Mon AlloCiné
    Les Temps modernes
    note moyenne
    4,4
    21726 notes dont 383 critiques
    65% (249 critiques)
    26% (99 critiques)
    6% (23 critiques)
    2% (9 critiques)
    0% (1 critique)
    1% (2 critiques)
    Votre avis sur Les Temps modernes ?

    383 critiques spectateurs

    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    5,0
    Publiée le 10 novembre 2008
    Avec Les Temps Modernes (1936), Charles Chaplin dépeint une Amérique que l’on a rarement vue, en retranscrivant la grave crise économique de 1929, où la pauvreté, la misère et les grèves ponctuaient la vie de tous les jours. Issu d’un milieu défavorisé, Chaplin ne pouvait passer à côté de cela, il en fait donc son thème principal. Le film commence sur les chapeaux de roue, avec le premier plan du film, où l’on voit une masse de moutons s’avancer en file indienne et le plan d’après, une masse d’ouvriers quittant le métro pour se rendre à l’usine, la ressemblance est flagrante et nous en dit beaucoup sur ce que le film va nous réserver tout au long. Le plan suivant, on se retrouve en plein cœur de l’usine (l’une des plus belles séquences du film !!). Des ouvriers (représentés par des moutons le plan précédent), travaillent à la chaîne, éreintés, tels des robots ils ne s’arrêtent jamais ; de la même façon que Fritz Lang nous présentait ses ouvriers avec Metropolis (1927), avec les même gestes à l’infini. Tout le film ne sera qu’une succession de sketchs tous plus hilarants les uns que les autres, car bien que Chaplin dénonce un système (l’industrialisation), son film n’en reste pas moins une comédie pure et simple ! On se souviendra notamment de ces quelques séquences où le fou rire était perpétuellement présent : celle de l’usine avec le robot pour ouvriers (destiné à leur faciliter la pause déjeuner), la séquence de la prison où à la cantine, il met du sel dans son plat alors qu’il s’agit de la cocaïne. Et la plus mémorable de toutes, la séquence finale, celle où Charlot est serveur : impossible pour lui de servir les plats, la foule l’en empêche ! C’est d’ailleurs dans cette séquence que pour la première fois, Charlot prend la parole (il chante), si son personnage est muet du début à la fin, il se permet de chanter à la toute fin du film. A noter aussi, que c’est dans ce film que l’on voit pour la dernière fois le personnage mythique : Charlot !
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 405 abonnés Lire ses 908 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2014
    Une comédie dramatique américaine de Charlie Chaplin, sortie en 1936, qui dénonce le tragique d’une époque : les lendemains de la grande crise, la mécanisation du travail, le chômage, la violence de la répression policière… Dans cette réalisation qui constitue le dernier film muet de son auteur, on passe du dramatique au burlesque avec une facilité déconcertante. Une oeuvre acide, visionnaire, intemporelle, à la mise en scène efficace, pertinente et inspirée. Une satire sociale juste et intelligente, menée tambour battant !
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,5
    Publiée le 9 mars 2014
    C’est dans « Les Temps Modernes » qu’apparait pour la dernière fois le personnage de Charlot, que Chaplin avait créé à l’aube de la première guerre mondiale. En 20 ans, beaucoup de choses ont changées, la crise de 1929 est passée par là et les inquiétudes tournent autour du chômage, des grèves, les répressions, de la pauvreté, des machines et leurs places dans l’industrie, des intolérances ou encore des inégalités et Chaplin s’en rend bien compte et va faire de Charlot un des nombreux travailleurs qui bossent dans les usines travaillant à la chaine ou comme cobaye et va nous pondre une satire sociale dénonçant tous ces éléments. Une fois de plus il arrive à passer d'une facilité déconcertante du comique au dramatique, ses gags sont une fois de plus inventifs et souvent géniaux, que ce soit son comique visuel, burlesque ou à répétitions et donne lieu à des scènes mémorables (Charlot coincé dans les rouages d'une énorme machine...). Il arrive aussi à rendre son film émouvant grâce au très beau rôle qu'il donne à sa femme de l'époque, la ravissante Paulette Godard que l'on découvre en sauvageonne des rues. Et on finit par une superbe scène finale, elle aussi qui reste dans les mémoires où l'on entend pour la première fois la voie de Charlot. C'est un classique engagé de Chaplin, à la hauteur de sa réputation et une fois de plus à la très grande richesse émotionnelle, comique et intellectuelle. Inventif et marrant, tout en nous offrant une peinture sur les conditions industrielles, économiques et sociales de l'époque. Génial et magique.
    SVF
    SVF

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 54 critiques

    4,5
    Publiée le 3 mars 2014
    Film culte et grand classique du cinéma, ce énième film de Charlie Chaplin est un grand chef d'oeuvre! Humour, gags, et enchaînement d'actions, ce long-métrage est un réel plaisir à regarder. Recontextualisons d'abord l'époque : film de 1932, Chaplin décide de parler de la crise économique qui a eut lieu en 1929 partout aux Etats-Unis. Avec son ingéniosité et son talent, il parvient à nous emmener dans cette époque difficile aux travers d'un humour raffiné. On regrettera malgré tout certaines scènes un peu longues qui nous privent un peu d'amusement. Mais la grande surprise de ce film, c'est bien la petite chansonnette poussée par notre ami Charlot, première fois qu'on entend sa voix au cinéma! A noter aussi que ce sera sa dernière apparition en tant que Charlot, grand comédien des année 20s qu'on regrettera tous (bien que Chaplin interprétera encore de grands rôles!).
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 6 décembre 2013
    C'est le premier Chaplin que je vois, cela est donc frais pour moi. Les gags ne m'ont que rarement fait rire, par contre l'histoire qui est d'une grande profondeur m'a beaucoup plu. Ce film est un critique sociale faite de métaphores très explicites qui rendent une très belle efficacité et pas mal d'émotions. Le prodige de ce film, est justement d'arriver à rendre très abordable un récit joué de façon aussi caricaturale que théâtrale avec autant de fond. L'enchaînement des événements est très plaisant à suivre, et je noterai que les quelques passages "parlant" de ce film ont été judicieusement choisis, ils nourrissent la symbolique de ce film : l'oppression des grands patrons qui machinisent leurs ouvriers, qui les déshumanisent.
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 334 critiques

    4,0
    Publiée le 30 décembre 2013
    Sûrement l'un des films les plus connus de Charles Chaplin, peut-être même le plus connu. Pour la dernière fois, il enfile son costume de Charlot et nous fait vivre une comédie pleine de gags en tout genre. Bien que le film soit en noir et blanc et presque muet, on ne s'ennuie pas, on rit devant ses mésaventures et les différentes situations auxquelles il est confronté. Charles Chaplin, qui réalise ce film, dépeint une satire de l'industrie américaine et de ses méthodes de travail. Un film qui dénonce par le rire comme on n'en fait plus.
    KevinKevin
    KevinKevin

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 152 critiques

    5,0
    Publiée le 31 décembre 2013
    Mon préféré de Chaplin. Cette comédie muette, qui caricature parfaitement la classe ouvrière, exploitée pendant les années 30, est pour moi, la meilleure que Chaplin ai jamais faite. On ne se lassera jamais de la revoir.
    Chevalier Noir
    Chevalier Noir

    Suivre son activité 173 abonnés Lire ses 254 critiques

    5,0
    Publiée le 17 janvier 2014
    Les Temps Modernes de Charles Chaplin est un film qui représente parfaitement l’idée même de cinéma selon moi : le spectacle, le divertissement. Chaplin avait tout compris et livre avec Les Temps Modernes un film culte où l’humour simple est encore aujourd’hui irrésistible, où la réalisation brillante pour l’époque l’est encore et les acteurs sont toujours aussi magnifiques. Chaplin livrait un de ses meilleurs long-métrages en 1936 et qui est aujourd’hui considéré comme un des nombreux monuments du Septième Art. Charlot est devenu un ouvrier dans une immense entreprise où il resserre quotidiennement les boulons. Mais les machines, le travail à la chaîne et les longues heures de travail le rendent malade et il devient complètement fou jusqu’à se faire renvoyer. Après de multiples allés et venus en prison, il rencontre une jeune orpheline et vit d’expédients. L’ouvrier désormais vagabond et la jeune fille vont s’allier pour faire face aux difficultés de la vie. Sorti en 1936 après des classiques comme La Ruée vers l’Or ou Le Cirque et avant un autre futur classique qu’est Le Dictateur de 1940, Les Temps Modernes est une œuvre phare de la filmographie brillante de Chaplin. Le film est resté dans les mémoires de tous les cinéphiles parce que c’est du Chaplin et son film, comme beaucoup de siens, est une pure merveille de cinéma tout simplement. Les Temps Modernes est peut-être le premier film qui nous vient en tête quand on nous dit Charlie Chaplin, le plus célèbre vagabond du Septième Art. Film à la fois comique et dramatique de 1936 muet en noir et blanc, Les Temps Modernes reste toujours aussi drôle et émouvant car Chaplin, l’homme aux multiples casquettes capable de passer de celles d’acteur à réalisateur à celles de scénariste, producteur, compositeur et même chanteur, possède un véritable talent dans tous ces domaines. Le film est en apparence une comédie mais résonne dans le fond comme une puissante satire de la société des années 1930 sous la crise économique de 1929 entraînée par le krach boursier de la bourse de Wall Street, évènement appelé le « Jeudi Noir ». A travers son histoire d’amitié / d’amour, Chaplin dresse un portrait moqueur de l’industrie et de la société de la Grande Dépression. Les Temps Modernes est donc une satire du travail à la chaîne initié par le Fordisme et un réquisitoire contre le chômage et les conditions de vie difficiles dans la société des années 1930. Chaplin nous montre la pauvreté de l’époque, le chômage, les manifestations, les fermetures d’usines, le besoin de voler pour ne pas mourir de faim, les réouvertures d’usines malgré la crise,… le réalisateur nous dresse un portrait sombre d’une Amérique en proie à la crise économique mais le tout avec humour car la marque de fabrique de ce grand monsieur du cinéma c’est l’humour et pas n’importe quel humour : Chaplin suscitait le rire par le comique de geste, par les mimiques et les situations clownesques. Les Temps Modernes possède de nombreux moments dignes des plus grands Chaplin comme les scènes dans l’usine où notre ouvrier devient fou et sème le désordre, la scène où il croit prendre du sel et finit avec de la « poudre blanche » dans le sang, toutes les scènes de chutes, de claques, de coups de pied et coups sur la tête créent l’humour chaplinesque du film. Et sans oublier la situation avec le réparateur de machines qui finit coincé dans une d’elle et la scène du restaurant lorsque notre vagabond n’arrive pas à donner le canard que le client à commandé. Le film possède également des scènes d’anthologies comme la scène où Chaplin se retrouve à l’intérieur d’une machine ou encore la chanson vers la fin où notre héros improvise une chanson désormais culte en parodiant diverses langues européennes. Le film se terminera sur Charlot et la petite orpheline prenant la route à l’aube dans l’espoir d’un avenir meilleur et plein d’espoir. Charles Chaplin était vraiment très fort pour les scènes de fin car celle-ci n’est ni tragique ni comique, elle est positive sans l’être puisque nos deux héros ont été chassé de leur lieu de travail où ils s’épanouissaient et se retrouvent désormais et une fois de plus à la rue. Chaplin concluait son film de manière fort réaliste. Les Temps Modernes était en 1936 le dernier film muet du réalisateur et le dernier dans lequel apparaissait Charlot le vagabond, le personnage qui a rendu célèbre Chaplin dans le monde entier. Les derniers films du réalisateur seront parlant mais considéré comme les muets des films cultes, comme beaucoup dans la filmographie du réalisateur. Pour conclure je dirais que Les Temps Modernes est un très grand film, un chef d’œuvre du cinéma muet qui est encore aujourd’hui puissant, drôle et émouvant. Un des meilleurs films de Charles Chaplin.
    bubunice06
    bubunice06

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

    5,0
    Publiée le 19 mai 2013
    je viens d'avoir l'occasion de voir ce film, le premier d'ailleurs que je vois de Charlie Chaplin, et je doit ajouter qu'il m'a bluffé! Que dire de cet acteur réalisateur? Que c'est un génie du cinéma? que c'est un visionnaire? Pour moi oui sans aucun doute. C'est dingue ce qu'il fait passer comme émotion à l'écran pour un film muet, de plus il utilisait déjà des effets spéciaux hallucinants pour l'époque(1935!!!) et les décors(le bureau du directeur de l'usine m'a particulièrement impressionné!!!) sont incroyables! Un film qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. Sans conteste du trés grand cinéma que l'on est pas près d'oublier et qui mérite son statut de film de légende.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 255 abonnés Lire ses 517 critiques

    5,0
    Publiée le 16 décembre 2014
    Fascinant, 70ans après on se rend compte que ce petit bonhomme avait tout compris. Tout compris du cinéma déjà, avec sa façon se mêler drame et critique sociale avec la comédie, sa façon de réaliser. Tout compris surtout du monde dans lequel il vivait, et l'influence de ce monde sur l'Homme. Et si le film traverse aussi bien les époques c'est grâce à ces deux points, qualité cinématographique d'une part, et vision du monde. Chaplin nous entraine dans le monde des années 30, le début (plus vraiment fait) du travail à la chaine, de l'automatisation, le chômage, l'asservissement de l'homme, la perturbation mentale qui en découle, son aspiration à une vie meilleure qui passe forcément par un travail qu'il va détester. Le nombre d'images qui reste en tête est incroyable. Un chef d’œuvre atemporel !
    titusdu59
    titusdu59

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 696 critiques

    5,0
    Publiée le 24 novembre 2009
    Chaplin est vraiment un virtuose du septième art: il mélange encore une fois l'humour et l'émotion avec brio. Que dire de son interprétation? Et de celle de Paulette Goddard? Pour résumer en seul mot: MAGNIFIQUE
    Skipper Mike
    Skipper Mike

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 588 critiques

    5,0
    Publiée le 5 janvier 2014
    Réussir à créer un film à la fois très populaire et très subversif est un acte rare qui mérite d'être loué des milliers fois, à plus forte raison quand il s'agit d'un chef-d’œuvre de l'ampleur des "Temps modernes". Œuvre brillante et réflexion brillante, ce long-métrage fait l'état des lieux d'une Amérique soumise au taylorisme et à la déshumanisation du travailleur. L'introduction est génialissime, montrant les déboires de Charlie Chaplin dans son usine et les trouvailles grossières destinées à augmenter la productivité. Constamment dans le film on trouve le thème de la recherche du bonheur, mais qui est, semble nous dire le réalisateur, impossible à trouver dans le travail. Pourtant, le personnage de Chaplin insiste, regarde la vie du bon côté, mais les ennuis le rattrapent toujours. Désirant la prison quand il est affamé dans la rue, cherchant à y échapper quand il a trouvé un remède à la solitude – magistralement incarné par Paulette Goddard –, il est dans une trépidation permanente, mais c'est aussi cela qui le maintient en vie. "Les Temps modernes" est ainsi à la fois une leçon de vie autant qu'une leçon de cinéma : Chaplin montre comment faire contre mauvaise fortune bon coeur et insiste sur la nécessité de garder le sourire. C'est seulement de cette manière qu'il est possible de recevoir des vivats après avoir interprété une chanson dont on ne connaît pas les paroles.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 313 abonnés Lire ses 1 746 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mai 2007
    L'un des films les plus ambitieux de Charlie Chaplin avec Le Dictateur...Au niveau de la mise en scène, c'est vraiment réussit, voire magistral ( la scène dans laquelle Charlot visse de façon obsessionnelle les boulons de la machine le prouve...) et le jeu des deux amoureux ( Chaplin et Paulette Goddard ) est indiscutablement virtuose. Les scènes cultes ne sont plus à compter: celle où Charlot se retrouve prisonnier de l'engrenage de la machine, celle où il récupère le drapeau rouge en passant pour un manifestant, celle où il se livre à un numéro d'aveugle chaussé de patins à roulettes ou celle encore du fameux charabia intitulé Titine...C'est certainement le film de Charlie Chaplin le plus célèbre, en raison de son caractère visionnaire: l'homme réduit à la fonction d'objet au service de la société, le chômage et la misère augmentant, etc...Un grand film, qui n'est certes pas le film le plus émouvant de l'auteur, mais peut-être l'un des plus drôles. Un classique à découvrir absolument. Mes respects Mr Chaplin, en espérant que vous reposez en paix...
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2008
    C'est un grand film (et classique) mais je trouve que certains gags tombent un peu à plat. Chaplin est un génie et quasiment toutes les scènes sont d'anthologies. La critique sociale est très très intéressante. Les acteurs sont tous parfaits.
    Henrick H.
    Henrick H.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 78 critiques

    3,0
    Publiée le 18 mai 2014
    Quelle inventivité, Chaplin était un précurseur de génie ! Notamment, avec l'invention de la machine qui permet de faire manger l'ouvrier, sans qu'il arrête sa production. Une critique acerbe du taylorisme acharné. On peut également penser lors de la scène du restaurant que Chaplin pense que la seule voie vers le bonheur et l'épanouissement personnel se trouve dans le domaine artistique, même s'il amène à une vie de misère et de dénuement. Paulette Goddard est tout simplement sublime dès le premier plan, une pure beauté. Après le comique de situation et de répétition est passablement daté de nos jours et l'ensemble fait très rarement sourire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top