Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Un air de famille
note moyenne
3,9
6116 notes dont 250 critiques
41% (103 critiques)
31% (78 critiques)
15% (38 critiques)
5% (13 critiques)
4% (9 critiques)
4% (9 critiques)
Votre avis sur Un air de famille ?

250 critiques spectateurs

conrad7893
conrad7893

Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 1 560 critiques

4,5
Publiée le 30/04/2012
c'est avec plaisir que j'ai regardé pour la énième fois ce film, qui pour moi, est un super film un huit clos avec des acteurs époustouflants, des dialogues taillés au couteau, des situations cocasses et tristes à la fois du grand bacry dans le rôle de ce fils rejeté, râleur mais aussi attendrissant et jaoui dans le rôle de la soeur qui ose se démarquer de sa famille et se fout du quand dira t'on des rôles qui ont propulsé DARROUSSIN et FROT à la postérité. j'adooore !!!!!!!!!!!!!!!!
Roy Batty
Roy Batty

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 213 critiques

5,0
Publiée le 22/09/2014
Adapté de leur propre pièce, "Un air de famille" est mon film préféré écrit par le talentueux duo Jaoui / Bacri. Réalisé par Cédric Klapisch, ce long-métrage est un véritable règlement de comptes en famille, dans lequel chaque spectateur peut se rappeler de situations vécues. Filmé dans un décor (quasi) unique, le film fait mouche grâce à son humour féroce et ses dialogues décapants. Les six acteurs principaux sont tous formidables. Jean-Pierre Bacri joue, avec toute sa mauvaise humeur légendaire, le personnage d'Henry, un homme colérique et râleur au bon fond. Agnès Jaoui interprète sa soeur, Betty, dont la constante révolte lui sert à exister aux yeux de sa mère. Wladimir Yordanoff incarne Philippe, l'enfant préféré de la famille, un homme pour le moins odieux et égocentrique. Catherine Frot interprète magnifiquement sa femme, Yolande, trop gentille épouse qui ne vit que pour son mari et ses enfants. Claire Maurier joue la mère acariâtre, qui n'a d'yeux que pour Philippe, son fils favori. Enfin, Jean-Pierre Darroussin tient le rôle de Denis - le seul qui n'appartient pas à cette famille complexe -, un serveur intellectuel, qui est sans doute le personnage le plus sensé du film. Notons l'utilisation de la très belle chanson "Come prima" de Dalida pour illustrer les scènes de souvenirs, dans lesquelles on retrouve Klapisch en personne.
adicte
adicte

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 694 critiques

5,0
Publiée le 01/11/2011
Donnez lui un comptoir de bar, un juke-box, une table et 4 chaises et Klapish réalise une comédie absolument géniale en deux temps trois mouvements! Les acteurs ne sont pas en reste. Le tout est vraiment excellent et tellement drôle. Je ne m'en lasse pas.
this is my movies
this is my movies

Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 2 955 critiques

4,5
Publiée le 05/03/2007
Petit bijou de la comédie noire, à l'ironie hilarante, qui bénéficie de dialogues brillants et d'une intrigue certes théâtrale mais au langage visuel purement cinématographique (la mise en scène de Klapisch est brillante, jouant sur les reflets) et au scénario habile (ainsi, un des personnages principaux de l'intrigue n'apparaît jamais à l'écran). Grâce à ses acteurs impeccables, à ses répliques cinglantes, le film s'affirme comme une des meilleures comédies françaises de tous les temps. D'autres critiques sur
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 715 critiques

4,0
Publiée le 01/11/2017
Une comédie amère, réalisée par Cédric Klapisch sur les joies et les déboires de la famille. Cette comédie prend un peu de temps pour trouver son rythme, mais après un démarrage quelque peu laborieux, les personnages se délient pour devenir jubilatoires. Le scénario, coécrit avec Agnès Jaoui, est un petit bijou. Il nous conte une soirée de famille moralement éprouvante ; une soirée ou l'on va rouvrir les vieux dossiers, souligner les préférences, se rejeter les tords pour finalement proclamer les non-dits. Le casting se révèle parfaitement réalisé ; il délivre des rôles sur mesure à la multitude de talents présents dans ce film : Claire Maurier (la Mère), Jean-Pierre Darroussin le garçon café gentil et souffre-douleur, Catherine Frot en belle-sœur sensible et trop gentille. Comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri sont comme a l'habitude parfaits dans leurs rôles respectifs.
dougray
dougray

Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0
Publiée le 12/01/2015
Film porté aux nues par la critique lors de sa sortie pour la qualité de son écriture et son humour loin des beauferies habituelles, j’ai mis un peu de temps à voir "Un air de famille", malgré un attrait évident sur le papier. En effet, le duo Agnès Jaoui - Jean-Pierre Bacri à l’écriture (à leur grande époque), une intrigue qui prend place dans une banlieue grise pas vraiment glamour avec son bistrot décrépi en bordure de voie ferrée et la présence de Cédric Klapish sur le siège de metteur en scène étaient autant de facteurs enthousiasmants. Et, sans surprise, Un air de famille est une évidente réussite qui doit beaucoup (tout ?) à la qualité de ses dialogues et à l’interprétation de ses acteurs. Comme "Cuisine et dépendances" avant lui, le film est une adaptation d’une pièce de théâtre (écrite par le duo Jaoui - Bacri, donc) jouée par les mêmes acteurs. Les automatismes sont, donc, là… de sorte qu’on a pas la moindre peine à imaginer le passé de cette famille Ménard dont les réunions, les non-dits et les engueulades ne manqueront pas de rappeler des souvenirs à tous. Car, c’est évidemment le talent des scénaristes, qui sont parvenus à rendre cette famille tellement commune tout en dépeignant leurs relations avec une grande finesse qui fait la qualité du film. On retrouve, ainsi, la mère qui spoiler: fait des différences entre ses enfants (formidable Claire Maurier), le grand frère ambitieux et insupportable de suffisance (trop rare Wladimir Yordanoff), le frère râleur spoiler: parce que mal-aimé (Jean-Pierre Bacri évident), la sœur rebelle (Agnès Jaoui impeccable), la belle-sœur magnifiquement cruche qui acquiesce à tout (extraordinaire Catherine Frot qui s’empare du rôle le plus marquant du film) ou encore le serveur spoiler: secrètement amoureux considéré comme un fainéant (Jean-Pierre Darroussin qui s’en sort parfaitement malgré un rôle moins écrit). Tous ces personnages bénéficient d’un traitement d’une grande subtilité puisqu’ils ont tous des défauts assez détestables… que les scénaristes justifient plus ou moins par leur passé spoiler: (on sent que le père puis sa disparition prématurée ont profondément chamboulé les rapports entre les membres de la famille). On notera, également, quelques coups de génie comiques qui marquent les esprits tels que la présence du chien mort-vivant, le coup du gâteau pour "marquer le coup" ou encore la scène, devenue culte, du collier offert à Yolande spoiler: (et le monstrueux "mais c’est beaucoup trop luxueux pour un chien"). Le passage des planches au grand écran (qui était un peu plus compliqué sur "Cuisine et dépendances") se fait, également, sans encombre grâce au talent de Cédric Klapish qui a apporté un soin tout particulier au décor, qui sont monstrueusement déprimants (au point de faire de ce bar un personnage à part entière du film) et qui a su aérer un peu son récit avec des flash-backs sur la jeunesse des trois enfants ou des scènes d’extérieur. Pour autant, "Un air de famille" reste une adaptation théâtrale et, contrairement au "Dîner de Cons", qui reste la référence en la matière, on sent bien, par moments les origines du film… à commencer par ces fameux flash-backs qui servent clairement à passer d’un acte à l’autre et qui auraient gagné à être un peu plus diversifiés. Et, surtout, le reproche principal qu’on peut faire au film, et qui vaut pour l’ensemble des scénarios écrits par le duo Jaoui - Bacri et qui s’est considérablement aggravé au fil des films, reste cette fâcheuse tendance à asséner des leçons de moral un peu bas de gamme et surtout, avec lourdeur. Les monologues de personnages faisant la gueule et criant leur désespoir à la face de l’autre font sûrement beaucoup d’effet sur scène mais, au cinéma, il existe des moyens plus subtils de faire passer le même message. Il n’en reste pas moins que "Un air de famille" a su confirmer qu’une comédie française pouvait être subtil dans con propos et, malgré tout, faire rire. Il n’existe plus tant de films de cet acabit aujourd’hui…
annastarnomberon
annastarnomberon

Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 241 critiques

5,0
Publiée le 28/10/2011
Le meilleur film de Klapisch ! Un rendez-vous familial drôlissime où tout le monde parle mais où personne ne s'écoute... Les acteurs sont absolument parfaits de justesse, cette famille nous insupporte au plus haut point parce que l'on y reconnait forcément un peu notre famille et tout ce qui nous horripile le plus en elle. C'est aussi pour ça que l'humour nous touche, car il nous renvoie à nous-même. Frot est excellente en femme au foyer niaise, soumise et mal dans sa peau, Yordanoff en petit chef égocentrique et Bacri en patron de bar paumé font vraiment la paire, Et le couple Jaoui -alias la célibataire endurcie à tendances bobo- et Daroussin -l'employé rêveur à l'humour pince sans rire- forment un duo hilarant aussi, et plutôt mignon. Aucun acteur n'est en reste, c'est un pur plaisir de les regarder dans leur petite vie pendant 1h50, on ne voit pas les minutes passer et on redemande. On se reconnait complètement dans ce dialogue de sourds permanent, Klapisch joue énormément sur le décalage des générations, sur les différents stades de compréhension pour une même phrase, sur les attentes et approches différentes pour un même sujet abordé... C'est extrêmement subtile. Et derrière cet humour absolument décapant, Klapisch a une analyse très très fine (comme il a pu en avoir dans le Péril Jeune par exemple) : Yolande, femme mariée et dévouée à son mari, n'a aucun crédit et personne ne l'écoute alors que Jaoui, elle, sera écoutée quand il sera question de demander un avis subjectif et construit mais discréditée dès qu'on rentrera dans des situations où ce sont les normes matrimoniales qui ressortent. En fait elle a du crédit pour ses opinions mais pas de crédit en tant que femme, l'inverse de Frot. La difficulté de sortir du rôle social est très bien illustrée par leurs deux cas... Bref, ce film est un bijou d'humour que je recommande sans retenue. Il devient une des mes comédies, voir ma comédie préférée. A voir, à revoir et à re-revoir !
7eme critique
7eme critique

Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 2 774 critiques

4,5
Publiée le 11/04/2013
Tellement représentatif de la famille française lambda ! Ce film de Klapisch transpire de crédibilité. Le spectateur est dans le bar, il observe ces personnalités différentes où le ton monte et où les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire. Les secrets de famille fusent et provoquent cet humour jouissif mis en valeur par de très bons dialogues et des comédiens hors-normes.
CH1218
CH1218

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 527 critiques

4,0
Publiée le 03/10/2015
Une alchimie parfaite entre les dialogues et la qualité d’immersion des acteurs. Mention spéciale à Jean-Pierre Bacri, bougon comme on l’aime mais également fort touchant, à Catherine Frot pour sa délicieuse naïveté ainsi qu’à Jean-Pierre Darroussin pour sa fringante prestation pour laquelle il décrocha un César mérité. Même si « un Air de Famille » manque un peu de rythme dans sa mise en scène - ça reste du théâtre filmé -, sa délectable adaptation est vraiment drôle et piquante à souhait.
brqui-gonjinn
brqui-gonjinn

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 955 critiques

3,5
Publiée le 13/05/2013
Comme tous les vendredi soirs, la famille Ménard se retrouve au café d’Henri avant d’aller manger au restaurant. Cette fois, cependant, un évènement va venir bouleverser les habitudes et faire sortir les rancœurs chez tout le monde... Le temps d’un nouveau succès sur les planches et voilà que le duo Jaoui / Bacri revient au grand écran pour en faire l’adaptation avec toujours le même talent et le même cynisme. Ils chargent le cinéaste Cédric Klapisch (« Le Péril Jeune ») de la mettre en scène, dans sa structure ce nouveau huit-clos, cherchant à se rapprocher au maximum de l’expérience procurée au théâtre, n’atteint le rythme trouvé par Philippe Muyl pour « Cuisine et Dépendances ». Souvent trop plan-plan, la caméra de Klapisch endort lors des scènes séparant les engueulades du groupe et accorde trop d’importance à un décor franchouillard et assez déprimant. En revanche concernant la distribution aucune fausse note n’est faite, les acteurs, tous sensationnels, apportent leur talent pour faire vivre ces personnages aux dialogues jubilatoires. Le duo nous offre donc un nouveau festival, les répliques cultes fusent à la minutes, les situations à la fois tordantes et réfléchies sur les mécaniques complexes des différentes relations au sein d’une famille. Un petit bijou à voir et à revoir sans modération.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,0
Publiée le 23/10/2009
Quand Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri orchestrent un jeu de masque et de massacre tel que celui-là,on ne peut qu'applaudir et savourer.Alors bien sûr,"Un air de famille" est signé Cédric Klapisch,qui d'ailleurs preuve de beaucoup de maturité.Mais le fait est que les dialogues ciselés et millimétrés sont l'oeuvre de Bacri/Jaoui,dans la lignée de "Cuisine et dépendances".La famille y est brocardée dans les grandes largeurs,et il faut gratter loin pour voir un soupçon de tendresse.C'est si bien écrit,qu'on se fiche que ce soit un huis-clos dans un café de province,ou que les réactions soient théâtralisées.Entre coups de sang,orgueil mal placé et convenances hypocrites;cette famille règle ses comptes un vendredi soir.Attention,on y rit tout de même beaucoup.Il suffit de voir Bacri et sa tête de basset artésien ou Jean-Pierre Darroussin et son air de ne pas y toucher pour se fendre la poire.Wladimir Wordanoff joue parfaitement le frère narcissique,tandis que Agnès Jaoui incarne la petite insolente,sans parler de Catherine Frot en bourgeoise candide.Un festival de réactions démesurées.Finalement,c'est une vaste leçon de vie à laquelle nous assistons.Tendre la main vaut mieux que tendre la joue.On salue la métaphore.
Eve F
Eve F

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 39 critiques

5,0
Publiée le 27/01/2008
MON FILM FRANCAIS PREFERE!! toutes les répliques sont aussi drole que pertinentes, pour ceux qui ont des parents, des frères et soeurs ou des enfants c'est le film culte à voir et à revoir sans modération.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 722 abonnés Lire ses 7 242 critiques

4,0
Publiée le 02/04/2006
Du très bon Klapisch. Intelligent, drole, mais émouvant parfois, grave même, ce film est un ensemble très réussi de comédie dramatique, même si c'est parfois un peu trop théatral. Les personnages sont attachants et les acteurs excellents, notamment Jean Pierre Daroussin et Catherine Frot. Réussi.
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 455 critiques

4,0
Publiée le 28/03/2013
Avec leur sens de l’écriture le duo Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, qui ont remis la réalisation au coauteur Cédric Klapisch, nous signe leur adaptation la plus aboutie de l’une de leurs pièces de théâtre. Si on peut justement reprocher la théâtralité de la mise en scène, on ne peut ne nier que les dialogues et le jeu de chacun des acteurs se complètent parfaitement. Cette immersion fort cocasse dans les conflits internes de cette petite famille formant un bel échantillon de la société française, oscille ainsi habilement un sympathique vaudeville familial en une comédie sociale assez profonde.
yannick R.
yannick R.

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 949 critiques

5,0
Publiée le 09/06/2012
Un déballage en famille aussi féroce que réjouissant! Un vrai modèle dans son genre! Excellent film.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top