Mon Allociné
Vol au-dessus d'un nid de coucou
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,5 25664 notes dont 990 critiques
68% 672 critiques 23% 231 critiques 5% 50 critiques 3% 25 critiques 1% 9 critiques 0% 3 critiques

990 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Jérémie Deuzé

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 210 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 24/09/2016

Comme tous les dits chef d'œuvre, on s'attend à quelque chose qui nous transporte. S'il est vrai qu'on salue unanimement la performance de Nicholson, le film est d'une banalité frustrante. L'histoire est pourtant bien menée, l'intrigue bien dosée, mais il y a cet ennui qui m'enlève pas mal d'intérêt...

kurdty13

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 7 critiques

4,5Excellent • Publiée le 23/07/2016

Une adaptation du roman de Ken Kesey magnifique. Rien à redire sur l'histoire, qui est exactement la même que le roman, déjà excellent. Et rien à redire du choix des acteurs, qui savent ce qu'ils font. Sans compter Jack Nichloson qui joue à perfection un rôle qui lui va comme un gant.

Faith V.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 8 critiques

4,0Très bien • Publiée le 16/07/2016

très bon film ! bonne critique de l'humain et de sa condition on est ni foncièrement mauvais ou bon on est humain en gros ! je le conseille car c'est un très bon classique ! j'ai passé du bon temps mais je le déconseille à ce qui veulent du divertissant ! il faut se dire que c'est un peu un film d'intello sinon on passe à côté de ce très bon film et des émotions qu'il transparaît

Nathanventoux

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 13 critiques

4,0Très bien • Publiée le 04/07/2016

Sublime et émouvant. Nicholson est juste splendide. Louise Fletcher l'est toute autant. Un scénario qui prend à la gorge bercé par une musique de Nitzsche absolument fascinante. Cela dit je lui mets "seulement" 16 car il peut paraître parfois un peu long mais j'avoue être tatillon tant la fin du film mais pas que est rempli de scènes riche en émotions. Cela dit ce film donne envie d'aimer le 7eme art. A voir absolument !

Sly L. B.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 14 critiques

4,0Très bien • Publiée le 04/07/2016

On ne présente plus ce film culte de Milos Forman avec en tête d’affiche le visage reconnaissable entre tous de Jack Nicholson et son sourire de Joker. Dans Vol au-dessus d’un nid de coucou, adapté du roman de Ken Kesey, il incarne un marginal venu renverser l’ordre établi dans un hôpital psychiatrique. Le lyrisme du scénario, les jeux prodigieusement expressifs des acteurs et le message moralisateur de Forman sont principalement mis en exergue par le biais d’un jeu de mise en scène notable ; vers la fin du film, un gros plan fixe d’une minute exactement traduit, sans qu’une parole soit prononcée, l’état d’esprit du personnage de Jack Nicholson. Autre exemple : l’une des règles du quotidien des malades est la diffusion de musique classique, qui « adoucit » les mœurs, lors de la prise de médicaments. Scène qui n’est pas sans rappeler le conditionnement d’Alex au réflexe de Pavlov dans Orange Mécanique (Stanley Kubrick, 1971), processus utilisé par Miss Ratched (l’infirmière impitoyable) probablement à des fins d’apaisement stimulée par la musique. Le film de Milos Forman se veut donc être le reflet moralisateur d’une société mise à mal par les anticonformistes et autres réfractaires à l’idée d’un univers où ils ne sont finalement que de sages êtres obéissants. Maniant d’une main de maître des acteurs plus déjantés les uns que les autres, le réalisateur tchèque leur offre des rôles symboliques, dépeignant dans ce microcosme une société totalitaire où Miss Ratched revêt l’habit de dictateur, et McMurphy celui du contestataire renversant le régime plus ou moins admis par ceux qui n’ont ni la force, ni l’ambition, ni la présence d’esprit de s’y opposer. Soumis par abus de faiblesse, les malades mentaux (« cuckoos » en anglais) sont ainsi les acteurs d’un système concentrationnaire avec pour décor un hôpital froid, aseptisé, métaphore filée des goulags tchécoslovaques qu’a fuis le réalisateur. McMurphy est donc ce rebelle bienveillant à l’égard de ses semblables, se buttant à une autorité (la terrifiante Louise Fletcher) qui fait d’abord appel à la persuasion, à la douceur et à la sournoiserie. De longs plans fixes traduisent l’inhumanité qui l’habite, ainsi que la jouissance perverse qu’elle retire du semblant de démocratie qu’elle a instaurée......... .............Privilégiant un lyrisme et une certaine forme de cinéma contemplatif, Forman nous propose une métaphore émouvante d’un monde où les malades sont finalement plus lucides que les médecins, aspirant en réalité à une liberté d’être et de penser, à une paix que leur marginalité ne peut leur offrir dans cette société. Venez lire l'intégralité de l'analyse de Mathilde Sur BienChoisirSonFilm http://fandecine.canalblog.com/archives/2016/07/02/33943516.html

taoufik B.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 15 critiques

4,0Très bien • Publiée le 02/06/2016

meme si la fin m'a decu, se film est peut etre le premier qui met lumiere sur les asiles psychiatriques, oscars fortement mérité, mais pas le meilleur de nicholson, pour moi- parce que vient apres: pour le pire et pour le meilleur qui consacre l'acteur parmi les meilleurs, par son humour pinçant et piquant , a voir absolument

Trafal G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 59 critiques

3,5Bien • Publiée le 29/05/2016

Le droit de dire Non. C'est une bien bonne leçon, le fous n'est pas l'exilé, celui qu'on repousse dans les marges de nos villes, mais celui qu'on rejete d'être celui qu'il est. Ce n'est pas le fous qui est fous, mais notre manière à le rendre fous. Le protagoniste a su trouver le remède pour soigner le bégaiement d'un malade parce qu'il savait pourquoi, et tout aussi tôt, quand l'infirmière débarqua, puis qu'elle le menaça, le malade se mit de nouveau à bégayer. Une infirmière qui rend les gens malade et fous, et un fous qui les soignent. Les dialogues sont très bien écris mais je pense que je n'ai pas besoin de parler de la partie réalisation du film parce que beaucoup l'on déjà fait. Mais il est remarquable de se dire que les personnes que l'on considère comme des soignants donne des maladies et que les personnes que l'on considère comme des malades peuvent soigner.

tri_22

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 129 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 25/05/2016

Vol au-dessus d'un nid de coucou, rien que dans le titre il y a des choses à comprendre, alors le message de ce film est juste magnifique avec un Nicholson déjà en très grande forme. Ce film est à conserver précieusement, à voir et à revoir, il est un film culte.

Lily sous la lune

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 23/05/2016

Une de mes plus grandes émotions cinématographiques. Tout a déjà été dit sur ce film rempli de tendresse, de drame, d'espoir.

pierrre s.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 527 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/05/2016

Œuvre culte et intemporelle, Vol au-dessus d'un nid de coucou, tire sa force principale de ses acteurs. Louise Fletcher en tête, actrice qui m'est totalement inconnue mais qui apporte au film toute sa méchanceté, sa froideur, elle est le mal incarné! Si Nicholson est si bon lui aussi, il le doit sans doute à la grande performance de sa partenaire.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse