Cosmopolis
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   1,8 pour 4 594 notes dont 1 063 critiques  | 
  • 67 critiques     6%
  • 110 critiques     10%
  • 110 critiques     10%
  • 150 critiques     14%
  • 214 critiques     20%
  • 412 critiques     39%

1063 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Kick69

24 abonnés | Lire ses 505 critiques |

  3.5 - Bien

Depuis longtemps je voulais voir ce film, et c'est enfin fait. Comme je m'y attendais, ce n'est pas un film grand public et la réaction des spectateurs, tout comme celle de la presse, était assez prévisible. Pour ma part, une foule de sentiments m'a assailli : je pourrais utiliser une pléthore d'adjectifs pour qualifier ce film, mais aucun ne me semblerait suffisamment fort pour décrire parfaitement ce film. Cronenberg délaisse ici ses registres habituels pour nous livrer un film unique, délicieusement déroutant, maîtrisé dans sa quasi totalité avec une maestria évidente : il y décrit avec un profond cynisme et un regard totalement désabusé notre monde, un monde régit par l'argent et le pouvoir. Tout cela avec un Robert Pattinson impressionnant, à la fois proche et loin, très loin de ce qu'il a montré avec la saga Twilight. Il y a juste une faute de parcours, que je tiens à souligner : sur la fin, l'ennui se fait sentir à certains moments, lorsque le dialogue entre Pattinson et Paul Giamitti part dans des considérations un peu trop lointaines et inutiles. Mais à part ça je ne me suis jamais ennuyé, et quand on sait à quel point ce film manque d'action, c'est une leçon de cinéma que nous donne Cronenberg. Qu'on haïsse ce film ou qu'on l'adore, il ne peut en tout cas pas nous laisser indifférent. Bon film.

Véronique Wion Gelz

2 abonnés | Lire sa critique |

  0.5 - Nul

au bout de 10 minutes, je voulais déjà partir. Je n'ai jamais vu un film plus nul que celui-ci. Tout le monde s'est fait piégé par la bande-annonce et pour voir Robert Pattinson.


Marvel2758

2 abonnés | Lire ses 191 critiques |

  0.5 - Nul

L'intérêt du film ? Rien ! On ne comprend rien à l'histoire, c'est long et mal interprété. Nul !!

pellflorent

291 abonnés | Lire ses 499 critiques |

  2 - Pas terrible

"Cosmopolis" est un film qui s'est injustement fait baché. Il est vrai qu'il est lent, qu'il ne correspond pas à la bande-annonce, qui vendait un tout autre film, beaucoup plus tendu avec une action apparemment omniprésente. Mais passer les longueurs inutiles et les quelques monologues insupportables, et vous verrez que ce métrage possède tout de même des qualités, que peu de personnes et de spectateurs ont l'air d'avoir décelé. Et bien que certains de ceux qui l'ont visionné ont surement ressenti l'impression de s'être faits arnaqués avec les images de ce qu'ils avaient vu dans la bande-annonce, on ne peut réellement dire que "Cosmopolis" est mauvais. Je m'explique. Lorsqu'on dit qu'un film est mauvais, c'est surtout parce que dedans rien n'est bon, et que le tout, au final, n'est pas de qualité, et ne possède presque aucun points forts. Pour "Cosmopolis", ce serait se tromper que de dire cela, selon moi, puisque certaines choses, certains détails et éléments, sont réussis. Prenons les plans de caméra, par exemple, qui sont la principale qualité de ce "Cosmopolis", métrage qui a divisé les passions. On retrouve ici le style particulier de David Cronenberg, qui n'est pas sans rappeler celui qu'il avait utilisé pour son excellent " A History of Violence", avec un Viggo Mortensen génial, mythique interprète d'Aragorn du "Seigneur des Anneaux", pour les quelques du fond qui ne le savent pas. Alors, il est vrai que le jeune Robert Pattinson ne peut en rien l'égaler dans ce "Cosmopolis", mais il remplit tout de même son rôle de bien interpréter son personnage et de lui offrir une certaine crédibilité. Pour que vous compreniez bien sa performance ici, il surpasse largement celle qu'il nous avait proposé dans la mauvaise saga "Twilight", mauvaise car là tout est mauvais, autant les plans de caméra que les dialogues, les acteurs et le scénario. Bon, c'est vrai que Pattinson n'est pas l'acteur de la génération, mais il reste quand même le meilleur du film, bien que dans certaines scènes, il ne soit pas du même niveau que vers la fin, par exemple, où il convainc en plus d'impressionner. Cette fin d'ailleurs, dont la résolution rappelle énormément celle de " A History of Violence", en moins maîtrisée et utile, en décevra certains, moi le premier. Lorsqu'on visionne un film lent et seulement fait de dialogues et de monologues, on est en droit de s'attendre à une vraie fin, à une fin de qualité, qui fait que l'on a bien fait de l'avoir vu, ce film. Là, non, elle est presque frustrante. Mais bon, vu que je n'en attendais pas grand chose, je n'ai étais ni frustré ni mécontent, seulement quelque peu déçu. A présent que je vous ai parlé des points forts de "Cosmopolis", je vais me concentrer sur ses points faibles, qui sont, malheureusement, bien plus fréquents que ses trop rares qualités. J'en ai déja évoqué certains au début de ma critique, tels les trop fréquentes lenteurs et les dialogues beaucoup trop prétentieux. Et c'est justement là l'un des principaux problèmes de "Cosmopolis" : il traite son sujet et sa critique avec une trop grande exagération, avec un propos tellement gros et mal traité que le tout en perd toute crédibilité. Et puis tous ces monologues incessants du personnage interprété par Robert Pattinson sont lassants au bout du compte, et ne donnent l'impression d'être présents qu'afin de décrocher l'attention du spectateur du film. Comme je l'ai dit plus haut, il y a de nombreuses lenteurs. Elles sont surtout dues à une écriture qui ne sait plus trop quoi raconter une fois passée la première demi-heure. Sauf que voyez-vous, c'est surtout le sujet, bien qu'assez original, qui plombe complètement l'intensité narrative. Sur une telle base de scénario, on ne pouvait guère faire un film passionnant. Pour y parvenir, encore fallait-il posséder un bon scénariste. Car non, David Cronenberg n'est plus un bon scénariste. Elle est loin l'époque où il écrivait l'histoire du remake "La Mouche" ou encore celui d'un très bon film, "Scanners", qui a offert une certaine popularité à Michael Ironside en second couteau. Là, il est juste bon réalisateur. Pour résumer, "Cosmopolis" est un métrage qui s'est injustement fait massacrer par les gens. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais il n'est ni catastrophique ni mauvais, sans être bon non plus, il est seulement médiocre.

http://avion.blogs.allocine.fr/article-cosmopol...

Mr_Doud

25 abonnés | Lire ses 3 critiques |

  3 - Pas mal

L'univers du film est excellent, dès les premières minutes berg nous plonge dans son univers. L'esthétisme ainsi que la bande sonore sont très bien travaillé, ce qui en fait tout son charme. Les dialogues sont remplis de bons sens et nous retrouvons pas mal de thèmes controversés ainsi que de non dits dans notre société dit dans le film. J'aimerais pouvoir vivre dans un monde comme celui-ci où chacun de nos discours ont une porté philosophique! Par contre on se lasse vite de l'univers restreint du personnage qui se cantonne dans sa limousine ou des discours à rallonge qu'il peut y avoir. Et les non-sens assez fréquents nous perde un peu pour au final ne pas nous ramener dans le film. Bien mais loin d'être exceptionnel.

Peltav N'golo E.

1 abonné | Lire ses 9 critiques |

  3.5 - Bien

Personnage enfermé dans sa limousine, dans son cerveau, dans ce monde régit pas le fric qui le tient par les yeucs. Le film retranscrit bien la superficialité de tout ça. Comme tout les Cronenberg, il donne à réfléchir plus loin que ce qu'il nous montre. Ce film n'a pas vraiment de défaut à part de ne pas marquer car le scénario manque un peu d'originalité mais le but de nous faire triper dans cet univers est atteint. Il a bien choisi Patisson pour ce role de trou duc qui a la tête à claque parfaite mais il manque de prestance. Les ados girl ont du être déçue de voir leur idolâtre en connard, ont donc donné une mauvaise note car elle ne note pas le film mais "faut pas toucher à machin, il est trop chou" . Voilà pourquoi il est mal noté/jugé :(

Sébastien S.

4 abonnés | Lire ses 208 critiques |

  0.5 - Nul

Mais qu'est ce que c'est que ce film à se tordre le cerveau qui est ultra pourri, désolé mais alors pattinson comprend pas, les dialogues comprend pas. Je suis peut être trop couillon pour ce film

Jackbauer73

1 abonné | Lire ses 78 critiques |

  3 - Pas mal

L'ère du capitalisme touche à sa fin, un jeune financier contemple sa ville en effervescence depuis sa limousine. Le point de départ est accrocheur. L'occasion pour Cronenberg de renouer avec un cinéma très cérébral, à l’atmosphère pesante. Souffrant d'un problème de rythmes le film tire toutefois son épingle du jeu par sa mise en scène originale et des réflexions métaphysiques en parfaite adéquation avec la métaphore du chaos dont il est ici question. "Cosmopolis" étant moins accessible que "Twilight", Pattinson est poussé dans ses retranchements, nous dévoilant ainsi une autre facette de son jeu d'acteur. Il faut jouer le jeu pour entrer dans cet univers particulier qui nous incite fortement à méditer sur la situation économique actuelle. On retiendra l'image symbolique du rat comme unité d'échange dans un monde post apocalyptique où la soif d'argent aura amené l'homme à sa perte. L'avenir nous dira si en plus d'être un cinéaste à part, Cronenberg a un sixième sens prémonitoire.

Cliff554

31 abonnés | Lire ses 676 critiques |

  4 - Très bien

Lors de sa présentation au Festival de Cannes 2012, "Cosmopolis" avait clairement fait jaser. De un parce que la tête d'affiche n'était autre que Robert Pattinson, l'interprète du vampire c*n comme un balais dans la saga "Twilight", de deux parce qu'il marquait le retour de Cronenberg sur la croisette et qu'il était surprenant de le voir collaborer avec une "star pour midinettes", de trois parce que le film en lui-même a déstabilisé ses spectateurs. Adapté du roman jugé inadaptable de Don DeLillo, "Cosmopolis" se déroule, durant les 3/4 du temps, dans une limousine ou un jeune homme d'affaires voit son empire financier s'écrouler, tandis qu'un climat de révolution et d'apocalypse règne en dehors. Je dois admettre que lorsque le film est sorti, ça m'a fait un peu ni chaud ni froid, même si j'apprécie énormément le travail de Cronenberg. Puis les critiques arrivèrent, une partie détestant le film, l'autre l'acclamant. Cette division m'a donné un intérêt envers ce long-métrage. Toutefois, j'ai encore mis du temps avant de le voir. Maintenant, c'est chose faite. Et je dois dire que je fais partie des gens qui acclament ce film. En effet, "Cosmopolis" n'est pas le plus abordable des films, tout d'abord de par son quasi unité de lieu, en outre une limousine, puis de par son rythme, très lent. "Cosmopolis" est un film bavard et lent. Pourtant, si on se laisse porter par l'ambiance véhiculée par le film, on assiste à l'un des films les plus ingénieux. Cronenberg parvient à instaurer un véritable climat de chaos sur la ville, porté par les réactions nonchalantes de Pattinson, ce qui donne une drôle d'ambiance. De plus, la technique et la mise en scène innove, du fait que, comme le personnage principal, l'on assiste à la destruction du monde financier, tout en restant dans la limousine. Un gros travail par rapport à l'espace a été fait, et c'est ce travail qui apporte une touche particulière au film. Le scénario, lui aussi, est très bon, laissant planer un certain mystère quant aux événements qui surviennent dans le quotidien de notre jeune homme d'affaires. "Cosmopolis" est un film très particulier, auquel tout le monde ne pourra pas accrocher. Pourtant, pour ceux qui le peuvent, l'expérience apporté par le film est formidable. Cronenberg innove dans cette découverte du chaos, et dans la destruction d'un homme qui a tout réussi en apparence, comme le démontre les dernières vingt minutes portées par un Paul Giamatti excellent. Une expérience cinématographique originale et peut-être pas très accessible, mais qui vient parfaitement s'ajouter dans la filmographie de Cronenberg.

PassionnementRobertPattinson

4 abonnés | Lire ses 3 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Le scénario du film nous vient tout droit d'un roman du même nom écrit par Don DeLillo en 2003. L'histoire est difficile à comprendre, mais nous fait réfléchir sur la société de nos jours et permet d'élargir en parti nos connaissances en économie notamment. Dans ce film, qui a été en sélection officiel au festival de Cannes, on découvre une autre facette du jeu d'acteur de Robert Pattinson. On le découvre plus virile, plus mature... Cela lui permet de bien se détacher du rôle de Edward, le gentil vampire amoureux. dans ce rôle, on voit que Rob est capable de tenir des rôles pour les adultes et pas que pour les ado hystériques. Malgré que cela est choquer certaines personnes, je trouve que le film est bien et je l'ai dévoré (même s'il a fallu que je le voit en français pour pouvoir tout comprendre). Par contre, je le déconseille aux personnes trop jeunes (moins de 16 ans) et à ce qui n'aime pas réfléchir pour comprendre un film.

http://xxx-robert-pattinson-xxx.skyrock.com/311...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Cosmopolis Teaser VO
Cosmopolis Teaser VO

260 498 vues

19 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné