Mon AlloCiné
    Fight Club
    note moyenne
    4,5
    74373 notes dont 2651 critiques
    64% (1709 critiques)
    21% (562 critiques)
    5% (137 critiques)
    4% (103 critiques)
    3% (73 critiques)
    3% (67 critiques)
    Votre avis sur Fight Club ?

    2651 critiques spectateurs

    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 203 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2019
    Faisant réfléchir le spectateur sur sa vie de consommateur dans une société régie par l'argent et le matérialisme, "Fight Club" choque, hypnotise et fait également réfléchir le spectateur sur sa place dans la société, grâce à une histoire folle, drôle et complètement anti-conformiste. "Fight Club", c'est aussi un duo d'acteurs exceptionnel, une réalisation et une photographie magnifique, une bande originale parfaite et une ambiance unique. Je me souviens la première fois que j'ai vu ce film, arrivé au générique de fin, je suis resté bouche bée, je me suis dit que je venais de voir un film comme je n'en avais jamais vu auparavant. Mais ne vous fiez pas aux critiques faciles qui voient en ce film un hymne à la violence et à la destruction, "Fight Club" fait s'interroger le spectateur sur la société dans laquelle il vit et sur un tas d'autres choses, mais le met également en garde contre les dangers de vouloir la changer radicalement, les dangers de l'idéalisation, de la manipulation, etc... Et c'est justement en cela que "Fight Club" est si intéressant, il y aura plusieurs interprétations perçues selon les spectateurs. Ce film est et restera un film choc, qui a divisé et qui continue encore aujourd'hui de diviser, mais devant lequel personne ne peut rester indifférent, et ce qui fait sa principale force, c'est que même si il est sorti en 1999, le film est plus que jamais d'actualité. "Fight Club" est un coup de poing cinématographique comme on en prend rarement, un conte philosophique sombre, drôle et où le second degré est très présent, un chef d'œuvre de David Fincher qui parle de la quête de sa propre identité, et aussi et surtout de la remise en question de la société qui nous entoure. Un film culte, un magnifique thriller, avec en prime le beau Brad Pitt toujours aussi talentueux
    Youssef L.
    Youssef L.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 17 novembre 2019
    Un classique incontournable et indémodable pour tout coeur solide capable d’encaisser toutes les scènes violentes du Fight Club. A voir, à revoir, à savourer délicatement, mais bon ma critique doit s’arrêter là car la première règle, enfin la deuxième surtout. Le mieux c’est de vous laisser livré à vous-même, à essayer d’interpréter tout ce qui s’y dit et s’y passe.
    FlecheDeFer ..
    FlecheDeFer ..

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 19 critiques

    2,5
    Publiée le 11 novembre 2019
    J'avais vu ce film à sa sortie et je ne n'avais pas trouvé terrible. Entre-temps il est devenu culte alors je me suis dit que j'allais le revoir, mais rien à faire, je trouve que tout ceci ne raconte rien, en tous cas rien d'intéressant, et que le scénario est faussement subversif et pas trop intelligent. C'est une chose de poser une bonne question, mais c'est une autre de tenter d'y apporter un réponse. Ici on ne sait pas vraiment ce que l'on veut nous dire, ni d'ailleurs si on veut vraiment nous dire quelque chose, et si le twist reste un super moment de cinéma, même lui ne va finalement pas grand part, ce qui fait que même en voyant le film en sachant déjà la fin ça ne m'a changé grand-chose, ce qui est assez parlant car si ça avait été vraiment réussi, j'aurais dû au contraire voir le film totalement différemment. Pour moi ce film est un peu le pendant des films de super héros pré-MCU dans le sens qu'il s'adresse avant tout à un certain type de public: masculin, un peu frustré de sa vie et manquant beaucoup de confiance en soi, et qui voit en Tyler Durden une sorte de modèle de coolitude et de rébellion qu'il rêve d'émuler sans oser pourtant faire quoi que ce soit pour lui ressembler, sauf le plus facile, à savoir boire trop le samedi soir pour pouvoir se donner contenance au moins une fois par semaine et s'imaginer capable de grandes choses.... en attendant le lundi matin. Mais peut-être est-ce ça le message du film au final?
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 446 critiques

    5,0
    Publiée le 6 novembre 2019
    En grand sorcier du cinéma moderne, le cinéaste David Fincher (« Seven », « Gone girl » etc...) adore « surfer » sur les thèmes de son époque et prend aussi un malin plaisir à prendre ses nombreux fans au dépourvu. Ainsi en 1999 il nous offre « Fight club », un OVNI cinématographique auquel personne n'était réellement préparé. L'intrigue est un modèle du genre, tant par son originalité que par les thèmes abordés et on plonge avec un plaisir total dans cette étrange histoire de club de combat. Évidemment, rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît et le réalisateur s'amuse beaucoup à nous « trimbaler » de gauche à droite, tout au long de son film qui se révèle vite particulièrement excitant. Il faut dire que les acteurs principaux, visiblement envoûtés par cette sombre histoire, jouent sans doute le rôle de leur vie (ce qui n'est pas peu dire vu la qualité du casting). Je suis bien conscient que cette avalanche de superlatifs à l'air un peu « pompeuse » mais il faut reconnaître que cette œuvre étonnante est immédiatement devenue culte, ce qui est très largement mérité. Je me suis régalé du début à la fin et j'en suis donc forcément reconnaissant... parfait !
    Lem_Belgique
    Lem_Belgique

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 6 novembre 2019
    20 ans après, ce film serait encore plus vrai aujourd'hui qu'en 1999. Pur chef d'œuvre punk freudien, je donnerais beaucoup pour le revoir une première fois. Un film qui illustre à la perfection le mal-être de notre époque, tout en vous démontrant l'absence d'alternative, aussi sexy soit-elle. Impitoyable...
    Sélène
    Sélène

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 6 novembre 2019
    Ce film est tout simplement un des plus incroyable de toute l'histoire. Sans compter le réalisateur de légende (David Fincher) et l'ensemble des acteurs qui sont plus que compétant, le scenario et merveilleusement bien écrit par Jim Uhls qui et a mon avis un des meilleur scénariste américain. Chef d'oeuvre !!!
    Happy life and flowers
    Happy life and flowers

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 164 critiques

    0,5
    Publiée le 20 octobre 2019
    Un vrai déchaînement de violence dans ce fight club, difficile de s'attacher aux personnages, des sadomasochistes, teintée de folie irrationnelle laissant dubitatif.
    Le Clown Dansant
    Le Clown Dansant

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 202 critiques

    3,5
    Publiée le 12 novembre 2019
    Ce film nous narre l'histoire d'un célibataire, jeune trentenaire lambda travaillant dans les remboursements pour une compagnie automobile. Dépassé par sa vie, par l'existence qu'il mène ou plutôt ne mène pas. Il n'en dort plus la nuit, vivote et a des idées noires. il finit par trouver son salut, du moins c'est ce qu'il pense, au travers des thérapies de groupes en tout genre et ce durant un an jusqu'à l'arrivée dans sa vie d'une autre faussaire en la personne de Marta, qui va venir culbuter son style de vie immuable, le laissant que peu de place à la liberté mais qui rassure le Narrateur et lui permets chaque soirs ou presque après le travail de se libérer émotionnellement. A ce moment, les plus observateur auront déjà remarqué plusieurs Flash très court ou l'on peut apercevoir la silhouette très fugace de Tyler Durden : deux choses à en déduire Premièrement : Le narrateur est déjà, bien avant ses thérapies et même durant ses thérapies Schizophrène, cela ne se manifeste que par Flash très sporadique, mais une partie de lui, même infime, est déjà Tyler Durden Deuxièmement : Durden travaille comme projectionniste à mi temps la nuit et adore y insérer des images pornos , difficile de ne pas y voir une corrélation avec les flash du Narrateur. un petit détail pouvant paraître insignifiant au départ mais qui s'ajoutant au tout contribue à en faire un film culte. (tout comme le gros plan de Fincher sur le gobelet de café "Starbucks" du Narrateur à son boulot) Starbucks étant encore à ce jour la plus grande chaîne de café au monde, elle reflète sa servilité à la société, au consumérisme, aux multinationales. Il y aura tout un tas de petits messages subrepticement placés tout au long du film D'ailleurs, Le Narrateur aime feuilleter les catalogues des meubles Ikéa pour en acheter les derniers modèles tout en pensant garder une part de personnalité en s'acquérant des biens qui lui ressemble, alors qu'il adopte une attitude de soumission totale envers le paradigme de notre société. David Fincher souhaite que le spectateur se questionne, fasse son introspection pendant et après le visionnage du film, c'est réussi. C'est après l'arrivée de Marta dans sa vie que le narrateur va finir par s'émanciper et devenir son double Tyler Durden, du moins par phase, et celle ci est marqué par l'explosion de son propre appartement, à partir de la la machine est enclenchée, et elle se matérialisera peu de temps après lorsque Le narrateur raccroche au nez de Marla pour finalement appeler Tyler, il dira ensuite qu'il ne pourrait dire pourquoi c'est lui qu'il a appelé mais c'est ainsi ... A noter qu'à ce moment la, Tyler ne décroche pas mais décide de le rappeler, le message est clair, c'est Tyler Qui mène la danse A travers cette séquence il met un terme a la rationalisation de sa vie et décide d'envoyer foutre en l'air sa vie, mais pas totalement ( il garde quand même son boulot, son identité initiale , et Marla ) une émancipation , mais pas totale qui va toutefois lui permettre de révéler en lui la facette qu'il souhaitait voir au travers de Durden. La suite on la connait : le fight club, pas de chemise ni de chaussettes, c'est l'une des règles très stricts du Fight Club, tout le monde est logé à la même enseigne, Cadre, SDF, Chomeur, Ouvrier, ici on oublie qui l'on est dans la vie de tous les jours et on se laisse aller à un défouloir tout en respectant les règles édictées par Durden. Pas de Violence dans le but de tuer, ici on se respecte mais on se respecte avec des uppercuts ... Puis le "Projet Fight Club" va se transformer en "Projet Fight Cub' La scène de la brûlure en est le tournant. Peu à peu Durden va enlever les dernières barrières mentales du Narrateur jusqu'à le mettre en danger de mort et causer un accident devant des sbires à l'arrière lobotomisés face au discours de leur Gorurou va le galvaniser Cet accident va le délester de ses peurs, de ses dernières croyances pour mener le projet à terme. Et lorsqu'il finira par découvrir Que Durden et lui ne font qu'un il voudra à tout prix démanteler le projet Chaos, il n'y arrivera pas mais tuera sa propre muse que son mental a créé et regardera au bras de Marla tel un spectateur d'une salle de ciné le monde de la finance s'écrouler sous ses yeux. Pour conclure, ce film m'a beaucoup fait penser notamment à "Wanted - Choisis ton Destin" sur le fond et la forme il y a pas mal de similitude entre ces deux films, l'employé soumis, modeste sans vrai personnalité, jeune trentenaire au physique frêle, employé dans l'administration qui fait une rencontre qui va le métamorphoser dirigé par un Gourou avec des codes bien définis ... La morale de l'histoire : Sois libre, Sois qui tu veux devenir, ne laisse personne influencer quoique ce soit mais contrôle toi un minimum pour éviter de te dévoyer et prendre un chemin chaotique et sans retour C'est un très bon film qui est bien plus qu'un simple film, si l'on décortique tous les détails même minimes du film il faudrait des heures et des heures et ça c'est généralement la marque des grands films car il y a le bon et la forme. En soit il mérite donc une excellente note, mais après réflexion, je lui attribue la note de 3,5/5 car avant d'être un "film de David Fincher" c'est avant tout une oeuvre littéraire, que certes Fincher a su adapter finement sur grand écran, mais qui ne vient pas de son imaginaire sinon nul doute que j'aurais élevé la note. Donc glorifier Fincher c'est bien, l'écrivain c'est mieux. Ce qui m'amène à cette note c'est également l'univers du film que j'aime , mais que je n'adore pas et également la transition irréaliste du Narrateur qui passe d'un claquement de doigt d'un type timoré, dépressif, sans Charisme à un mec hyper Charismatique ( même si cela reste subjectif ) désinvolte au possible et leader dans l'âme. Ca me dérange un peu, il aurait fallut faire un diptyque ou rallonger la durée du film à 3 heures pour voir une transition plus réaliste, plus plausible. C'est du cinéma certes, mais vu le contexte du film ça n'aurait pas été de trop pour une immersion encore plus crédible.
    Critique C
    Critique C

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 17 octobre 2019
    Superbe, ce film est innovant et apporte un vent de fraîcheur dans le cinéma la fin est inattendu contrairement aux films actuels où nous pouvons deviner toute la trame dès les 5 premières minutes.
    le videoclub
    le videoclub

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2019
    Tyler durden mais qui es tu ? Cette partie de l histoire n est pas esentielle. Que fais tu ? La c est essentielle. Tyler durden grand gourou d'une secte qui priviligie un schéma de vie violent et autarcique. Épauler par Jack, depressif et schizophrène dont la passion est de se retrouver dans des seance de therapie de groupe pour pouvoir enfin pretendre au sommeil. Le fim est grand, beau, marrant. Un brad pitt au sommet de sa carrière d'acteur, un Edward Norton magnifique. Le tout dans une image lecher, une bande son synthetique et qui colle a la peau. Un vrais chef d'oeuvre jusqu'à la fin. Apocalytique.
    Mael O
    Mael O

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 4 octobre 2019
    Ce film est tout simplement une oeuvre d'art conçue par la maestro du cinéma , le grand David Fincher. Le scénario est époustouflant, l'histoire est haletante , le twist est l'un des meilleurs de l'histoire du cinéma. De surcroit on retrouve un duo d'acteur au sommet de leur art avec un Brad Pitt génialissime et un Edward Norton fantastique dans son role de expert desillusionné par la vie (conformisme) Je le conseille, ce film est un film qui va vous faire réfléchir sur le monde.
    Effy Stonem
    Effy Stonem

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2019
    Cultissime, à voir et à revoir! Ce film, sans se donner d'air, vous prend à la gorge, vous secoue et vous tabasse comme si vous étiez un membre du Fight Club. Les acteurs sont parfaits, l'ambiance est angoissante au possible. Restez accrochés pour apprécier l'ampleur de ce chef-d'œuvre.
    Cineadvisor
    Cineadvisor

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2019
    Faut il voir ce film ? Oui Pourquoi ? Un film différent de tous les autres, un film noir, sur la folie dont le dénouement vous amusera Pour qui ? Pour les +20 ans Faut il le voir au cinema ? Oui Faut il le voir devant sa tv ? Oui
    THIRA10
    THIRA10

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 10 septembre 2019
    Fight Club c'est d'abord Fincher, sale, cradingue, indus et nihiliste au possible. Un bon uppercut aux biens pensants et autres politiquement correct.... On la connait leur chanson...Perso j'ai adore
    Sam L
    Sam L

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 22 août 2019
    Une pure merveille Une histoire génial, un casting génial, des dialogues géniaux pour un film de rêve Mon film préféré
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top