Mon AlloCiné
Le Bon, la brute et le truand
note moyenne
4,4
28858 notes dont 1148 critiques
79% (906 critiques)
16% (183 critiques)
3% (34 critiques)
1% (13 critiques)
1% (8 critiques)
0% (4 critiques)
Votre avis sur Le Bon, la brute et le truand ?

1148 critiques spectateurs

L'irrationnel

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 656 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/11/2017

Un des meilleurs westerns de l'histoire avec un bon casting et un bon réalisateur aux commandes disons 3/5

ManoCornuta

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 1 298 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/11/2017

Sergio Leone était un magicien. Après deux premiers volets spectaculaires, il trouvait encore le moyen de se sublimer dans ce troisième volet de la trilogie du Dollar, poussant au paroxysme tous les curseurs: cynisme, humour, spectacle, personnages mythiques à foison. Si Eastwood est dans le droit fil des films précédents, Van Cleef passe magnifiquement dans un costume de gangster cynique et brutal, et que dire d'Eli Wallach dont la moindre mimique est une véritable régalade? Plaisir visuel et orgiaque, Le Bon, la Brute et le Truand marque les esprits par son refus définitif du canon hollywoodien: pas de véritable gentil, pas d’altruisme, rien qu'une mise en image du cynisme total du Far West. La partition musicale est encore une fois en symbiose avec une réalisation quasi parfaite, faisant passer les presque trois heures en un rien de temps. Culte.

Fabien S.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 1 012 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/09/2017

Un chef d'oeuvre. Un western spaghetti culte et mémorable. Clint Eastwood , Lee Van Cleef et Eli Wallach incarnent des hors-la-loi. Un très beau film. Une référence au cinéma italien réalisé par Sergio Léone au sommet de sa gloire .

Les Razmottes

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 567 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/09/2017

Ce fabuleux film est un chef d'œuvre mythique et culte en plus d'être mon western préféré avec une mise en scène à couper le souffle, des magnifiques jeux de lumière, des décors splendides, des musiques toutes cultes et magnifiques, un scénario très bien mené et très bien écrit, de très bons acteurs, une BO magnifique et grandiose composée par le maestro Ennio Morricone et une excellente réalisation de Sergio Leone.

Le Barlou Incompris

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 135 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 25/08/2017

Le western spaghetti atteint ici son apothéose. Pendant la guerre de Sécession, un chasseur de primes, un tueur à gages et un bandit partent en chasse d'un trésor caché dans un cimetière par l'armée nordiste, chacun espérant sans cesse avoir une longueur d'avance sur les 2 autres.. Troisième et dernière collaboration entre le réalisateur italien Sergio Leone et l'acteur américain Clint Eastwood, "Le bon, la brute et le truand" est sans aucun doute le film le plus abouti de ce qu'il est convenu aujourd'hui d'appeler la "trilogie du dollar". Le très grand budget du film (équivalent à 1,3 millions de dollars) aura permis la réalisation de superbes scènes devenues cultes, notamment la scène du pont avec ses centaines de figurant et la reconstitution du cimetière dans lequel se déroulera le duel final ! Leone a cette fois-ci ancré sans film dans un contexte historique dans le but de dénoncer la stupidité de la guerre ("un beau gâchis d'hommes.."). Les 3 protagonistes reçoivent les appellations de "bon", de "brute" et de "truand", mais se ressemblent finalement beaucoup plus que cela. Blondin apparaît comme un cavalier solitaire uniquement motivé par le profit qui ne rechignera pas à faire couler le sang Spoiler: (en témoigne son entrée en scène où les 3 malchanceux qui convoitaient la prime pour la tête de Tuco tombent comme des mouches sous les coups de son revolver..), et Tuco, qui apparaît en premier lieu comme un gredin fini, Spoiler: trouve une part d'humanité dans une surprenante et émouvante scène où il retrouve son frère, ce qui permet à Leone de lui donner un passé familial douloureux.. D'ailleurs bien que le nom de Clint Eastwood arrive en tête au générique, son personnage a moins de temps de présence à l'écran que celui joué par Eli Wallach. Seul Œil d'Ange apparaît comme une vraie machine à tuer motivée uniquement par l'argent, semblant presque dénouée de sentiments et invincible.. Au beau milieu de cette maudite guerre ces 3 personnages apparaissent comme des anarchistes qui, lassés d'un monde qui n'a rien à leur offrir, se tournent sans vergogne vers l'argent. L'appât du gain est plus présent que jamais dans ce final de la trilogie des dollars tant presque tous les personnages du film semblent corrompus (de la demi-portion à la bande de Tuco en passant par le vieil armurier qui, dès qu'une arme est pointée sur lui, pense qu'on en veut à son portefeuille..). Comme dans "Et pour quelques dollars de plus", les 3 personnages vont entretenir entre eux des relations à mi-chemin entre interdépendance et compétition, compétition qui trouvera sa finale dans un magistral duel au milieu d'un cimetière. Ce "triello" est un immense moment de cinéma, dont la tension grandissante émane d'un montage alternant entre plans panoramiques de la scène et gros plans sur les visages des interprètes, le tout étant de plus en plus accéléré et calibré avec la somptueuse musique d'Ennio Morricone. D'ailleurs, en plus de sa grande richesse instrumentale, la musique est presque le quatrième personnage principal du film (la partition a d'ailleurs été écrite avant même le tournage, offrant à Leone le luxe de diffuser la musique pendant le tournage) tant son importance est capitale dans le montage. Le thème principal du film, entré dans la légende du Septième art, est composée d'une mélodie de 2 notes et permet de représenter les 3 personnages par le biais de sonorités différentes : une flûte pour Blondin, des chœurs pour Tuco et un ocarina pour Œil d'ange. L'Ouest américain est ici retranscrit à la perfection suivant les habituels codes léoniens, à savoir stylisation des paysages, sens du cadre, étirement en longueur des plans, utilisation poussée mais jamais exagérée du silence, violence presque gratuite et humour noir.. On sent de la part du réalisateur un grand souci de réalisme (par exemple, Leone a choisi de lâcher un chien aux trousses d'Eli Wallach pendant le tournage du passage où il court au milieu des tombes) de chaque instant et un amour du western, et du cinéma en général. Le genre de film qu'on peut qualifier de chef-d’œuvre, et de grand moment de cinéma.

Anton Ego

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 339 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/08/2017

Ce fabuleux film est un chef d'œuvre mythique et culte en plus d'être mon western préféré avec une mise en scène à couper le souffle, des magnifiques jeux de lumière, des décors splendides, des musiques toutes cultes et magnifiques, un scénario très bien mené et très bien écrit, de très bons acteurs, une BO magnifique et grandiose composée par le maestro Ennio Morricone et une excellente réalisation de Sergio Leone.

Jérémie Deuzé

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 391 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/08/2017

Un film que tout le monde a entendu parlé, petit et grand. Notamment cette fameuse scène silencieuse où les trois protagonistes se regardent. Un western comme on en voit peu !

Antoine D.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 178 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/08/2017

Sergio Leone filme l'humour, l'aventure et l'action parfaitement bien, ce qui en fait l'un des meilleurs films de tous les temps. La mise en scène de Leone est à son apogée. Le clap de fin est génialissimement magnifique et marquera de nombreuses générations tant ce chef d'oeuvre est un classique du septième art. Ls scenario contient tout ce qu'il faut pour plaire, à savoir, des retournements de situations, des répliques hilarantes qui sont devenus cultes, des personnages très charismatiques et hauts en couleurs qui savent utiliser leurs armes et nous faire rêver. Sergio Leone, comme dans tous les épisodes de la trilogie, mets comme Graal un paquet de monnaie. L'argent est filmé et enjolivé comme Hitchcock l'a fait dans Psycho. Tandis que le trésor est bien caché dans un cimetière, le réalisateur a sûrement voulu faire passer un message. Dans sa mise en scène, il filme aussi le cigare de Clint Eastwood comme étant le vrai personnage principal et non comme un simple élément de décor de l'homme sans nom. Les personnages ne sont ni gentils ni méchants. Chacun a ses intérêts et les protègent. Le rôle des trois acteurs est en fait de faire l'humain, de montrer leur soif d'argent et ce qu'ils sont prêt à faire pour le trésor. La troisième collaboration de Sergio Leone et Ennio Morricone est la meilleure puisque l'image et le son est parfaitement mis en scène pour en faire une musique culte. Elle intervient autant que dans les deux premiers épisodes comme une ponctuation du récit.

STRAUSSHugo

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 90 critiques

4,5Excellent
Publiée le 28/07/2017

D'habitude je ne suis pas trop film de western mais celui-ci est juste excellent. En particulier Clint Eastwood qui joue très bien son rôle avec un grand sérieux de bon. Un classique des westerns que l'on ne peut contourner !

Florian D.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 83 critiques

4,5Excellent
Publiée le 30/04/2017

Malgré sa longueur parfois épuisante (de nombreuses séquences sont inutiles et n'apportent rien à l'intrigue), voici le plus grand de tous les westerns avec Il était une fois dans l’Ouest ! Une épopée sauvage et immorale à l’humour délicieusement irrévérencieux ! Même s'il est long, impossible de ne pas succomber à cette grande aventure torride et à ces trois crapules dont les répliques mordantes ont marqué nos jeunesses.

Alexis S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 24 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 23/04/2017

Sergio Leone achève sa trilogie de western, et invente un nouveau genre de western : le « spaghetti ». Son propos sur la guerre [...] est parfois un peu simpliste, mais on retrouve avec enthousiasme les héros. La mise en scène est correcte mais manque une petite touche de perfection. Quant au scénario, il est – certes – classique, mais on s’attache à l’atmosphère du film. Revenons sur le propos de Leone sur la guerre. Il filme la guerre, mais la haït, il la déteste. Il filme une « brute », un « bon » et un « truand » et le Leone les haït aussi. Le « bon », n’est pas bon, c’est juste un beau type, charmeur. Mais, évidemment, l’humour est là : c’est tout le but du spaghetti... même si c’est parfois trop grossier. Reste l’affrontement final, superbement filmé, entre traveling et gros plan, sur une musique douce et amère composée par Ennio Morricone. – Sandro Martinez

Kal D.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 24 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/04/2017

Parmis la liste imposante des westerns de référence c'est un choix sur à chaque fois que de cité cula ... une impressionnante galerie de l'ouest,un goût de poussière de la première à la dernier minute ...délicieux.

Christophe D.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/03/2017

film excellent .un western remplie d ironie Sergio Leone prouve une nouvelle fois qu'il est passé maître dans ce genre. Sans oublier Ennio Morricone, encore à la baguette pour nous livrer l'une des plus belles B.O. jamais écrite

Bertie Quincampoix

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 622 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/02/2017

Classique incontesté du western spaghetti, Le bon, la brute et le truand reste sans doute aucun un modèle absolu du genre. Porté par la musique plus que mythique d'Ennio Morricone, ce film bénéficie d'une mise en scène solide et contemplative de Sergio Leone, qui a clairement influencé de nombreux cinéastes contemporains et en premier lieu Quentin Tarantino, dont les longs-métrages multiplient les hommages à cette esthétique. Les jeux d'acteurs de Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach, dans leurs rôles respectifs qui sont à l'origine du titre du film, sont tout simplement éblouissants, donnant naissance à des séquences restées dans les annales du cinéma. Par ailleurs le western prend par moment la forme d'un réquisitoire sur l'absurdité de la guerre. Tout bonnement génial.

Sonia K.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 140 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 26/01/2017

Du western et encore du western...............: des super héros qui tirent plus vite que leur ombre; qui passent à travers les balles; qui dégainent pour un oui, pour un non; qui font tourner leur révolver autour de l' index avant de rengainer; qui se sortent des embûches les plus meurtrières en pulvérisant un temps trois mouvements (et avec le sourire en prime!!!) l' adversaire trois fois plus nombreux ; qui font sauter le chapeaux des ennemis avec une balle; des morts qui sautent à deux mètres de haut avant de rendre l' âme; et tout à l' avenant! Bref, on n' y croit pas une seconde. S. Leone sait filmer et sait faire un film, certes. Mais "Le Bon, la brute et le truand" n' échappe pas à cette rengaine des westerns "à la sauce adolescents"; des personnages stéréotypés, basiques, à la psychologie sommaire (le bon qui est intelligent, sourire charmeur; et réussit tout, le truand balourd mais gentil; la brute sanguinaire et perverse): faut pas faire compliqué, on veut faire des entrées. Dès le début, on devine la fin: les gentils gagnent, le méchant meurt! Un peu d' humour vient toutefois agrémenter le film; les paysages sont magnifiques; sinon, pas grand-chose, du déjà vu...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top