-York comme top-model. Elle nous a tout de suite plu par son mystère et son androgynie. Elle incarne vraiment la femme venue d'ailleurs.A : Son caractère n'est pas préfabriqué. Elle a l'allure d'un chat sauvage, à la vie comme à l'écran." "Elle a l'allure d'un chat sauvage, à la vie comme à l'écran", ajoute Arnaud Larrieu.

    Viard, faux départ

    Les frères Larrieu avaient souhaité engager Karin Viard dans Un homme, un vrai en 2003 (dans le rôle, déjà, de l'épouse de Mathieu Amalric...), mais cela n'avait pas pu se faire.

    L'amie Azéma

    Héroïne des deux précédents films des réalisateurs, Peindre ou faire l'amour et Le Voyage aux Pyrénées, Sabine Azéma fait une brève apparition dans la dernière partie du film...

    Chateau et relais

    Arnaud Larrieu cite les références qu'ils ont eues à l'esprit pour la séquence du château : Il y a Jean Cocteau, avec le cérémonial d'accueil fait à Robinson ; Demy, à cause de la grande robe Lacroix portée par Sabine Azéma; les films de Brisseau ; Eyes Wide Shut en version désargentée ; Renoir pour la scène de la cuisine, à la fin. Le château, c'est la maison du cnéma."

    Burgalat donne le la

    Dans la séquence du château, le musicien est interprété par Bertrand Burgalat, chanteur, arrangeur, fondateur du label Tricatel. Dans leurs deux films précédents, les Arnaud Larrieu avaient offert des rôles à un autre grand excentrique de la scène musicale française (qui a d'ailleurs collaboré avec Burgalat) : Philippe Katerine.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Anna (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • The Operative (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Frankie (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Les Baronnes (2019)
    Back to Top