Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
La Planète des singes : l'affrontement
note moyenne
4,0
18193 notes dont 1708 critiques
14% (237 critiques)
41% (702 critiques)
25% (422 critiques)
13% (223 critiques)
5% (90 critiques)
2% (34 critiques)
Votre avis sur La Planète des singes : l'affrontement ?

1708 critiques spectateurs

Simon1310
Simon1310

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 193 critiques

1,0
Publiée le 19/08/2014
La planète de singes: l'affrontement après un premier opus qui avait agréablement surpris, posant les bases d'une nouvelle saga, déçoit, plongeant le film dans une lutte binaire ou les gentils et les méchants sont clairement identifiés et pose la trame d'un affrontement entre les humains et les singes prévisible, qui va monter en crescendo malgré les bonnes volonté de paix dans les deux camps. Avec cette opposition, le film aurait pu développer plusieurs bonnes idées comme celle que les humains tendance à détruire et à asservir toute civilisation qui juge inférieur, comme avec celle des indiens d’Amérique, et donc en s'identifiant au humains plus proche de nous, on aurait des être bellicistes et mauvais face aux singes plus pacifiste, ne cherchant qu'a survivre. Mais là non, on nous donne des humains et des singes variés dans leurs intentions, chaque singe renvoyant aux humains, le personnage de Jason Clarke celui de Caesar, Koba au personnage de Gary Oldman, etc.... Le film ne présente aucun risque, et se contente de dérouler un spectacle prévisible et ennuyeux. Le seul moment intéressant reste l'attaque des singes sur San Francisco, mais au vus des moyens déployés, cela reste soft, une violence sans une goutte sang, peu de mort visibles, et surtout une brutalité quasi absente alors que la force naturelles de singes auraient du montrer le contraire. Après cela, on retombe dans les lourdeurs du blockbusteurs lambda avec son lot d'incohérences et de prévisibilité, jusqu’à un final en forme d'happy end, là ou il aurait fallu une oraison funèbre pour ce qu'il reste de l'humanité. Le deuxième d'une trilogie, étant en général le plus sombre. Les effets spéciaux et l’interprétation des singes étant particulièrement sont bien réalisés mais étant aux service d'une histoire médiocre, qui n'a pas su prendre des risques, en restant sur des chemins balisés, elles paraissent vaines. Le film promettait beaucoup surtout grâce au premier volet qui avait sut surprendre, mais un spectacle aussi lambda, qui aurait pu poser des questions sur la nature mais reste en surface avec son lot de bons et de méchants, se contentant d'une lunette binaire sans enjeu intéressant, il anéantit tout l’intérêt de cette nouvelle saga.
elbandito
elbandito

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 863 critiques

2,0
Publiée le 29/09/2014
Suite beaucoup trop prévisible et moins palpitante que ne le furent «les origines», cette aventure qui voit la fin de la civilisation humaine et la naissance de celle de singes traite avant tout de la lutte des classes. Quelle que soit la population étudiée, humaine, simiesque ou autre, les meneurs sont avides de pouvoirs, exercent des pressions sur les plus faibles, font parfois les mauvais choix, se laissent absorber par leurs sombres penchants et commettent finalement les mêmes erreurs. Un cercle infernal qui se répète à l’infini. Au bout du compte, le film de Matt Reeves aurait sans doute gagné en crédibilité sans un final aussi rocambolesque où l’image de synthèse ne sert plus le propos et condamne, in fine, l’ensemble au ridicule. Reste à retenir l’incroyable faciès d’un Andy Serkis, chargé d’émotions diverses et variées, acteur roi de la motion capture, très en vogue.
Estonius
Estonius

Suivre son activité 209 abonnés Lire ses 3 136 critiques

2,5
Publiée le 14/08/2014
S'il y a des films qu'on a envie de démolir, d'autres qu'on a envie de défendre, ici on a simplement envie de dire : "bof" ! Le scénario n'offre ni surprise ni tension (juste un peu vers la fin). Les personnages sont stéréotypés, les situations intimistes déjà vu et revus, on a droit à des facilités de scénario de série B (les deux personnages qui se retrouvent "par hasard" parmi le fouillis guerrier d'une citée dévastée) et les invraisemblances nous sont servies à la pelle. Sinon en vrac : Les effets spéciaux sont bluffants, la BO est correcte, la 3D ne sert pas à grand-chose (sauf vers la fin), il y a une bonne scène comique où un singe fait… le singe, l'image est très sombre... Bref tout ça est moyen et constitue une réelle déception par rapport au précédent et par rapport à l'attente. (Quoique sachant que le réalisateur est Matt Reeves, l'auteur du calamiteux Coverfield…) Bof, bof, et rebof l
tony-76
tony-76

Suivre son activité 618 abonnés Lire ses 1 396 critiques

4,0
Publiée le 31/07/2014
La Planète des singes : l'affrontement est une suite à la hauteur des espérances. Il a des tonnes de qualités. Le long métrage de Matt Reeves, suite de Rise of the Planet of the Apes se démarque bien sûr par sa signature visuelle impressionnante. Les effets spéciaux y sont tout simplement bluffants de réalisme. Avec des séquences d'action vraiment inoubliables. Les textures, les ambiances, la direction photo enchanteresse, toutes contribuent, dans un contexte où la guerre est inévitable, à augmenter la tension à chaque instant. Des plans magnifiques - spoiler: on pense tout spécialement au plan sur le tank, immanquable - qui ajoutent une poésie rare dans ce cinéma. On est au-delà de la simple recette, surtout que la ligne entre héros et vilains est ici brillamment spoiler: inversée. Un casting de qualité avec notamment Gary Oldman, parfaite dans sa performance, Jason Clarke est bon ainsi que Amanda Silver. Et n'oublions pas les interprètes des singes - Andy Serkis, Toby Kebbel, Nick Thurston et d'autres - qui impressionnent le plus, eux dont les performances sont transposées à l'écran par un savant mélange de technologie et de jeu. C'est grâce à eux que cette atmosphère est aussi efficace et qu'il en découle des émotions aussi fortes tout au long du film. La bande son est tout simplement grandiose, et on a le doit à un clin d’œil de la part du réalisateur au premier opus.. spoiler: César retourne chez lui, là ou il a vécu son enfance avec James Franco. Certes, le long métrage souffre de quelques longueurs, surtout spoiler: lors du dénouement, qui étire bien inutilement l'achèvement du récit mais on reste émerveillée par le travail éthestique. Malgré ses prétentions de film d'été d'action de science-fiction d'explosions, Dawn of the Planet of the Apes est régulièrement bouleversant par son côté... humain. Un bel affrontement entre les humains et les singes. Un très bon blockbuster. Pour Andy Serkis, nul doute que l'homme mérite plus que des bananes, il mérite un César du meilleur acteur !! Vivement la suite !
benoitG80
benoitG80

Suivre son activité 919 abonnés Lire ses 1 360 critiques

3,0
Publiée le 08/08/2014
"La Planète des singes : l'affrontement" est le type même de film spectacle qui fonctionne plutôt bien ! Sans être ma tasse de thé, je reconnais avoir passé un bon moment entre le monde des singes et celui des hommes, cette suite aux origines et manifestement à la hauteur ! On reste avant tout bluffé par les expressions très émouvantes des singes, en particulier César, grâce à des yeux, des regards qui nous parlent vraiment ! Maintenant, à la lecture de quelques critiques moins enthousiastes, il est vrai que le scénario est un peu simple et schématique, qu'un côté un peu manichéen est un peu trop présent et que les incohérences ne manquent pas ! De plus, je garde évidemment la nostalgie des premiers films à mon sens plus réfléchis et d'un autre intérêt tout de même. Cependant, on se laisse prendre par l'ambiance générale, les scènes d'action et les effets spéciaux, qui ne sont pas mal conçus du tout pour qu'on y adhère avec plaisir ! De voir ce film de Matt Reeves, sans cette fameuse et pénible 3D, a été un choix qui a certainement renforcé mon avis... Au final, un spectacle bien en phase avec notre époque (?), que l'on aurait tord de bouder qui est plus émouvant et plus sensible que mes attentes ! Alors, en attendant la suite inévitable, pourquoi pas ?
Loskof
Loskof

Suivre son activité 240 abonnés Lire ses 688 critiques

1,5
Publiée le 03/09/2014
En règle générale les blockbusters commencent à me lasser, mais on n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise, d'autant que le divertissement est souvent au rendez-vous. Et surtout j'avais vraiment aimé le 1er qui était une très bonne introduction à l'histoire, un film qui menait sa propre réflexion sur la science, bref un truc qui alliait intelligemment divertissement et profondeur. Et bien cet épisode 2 c'est tout l'inverse... Mais le pire, c'est qu'à la limite ça aurait pu être débile mais avec du rythme. Mais non, là on a juste un truc mou au possible. Le film met 3 plombes à démarrer, on se tape des passages avec les singes qui tantôt grognent (avec des sous-titres) tantôt parlent (???), on a le droit à des personnages humaines qui sont le cliché de leur caricature, aucun n'est utile, mention spéciale au jeune. Idem pour le pseudo-méchant qui est là car c'est le seule qui sait redémarrer la centrale alors qu'au final ils se passeront de lui... Alors le film fait le pari de mettre les singes au centre de l'histoire, d'en faire les héros, pourquoi pas, mais on ne développe aucune empathie pour eux, et encore moins pour les humains qui sont sous-développés. Les singes restent des pixels, ils ont leur clan, en fait c'est juste des humains avec des poils, il n'y a rien qui me fait accrocher à leur camp. Je m'en fiche des deux camps en fait, ils ont chacun leur motivation, plus ou moins juste, mais voilà, le fait est que je n'arrive pas à prendre fait et cause pour une partie. Du coup le film passe une bonne heure à tenter de faire des dialogues intimistes à tenter de mettre de l'enjeu alors que l'enjeu c'est de redémarrer une centrale, on est tellement loin des questionnements du premier... Et puis passer 1h pour nous présenter le gentil singe, le méchant singe, le gentil humain, le méchant humain, c'est bien nécessaire? Soit il faut faire moins long, soit il faut développer les personnages, parce que là rien n'évolue, on se tape les mêmes scènes, un coup c'est l'amitié, après ça se déchire, puis ça se rapproche, allez enchaîne ! Et ensuite le film se décide enfin à se lancer, pour nous offrir un peu d'actions, sauf qu'on dort déjà à ce moment là, et ce n'est pas en livrant des scènes d'actions réchauffées, sans surprise et mal filmées que ça va rattraper le coup. Non mais sérieux qui peut croire à l'attaque du singe sur un cheval avec 2 fusils dans les mains?? Le film se perd en considération sur la nature humaine, sur la survie de l'espèce, passant des plombes pour accoucher de rien sur le plan intellectuel, il n'y a aucune réflexion, rien de nouveau, c'est de la philosophie de comptoir. Pourtant il y a de la matière avec l'oeuvre originale En plus comment ne pas relever les incohérences énormes du scénario: en 10 ans les singes sont passés de quelques dizaines à plusieurs centaines (vive la dégénérescence...), les singes montent à cheval, une centrale redémarre en 2 coup de clés, les singes tirent au fusil, les singes grognent et le sous-titre indique qu'ils s'appellent par leur nom (c'est absurde !). L'argument de la qualité des SFX ne tient pas sur un budget de 170M$. En plus le film n'a même pas une vraie fin. Vraiment il n'y a pas grand chose à sauver d'un film pareil...
Dplardo
Dplardo

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 99 critiques

3,0
Publiée le 06/08/2014
Cette suite peut se permettre de bomber le torse de part sa réussite technique mais devrait faire tête basse avec un scénario aussi téléphoné. En effet ce deuxième volet risque de faire grincer les chicos de ceux qui en ont assez des facilités manichéennes et autres morales à trois francs. Les râleurs comme moi quoi... Je reconnais malgré tout m'être attaché à Koba notamment lorsqu'il prônait "les hommes en cage!", en espérant même une domination sans équivoque des primates sur l'homme. J'ai trop fantasmé. A part ça, pour faire joujou avec la paire de lunettes 3D cela reste une bonne occasion de se divertir.
Edgar L.
Edgar L.

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 271 critiques

4,0
Publiée le 09/08/2014
Plusieurs années après le premier opus, les humains ont presque disparu de la surface de la Terre. On retrouve notre cher César qui a construit avec ses congénères une véritable cité simiesque dans laquelle les singes se développent, se reproduisent, et inculquent leur savoir aux plus jeunes. Une véritable civilisation donc qui semble avoir trouvé son équilibre et qui est plein d'ambition pour le futur d'autant plus que les humains ne semblent plus représenter le danger qu'ils étaient quelques années auparavant. [...]Voilà un film complet qui répond parfaitement aux attentes. De l'action, de l'émotion et du rythme : tous les éléments sont réunis pour nous faire passer un bon moment. Si le scénario est finalement peu surprenant et qu'on peut regretter un démarrage assez long, on n'a que trop peu de choses à reprocher au long-métrage de Matt Reeves. Si le film est légèrement en dessous de son prédécesseur, il n'en reste pas moins un exemple de blockbuster réussi. Efficace et intense : un film que je ne peux que vous conseiller.
Raptor Bonaparte
Raptor Bonaparte

Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 253 critiques

5,0
Publiée le 30/07/2014
La Planète des Singes : l'Affrontement de Matt Reeves avait la lourde tache de succéder à l'excellent reboot (Les Origines) de Rupert Wyatt. Proposant une histoire s'inscrivant dans la ligne directrice des évènements survenus après le soulèvement des singes menés par César, l'Affrontement nous confronte à deux mondes que tout semble opposé. D'un côté les humains qui survivent tant bien que mal aux ravages du virus 113, de l'autre les singes sur-développés qui vivent en harmonie avec la nature. Nous découvrons une histoire qui se veut plus touchante que par le passé (même si elle n'a pas la même charge émotive que Les Origines). Reeves arrive à insuffler le souffle épique des précédents films à cette séquelle en proposant de nombreux affrontements épiques où les couleurs se mêlent aux cris de branlebas de combat ! Certes le rythme est lent, mais cette lenteur volontaire nous permet de mieux nous attarder sur la psychologie des personnages, humains ou singes. On comprend réellement le message en arrière plan : que nous soyons des singes ou des humains, nous avons tous une famille, des attentes, des obligations, sans oublier que personne n'est à l'abri de la vengeance et de la trahison. Andy Serkis rempile pour la seconde fois dans la peau du leader César, impressionnant par sa posture et ses mimiques, Serkis montre encore une fois qu'il est le plus adroit à interpréter le chef des primates. Misant sur une utilisation incroyable des prouesses numériques rendues possible grâce au travail du studio WETA et des décors criants de réalismes, cette suite nous plonge littéralement dans un conflit dont on ne sort pas indemne. Une véritable leçon de cinéma. Vite la suite !
vincenzobino
vincenzobino

Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 390 critiques

5,0
Publiée le 30/07/2014
Le film de Franklin J. Schaffner de 1968 demeure pour moi l'un des films cultissimes de science-fiction, depuis imités plus (les origines) ou moins bien (le seul raté de Tim Burton). Cette seconde partie du préquel l'égale et constitue le plus impressionnant blockbuster de l'année (le plus attendu pour ma part). Si vous n'aviez pas vu les origines, la scène post-générique du premier opus est rappelée en introduction : l'humanité dévastée par un virus. Sauf que, comme souvent, un petit groupe a survécu et se retrouve divisé. La division ou plutôt divergence d'opinion au sein d'une même communauté est le thème prédominant tout au long du film (en dire plus serait spoiler). Mais c'est bien la qualité visuelle qui fait la différence. Grâce à la motion capture stupéfiante (les studios Weta, à qui l'on doit, entre autres, les effets visuels des adaptations de Tolkien, ont fait un travail de dingue) auréolée d'un grandiose Andy Serkis qui donne à César un comportement quasi humain. Ajoutez une fort belle musique (de Michael Giacchino, à qui l'on doit bon nombre de Disney sur la dernière décennie dont "Là-haut") et vous obtenez un divertissement de la même facture que X-Men DAFP à recommander vivement.
Marvellous
Marvellous

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 71 critiques

4,5
Publiée le 27/08/2014
Une excellente suite. Déjà que le premier ("Planètes des Singes = Les Origines" bien sûr") était très bien, celui ci le dépasse à tout point de vue. Le scénario est approfondi même si des défauts de scénario sont visibles (comme si ils pouvaient réparer un barrage comme ça mais bon à la limite ok). Les singes sont devenus encore plus flippants. Andy Serkis réussit une nouvelle fois à réaliser l'irréalisable en motion capture de César. C'est vraiment incroyable ce que Serkis arrive à faire ! Il arrive à nous rendre toutes les émotions de César et à nous plonger dans sa tête et son esprit. La présence d'un nouveau singe important à savoir le fils de césar alias Yeux Bleus est totalement bien. Je le trouve très classe. Reprenant avec brio les éléments du premier opus (Maurice, Rocket, le virus..), celui-ci se démarque du premier avec ses scènes d'intense réflexion sur la personne avec les humains qui ont peur des Singes et les Singes qui ont peur des Hommes. Les scènes d'actions sont plus intenses et spectaculaires que jamais. On est pris dans le film du début à la fin et jamais on ne s'ennuie. Le rythme du film est bien dosé et la musique bien stressante comme il faut, ce qui nous donne le bon dosage du film. Tout au long du film, la tension monte, on ne sait pas de quel côté être : celui des Humains ou des Singes. Les nouveaux acteurs humains jouent très bien. Ainsi Malcom remplace James Franco des Origines. On ne regrette pas Franco tant le nouvel homme est intéressant. Gary Oldman joue un capitaine Dreyfus assez en colère contre les Singes prêt à tout pour les stopper dans la lutte les opposant. C'est dingue de dire cela mais c'est tellement stressant de vouloir vite savoir la suite ! Koba est donc le grand ennemi des Humains et de César dans cet opus. Il apparaît comme une bête féroce qu'il faut à tout prix éliminer. Sa haine contre les Humains le pousse à faire des actes qui bouleverseront pour toujours le destin des Singes et des Hommes. Un moment fort de cinéma que je souhaite à tous de pouvoir le voir car il mérite qu'on le voie c'est sûr ! La psychologie du film est intéressante à analyser et on a hâte de savoir la suite sachant que "la guerre a déjà commencé". La fin est un peu rageante car on voudrait en savoir plus mais le film est tellement bien qu'on n'en veut pas à Matt Reeves ! Le 4.5/5 est largement mérité !
sparowtony
sparowtony

Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 148 critiques

4,0
Publiée le 11/08/2014
J'avais bien aimé le premier film (Les origines) de la saga "rebooté". Mais sans grand plus, alors que le film était encensé. J'attendais déjà plus sa suite, grâce à la ba et aux critiques, encore une fois dans l'ensemble dithyrambiques ! Et franchement, j'ai limite cru à un chef d'oeuvre pendant une bonne partie du film...j'y ai cru...mais non. Il y a eu les 20 dernières minutes. Et paf, tout gâché ! Mais ce n'est pas pour autant que le film est mauvais, bien sur. Loin de là: il y a de très nombreux points positifs ! Rien qu'au début, ça se voit: l'intro, à défaut d'être vraiment originale (on a vu ça dans World War Z ou plus récemment dans Edge of Tomorrow) est vraiment bien faite et met très bien dans l'ambiance. Elle est suivi d'un plan très beau sur César en chasse. Vous l'avez peut-être compris, je vais parler là de la réalisation de Matt Reeves: honnêtement, c'est quasi parfait, si ce n'est. De magnifiques plans, une photographie sympa...les spoiler: scènes de batailles sont redoutablement bien filmés, et de plus, il y a des plans-séquences vraiment bien trouvés. spoiler: Un sur un char avec Koba dessus, et un autre avec Malcolm qui fuit dans un immeuble, encerclé de tout les côtés. Tout ça associé à un montage excellent (qui fait bien la parallèle entre les humains et les singes, chacun imparfaits et attachants). Sur ça, c'est réussi. La direction artistique, sans être transcendante (pas grand chose de vraiment original ou recherché dans ce monde post-apocalyptique) est pas mal aussi. Les décors naturels (la forêt des singes) sont bien plus beaux. Pour les acteurs, là je peux dire sans hésiter que c'est du sans-faute. Déjà, et bien sur, la star du film reste Andy Serkis. Il n'avait déjà plus rien à prouver, mais il reste quand même foutrement impressionnant dans le rôle de César ! Il est imposant, charismatique, mais semble en même temps (en plus d'être menaçant en cas de désordre) plein de compassion. Ca a toujours été su: il est le maitre de la motion-capture. Et pourtant, il n'est pas le seul à offrir une très belle prestation avec des capteurs sur le visage: tous ses compatriotes singes s'en sortent très bien. Particulièrement Toby Kebell, juste génial en Koba ! Pareil pour Nick Thurston (Yeux Bleus), Judy Greer (Cornelia), Karin Konoval (Maurice), etc. Du côté des humains, c'est très bien aussi. Jason Clarke (acteur d'habitude cantonné aux seconds rôles) est très bon, de même pour Keri Russell et Kody Smit-McPhee. Le génial Gary Oldman, dans le rôle de Dreyfus, est sans surprise parfait. D'un grand charisme et parfois très émouvant: la scène spoiler: ou il découvre des images de sa famille m'a limite mis la larme à l'oeil, c'est dire ! Les autres acteurs humains sont beaucoup trop effacés pour vraiment dire quoi que ce soit. Bon, on peut peut-être dire à la limite que l'acteur qui joue Carver fait bien l'enfoiré, quand même. Mais sinon...là ou c'est une très bonne surprise, c'est dans la musique de Michael Giacchino ! Franchement, ce compositeur monte de plus en plus dans mon estime: ses compositions pour les 2 Star Trek et Super 8, notamment, étaient vraiment marquantes (particulièrement celle de Star Trek). Et là aussi, la bo est superbe de sa part: le thème utilisé pour Koba est très marquant, par exemple (mais dans le bon sens, c'est pas comme l'affreuse bo de The Amazing Spiderman 2). Les autres thèmes, plus portés sur l'émotion, sont beaux et parfois même émouvants. La bo dans ce film est beaucoup plus marquante que celle du premier ! J'ai bien aimé la prise de risque du langage des signes: pendant les 10 première minutes, et dans pleins d'autres scènes du film, les singes parlent dans ce langage-là et des sous-titres sont utilisés. Et donc, ça ne parle pas pendant presque la moitié du film (oui, je sais, je vous apprend quelques chose) ! Mine de rien, c'est plutôt osé pour un blockbuster ! Et de plus, certaines de ces scènes sans dialogues sont très belles ! Je n'en ai pas parlé, mais le film est très touchant et porté sur l'émotion. La scène de César avec son enfant qui vient de naitre est d'une belle poésie...c'est simple mais beau ! Et les acteurs à ce moment-là sont très juste (encore une fois, Andy Serkis est remarquable). Que d'éloges, que d'éloges...pendant environ 1h50, c'est pas loin d'être parfait. C'est très prenant (le scénario captive) et certaines scènes sont d'une intensité...c'est presque hallucinant ! spoiler: La scène de Koba qui prend le pouvoir en accusant les humains, et celle qui suit ou on voit le premier affrontement entre eux et les singes sont impressionnants ! Car les deux camps sont attachants, et c'est là l'une des forces du film ! Car oui, je me suis attaché aux humains ! C'est vrai qu'on les voit peu, qu'ils paraissent effacés...mais on s'y attache, surtout grâce au personnage de Dreyfus (comme je l'ai dit, la scène spoiler: ou il pleure en pensant à ses proches est vraiment très touchante). Ce qui fait que le combat est d'une superbe intensité, en plus d'être spectaculaire (et bien filmé). C'est 2 moments scotchant. Bon, bien sur, certains clichés sont quand même voyants: les héros humains sont un peu trop parfaits, et le personnage de Carver (pour simplifier, c'est le méchant humain) parait méchant juste pour être méchant. En gros: un débile. C'est voyant, sans pour autant être gênant. Le reste est tellement bien fait, et le tout tellement bien traité que ça passe très bien. Une autre bonne chose, c'est que le film est cohérent: il y a de nombreux clin d'oeil bienvenue au premier. C'était une bonne idée de spoiler: faire venir César, blessé, dans son ancienne maison. Tout comme le personnage, le spectateur se sent nostalgique. Et ça fait plaisir de revoir le personnage de James Franco brièvement dans une vidéo ! Mais vient le climax final, spectaculaire et prenant, certes, mais qui va tout gâcher. Déjà, un truc qui m'a fait chier, mais à un point, c'est spoiler: le sort de Dreyfus. Beaucoup pensent que son personnage n'apparait pas assez, que Gary Oldman est inexistant dans le film...comme vous le savez, je ne suis pas de cet avis. Je me suis attaché au personnage (charismatique, qui plus est), et il est vraiment intéressant dans le sens ou il représente parfaitement les humains. Mais alors là...spoiler: le personnage décide rapidement de se faire exploser pour faire effondrer la tour, afin de tuer le plus de singes possible. Ca dure 2 secondes, et on en reparle plus. C'est nul. Juste nul. Le personnage était un des plus intéressants, et on décide de le faire mourir très très connement. Et en plus, pour rien, comme je vais l'expliquer. Parce que l'explosion...elle fait que dalle ! A part quelques tolles qui tombent et 10 singes morts maximum, il n'y a quasi aucun dégât ! L'explosion n'a servi à rien, et le personnage est mort pour rien ! Mais merde ! Les scénariste avaient quoi: la flemme ? Ou tout simplement pas d'idée sur quoi faire du personnage ? En tous cas, c'est du gâchis. Et en plus de ça, Malcolm, par une jolie pirouette, est le seul à s'en sortir de l'explosion alors que tous les autres à côté crèvent (ils avaient rien demandés, d'ailleurs, ce qui renforce l'illogisme de la décision de Dreyfus). Ca, c'est un cliché qui m'énerve ! Franchement, ça m'a fait chier que Malcolm s'en sorte, surtout comme ça. Pas que je le déteste, non, ça va. Selon moi, ça aurait augmenté le dramatisme de le faire mourir dans l'explosion, et ça aurait pu servir à quelque chose. Ca aurait mis César en colère, par exemple. Mais non, Malcolm survit, et on est pas certain de le voir dans la suite en plus. Preuve que ça sert à rien à part ne pas le faire crever juste parce que c'est un blockbuster. L'autre chose dans cette fin, c'est que ça donne l'impression que le film n'a pas servi à grand chose. Et là, ça peut te gâcher tout le film, ce genre de truc. A part délivrer un message qui est "les singes sont pareils que les humains", le film ne mène pas à grand chose, il faut dire ce qu'il est ! C'est juste...une sorte de péripétie dans la saga, qui mène juste au début de la guerre. Pour voir la vraie guerre, faudra attendre le prochain épisode. Ah. En soit, le message du film n'est pas mauvais, mais il aurait fallu mettre autre chose pour rendre le film un peu plus utile...dommage que cette fin ait tout gâché, vraiment dommage. Parce que sinon, le film est très bon. Les 2h10 sont passé en un clin d'oeil, et ça reste quand même du grand divertissement, aux effets spéciaux impressionnants. Car bien sur, la motion-capture du film est ahurissante. Surement la plus réussie de toute: on arrête pas le progrès, et ça fait plaisir. Déjà que sur ça, le premier était impressionnant, ça l'est encore plus dans celui-là ! Malgré ces défauts, La planète des singes l'affrontement (titre français qui n'a pas grand rapport avec le film, à part donner une fausse idée) est à voir, au cinéma de préférence (pour mieux apprécier les excellents effets-spéciaux). C'est prenant, spectaculaire et émouvant ! Je l'ai d'ailleurs trouvé mieux que le premier. Un excellent moment !
Attila de Blois
Attila de Blois

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 865 critiques

2,5
Publiée le 30/07/2014
Loin du trés bon film de Rupert Wyatt sur les origines, cette pâle suite est anecdotique pour ne pas dire dispensable. Pour résumé, du début à la fin, l'histoire n'avance pas d'un iota et dans les dernières minutes, on se retrouve au même point que durant les premières. Le scénario est simpliste, comporte beaucoup de clichés typiques des blockbusters hollywoodiens actuels et ne présente qu'un conflit entre singes et humains donnant ainsi lieue à une grosse scènes de bataille dans la seconde partie du film. Après, si ce long métrage souffre des travers made in Hollywood, il bénéficie aussi de ses qualités; c'est-à-dire beaucoup de fric pour des effets spéciaux réussis et des scènes d'action spectaculaires. Divertissement assuré mais ne va pas au delà. Dommage...
Julien D
Julien D

Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 3 454 critiques

2,5
Publiée le 03/08/2014
La technologie de la performance-capture étant déjà l’unique argument artistique du premier film de la nouvelle saga, l’apport de Matt Reeves est indéniablement de l’exploiter encore davantage en mettant en scène des armées entières de singes numériquement recréés grâce à cette technologie. La façon dont l’intrigue tourne à vide, pour nous mener vers une situation de fin similaire à celle du début, semble animée par une volonté de décortiquer les mécanismes sociologiques d’une civilisation balbutiante. Prenant pour contexte l’univers post-apocalyptique que l’épidémie apparue à la fin du précédent film a généré en dix ans, le face à face entre les clans humains et simiesques n’a assurément pour seul finalité que de nous démontrer que les comportements des deux espèces sont en tous points similaires. C’est donc, d’un côté comme de l’autre, sur un affrontement entre les défenseurs d’une honorable paix inter-espèce et les partisans d’une militarisation et d’un pouvoir autocratique que repose l’intégralité du scénario qui a au moins le mérite d’éviter de caractériser l’un ou l’autre des deux ans par un manichéisme primaire. La portée philosophique étant donc quelque peu superflue (mais qui, rendons à césar ce qui est à César, s’élève au-dessus de la naïveté qui marquait le premier opus), c’est bien dans l’usage des effets spéciaux pour faire des scènes de batailles des passages véritablement épiques que ce divertissement trouve ses lettres de noblesse.
LeCochon
LeCochon

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 25 critiques

0,5
Publiée le 12/08/2014
Autant le premier était plaisant avec une histoire qui tenait à peu près la route et quelques images fortes, autant cette suite... Rien ? Nul. Des personnages caricaturaux au possible (le gentil singe, le méchant singe, le gentil scientifique, la gentille scientifique qui soigne - MEDIC!!-, le mec abruti mais qu'on est obligé d'amener parce qu'il sait comment manier des valves alors qu'en fait, même quand il n'est plus là, tout le monde s'en sort sans lui) , un scénario écrit par quatre gamins de trois ans (la guerre c'est mal, la paix c'est bien, la famille c'est top, à bas les armes !, et aime ta mère et respecte ton fils...) et des scènes d'actions brouillonnes sans intérêt. Mention spéciale au singe kamikaze qui se la joue John Woo en tirant sur tout ce qui bouge, une mitraillette dans chaque patte ! J'en ai pété de bonheur !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top