Notez des films
Mon AlloCiné
    Summer Wars
    note moyenne
    4,1
    1696 notes dont 231 critiques
    répartition des 231 critiques par note
    62 critiques
    95 critiques
    29 critiques
    29 critiques
    10 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Summer Wars ?

    231 critiques spectateurs

    Mister-Writer
    Mister-Writer

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 29 août 2019
    On pourrait s'attendre à une histoire de geek, détrompez-vous, ça ne représente qu'une légère partie. Car au fond, Il s'agit davantage d'une très belle histoire de famille, de valeurs, d'amour, de respect, d'entraide le tout enrobé d'humour. Un vrai petit bijou du maître Mamoru Hosoda !
    Jerem69tt
    Jerem69tt

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 797 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2019
    Un animé japonais surprenant du part son sujet, mais aussi son esthétisme coloré et son style qui allie modernité et traditionalisme. L’histoire est intéressante, réfléchie, et en avance sur son temps pour se qui est du tout connecté et de ses dérives terroristes et amène une réflexion bienvenue. Summer wars mêle aussi un drama familiale avec nombres de personnes, mais tous bien développées et intéressantes. Un superbe film sans temps mort, visuellement très beaux et narré intelligent pour faire plaisir au spectateur.
    Greg.B.
    Greg.B.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 13 août 2018
    Troisième film de Mamoru Hosoda que je regarde après les deux chefs d'oeuvres que sont "les enfants loups" et "la traversée du temps" donc même si on en attend évidement beaucoup de ce film, il est difficile de s'estimer déçu par Summer Wars: une intrigue intéressante qui se mêle à des bons personnages et à un univers attachant, bien connécté avec le monde actuel (réseaux sociaux, etc...). Cependant si je ne mets pas plus de 4 étoiles, c'est tout simplement parceque le film se veut plus être un film de SF ou d'action que un vrai beau film comme ses prédécesseurs, ce qui le rend donc finalement moins mémorable que les autres ( spoiler: Le film se concentre trop à mon goût sur le monde d'Oz et les bagarres contre Love Machine plutôt que du reste, c'est à dire l'intégration de Kenji dans la famille de Natsuki qui est trop vite balayée par l'auteur ). A cela s'ajoute un style un peu plus manga qui plaira donc certainement moins au grand public et donc peut-être plus à un public plus jeune. Néamoins Summer Wars reste un très bon film agréable à voir que je recommande à tout le monde et en particulier aux fans d'animation japonaise
    moket
    moket

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 742 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juin 2018
    Un film un peu fou, très inventif et qui confronte à merveille virtuel et réalité, tradition et modernisme. Le scénario fourmille d'idées et tient en haleine, l'animation est superbe, l'histoire émouvante... Une belle réflexion sur la place prépondérante du numérique dans nos sociétés. Une réussite !
    The Duke O.
    The Duke O.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 avril 2018
    Un pur chef-d’œuvre ! Les personnages sont attachants, les mécaniques retorses et on ressent parfaitement l'urgence dans le fait d'arrêter Love machine. Mon cœur faisait des montagnes russes, sans exagérer.
    morn
    morn

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 167 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juin 2017
    Très bon film d'animation sur la famille et sur le danger des mondes virtuels et jeux vidéo. Le réalisateur des enfants loups réussi encore une fois a nous épater avec ce film ou le virtuel prend finalement beaucoup moins de place que l'on pourrait l'imaginer. A voir. 8.2/10
    Monoblock_04
    Monoblock_04

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 14 mai 2017
    Juste magnifique : Un film avec un scénario complexe et magnifique allez le voir ! Vous ne serez pas déçu
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 2 049 critiques

    4,5
    Publiée le 8 novembre 2016
    Hosada nous donne sa vision de la société actuelle et particulièrement japonaise évidemment. L'impact et le besoin ultime de tous les objets connectés, GPS, portable, télé, consoles de jeux, services d'urgences... Le monde virtuel qui régît la vie des gens et les rends addicts. Sauf, que le jour où tout débloque, tout va mal et l'impact sur la vraie vie des gens arrive. L'arrivée de la tradition au travers du jeu de carte Hanafuda est tout bonnement géniale et la mise en image du combat final puissante et efficace. Un grand dessin animé, visionnaire et puissant.
    Benjamin S.
    Benjamin S.

    Suivre son activité 8 abonnés

    3,5
    Publiée le 23 août 2016
    Je n’ai pas l’habitude des animés, je juge donc ici simplement comme film. L’amorce est très originale, l’intrigue bien amenée. Le film est très joli et super drôle, les personnages attachants. Evidemment on trouve aussi une bonne dose d’absurde, les scènes dans le monde virtuel deviennent sur la fin carrément délirantes, et les émotions sont excessives. On ressent bien qu’il vise à nous donner quelques leçons, particulièrement concernant le monde connecté, le tout passe bien. Bon, la fin est ridicule, mais dans l’ensemble le petit français inculte que je suis a bien apprécié la confrontation de mes deux visions caricaturales de la culture japonaise : l’héritage des samouraïs, et la technologie intensive.
    Kaza Nova
    Kaza Nova

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

    2,5
    Publiée le 9 juillet 2016
    Summer Wars est un film inventif, aux dessins superbes et au scénario très original. Il parvient à mélanger, avec un certain brio, les contrastes les plus saillants de la culture japonaise : on trouve pêle mêle dans l'intrigue des histoires de clan, des histoires de famille, des amourettes d'ados, des conflits familiaux à demi enterrés, des affaires de hacking et de jeux vidéos, des bisbilles familiales et des enjeux stratégiques. On ne peut que lever son chapeau devant la créativité qui anime ce film : un jeune lycéen passionné de code se trouve invité à une fête familiale pour servir de pseudo petit ami à l'arrière petite fille de la patriarche du clan, une aieule fort respectable. Mais voici qu'au même moment se déclenche un cataclysme virtuel, le hacking de l'équivalent d'internet, mais qui ne tarde pas à faire sentir directement ses conséquences sur la vie réelle. Allez savoir comment, grâce au génie du scénariste, les deux intrigues se trouvent étroitement mêlées, livrant une histoire haletante. Cependant, ce film trouve les mêmes défauts, en plus accentués, que l'opus précédent du réalisateur, Mamoru Hosoda : j'ai cité, la Traversée du Temps. Comme lui, le scénario est original, les histoires d'ado sympathiques, les personnages attachants, le dessin superbe. Mais comme lui, le film souffre énormément de scènes cul cul au possible, dignes des mangas pour ado. Notre beau film s'emporte trop souvent pour devenir, au final, un dessin animé à sensation passant à 7h30 dans les émissions pour enfant : combats théâtraux et grandiloquents à la dragon ball z, jacassements caricaturaux d'ados énamourés, charabia technique pour impressionner, scènes à suspens mais pourtant totalement prévisibles, et surenchère émotionnelle où les testaments de vieilles grands mères côtoient les regrets de gamers en panne de fibre optique. Les clichés s'accumulent, le plus navrant étant celui du petit kikoo addict aux jeux vidéos, brun ténébreux à mèche occultant l'oeil droit, auquel on laisse croire pendant tout le film que gagner des combats d'arcade permet de sauver le monde. Là dessus le kikoo explique qu'il fait ça pour la gagne, pour respecter les dernières volontés de sa grand mère, pour sauver sa famille et pour passer au level 87. Sans s'attarder sur ces détails, le spectateur comprendra vite que, pour découvrir l'intrigue intéressante de ce film, il devra passer par d'innombrables scènes les plus hystériques et surjouées du monde. Au final, il est dommage que de si bonnes intentions finissent en de pareilles gesticulations pour ados prépubères.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,0
    Publiée le 7 février 2016
    J'ai vu un film... d'animation particulièrement réussi qui nous emmène dans les méandres des réseaux sociaux à la fois dans une environnement futuriste avec le rappel de la tradition japonaise... Ce film est porteur à la fois d'une imagination forte mais aussi, et c'est un peu angoissant, tellement "crédible". Il y a beaucoup d'originalité et d'imagination. On est conquis par la recherche menée autour de l'importance du virtuel dans le réel... et vice-versa. A voir
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 231 critiques

    1,5
    Publiée le 27 janvier 2016
    Non je n'ai vraiment pas accroché. Tellement différent de ses DA suivants et tellement tourné vers le manga que c'en est déstabilisant et même insupportable. L'univers de la technologie est bien rendu mais le contenu scénaristique pâtit de ce mélange des genres. Parfois dur à suivre au niveau du foisonnement d'images. À éviter.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 483 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    3,0
    Publiée le 25 janvier 2016
    Après "La Traversée du Temps", Mamoru Hosoda entreprend de confronter deux univers. L'un, bien réel, voit Kenji, lycéen timide, invité à passer du temps dans la famille de la jolie Natsuki pour qu'elle puisse le faire passer pour son petit ami. L'autre univers est celui de OZ, une plate-forme communautaire d'internet qui gère une bonne partie de tous les système mondiaux et qui se retrouve menacée par une intelligence artificielle. Les deux réalités vont s'entrechoquer alors que Kenji et ses nouveaux camarades tentent d'enrayer la menace. Imprévisible, "Summer Wars" est un film ambitieux, plongeant son spectateur au sein d'un monde pas si éloigné du nôtre mais dont le scénario est complexe, entrecroisant les personnages pour mieux échanger au fil du récit la notion de héros, accaparée par plusieurs protagonistes. Le film n'en est que plus réjouissant même s'il est loin d'être aussi brillant qu'il aurait pu être, semblant parfois effleurer la surface d'un monde virtuel pourtant passionnant. Mais c'est aussi la force du scénario, privilégiant la réalité et les sentiments de ses personnages plutôt que le spectaculaire.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 31 janvier 2016
    Summer Wars, cinquième film de Mamoru Hosoda et le 3ème que je visionne après Les enfants loups Ame & Yuki et la traversée du temps est pour ma part une très chouette surprise. Sorti chez nous en 2010, le film nous raconte l'histoire de Kenji, jeune adolescent doué en maths appartenant à une communauté virtuelle, "Oz" qui, se retrouve embarqué par son amie Natsuki à une grande fête de famille chez cette dernière en jouant par dessus le marché le rôle du petit ami afin de satisfaire les attentes de cette famille assez originale. Mais la fête se voit écourtée au moment ou une terrible menace commence à semer le chao dans le monde virtuel, une menace dont les conséquences pourraient bien dépasser les frontières du simple jeu vidéo. Seul les vrais geeks ont alors une chance de vaincre le mal...voilà à peu près pour le pitch globale. Ce dessin animé est assez originale dans le genre car il mélange la 2D à la 3D et nous plonge littéralement dans 2 univers différents. D'un côté on a la réalité et de l'autre le virtuel et les deux s'entremêlent bien. On est un peu pris de court au début car une fois l'univers d'Oz présenté, on adandonne tout ça au profit du cadre d'une comédie axée sur une fête de famille mais une fois le décor de l'intrigue posé on entre vite dans le vif du sujet. A première vue l'histoire nous paraît assez complexe mais cette complexité est absolument captivante ! Tous les geeks se retrouveront sans mal dans ce film qui met bien en scène la vie numérique spoiler: la présentation de l'univers au début avec ses multiples possibilités de jeu fait très docufiction et Hosoda ne se contente pas de le mettre en valeur mais dénonce d'une manière ingénieuse les dangers d'internet et la mise en garde sous les traits d'un dessin animé passe bien (je pense que c'est un bon moyen de mettre en garde les jeunes adolescents) et les quelques touches d'humour due au caractère originale de la famille de Natsuki rajoute une petite dose de fun sans pour autant (selon moi) gâcher le message véhiculé. Pour parler franchement des persos, ils ne sont pas en eux même très approfondis et servent plus de background humoristique au récit qu'autre chose mais je pense sincèrement que c'est voulu et que dans ce genre defilm ce n'est pas ça le plus important, néanmoins ils sont sympathiques et c'est suffisant. "Les" intrigues s'entremêlent bien (la fête de famille/le conflit sur le réseaux), aucun des deux ne prend le pas sur l'autre. Au niveau de l'univers d'Oz qui est quand même LE point central du film...j'ai bien aimé mais j'aurais préféré un peu plus de décors (limite comme un jeu de plate forme^^), il est très coloré (à tel point que des fois ça pique un peu les yeux !) avec plein de structures volantes, de petites bêbêtes trop kawaii
    Naru007
    Naru007

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 19 janvier 2016
    Fervente admiratrice de l'œuvre de Miyasaki et passionnée de l'univers asiatique en général, j'ai été interpellée par l'affiche et le synopsis de Summer Wars qui m'ont tout de suite plus. C'est donc enthousiaste que je me suis rendue au cinéma pour le voir, malgré un avis mitigé sur La Traversé du Temps qui m'avait laissé sur ma faim. Une seule chose à dire: waouh !!! Je suis littéralement plongée dans l'histoire qui relate les enjeux actuels d'un Japon fortement ancré dans ses traditions et confronté au règne grandissant des réseaux sociaux. Mamoru Hosoda nous invite dans le monde de Oz, plateforme virtuelle aux possibilités illimitées, où même les administrations et les services de l'Etat y sont gérées. On suit notre héros Kenji qui va être confronté à la fois à une problématique familiale et aux risques encourus par une société ultra-connectée. La trame de l'histoire est palpitante et vraiment originale, on ne s'ennuie pas une minute. Même s'ils représentent des clichés connus de l'animation à la sauce manga, les personnages sont attachants et on s'identifie facilement à eux: Kenji l'anti-héros timide et surdoué des maths, Natsuki la jolie fille qui s'assume, un peu prétentieuse mais loyale, la matriarche à la main de fer dans un gant de velours, le beau gosse mystérieux, le cousin qui cache des choses, l'autre cousin amoureux de Natsuki prototype du jaloux... Cela aurait pu être un film d'animation parmi les autres si celui-ci ne possédait pas une morale très réaliste comme de nous questionner sur l'avenir de l'être humain et de ses valeurs identitaires: quelles limites doit-on apporter au développement du monde virtuel et quelle place doit-il occuper dans notre quotidien? Summer Wars peut être qualifié de chef d'œuvre grâce à certains éléments originaux et astucieux proposés ici : les couleurs et design de Oz, les personnages virtuels encore plus charismatiques que les personnages humains (Love Machine et bien évidemment King Kazma !), l'utilisation d'un jeu ancestral japonais (le koï koï) comme solution à la destruction de l'intelligence artificielle, l'idée des blocs de glaces, etc... Par la suite, j'ai pu me pâmer devant la beauté de Ame et Yuki, les enfants-loups. J'attends avec impatience la sortie du garçon et la bête qui devrait confirmer la consécration de Mamoru Hosoda comme réalisateur de génie, assurant une belle relève dans l'univers de l'animation japonaise.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top