Mon Allociné
Le Bon, la brute et le truand
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,5 27642 notes dont 1129 critiques
79% 896 critiques 16% 178 critiques 3% 31 critiques 1% 13 critiques 1% 7 critiques 0% 4 critiques

1129 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
destroyedlolo

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 18 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 28/08/2016

On est dans le cultissime, avec le meilleur duel jamais filmé ! Et une bande musicale à tomber (on regretter par contre une bande son francaise aussi pourrie :( ).

Glouyie

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 121 critiques

4,5Excellent • Publiée le 28/08/2016

Aaah cette musique !! Sûrement l'une des meilleures et des plus célèbres bandes originales de tous les temps, signée Ennio Morricone. "Le Bon, La Brute et le Truand" est un des meilleurs "westerns spaghetti" du cinéma, filmant les 3 acteurs principaux: Eastwood, Wallach, et Van Cleef, jouant chacun des personnages emblématiques, complètement différents, mais vivants tous les 3 de la vitesse et la précision de leur pistolet. Tout est culte dans ce film, les répliques, les paysages, les cigares de Clint, la simplicité de Wallach, la cruauté de Van Cleef. Sergio Leone a fait du bon boulot.

Negan I.

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 11 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 03/08/2016

Rien à dire sur ce film . Culte , Classique avec cette fameuse scène de fin et puis cette musique . Une bombe .

Luc D.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 22 critiques

4,5Excellent • Publiée le 03/08/2016

Troisième film de la « Trilogie du dollar » (ce n’est pas vraiment une trilogie, mais les films qui la composent ont de nombreux points communs, parmi lesquels l’argent et Clint Eastwood) de Sergio Leone, ce film est sans doute le plus connu des trois. On suit donc les trois personnages mentionnés dans le titre, le Bon (Clint Eastwood), la Brute (Lee van Cleef) et le Truand (Eli Wallach) dans leur quête d’un trésor caché. Curieusement, le personnage le plus mis en avant est incarné par l’acteur le moins connu (Wallach, nouveau venu dans l’univers de Leone) et le personnage le plus mystérieux est celui joué par Eastwood. En effet, la plus grande richesse de ce film et sans doute la clef de son succès, c’est l’attention accordée au développement des détails, que ce soit dans la représentation de la vie de l’époque en temps de guerre civile (le film se déroule en plein dans la guerre de Sécession) ou de la vie des personnages (bien que l’on ne connaisse que très peu de choses sur le passé du Bon). Toutefois, il y a quelques petits défauts : Le film est parfois un peu long et il y a des problèmes de gestion du temps lors des scènes filmées en champ-contrechamp. Mais ce n’est presque rien pour un film de cette qualité, avec des personnages complexes et de nombreux détails.

nicothrash60

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 201 critiques

3,5Bien • Publiée le 01/08/2016

Dernier volet de la trilogie du dollar, "Le bon, la brute et le truand" est considéré par beaucoup comme le meilleur des trois et au delà de ça comme le plus grand western de tous les temps. Deux points de vue que je ne partage pas, d'une part car je considère "Il était une fois dans l'ouest" comme étant le chef d'oeuvre absolu du genre et d'autre part car je préfère également les deux premiers à cette conclusion du dollar. Tout est réuni pourtant pour nous offrir un grand moment de cinéma, ce que je ne nie pas d'ailleurs mais la mayonnaise a du mal à prendre ici et notamment à cause des deux parties extrêmement longues que sont "la traversée du désert" d'Eastwood et l'entrée des protagonistes dans la Guerre de Sécession. A chaque fois, ça me semble interminable et surtout relativement indigne d'intérêt et c'est bien dommage aux vues du point de départ exaltant, du scénario de base sympathique et du final mythique. Même si je n'accroche pas spécialement au personnage de Tuco, les acteurs sont au sommet et on a des scènes clairement aériennes ainsi que des répliques cultes et qui claquent mais ça ne suffit pas à mes yeux pour hisser le métrage au rang de chef d'oeuvre comme beaucoup ont l'air de le faire. Oui c'est un bon western mais pas le plus grand, loin s'en faut, enfin ce n'est que mon avis ...

CaspiWaltch

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 18 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 01/08/2016

Un chef d’œuvre à tous points de vue. Les longues scènes sans aucun dialogue, les personnages principaux tous plus cyniques les uns que les autres, l'alternance entre rire et tension, la goutte de transpiration filmée en gros plan au moment du duel, des dialogues ciselés qu'on ne peut pas oublier, Spoiler: ("dans la vie il y a deux sortes d'hommes") pas de doute on est bien chez Sergio Leone, et on retrouve tout ce qu'on aime tant chez lui. N'oublions pas non plus la remarquable musique de Morricone, qui cadre parfaitement avec le film. Un peu trop long tout de même (3 heures): une demie heure de moins n'aurait pas fait de mal, même s'il est difficile de savoir quelle scène on pourrait bien retirer, tant elles sont toutes jubilatoires.

thxoptimizer

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 1 040 critiques

1,5Mauvais • Publiée le 01/08/2016

3e épisode de la "trilogie du dollar". Après la progression nette entre le 1 et 2, et vu le statut culte de celui-ci, j'ai été surpris : histoire moins complexe et pourtant un film qui s'étire en longueur (3h!). La star Clint Eastwood est quasi reléguée au second plan. Grand moment d'ennui (en reconnaissant toujours le talent de réalisation de Sergio Leone inchangé). Et pour couronner le tout le film perd l'humour également plus développé dans "Pour quelques dollars de plus".

wild horde is coming ..

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 17 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 29/07/2016

Ce film vient clôturer la trilogie de chefs-d'oeuvres du western spaghetti du grand Sergio Leone, il n'y a rien à redire, le scénario est toujours très bon, la réalisation de même et cette bo de Ennio Morricone ... Sublime!

Plume231

Suivre son activité 498 abonnés Lire ses 4 593 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 29/07/2016

"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses." Une réplique qui résume à elle seule toute l'Histoire de l'Humanité... Non, en fait je voulais juste un peu voir le début, juste comme cela... et puis toute la durée a passé comme une traînée de poudre. On a beau être un vieux de la vieille niveau cinéphilie, croire que la revision d'un des plus grands films de l'Histoire du cinéma laissera de marbre... mais non... Une fable jouissive où le cynisme et l’amoralité règnent en maître, que seules deux séquences tempèrent, celle de Tuco avec son frère moine et celle de Blondin avec le capitaine moribond, deux moment sublimes dans tout un océan de sublime, d'un réalisateur de génie sans cesse au maximum de son inspiration. Si on excepte Chaplin dans "Les Lumières de la ville", personne n'a été aussi inspiré pour mettre en évidence un son, celui d'un coup d'éperon... Sauf que Chaplin, lui, un claquement de portière suffisait, alors Leone l'a fait avec des centaines de figurants... Comment résister à une telle grandeur et à une telle démesure. Et encore ce n'est qu'un exemple parmi énormément d'autres... Et Clint Eastwood, FABULEUX, Lee Van Cleef, FABULEUX, Eli Wallach, qui se paye le luxe d'être carrément EXTRAORDINAIRE... Et Master Morricone, le géant des géants au sommet de son sommet de son sommet. On écoute pas, on savoure, on ne dit rien et on se signe... C'est pas possible autrement... "Le Bon, la Brute et le Truand", la grandeur du Septième Art résumée à un seul film...

James Betaman

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 183 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 05/07/2016

En 1968, Sergio Leone est désormais un grand nom dans le domaine du Western Spaghetti. Cette année, Leone clôt sa trilogie du Dollar en sortant l’un des films les plus cultes de l’histoire du cinéma « The Good, The Bad and The Ugly ». Tous, dans ce film est culte, musique, mise en scène, acteurs, scènes. Bref, Good Bad Ugly demeure Le Western par excellence. Malgré le fait que je ne suis pas très fan de ce genre (en tout cas, je préfère les Western récents comme Django ou Rango), ce qui est sûr, c’est que j’aime ce film. Je dirais même plus, je l’adore, je le kiffe (comme le disent les gens de mon âges) ! Et ce film… il est bon ! Mais il est bon au sens « délicieusement sensationnel ». Que de bonnes choses à dire. Presque rien à reprocher. Et comme je veux que l’on garde l’image d’un homme qui a aimé de tout son cœur le film, mettons les défauts au premier rang. Le film est long… Mais ça c’est mon problème. L’intrigue principale n’apparaît qu’au bout d’une heure, mais la première heure permet de bien instaurer la relation entre les personnages. Donc en gros, les deux reproches que j’ai, je les démonte moi-même (vous avez même pas besoin de me contredire, je suis sympa). Maintenant, en bon point. Numéro un, ce film est dynamique. Il est dynamique dans la mise en scène et dans le récit. Le film est intéressant du début à la fin et sait quand il faut donner un peu d’action pour nous garder éveiller. Il sait quand il faut mettre du drame, quand il faut de l’humour. Bref, c’est bien dosé et favorise le divertissement (l’objectif principal pour beaucoup de spectateur). Donc à aucun moment je me suis ennuyé, de plus le récit est foutrement bien construit. On met une blague ici, mais en même temps, elle a une incidence dans le récit, chaque détail compte et rende le récit logique. Chaque action de chaque personnage est réfléchie et enrichit le scénario déjà fabuleux de ce film. Donc niveau scénario, c’est génial (on n’oublie pas les répliques mémorables). Et puis… quelle mise en scène. Magnifique ! Elle est tellement appropriée à la situation. Je veux dire, plus on avance dans le film, plus la tension monte et l’affrontement final paraît inévitable, et plus on avance, plus la mise en scène émane une aura de danger qui va se sentir tout le long de la dernière heure (tout en gardant un ton léger, notamment grâce au personnage de Tuco). Et donc, quand dans tous le film, la tension monte, on se retrouve face à un final tout simplement sensationnel. Probablement l’une de mes séquences préférées dans l’histoire du cinéma. Ces vingt dernières minutes sont parfaites !!! Et je mets rarement trois points d’exclamation. C’est dans cette séquence où tu te rends compte que la mise en scène est dantesque, c’est dans cette séquence finale où mon cœur a battu à une vitesse rarement atteinte devant un film ! C’est à ce moment-là que j’ai vécu le film, j’étais dedans et je n’en sortais plus ! Et cet affrontement final… y a pas à dire, c’est une mes scènes préférées ! La quintessence du Western ! C’est plus qu’un combat, plus qu’un duel entre cow-boys, c’est un moment de révélation. C’est un moment, ou la mise en scène est tellement parfaite, les plans tellement biens cadrés, que tu comprends enfin ce qui se passe dans la tête des personnages, en filmant leurs yeux, Leone nous révèle la nature de ses personnages, et il ajoute à cela une musique dont le tempo s’accélère au fur et à mesure, et en même temps, les plans sont de plus en plus rapides, et ton cœur bat, et BAM ! Conclusion d’une rare perfection… Vous l’aurez compris Good, Bad and Ugly est un chef d’œuvre. Sa musique est sensationnelle (longue vie à Morricone), la mise en scène est d’une rare maîtrise, les acteurs sont géniaux (On ne voit pas des acteurs dans ce film, on voit juste les personnages), l’humour est là, les scènes d’actions sont épiques ! Mais… Rien ne peut qualifier un film pareil. Chef d’œuvre est un mot trop utilisé pour définir ce film. Il n’est pas un chef d’œuvre… il est au-dessus. Merci Leone, pour ce grand moment de cinéma… Merci… 5/5 Voilà qui est dit !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse