Notez des films
Mon AlloCiné
    En équilibre
    note moyenne
    3,8
    1721 notes dont 216 critiques
    répartition des 216 critiques par note
    21 critiques
    84 critiques
    63 critiques
    37 critiques
    11 critiques
    0 critique
    Votre avis sur En équilibre ?

    216 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2620 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    2,5
    Publiée le 17 avril 2015
    "En équilibre" ne semble pas être ce titre si délicat qui convient pour ce film de Denis Dercourt, tant justement j'ai ressenti un déséquilibre très net entre la mise en scène appuyée et affadie de bons sentiments, et le jeu des comédiens plutôt justes et même plus qu'à la hauteur dans certaines scènes... C'est toujours dommage qu'un film sur le handicap et ce qu'il va engendrer, se trouve englué dans un tas de sous histoires aussi parasites qu'inutiles ! Et c'est encore plus dommage de voir Cécile De France que je trouve d'un naturel simple et communicatif, ainsi que Albert Dupontel doté d'un jeu convaincant et intense, gênés par un scénario alambiqué et romancé à ce point... Tout y est présent et mêlé un peu comme dans certains téléfilms laborieux qui veulent en faire trop, ici combines d'assurance (intéressante d'enseignement au passage !), idylle amoureuse plutôt larmoyante, passion du piano, relation professionnelle difficile, etc... De ce fait, tout ce qui aurait dû être le point central et l'enjeu principal, par la force de caractère du héros Marc, très bien décrite avec de trop rares moments assez poignants, se retrouve totalement perdu dans cette liste d'événements invraisemblables et peu crédibles ! À la suite d'un accident aussi dramatique, il n'est guère imaginable que ce cascadeur plongé dans le malheur et l'enfer des tracasseries administratives puisse nouer une relation de cœur avec la personne qui s'occupe de son dossier d'assurance, puis que cette dernière, Florence, puisse vouloir l'aider au point de tout sacrifier si vite et de bousculer ainsi sa vie ! Un peu tirée par les cheveux et nuisible à l'esprit du film, cette touche de romance est tout simplement de trop, comme régulièrement de voir avec un certain agacement, ces superbes maisons toujours agréables et idéales en bord de mer (En Bretagne depuis quelques films...) ! De plus, Daniel Dercourt insiste sur un tas de petits détails comme l'aspect de Florence, presque trop soignée au début et sa transformation au contact de Marc, pour devenir cette femme qui se libère... On se perd ainsi dans un tas de situations que le réalisateur veut absolument nous infliger comme si le spectateur n'allait pas comprendre lui-même ! Pourquoi tout bêtement, avec une mise en scène très dépouillée, ne pas avoir uniquement tout misé sur la capacité de ce cavalier à repartir de zéro pour se surpasser avec derrière la fascination et l'encouragement de quelques personnages dont ce jeune employé et pourquoi pas cette femme au fond, qui aurait pu avoir été séduite et touchée simplement par le monde du cheval ? À ce propos la scène finale avec ce piano en arrière plan, est magnifique tout comme l'est cet animal Othello, royal ! Une simple et belle histoire d'amitié sincère et forte, aurait donné bien plus de persuasion, d'émotion et d'intensité à cette renaissance inimaginable mais si belle dans l'exploit et le dépassement de soi, comme l'ont montré le très beau "Rouille et d'os" ou même "De toutes nos forces", tous deux bouleversants et pourtant si différents... Ah, que ce cinéma a le don de vouloir toujours délayer, édulcorer et enjoliver les sentiments à la manière "fleur bleue" ! Il y avait pourtant de l'idée, un support et de bons comédiens qui s'en sont bien sortis malgré tout... Alors ?
    alain-92
    alain-92

    Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 1 078 critiques

    3,5
    Publiée le 16 avril 2015
    L'amour du cheval et de son cavalier. Cette relation toute particulière, quasi exclusive est magnifiquement mise en images. Albert Dupontel, à la fois bourru, touchant, têtu ou amoureux, est excellent et réserve quelques moments particulièrement savoureux. La relation avec son "employé" interprété par Vincent Furic, plus un ami, qu'un lad ou palefrenier, est bien sentie en pareille circonstance. Cette relation de confiance réciproque aurait mérité un développement plus approfondi pour épaissir le récit. Volontairement, le scénario n'a pas creusé le combat que Bernard Sachsé à dû mener pendant plus de dix ans avec sa compagnie d'assurances. Le respect dû aux sinistrés, face aux devoirs des assureurs, aurait peut-être permis d'épicer l'ensemble. Le réalisateur a déclaré : "Sans chercher à dénoncer le monde des assurances et la double peine encourue parfois par les accidentés, le film entrouvre une porte sur certaines pratiques sauvages de ce milieu." Quelques minutes avec l'excellente Marie Bäumer, sont insuffisantes. L'histoire en pâtit et l'ellipse finale tombe à plat. Cécile de France, parfaite et touchante, nous entraîne dans cette histoire avec une belle énergie. Beaucoup de sensibilité aussi. Entre le marteau et l'enclume, le couple qu'elle forme à l'écran avec Albert Dupontel, marie l'eau et le feu avec conviction. De très belles images de la Bretagne une nouvelle fois mise à l'honneur dans ce film, et l'histoire s'inspirant très librement de la vie du cascadeur Bernard Sachsé, ne devraient pas manquer de ravir les amoureux des chevaux et de la Bretagne.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 872 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    3,5
    Publiée le 16 avril 2015
    Depuis La tourneuse de pages, Denis Dercourt a tranquillement pris sa place dans le cinéma français. Un peu à part, à mi-chemin entre le film d'auteur et l'ouvrage populaire. En équilibre est sans doute le moins audacieux de ses long-métrages, le plus modeste en un sens, par fidélité et respect à l'homme qui l'a inspiré, ce cascadeur qui, devenu paraplégique, s'était juré de remonter à cheval. On avait un peu peur de l'histoire édifiante de l'handicapé qui montre son courage et revient à la vie. En équilibre traite son sujet avec suffisamment de pudeur et d'élégance pour éviter cet écueil. Une leçon de vie, une leçon de cheval, une leçon de piano : au moins Dercourt ne martèle pas son message. Sa mise en selle est fine et sans ostentation. L'alchimie entre Cécile de France, solaire, et Albert Dupontel, rugueux, fait le reste. Pas une très grande oeuvre, juste un bon film à l'émotion contenue.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 883 critiques

    3,0
    Publiée le 30 mai 2015
    Un drame subtil et toujours sincère dans son intention, à savoir comment deux êtres abimés par la vie parviennent à se remettre en selle de façon mutuelle pour enfin vivre leur passion. L’alchimie entre Albert Dupontel et Cécile de France permet à ces deux acteurs magnifiques de dépasser leurs limites et ainsi offrir à leurs personnages un second souffle salvateur. En plus de cet exploit, Denis Dercourt étudie la relation si particulière entre l’homme et le cheval de façon savoureuse et intime.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 556 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    4,5
    Publiée le 16 avril 2015
    C'est un excellent film dramatique avec deux excellents comédiens. Le film est juste, sobre, émouvant. Je recommande.
    missfanfan
    missfanfan

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 679 critiques

    3,0
    Publiée le 16 avril 2015
    Pa mal mais peu mieux faire c'est du cinéma et ça ne ce passe pas comme ça dans la réalité , la c'est assez édulcoré et on ne croit pas trop à cette histoire d'amour qui sonne faux , ni de pianiste contrariée et c'est dommage Il n'en reste pas moins que Cécile de France est une très bonne comédienne et que ce qui aurais du être un très beau film ne sera pour moi qu'un honnête téléfilm
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    1,5
    Publiée le 11 mai 2015
    Cinéma de la médiocrité assumée, destiné à un public peu regardant pourvu qu'on l'abreuve de jolis stéréotypes, qu'on lui montre la Bretagne sous un beau soleil perpétuel, qu'on filme des chevaux en train de courir sur la plage comme dans une publicité pour une assurance vie, que l'inénarrable Dupontel ait l'air viril et les cheveux gras, qu'on le rassure sur le fait que tout est possible, comme de monter à cheval ou de faire l'amour à Cécile de France quand on est paraplégique, pourvu qu'on en ait la VOLONTE, etc. etc., "En Equilibre" semble bien cumuler toutes les tares du mauvais cinéma français "du milieu". Entre un scénario bancal qui semble abandonner son sujet alors qu'il pourrait devenir intéressant (la lutte contre le handicap ou contre la méchante société d'assurance... zappée dans une ellipse d'une lâcheté confondante), et des acteurs en roue libre, constamment dans le faux, en passant par une démission totale de la mise en scène digne d'un téléfilm au rabais, il n'y a pas grand chose à sauver ici.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 912 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    2,0
    Publiée le 16 avril 2015
    C'est une histoire classique, comme le cinéma en affectionne tant. Celle d'une rencontre entre un homme et une femme que tout oppose. Une rencontre forcément bouleversante (sinon, à quoi bon la filmer ?) qui changera le destin de ses personnages. Ici, il s'agit donc de Marc, cascadeur équestre devenu paraplégique à la suite d'un accident sur un tournage de film rencontrant Florence, chargée par la compagnie d'assurances de s'occuper de son dossier et de s'assurer qu'il accepte les indemnisations qu'on lui propose. Lui, brisé, entend bien remonter à cheval un jour, décidé à poursuivre ses rêves et ses envies tandis qu'elle a renoncé à devenir pianiste à la suite d'un concours qui s'est mal passé. Elle vit maintenant en couple avec deux enfants, menant une vie tranquille. Dès le début, "En équilibre" ne tente pas de cacher ce qu'il est : une romance dramatique bourrée de bons sentiments et de clichés qui parvient tout juste à se hisser au-dessus du lot grâce à certains passages subtils et à une interprétation solide. Albert Dupontel et Cécile de France forment un couple assez improbable mais très fort, surmontant à deux les grosses ficelles d'un scénario qui ne laissera aucune place à la surprise, mettant en place des éléments prévisibles qui arriveront comme on les attend, se montrant suffisamment plaisants pour que l'on passe tout de même un bon moment.
    AHEPBURN
    AHEPBURN

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 439 critiques

    3,5
    Publiée le 20 avril 2015
    Quand la Force de caractère amene le dépassement de soi. Le regard de l'autre qui redonne confiance. Vivre sa passion.,très agréable. Bonne interprétation. Je recommande.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 1 924 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2017
    Une belle réalisation de Denis Dercourt. Avec ce drame, il nous offre une admirable histoire faisant hommage à la persévérance et au refus du renoncement. La mise en scène soignée nous montre de belles images équestres avec un Albert Dupontel en cavalier émérite. Le bon scénario est basé sur les passions respectives de deux personnages forts : passion du cheval pour Marc joué par un formidable Albert Dupontel, et passion du piano pour Florence interprétée par une lumineuse Cécile de France.
    Polly6789
    Polly6789

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,0
    Publiée le 13 avril 2015
    En Equilibre est loin du film qu’il laisse envisager et c’est tant mieux. Si le thème de la rencontre est un grand classique, Denis Dercourt y ajoute beaucoup. Il y apporte la musique, le thème de la force, du bonheur, il déboute les clichés et traite le handicap avec intelligence. C’est vraiment fin et délicat. Un beau film, aux qualités esthétiques mais aussi scénaristiques. Critique complète en cliquant sur le lien.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 1 703 critiques

    1,0
    Publiée le 14 avril 2015
    C'est proprement réalisé, c'est édifiant (le courage d'un ancien cascadeur équestre devenu paraplégique, qui saura remonter à cheval), c'est positif (on peut renouer avec ses rêves à tout âge, ou comment songer à nouveau à faire carrière comme concertiste), et c'est surtout "tiré d'une histoire vraie", celle de Bernard Sachsé (même si "retravaillée" et complétée, pour faire la part belle au personnage féminin principal) : un joli téléfilm... Sauf que c'est du cinéma, ce "En équilibre" (Denis Dercourt - qu'on a connu mieux inspiré : "La Tourneuse de pages"). Dupontel (le handicapé) fait du Dupontel - virilité et vraie gentillesse sous la première couche un peu rugueuse, et Cécile De France pas franchement mieux (qui plus est, fort peu crédible en pianiste). "Othello" est une superbe créature. Une petite étoile parce que, côté sentiments, on est moins dans le convenu qu'on aurait pu le craindre d'emblée (alchimie des "équilibres"), et que cela éclaire aussi sur les pratiques douteuses des compagnies d'assurance. Pour le reste, un film sans caractère, trop lisse, et très dispensable.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 880 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2015
    Beau, captivant, émouvant, crédible, sincère. Que demander de plus ? Superbement interprété, bien tourné. Le spectateur est captivé et entraîné par cette histoire, sans aucune relâche.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 595 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2015
    Les étoiles pour le jeu d'Albert Dupontel et de Cécile de France qui leur confère une expressivité et une présence exceptionnelles. J'ai beaucoup aimé aussi cette histoire de deux êtres, dans laquelle chacun retrouve un chemin , une voie perdus par accident ou par le jeu des circonstances, l'un grâce à l'autre. Une mention spéciale à Othello.
    nathaliewell
    nathaliewell

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,5
    Publiée le 16 avril 2015
    Waouh ! Voila pourquoi j'aime tant le cinéma Français. Parce qu'il sait nous raconter de belles histoires, parce que nous avons des réalisateurs talentueux qui savent filmer avec beauté pour nous offrir de belles images, de belles lumières, de beaux dialogues et qui savent mettre en valeur les comédiens qui jouent dans leurs films. Denis Dercourt réussit à offrir aux spectateurs une belle histoire sans jamais tomber dans le pathos. Il évite les pièges du mélodrame et de la romance et livre là un film d'un esthétisme rare. C'est sobre, c'est beau, tellement beau. C'est émouvant sans faire pleurer. C'est beau à voir. C'est beau à écouter, avec une bande originale qui colle parfaitement à l'histoire. La musique en dit parfois bien plus que les mots, c'est le cas dans ce film où la musique fait partie intégrante des dialogues. Un drame qui nous raconte la reconstruction, la passion, l’handicap, la nature, les chevaux, l'amour et la musique. Tout cela extrêmement bien servi par les acteurs avec un Albert Dupontel toujours aussi performant qui joue d'une justesse impressionnante, une Cécile de France toujours aussi talentueuse, qui joue tout en nuance sans jamais franchir la ligne du pathos ou du romantisme à l'eau de rose . C'est juste, c'est sobre, c'est touchant, c'est remarquablement bien joué. Un film à voir, et à revoir au cinéma avant de l'ajouter dans sa dvdtheque. En équilibre est un vrai beau film. Voila pourquoi j'aime le cinéma Français.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top