Mon Allociné
Fatima
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,7 1211 notes dont 128 critiques
8% 10 critiques 41% 52 critiques 27% 34 critiques 13% 16 critiques 7% 9 critiques 5% 7 critiques

128 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
Africultures

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 111 critiques

4,5Excellent • Publiée le 31/08/2015

(...) Fatima est magnifique de sensibilité, de finesse et d'intelligence. Maniant une mise en scène épurée, centrée sur les personnages et leur permettant d'interagir en toute simplicité, le film les fait exister à l'écran et nous touche ainsi profondément. Fatima est une femme maghrébine qui élève seule ses deux filles, et se surmène pour cela en faisant des ménages. Ancré dans le réel, le film ne joue jamais sur un effet pathétique ou spectaculaire : au contraire, son épure recentre sur l'humain, les détails et l'humour donnent le poids de la vie, la beauté du cadre et la lumière donnent aux personnages tout leur éclat. (...) Certes, la mère fait des ménages (Soria Zeroual), sa plus jeune fille Souad (Kenza Noah Aïche) est une ado révoltée et l'aînée Nesrine (Zita Hanrot) s'en tire en étudiant médecine. Les ingrédients du stéréotype social seraient réunis. Mais la différence est qu'elles ont la parole et la possibilité d'exprimer leur imaginaire, que celui-ci a droit de cité dans le film, en est même le corps et la matière.(...) "Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse" : après avoir réalisé La Désintégration en 2011, un film prémonitoire sur le processus qui conduit un jeune Arabe discriminé à se radicaliser et verser dans le terrorisme, Faucon est revenu à cette forêt silencieuse des Fatima qui travaillent dans l'ombre. Par la sobriété et l'élégance de sa mise en scène, il nous les rend simplement familières et humaines. http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=13006

halou

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 416 critiques

4,0Très bien • Publiée le 11/04/2016

"Fatima" rejoint la liste des films à caractère social style documentaire sur une tranche de vie des gens ordinaires. En plus de dresser un portrait réaliste et sans fioriture le film fait découvrir un beau personnage fort et attachant confronté à divers tiraillements causés par une société oppressante. Une belle découverte, dense, parfaitement maîtrisée et réalisée avec justesse.

Alain D.

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 781 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 01/03/2016

Réalisée par Philippe Faucon, cette histoire est tournée comme un reportage relatant l’intégration en France d’une famille algérienne. Je n’ai pas perçu ce film comme un drame avec un scénario, mais plutôt comme un documentaire, traitant des sujets tels que les problèmes de générations parents-enfants, ou de différences de cultures franco-magrébines. La mise en scène est bien faite et le jeu des actrices généreux, mais le rythme est lent et manque sérieusement de pep. De plus, l’absence de sous-titrages rend incompréhensibles certaines scènes comportant des dialogues en langue arabe.

Jmartine

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 296 critiques

4,0Très bien • Publiée le 08/10/2015

Fatima de Philippe Faucon est un portrait plein de tendresse et non dénué d’humour sur une mère courage prête à tous les sacrifices pour assurer l’avenir de ses deux filles. Le père est parti refaire sa vie avec une autre femme, il apparaît de temps en temps auprès de ses filles, pour acheter une paire de basket, mais le plus souvent pour leur rappeler les principes éducatifs de la femme musulmane…Fatima ne sait ni lire ni écrire le français, mais elle rédige son journal en arabe…Nesrine l’aînée commence une première année de médecine …si tu réussis mon bonheur sera comblé lui dit sa mère…non pas comblé, mais complet, toi tu seras comblée…mais ton bonheur complet, rétorque Nesrine avec douceur et compréhension…moins douces les conversations avec Souad, la cadette qui est retors à la scolarité et qui reproche à sa mère de nettoyer la merde des riches….c’est un film court , à peine quatre-vingts minutes, Philippe Faucon filme ses personnages avec douceur, s’attardant sur le beau visage de Soria Zeroual qui interprète Fatima, visage parfois las, parfois grave, mais souvent lumineux…c’est un film simple, un film juste…et des Fatima, il doit y en avoir beaucoup tout aussi discrètes, maghrébines , africaines…qui triment en espérant voir les enfants réussir dans cette société où l’intégration leur est difficile…En cela elle est une figure universelle…

Cinéphiles 44

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 039 critiques

4,0Très bien • Publiée le 11/10/2015

Fatima est le portrait de trois femmes, Fatima et ses deux filles. L’une doit faire face aux préjugés et aux critiques tout en se battant pour réussir sa première année de médecine. La seconde encore jeune, est frivole, inintéressée par le système scolaire et veut juste vivre sa vie sans qu’on lui dise quoi faire. Enfin, Fatima qui ne parle pas français, fait du ménage chez des riches, beaucoup d’heures jusqu’à se tuer à la tâche. Mais sa force se tire dans son souhait de voir ses filles réussir ce qu’elles entreprennent. Fatima est un film positif, qui rend hommage aux femmes musulmanes et aussi à l’ensemble des femmes. Ce n’est pas un long-métrage féministe. Il cherche juste à nous montrer en toute pudeur, une chronique qui fait du bien. Si le jeu des actrices et la mise en scène est parfois maladroite, on ressent tellement de bonne vibration qu’on pardonne toute erreur cinématographique. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44 http://www.facebook.com/Cinephiles44

Pauline_R

Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 321 critiques

4,5Excellent • Publiée le 07/10/2015

Une très belle surprise, on rit, on pleure, on s'attache... la vie quoi ! Sur une mise en scène très réaliste, sans jamais tomber dans le pathos ou la caricature, le film montre avec une justesse folle et beaucoup de poésie le combat quotidien d'une mère de famille immigrée, ses peurs et ses espoirs, sa dignité et sa culpabilité, sa force et sa fragilité. Plus largement, il nous dresse de subtils portraits de femmes, celui de Fatima mais aussi celui de ses deux filles, nous faisant voir deux générations différentes, confrontées aux difficultés de la langue, au regard des autres, mais liées par un amour fou. Et ces personnages sont portés par de très belles actrices, Soria Zeroual en tête, une non professionnelle d'une authenticité très touchante, mais aussi Zita Hanrot qui m'a beaucoup impressionnée. Bref, courez voir Fatima.

Christoblog

Suivre son activité 264 abonnés Lire ses 888 critiques

4,0Très bien • Publiée le 10/10/2015

La loi du marché proposait au printemps une plongée en eaux profondes, au coeur de la réalité française, côté sombre. Fatima propose une apnée presque aussi puissante, côté optimiste cette fois-ci. On ne montre pas souvent au cinéma la vie de ces mères d'origine maghrébine, qui parlent mal le français, si ce n'est parfois comme personnages secondaires se débattant avec une progéniture difficilement contrôlable. Philippe Faucon aborde donc un nouveau continent en choisissant de tracer ici le portrait sensible d'une de ces femmes. L'actrice non professionnelle Soria Zeroual incarne à la perfection la dignité, le discernement, la force de caractère et la rectitude morale. On est étonné et séduit par son changement de physionomie dans l'intimité : le voile qui disparait, la beauté de l'écriture arabe. On est frappé par les difficultés que sa non-maîtrise du français pose pour l'éducation de sa fille (terrible scène dans laquelle la fille insulte la mère). On sursaute au moment où le scénario choisit de nous surprendre par un évènement parfaitement innatendu. Fatima se distingue par sa subtilité (les préjugés racistes juste esquissés sont d'autant plus révoltants) et séduit par la finesse de ses approches. Un tableau sensible, une franche réussite. http://www.christoblog.net/2015/10/fatima.html

closer444

Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 504 critiques

4,0Très bien • Publiée le 07/10/2015

Avis à tous les immigrés, enfants d’immigrés, français ouverts ou français racistes, peuple de droite ou de gauche ! Voici un film qui pourrait si ce n’est réconcilier tout le monde au moins ouvrir les esprits en livrant, par un bout de la trajectoire d’une femme algérienne immigrée et de ses deux filles, des vérités simples et beaucoup de clés de compréhension à tellement d’incompréhension(s). Ce n’est pas une tranche de vie qui encense l’immigration ou la critique, bien qu’on se doute de l’avis du metteur en scène sur le sujet, c’est juste la chronique ordinaire de la vie d’une femme algérienne en France. Sans pathos ni manichéisme mais avec justesse, pudeur et respect. Avec ses joies comme ses peines. Un film apaisé et beau mais surtout un magnifique portrait de femme et de mère courage qui force l’abnégation. Un film à montrer à une certaine partie de fils d’immigrés qui pourrait en prendre de la graine plutôt que de critiquer et de saper toutes les valeurs du pays qui les accueille tout comme aux racistes qui ne voit dans les étrangers qu’une menace. Un film utile donc mais surtout sincère et jamais manipulateur. Philippe Faucon, dans son coin, dresse tout de même depuis plusieurs années une œuvre à saluer pour son authenticité et la ligne directrice qu’il a choisi : la condition des immigrés algériens en France. Même si l’on est plutôt allergique à un certain cinéma social radical de gauche et engagé, la façon dont ils filment ses personnages et la paix et l’empathie qui s’en dégage forcent obligatoirement le respect, loin de toute polémique ou velléité politique. Qu’il parle d’une adolescente prise en étau dans une famille trop traditionaliste ou d’un jeune homme répondant aux sirènes du terrorisme islamique, Faucon le fait avec tact et après beaucoup de documentation. On sent qu’il sait de quoi il parle et c’est ce qui lui donne toute sa légitimité. Toujours dans les récits resserrés au maximum (jamais plus d’une heure et vingt minutes), il ausculte ces sujets de manière frontale et s’entoure d’acteurs non professionnels conférant à ses films un aspect à la limite du documentaire. Un cachet qui leur va très bien. On est dans un certain naturalisme qui n’est jamais pesant ni prétentieux. Non, juste dans un réalisme social qui fait du bien et qui nous étreint. Car en plus d’être intéressants et finalement nécessaires, ces films sont touchants voire carrément déchirants. Car « Fatima », merveilleux personnage de cinéma dont on se souviendra, parvient par des gestes de la vie ou des simples paroles à nous faire pleurer d’émotions. Un film, un personnage, une histoire, loin de tous les films boursouflés que l’on peut croiser dans les salles, qu’il serait dommage de louper. https://www.facebook.com/cinemapassion4444

labellejardinière

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 171 critiques

?Nul • Publiée le 27/02/2016

Voilà donc le "Meilleur film français" pour 2015 - récompensé par le César idoine (plus 2 autres, de moindre prestige) le 26 février 2016..... Pas de concurrence ? Même à se limiter aux films nommés, "Marguerite", avec un sujet original, un vrai metteur en scène, d'excellents acteurs, plein d'autres qualités techniques d'évidence, était un César suprême tout à fait cohérent ! En fait, le seul possible, eu égard aux 7 qualifiés. Mais il fallait du "social", et de préférence du social "signifiant" - cela restreignait donc le "choix" des votants de l'Académie à "Dheepan" et "Fatima". Comme l'immigration tamoule n'est pas quantitativement significative en France, il ne restait que la Maghrébine "Fatima". CQFD. C'est quoi ce film (de Faucon) ? Un faux docu, avec une non-actrice en montre (rôle-titre), une histoire d'une banalité confondante, tenant sur un confetti, pas de mise en scène, beaucoup de dialogues surréalistes (arabe dialectal pour la mère/français - plus ou moins châtié suivant la fille - pour Nesrine et Souad, ses rejetonnes ados), mais aucun fond..... Rien à quoi se raccrocher, pour le spectateur normalement constitué. Rien pouvant, même de très loin, rivaliser avec du vrai "cinéma social", comme les Britanniques savent, eux, en faire. Juste un produit communautariste de série - comme il en pleut à la télé française.....

poet75

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 341 critiques

4,0Très bien • Publiée le 09/10/2015

Dans le coeur de Fatima, sinon dans sa vie, la place est largement occupée par ses deux filles, qu'elle élève quasiment seule (la cadette voyant, de temps à autre, son père). Difficile de les voir grandir et s'émanciper, d'autant plus difficile que Fatima est écartelée entre sa fierté, ses espoirs, ses incompréhensions, ses craintes et surtout sa peur du "qu'en dira-t-on". Il ne manque pas de commérages dans son entourage et Fatima exhorte ses filles à tout mettre en oeuvre pour échapper aux rumeurs malveillantes. L'aînée, Nesrine, a de quoi faire la fierté de sa mère, puisque, ses résultats scolaires ayant été excellents, elle s'apprête à commencer des études de médecine. Avec la cadette, Souad, 15 ans, c'est autrement plus compliqué: c'est une adolescente en révolte qui, plutôt que d'aller en classe et de travailler, préfère passer son temps à traîner dans les rues. Pour Souad comme pour Nesrine, une des maladies qui rongent l'âme s'appelle la honte. Elles ont honte d'une mère qui porte constamment un foulard, maîtrise mal le français et subvient à leurs besoins en faisant des ménages. Souad, l'adolescente en crise, le dit sans détours à sa mère, lui reprochant d'être une "cave" qui se laisse exploiter sans rechigner. Du côté de Nesrine, la honte n'est jamais exprimée directement, mais elle n'en est pas moins réelle: à sa colocataire qui l'invite à sortir, elle répond qu'elle préfère rester seule, de peur de devoir parler de sa mère à un inconnu trop curieux qui lui poserait des questions. Si la communication entre Fatima et ses filles s'avère difficile, on n'est pas surpris de constater combien c'est encore plus problématique quand il s'agit d'autres personnes. Fatima est loin d'être dénuée d'intelligence ni de perception: elle a bien compris que l'argent qui traîne comme par hasard dans une des demeures où elle fait des ménages y a été laissé à dessein pour tester son honnêteté. Mais, le jour où elle participe, au collège où est scolarisée Souad, à une réunion de parents et qu'elle est invitée à s'expliquer à propos de sa fille, elle demeure muette. Elle est incapable de s'exprimer correctement en français, comme les autres parents. Ce n'est pas qu'elle n'a rien à dire. Au contraire, mais ce qu'elle a à dire, elle le confie, quand elle dispose d'un peu de temps, à un cahier, dans lequel elle écrit en arabe. C'est, en quelque sorte, son cahier de confessions: elle y met tout son coeur, toutes ses pensées, toutes ses craintes et tous ses espoirs. Venant après "Dheepan" et son accablante collection des clichés les plus éculés et les plus rances sur les cités sensibles, ce film en apparaît comme l'antithèse. Après l'esbroufe d'Audiard, bienvenu à la sobriété et à la justesse de ton de Philippe Faucon. Porté par de superbes actrices, "Fatima" va toujours droit à l'essentiel, semble toujours criant de vérité et touche le coeur du spectateur sans jamais tomber dans le sentimentalisme. Les personnages sont incarnés, ils n'ont rien du symbole. Fatima n'est pas parfaite, son raisonnement s'encombre, par moments, de préjugés, mais elle reste et restera comme une des plus belles et plus touchantes figures de mères au cinéma. 8,5/10

Les meilleurs films de tous les temps