Source Code
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 9 769 notes dont 1 389 critiques  | 
  • 168 critiques     12%
  • 464 critiques     33%
  • 509 critiques     37%
  • 173 critiques     12%
  • 44 critiques     3%
  • 31 critiques     2%

1389 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Kilian Dayer

14 abonnés | Lire ses 417 critiques |

   4 - Très bien

Après l’excellente surprise Moon, Duncan Jones parvient à élargir ses horizons par la réalisation d’un film à tendance nettement plus commerciale, n’omettant toutefois pas de rester très fidèle à sa semble-t-il conception du cinéma. Source Code, distribué, lui, en salles de par le monde, retrace les pérégrinations d’un militaire étrange enfermé dans une capsule et revivant jusqu’à la résolution d’une énigme, les huit dernières minutes de la vie d’un homme avant un monstrueux attentat dans un train de banlieue dès son entrée à Chicago. Les choses sont d’abord très brouillées pour finir résolument limpide, exception faite d’un final étrangement peu réfléchi en regard aux travaux général de Duncan Jones. Bref, l’enjeu devient palpable, le personnage attachant et les deux univers dans lesquelles il gravite, aux antipodes l’une de l’autre, pleine de richesses. L’armée, les programmes expérimentaux prennent cette fois-ci la place d’une base lunaire et d’un concept écologique. L’on reste, malgré ce retour sur terre, dans le domaine du fantastique, de la SF. Jake Gyllenhall remplace au pied levé l’étourdissant Sam Rockwell dans le rôle, là encore, d’un homme à l’identité bien mystérieuse. Dans le fond, la différence entre les deux protagonistes des films de Jones est ténue, mince. Chacun ayant un boulot à faire sans promesses d’avenir, chacun mettant l’accent sur son travail bizarre sans certitudes, sans garantie, tous deux des pions d’un niveau social supérieur et tous deux des instruments au profit de la bonne cause, l’écologie pour l’un, la sécurité national pour l’autre, chacun dans des registres totalement différents. L’on sent dès lors l’attachement du réalisateur, tout indépendant qu’il est, pour ce contexte d’identité relative, d’exploitation du cerveau humain à des fins toujours étonnantes. Source Code est donc similaire à son grand frère, dans un sens, tout en explorant bien d’autres horizons. La machine est ici un homme pour lequel ce nouveau réveil est plein de mystère. Le concept de parachuté un héros à maintes reprises dans une séquence similaire était pour la moins casse gueule. Jones parvient cependant à éviter les pièges, donnant à son personnage la conscience de ce renouveau perpétuel lui servant chaque fois à creuser l’énigme, jusqu’à un happy end en deux temps, comme mentionné, étonnamment niais de la part d’un si génial metteur en scène et scénariste. C’est ici une nouvelle version du jour sans fin, en mieux, qui permettra à ce formidable acteur qu’est Jack Gyllenhall, décidément le réalisateur sait s’entourer, de passer par tous ses états. La peur, la rage, l’incompréhension, l’amour et la joie composent l’éventail des émotions du soldat mystérieux alors que de fil en aiguille, progressivement là encore, Duncan Jones parvient à ses fins. S’il est un peu moins original que son précédent Moon, Source Code permet à Jones de confirmer son statut de jeune cinéaste prometteur et aux idées fourmillantes. Le risque pour lui étant maintenant soit de tomber dans le piège du Blockbuster soit de s’empêtrer dans son concept de personnalités floues, multiples. Certes, ses idées sont à deux fois lumineuses, mais la machine pourra-t-elle continuer d’impressionner? Pour ma part, j’attends avec impatience sa troisième réalisation qui verra peut-être ce nouveau génie de la Science-Fiction choisir d’autres chemins, s’ouvrir à d’autres univers tout en restant un formidable créateur de sensations pour beaucoup inédites. Un cinéaste à ne pas perdre du regard, en tous les cas. 16/20

bhillereau

6 abonnés | Lire ses 263 critiques |

   3.5 - Bien

Ne cherchez pas un scénario parfait, ni des effets spéciaux ultra-spectaculaires... Cherchez plutôt un petit film captivant au possible, pour passer une petite heure et demi agréable. Les personnages sont intéressants et l'histoire prenante. Le tableau est tout de même terni par quelques incohérences, par des "méchants" sans envergure et caricaturaux et par une fin quelque peu décevante.


Sylver0310

0 abonné | Lire ses 40 critiques |

   4.5 - Excellent

Un film surprenant: pour ses acteurs qui jouent rudement bien; une idée original; un scénario normal(pointe d'humour, mais aussi émouvant); de l'action. J'étais étonné après avoir vu ce film, la fin est bien (quelques passages attendu, d'autre étonnant) ce film nous laisse après perplexe. Il est génial et il a regarder !!

Le Gaulois

3 abonnés | Lire ses 169 critiques |

   4 - Très bien

Un très bon film ! En effet, le scénario est spectaculaire ! voir même éblouissant ! Les acteurs sont très convainquant et émouvants. Le film est plus que rythmé ! aucun temps mort ! L'histoire est complexe dans les début mais on comprend très vite la logique et on y prend vite goût ! Une fin excellente pour ce très bon film avec lequel on passe un très bon moment ! Un grand bravo au réalisateur qui nous a fait rêver avec ce film.

NS0549

0 abonné | Lire ses 14 critiques |

   0.5 - Nul

Le scénario est bancal et répétitif à souhait, sous prétexte de physique quantique dont visiblement les scénaristes ne comprenaient rien. Quand on pense que (quasi) toute l'intrigue réside dans le fait de démasquer un terroriste que l'on capte de manière assez évidente dès la première minute du film, et que le héros fait exprès de ne trouver qu'à la fin, c'est pitoyable... On touche le fond quand Spoiler : le terroriste justifie ses attentats en une pauvre phrase : "le monde est mal, il faut tout reconstruire, mais avant faut tout détruire". Le vide intellectuel. La fin est un festival de l'invraisemblance. Pour conclure, un scénario nullissime, un jeu d'acteur plat, des effets spéciaux dont on se passerait bien... Ce film ne vaut pas un kopeck.

Rafoxfly

0 abonné | Lire ses 95 critiques |

   0.5 - Nul

Le hero est insuportable on a du mal a s'attacher, le film est compliqué a comprendre. Trop repetitif bref une daube.

denokan

13 abonnés | Lire ses 2 critiques |

   4 - Très bien

Je viens de passer un excellent moment. Savant dosage entre Ubik et le pitch d'Assassin's creed, ce film ne va pas vraiment révolutionner l'univers, mais il serai vraiment très dommage de passer à côté.

Roub E.

28 abonnés | Lire ses 1177 critiques |

   3.5 - Bien

Un bon scénario, tortueux intelligent un bon thriller d anticipation, j ai simplement trouvé l ensemble un peu confus malgré un rythme soutenu! Un film quand même bien au delà de la moyenne !

wess_077

8 abonnés | Lire ses 133 critiques |

   3.5 - Bien

bon film.......;. bien réalisé, bons acteurs meme si l idee du film est pompée de l armée des douze singes

janisaire

17 abonnés | Lire ses 1894 critiques |

   3.5 - Bien

une bonne petit réussite que se film malgré quelque petite faiblesse par moment sai un film de sf très original je trouve sai bien écrit les comédien joue bien sai bien réaliser j'ai passer un super moment la seul chose qui peut refroidir sai le faite que le film se passe pratiquement toujours au même endroit.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Source Code Bande-annonce VO
327 982 vues
Source Code Bande-annonce VF
2 901 214 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné