Mon AlloCiné
    Le Dernier métro
    note moyenne
    3,9
    2188 notes dont 130 critiques
    31% (40 critiques)
    33% (43 critiques)
    18% (24 critiques)
    13% (17 critiques)
    3% (4 critiques)
    2% (2 critiques)
    Votre avis sur Le Dernier métro ?

    130 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1561 abonnés Lire ses 8 723 critiques

    2,5
    Publiée le 31 juillet 2012
    François Truffaut, Gèrard Depardieu et Catherine Deneuve au sommet, dans l'un des films les plus cèlèbres du cinèma français où l'on ne peut pas faire plus "qualitè française" ici! Et pourtant, "Le dernier mètro" est un film en demi-teinte dont l'histoire n'èchappe pas au conventionnel! Très directif, le metteur en scène des "400 coups" savait ce qu'il voulait pour ses comèdiens! La reconstitution historique a toujours ètè la grande affaire des cinèastes français! L'occupation allemande en particulier, a longtemps fait parti des passages obligès! Un rèalisateur comme Truffaut, digne de ce nom, se devait de filmer au moins une fois des croix gammèes, des Tractions-Avant et des resistants en canadienne un peu comme un metteur en scène amèricain se devait de faire un western! C'ètait a la fois un exercice de style et une sorte de service militaire auxquels les jeunes cinèastes ne sont plus tenus de nos jours mais qui a donné quelques grands classiques comme "La traversèe de Paris" ou "Lacombe Lucien". Dans "Le dernier mètro", Truffaut raconte donc les coulisses d'un thèâtre parisien et reçoit 10 Cèsars! Un record! Pourtant son film est un parfait exemple de ce cinèma de la qualitè française que dènonçait le rèalisateur à ses dèbuts! Mais bon, on n'est en 1980, la Nouvelle Vague est loin, Truffaut est devenu un cinèaste classique! La mise en scène est remarquable, les acteurs sont excellents, la reconstitution est très belle...mais où est l'èmotion dans tout ça ???
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 319 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    3,5
    Publiée le 7 décembre 2011
    Dans le théâtre Montmartre d'un Paris occupé par l'ennemi la petite troupe dirigée par Marion Steiner tente de refaire le monde en secret tout en cherchant à survivre tant bien que mal. Il y a la jeunesse ambitieuse qui en veut, le prolétaire au grand coeur pas faux-jeton pour deux sous, l'actrice émancipée aux manières arrogantes, le nouveau comédien explosif à la stature massive, le dramaturge reclu dans la cave ou encore le jeune titi arrosant le tabac avec soin. Non loin de là il y a l'hostilité de la critique, critique de plus en plus impliquée dans les exactions de l'Allemagne nazie, et puis la Gestapo, les dirigeants invisibles mais bel et bien présents et le trémolo d'un air d'accordéon bien trempé... Dernier métro donc pour Andréa Ferreol, Maurice Risch et surtout Deneuve et Depardieu, couple mythique et complexe, l'une élégante et l'autre brute, la peau de vache et le taureau, la belle et la bête. Truffaut reconstitue le microcosme de ladite troupe avec minutie, s'attardant sur ce qui rapproche et sépare les différents personnages et livre un beau film nostalgique, lyrique et captivant, pleinement ancré dans les vestiges d'une époque révolue mais émouvante. A noter la très jolie photographie de Nestor Almendros au charme suranné mais certain. Un grand classique.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 322 critiques

    5,0
    Publiée le 29 décembre 2014
    François Truffaut est un cinéaste engagé et il le prouve une fois de plus avec ce film. Evoquer le traumatisme du régime de Vichy et de la collaboration entre Hitler et Pétain, ce n'était pas chose facile ni aisée surtout lorsque le thème se centre sur la situation des juifs. Le film évoque les différentes situations dramatiques qui se sont produites durant cette sombre période. Les mots croisés, les journaux, la radio, tout était rassemblé contre cette communauté victime du harcèlement du régime d'Adolf Hitler. Le film fait évoluer son intrigue autour d'une pièce de théâtre afin de montrer différents cas de figure. Si le film de François Truffaut s'apparente à une comédie dramatique, il n'en oublie pas moins que sa force provient de la tragédie qui s'en inspire. Ce qui est souligné dans ce long-métrage qui à travers cette vie d'artistes autant en tant qu'acteur ou de réalisateur, ce qui prédomine, c'est le sectarisme qui se développe autour d'idées racistes et répugnantes, des idées populistes provenant de la haine et de la bestialité des hommes en colère et en rage. Le nazisme nous a appris ce que signifiait le "pire" de l'humanité, un régime dictatorial, un régime raciste, un régime militaire, un régime qui brûle les livres, un régime qui massacre les communautés mineures, bref le régime de ceux qui croient en l'application de mesures drastiques, inhumaines et immondes. La France est ici montrée sous son pire jour mais également sous son meilleur grâce au personnage incarné par Gérard Depardieu qui incarne un résistant.A la grande surprise du spectateur, le film tangue entre comédie sociale très bien menée par le réalisateur, préférant montrer le quotidien des Français occupée par l'Allemagne jusqu'à ce que la France redevienne un pays libre de penser, libre de parler, libre de retrouver une vie normale non entachée par la guerre mais un quotidien marqué par la tragédie. Le film traite également d'un amour qui ne se profilera et qui ne se déclenchera qu'au dénouement du film. Au final, François Truffaut réalise une comédie dramatique majeure, un témoignage réaliste et puissant sur cette période marquée par la terreur.
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,5
    Publiée le 18 août 2019
    Pas vraiment ma tasse de thé : un film historique très classique, sans vraie personnalité, mais de bonne facture, réalisé avec les moyens suffisants pour obtenir un résultat crédible. Ça gagne un peu en tension et en qualité d’écriture à la fin, mais le reste vaut surtout pour l’étude de moeurs sous l’occupation allemande, et bien sûr pour le couple vedette.
    VinzHanna
    VinzHanna

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 12 novembre 2006
    J'en suis encore tout ébloui. Depardieu est génial. La reconstitution des décors et de l'atmosphère de l'occupation allemande est très réussie. François Truffaut était un grand cinéaste populaire. Il s'agit sans nul doute ici d'un de ses meilleurs films.
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 176 critiques

    3,0
    Publiée le 11 avril 2014
    Un film très beau dans la forme avec un duo d'acteur impérial, une mise en scène superbe, mais qui manque cruellement de fond, d'émotions... On suit cette histoire, sans la suivre, puisque l'histoire d'amour et le contexte sont à peine envisagés par Truffaut. On a l'impression qu'il s'est juste concentré sur la mise en scène et la direction d'acteur, mais ou est le scénario dans tout ça ?! Le contexte de l'occupation est à peine exploité (si bien sûr, mais de manière désinvolte !) et l'histoire concernant la résistance est très mal expliquée. Cette histoire de théâtre perd encore plus de sens quand on voit le final ! Mon Truffaut le moins préféré.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    4,0
    Publiée le 16 février 2007
    Les années 80 arrivent et Francois Truffaut semble avoir définitivement sa révolte envres le cinéma classique. Mais force est de reconnaitre que si c'est pour nous offrir de si bons films, on signe tout de suite. Et c'est largement le cas ici avec ce magnifique film sur le théatre et ses acteurs, sa passion, les relations amoureuses qui s'y font et défont. D'autant plus que le film est doublé d'un contexte historique très intéressant, ce qui ne fait que renforcer la qualité du film. Les dialogues sont subtiles et poétiques, et c'est finalement enchanté que l'on sort de cette très belle oeuvre, brillamment joué notamment par Jean Poiret, mais aussi et surtout Catherine Deneuve et Gérard Depardieu, sans doute dans un de leurs plus beaux roles. Magnifique.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    5,0
    Publiée le 2 décembre 2012
    On se délecte, c'est vrai qu'il ne se passe pas grand chose, mais on ne voit pas passer ces 2 heures et quart. Tout est bon, la mise en scène, la photo, la musique, et bien sur le jeu des acteurs. Il y a énormément de scènes très courtes, et comme aucune n'est gratuite, c'est dire la richesse du film qui trouve le moyen de glisser des apartés sans que cela nuise au déroulement dramatique du film (je pense par exemple au deux apartés sur l'homosexualité, la masculine et la féminine, ou celui sur la critique) . J'aime bien aussi la façon dont Truffaut a conclu son film, une façon à la fois roublarde, tout en auto-référence, (Jules et Jim), et peu politiquement correct. Chapeau !
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le Dernier Métro est un film culte pour plusieurs raisons. La première est qu'il est mis en scène par François Truffaut qui était sans doute l'un des cinéastes les plus talentueux et les plus novateurs de sa génération sans oublier un Godard ou encore un Chabrol. La deuxième est que le film repose sur les épaules de trois monstres sacrés du cinéma qui sont Gérard Depardieu qui joue un acteur de théatre de manière très théatrale comme toujours, Catherine Deneuve que j'ai du mal à supporter actuellement d'ailleurs avec ses lunettes noires de bourgeoise totalement ringardes mais qui était encore potable à l'époque du film et Jean Poiret qui campe le role d'un metteur en scène de théatre homosexuel avec brio. La troisième est que Truffaut a réalisé ce film avec un perfectionnisme perceptible à chaque séquence à travers des mouvements de caméra et des choix de mise en scène splendides. La quatrième est que Truffaut a traité, avec Le Dernier Métro, un sujet jamais porté à l'écran: la vie dans un théatre durant l'occupation sans pour autant méprisé l'histoire, le suspense, la résistance,... et l'humour !!! La cinquième et derniére vient du fait que le film n'est qu'une histoire d'amour impossible entre deux protagonistes qui refusent de l'admettre. Il est d'ailleurs bien dommage, qu'à notre époque, on ne fasse plus de films aussi forts et aussi émouvants que celui-ci et que l'on doive se contenter de films stupides comme Pearl Harbor où le patriotisme américain est l'intéret majeur du film. La scène la plus marquante du film est sant doute lorsque deux salops de la Gestapo vont visiter la cave du théatre où se cache le mari de Catherine Deneuve et que ce dernier révèlent à Depardieu qu'elle est sans aucun doute amoureuse de lui. Une scène décalée qui surprend facilement le spectateur... Puis ce n'est pas pour rien que Le Dernier Métro a raflé dix Césars l'année de sa sortie, ce qui constitua sans aucun doute la sacre du géantissime François Truffaut...
    Léo Mesguich
    Léo Mesguich

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 73 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juin 2014
    Mon film préféré de Truffaut... Cette histoire pourtant simple, la vie d'un théâtre sous l'Occupation, livre un des films les plus humains et grands qu'il m'ait été donné de voir. Tous les thèmes sont évoqués : le dilemme de l'amour pour Catherine Deneuve, l'engagement pour Depardieu, la lâcheté pour J. L. Richard, l'homosexualité, la frustration de Lucas Steiner devant l'antisémitisme qui vient jusque dans sa cachette souterraine... Et que nous dit Truffaut : malgré les horreurs, malgré les temps difficiles, restons humain, travaillons, restons dignes, car, comme le dit Raymond dans le film, "quand faut y aller, faut y aller". Truffaut filme avec une grande tendresse ces hommes et ces femmes, qui restent humbles et droits, toujours. C'est ce mélange de tendresse et de sublime, accompagné par de divines vieilles chansons françaises, qui rend ce film si beau. Chef d'oeuvre.
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 749 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2012
    "Le dernier métro" est un hommage à l'art qui prend pour contexte une époque où il était malmené. Le cinéaste choisit cependant de ne pas trop utiliser le contexte pour introduire une tension (qui aurait pu pourtant donner au film une autre dimension) mais se concentre surtout sur la relation entre l'art et la vie.
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 23 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2018
    C'est peut-être Le Dernier Métro, mais ce n'est pas le dernier des films français ; c'est même le plus oscarisé avec Cyrano de Bergerac (Jean-Paul Rappeneau, 1990), et il ne se cache pas derrière les brumes qui entourent parfois ces récompenses. On comprend clairement le choc qu'il a produit. Ce qui frappe d'abord, c'est la colorisation du film, qu'on peut prendre pour un caprice et une exagération d'icelui, car ces tons jaunes n'étaient pas une mode et donnent une impression initiale plutôt étrange. Mais ils ont tôt fait de se fondre dans des décors parfaitement colmatés, dont on a l'impression que les bords, à l'instar du théâtre, sont tout près, et pourtant invisibles – quoique ce sentiment se vérifie quand on découvre un membre de l'équipe de tournage qui se cache vainement dans le noir du coin d'un plan trop serré. Une fois cette petite boîte ambiancée créée, Truffaut a pu agiter quelques acteurs plus que compétents qui ont constitué une oligarchie de la performance, à qui il a donné des lignes de bonne facture hélas marquées du sceau de sa molesse. La spontanéité l'emporte, sauf chez Deneuve qui est curieusement incompatible avec cette formule, perdant sa concentration quand les dialogues s'emmêlent pourtant de fort belle façon ; elle devient une actrice de présence, plus de réplique. Le Dernier Métro est suffisamment bon pour ne pas souffrir de la comparaison avec un aussi bon film que Le Journal d'Anne Frank (George Stevens, 1959) avec lequel il partage des apparences, dans la qualité de son immersion dans un monde plein de guerre notamment, et pour sa maîtrise d'un environnement clos. Pour faire un contraste, les deux œuvres sont des survivals d'avant les survivals, des films tirant leur matière de la survie, du temps où elle était réelle et non encore un simple objet du divertissement. Pourtant c'est bien de la joie qu'on ressent quand de belliqueux préjudices s'abattent sur les Parisiens, sourdant à l'intérieur de la boîte sans que le réalisateur y soit – apparemment – pour quoi que ce soit (et si j'ai tort sur ce dernier point, c'est qu'il allie ingéniosité et discrétion). Avec ses airs de Fantôme de l'opéra où le fantôme est un être arborant la Croix Gammée avec qui l'on cohabite ou l'on collabore, Le Dernier Métro nous donne à revivre le Paris du début des années 1940, mais aussi son cinéma, et pas seulement parce qu'on y mentionne le Jean Gabin de La Bête humaine (Jean Renoir, 1938). Vous l'aurez compris si vous ne le saviez déjà, Le Dernier Métro est un opus multiinfluencé qui tire ses forces de ses sources théâtrales, de son casting, et des racines qu'il enfonce avec passion et justesse dans les temps passés. septiemeartetdemi.com
    carbone144
    carbone144

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 402 critiques

    1,5
    Publiée le 19 juin 2013
    Rien de vraiment intéressant (pour moi évidemment) dans ce film. Ca papotte, ça papotte. Ca a beau se passer sous l'occupation, c'est pas si intéressant que ça. Après tout, à part un théâtre, on ne voit pas grand chose d'extérieur. L'essentiel est suggéré, les problèmes ressentis. Ô oui monsieur Truffaut aimait faire des films d'auteurs - vraiment merdiques - pour le plaisir de comprendre que le peu qui aime, c'est le peu qui apprécie le vrai et le bon cinéma. Désolé si je suis un minable du coup.
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 102 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2012
    Un très beau film de François Truffaut avec les deux meilleurs acteurs de leur génération, Gérard Depardieu et Catherine Deneuve, accompagné par le grand Jean Poiré. Le film traite d'un grand nombre de sujets importants et adresse de nombreux clins d'oeil. Néanmoins, je trouve que le film manque de rebondissements et est un peu trop académique.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 965 critiques

    2,0
    Publiée le 20 mars 2019
    Paris en 1942, en pleine Occupation allemande, on assiste aux premières loges à la répétition d'une pièce qui sera jouée au Théâtre Montmartre. Un théâtre laissé sous la direction d'une actrice depuis que le mari de cette dernière se cache dans la cave pour échapper aux Allemands. Mais la survie de ce théâtre n'est peut-être qu'une question de temps. Oeuvre emblématique de la filmographie de François Truffaut et désormais classique du cinéma français, "Le Dernier Métro" offre une reconstitution réussie du Paris des années 40. Pourtant le film n'échappe à la conventionnalité contre laquelle François Truffaut a poussé de nombreux coups de gueule lorsqu'il était encore critique de cinéma. Malgré une mise en scène solide et des acteurs excellents, Gérard Depardieu et Catherine Deneuve en tête, cette fresque sur l'Occupation allemande ne passionne pas, ne séduit pas et ne dégage aucune émotion. Créatif mais franchement pas accompli.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top