To Rome with Love
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,8 pour 2 321 notes dont 422 critiques  | 
  • 25 critiques     6%
  • 85 critiques     20%
  • 134 critiques     32%
  • 104 critiques     25%
  • 50 critiques     12%
  • 24 critiques     6%

422 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
zagreb

0 abonné | Lire ses 8 critiques |

  4 - Très bien

Plusieurs histoires d amour à Rome ! Idée pas très originale ! Woody Allen est maître dans l art de nous rendre les personnages attachants avec cependant trop de stéréotypes .

titiro

9 abonnés | Lire ses 1019 critiques |

  2.5 - Moyen

Comme par hasard, Woody Allen repasse devant la caméra dans un de ses films, et celui-ci s'avère bien moins inspiré en tant qu'auteur. A croire que lorsqu'il fait l'acteur pour son propre compte, c'est son inspiration et son génie qui en pâti. "To Rome with love" n'est pas spécialement mauvais, mais c'est plutôt creux et sans grand génie. Il tourne en rond et utilise de grosses ficelles pour appuyer un propos pas très subtil. ça reste un divertissement gentillet. Mais on attend tellement mieux...


cinedom51

0 abonné | Lire ses 152 critiques |

  2 - Pas terrible

J'aime bien Woody Allen, mais là je me suis ennuyé fermement. Certes, il y a les répliques acérées à la Woody Allen, la vue de Rome, la bonne performance de Benigni, mais pour le reste c'est peu intéressant. L'intrigue ne passionne pas. Le chanteur sous la douche, c'est amusant, mais 5 ou 6 fois de suite ça lasse. Woody ne s'est pas foulé et ça manque d'originalité. J'ai du sourire une ou deux fois. Je suis très déçu par ce film qui, s'il n'avait pas été signé Woody Allen, serait certainement passé inaperçu.

cineccita

6 abonnés | Lire ses 955 critiques |

  3 - Pas mal

Woody Allen filme Rome la ville éternelle, théâtre des destins de différents personnages. Il n'y a pas autant de magie que dans minuit à Paris mais les dialogues, l'ambiance nous transporte et nous font passer un bon moment.

Eldacar

22 abonnés | Lire ses 358 critiques |

  2.5 - Moyen

Woody Allen est décidément en perte de vitesse depuis les années 90. S'il fait encore des films honorables, ils sont loin ses chefs-d'œuvre passés. Car même s'il sort parfois la tête de l'eau à l'occasion d'un "Match Point" ou d'un "Whatever Works", ses autres films se rapprochent plus de se "To Rome with love", pas mauvais mais pas génial non plus. Dans une Rome pour (riches) touristes, se déroulent des histoires qui, comme les cartes postales d'où vient l'imagerie de cette Rome version Woody, paraissent bien creuses, banales et déjà vues. Que Woody Allen traitent dans se film de sujets qu'il a déjà abordé dans sa filmographie n'est pas un défaut, loin de là. Le problème est qu'il le fait en beaucoup moins bien. Que se soit la célébrité difficile à gérer dans "Celebrity", la prostituée au grand cœur dans "Maudite Aphrodite", les touristes dans "Minuit à Paris", le couple mis à mal par l'arrivée d'un troisième larron dans "Vicky Cristina Barcelona" ou "Manhattan"... Tout ses films traitaient ses thèmes de manière beaucoup plus convaincante que se "To Rome with love". Deux histoires seulement surnagent. Celle de Benigni en petit employé découvrant une célébrité aussi inattendu qu'éphémère. Et celle de Woody Allen, ancien metteur en scène d'opéra découvrant la voix en or d'un homme qui n'arrive à chanter que lorsqu'il se trouve sous la douche. Quand aux femmes, elles n'ont pas forcément le beau rôle, entre une prostituée, une mythomane et une groupie. On pourrait presque croire Woody Allen misogyne si on ne connaissait pas les rôles sublimes qu'il a autrefois écrit pour Diane Keaton et Mia Farrow. S'il ne se renouvelle plus depuis longtemps, avouons quand même le plaisir ressenti à revoir Woody Allen acteur. Ça faisait longtemps et celui-là nous manquait.

anesowowo

0 abonné | Lire ses 6 critiques |

  2 - Pas terrible

C'est bien un Woody Allen: cocufiage, dilemme amoureux, psychanalyse, etc. Mais chiant! Beaucoup de bavardages qui ne mènent à rien. Des loufoqueries lourdes. Et dieu que les deux heures passent lentement! Quelques moments sauvent la mise. Les éternelles névroses du cher Woody sont poilantes. Dans un paysage Romain pour le moins agréable. On retiendra les quelques phrases de vie plutôt pertinentes. Mais cela ne suffit pas à tromper l'ennui

RENGER

225 abonnés | Lire ses 5428 critiques |

  2 - Pas terrible

Woody Allen poursuit sa tournée Européenne, après sa trilogie londonienne (Match Point - 2005, Scoop - 2006 & Le Rêve de Cassandre - 2007), un détour par Barcelone (Vicky Cristina Barcelona - 2008) et enfin Paris (Minuit à Paris - 2011), le voilà cette fois-ci à Rome (To Rome with Love - 2012). Mais là il faut bien admettre que le réalisateur ne s’est pas vraiment foulé pour nous pondre son histoire segmentée en quatre parties, toutes focalisées sur l’infidélité. Une œuvre chorale qui nous offre sur un plateau des acteurs américains et italiens (coproduction italo/américaine oblige), avec il faut bien l’admettre, un très beau et alléchant casting (Alec Baldwin, Roberto Benigni, Penélope Cruz, Jesse Eisenberg, Ellen Page et même Woody Allen qui reprend enfin du service devant la caméra). Mais tout ce beau monde ne cacherait-il pas une triste réalité ? Avec presque 120 minutes au compteur, son dernier film a le don de rapidement tourner en rond (faute d’avoir un scénario consistant et qui tienne la route), quitte à finir par lasser vers la fin. Malgré des histoires amusantes avec des quiproquos grotesques et drôles (Roberto Benigni qui devient une star sans raison du jour au lendemain, Penélope Cruz en prostituée, le ténor Fabio Armiliatoqui ne parvient à chanter que sous la douche ou encore Woody Allen qui persiste pour notre plus grand plaisir dans le même registre depuis bon nombre d’année). Au final, ce qui ne devait être des réjouissances (de découvrir son dernier film), laisse place à la désillusion qui nous accapare, sa nouvelle comédie "trop carte postale" est loin d’être al-dente, on s’attendait à bien plus de la part de celui qui nous avais bluffé avec son précédent film.

cinefili

2 abonnés | Lire ses 137 critiques |

  2.5 - Moyen

Après Londres, Barcelone et Paris, Woody Allen poursuit sa donc sa tournée européenne avec Rome, et le moins qu'on puisse dire est que l'office de tourisme romain a du être enchanté, tant le film ne fait qu'exalter les merveilles de cette cité que j'ai visité à Paques dernier. Le problème est que Minuit à Paris était bien plus qu'un voyage touristique sympathique, car il fourmillait, comme la plupart des films alléniens, de mille idées de scénario et de mise en scène, alors que dans To Rome with love, l'ensemble donne quand même une nette impression de paresse et de ronronemment, pas désagréable du tout, mais très rarement exaltant.to-rome-with-love-2012-22395-1928289030 Le film est en fait constitué de 4 histoires totalement indépendantes, bien qu'elles s'entremelent dans le film : deux tournent autour de la fidélité des couples, une autre sur un italien moyen devenu super star du jour au lendemain, et la dernière la plus barrée et la plus originale nous raconte l'histoire d’un croque-mort qui se révèle un chanteur d’exception … mais uniquement sous la douche (oh la belle idée, surréaliste en diable, mais qui fonctionne parfaitement!!). Si ce dernier segment est bien supérieur aux autres, c'est aussi car c'est dans celui ci que Woody joue, 5 ans après sa dernière apparition en tant qu'acteur. Du coup, on a l'impression qu'il s'est réservé les répliques les plus crousillantes, et surtout celles qui représentent le mieux les thématiques alléniennes : la peur de mourir, l'inactivité, le manque d'inspiration ...du déjà vu, certes, mais tellement drôle et réjouissant qu'on ne s'en lasse pas. Le reste (excepté peut etre de l'autre partie plus américaine, avec Jesse Eissenberg et Eillen Page, délicieux marivaudage bien allénien également) n'est pas à la hauteur, et frôle même parfois avec l'indigent : la partie avec Roberto Benigni (toujours aussi insupportable qu'avant) est vraiment anecdotique, et surtout ne dit rien sur la célébrité qu'on ne sache déjà, tandis que celle avec Penelope Cruz a tout du mauvais vaudeville téléphoné, et pas très drôle. Pour ces deux intrigues là, on a carrément l'impression que c'est un vulgaire tacheron qui a pris la place de Woody tant l'inspiration lui manque terriblement. Bref, deux bonnes shistoires sur 4, ca fait un film à 50% raté...ou à 50% réussi...ca dépend où on se place :o)... Evidemment, si le film n'était pas signé Woody Allen, je n'aurais pas fait autant la fine bouche. http://www.baz-art.org/archives/2012/07/23/24720032.html

alexsupertramp

0 abonné | Lire ses 46 critiques |

  3 - Pas mal

Drôle, cocasse, et bien joué, ce film n'est certes pas le meilleur de Woody Allen mais pas le pire. Il se laisse donc regarder même si on peut déplorer quelques longueurs.

YogiDragut

0 abonné | Lire ses 38 critiques |

  3 - Pas mal

Loufoque. Surrealiste. Trop parfois. Mais cette scene du chanteur d opera est par trop hilarante pour ne pas permettre au film d arracher le 3 etoiles. Rome est belle et Penelope Cruz incandescente.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Penélope Cruz au musée Grévin
Penélope Cruz au musée Grévin

516 vues

8 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné