Mon AlloCiné
L'Île aux chiens
note moyenne
4,3
2194 notes dont 198 critiques
21% (41 critiques)
43% (86 critiques)
25% (50 critiques)
9% (17 critiques)
1% (2 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur L'Île aux chiens ?

198 critiques spectateurs

L'Info Tout Court

Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 569 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/04/2018

Un récit qui fait corps avec sa mise en scène. L’Île aux Chiens glisse par le truchement du cinéma d’animation pour une raison toute simple : la rudesse de son propos. La peinture féroce et sans concessions de son univers prend presque le pas sur l’humour doux-amer, marque de fabrique du cinéaste. Doublée d’une animation absolument renversante, L’Île aux Chiens fait montre d’un équilibre parfait entre ses éléments.

Lara c 28

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 93 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/04/2018

Road movie canin, fable politique, film d’animation, épopée burlesque…W A montre à quel point il s’affranchit habilement de la notion de genre depuis Moonrise Kingdom tendant à créer un ovni cinématographique. L’image est généreuse tant par son message, sa musique, ses couleurs et son arrière-plan, celui d’un Japon fort documenté (références à Miyazaki, théâtre Kabuki, gastronomie…) que par le registre émotionnel. Les larmes coulent souvent des yeux des chiens et leur souffrance est perceptible sans être jamais pathétique. Les émotions sont parfaitement maîtrisées, aucune démesure. Tout en justesse. Certaines scènes sont particulièrement touchantes, celle de la transplantation du foie et celle des échanges entre Chief et Nutmeg dont les dialogues nimbés de lyrisme rendent ces chiens étonnamment humains.

Shawn777

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 103 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/03/2018

Ce film réalisé par Wes Anderson que j'ai eu la chance de découvrir en avant-première grâce au Club 300 d'Allocine est très bon. J'ai effectivement beaucoup aimé et pourtant, ce n'étais pas gagné car je ne suis vraiment pas fan des films de ce réalisateur, je n'arrive pas à rentrer dans son univers mais ici j'ai trouvé le tout très bien pensé. C'est donc l'histoire de chiens que le Japon envoi sur "l'île aux déchets" car ils contractent une maladie dangereuse pour l'homme mais un petit garçon y va dans l'espoir de retrouver son chien. En-soi, l'histoire n'est pas follement originale car c'est finalement un schéma assez classique quand on regarde bien mais c'est surtout sur la forme que les choses deviennent intéressantes. Effectivement, l'histoire est assez classique dans le sens où nous avons des personnages assez clichés, où la trame est assez prévisible et où on a déjà vu cela dans d'autres films d'animation, néanmoins, on peut y voir ici une satire sociale assez intéressante. Sur la forme par contre, le film se démarque beaucoup rien que dans son esthétique et surtout dans le fait de le faire un stop-motion et donc d'une façon beaucoup plus artisanale que d'autres films qui utilisent aujourd'hui majoritairement les effets spéciaux numériques et de la 3D. C'est donc très sympa d'avoir cet effet-là, surtout qu'il est très bien fait et rajoute beaucoup de poésie à un univers qui en possède déjà beaucoup. On s'attache effectivement très vite aux personnages et bien que leur quête ne soit donc pas spécialement originale, on rentre quand même tout de suite dedans et d'ailleurs, le film passe très vite. L'humour est également très présent et on reconnaît par là bien le style d'Anderson. Pour ce qui est du doublage (en V.O.), il est très bon et très bien joué, de plus les voix correspondent très bien aux personnages. La B.O. signée Alexandre Desplat est également très bonne. "L'Île aux chiens" est donc pour moi une agréable surprise qui arrive à nous transporter dans son univers farfelu.

cylon86

Suivre son activité 427 abonnés Lire ses 4 331 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/04/2018

Quatre ans après la réussite éclatante qu'était "The Grand Budapest Hotel" (qui reste à ce jour son meilleur film), Wes Anderson revient sur le devant de la scène avec "L'île aux chiens", sa deuxième incursion dans le domaine de l'animation en stop-motion après "Fantastic Mr. Fox". Autant dire qu'à l’œil c'est un régal ! La direction artistique du film est splendide, toujours inventive et largement influencé par tout le cinéma japonais qu'Anderson a visiblement ingurgité en masse, lui rendant un bel hommage. Comme toujours chez lui, la forme est toujours la même : plans symétriques, travellings latéraux, humour pince sans-rire, émotion naissant d'un seul coup et des acteurs fidèles au rendez-vous (Bill Murray, Edward Norton, Jeff Goldblum, Tilda Swinton, Harvey Keitel...). Et comme toujours, la surprise est pourtant toujours là, naissant de la moindre idée pourtant minutieusement trouvée et mise en place. Avec cette fable aux thématiques denses et engagées (l'amitié, la corruption politique, le problème de l'émigration mis en parallèle avec celui des chiens rejetés), le cinéaste livre peut-être son film le plus ambitieux, sans cesse pimenté par des trouvailles scénaristiques ne laissant aucun temps mort et laissant l'émotion affleurer. Si l'on regrettera que certains seconds rôles ne soient pas plus exploités, on se régalera du foisonnement de détails et de références venant pimenter un film sacrément audacieux et dont le travail minutieux, ne sacrifiant jamais l'émotion, devrait être pris comme modèle par de nombreux cinéastes.

Thibault V

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 49 critiques

4,5Excellent
Publiée le 13/04/2018

Ayant atteint une certaine apogée stylistique dans The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson repasse au cinéma d'animation et sort le tant attendu "L'île aux chiens". Bien sûr, c'est une occasion pour l'artiste de se renouveler en tant que conteur, tout en imposant sa fameuse patte visuelle, connue pour son attachement aux détails et à la symétrie. À ceux qui espéraient un tournant dans la filmographie du réalisateur, ce n'est pas demain la veille. Wes Anderson reste Wes Anderson, y compris dans le cinéma d'animation. Pas de tournant donc, mais quelques nouveautés. Et ici, je pense surtout au thème principal du film : les chiens. Et à la fine manière dont sont racontés leurs rapports avec les humains ; tout dans le sacrifice et la noblesse d'âme, malgré leur position de victimes et de créatures dépendantes. Aussi, je pense à la musique. Et quelle musique! Un ensemble de percussions, aux résonances asiatiques - car le film se passe au Japon -, incroyablement intenses et évocatrices. Dans le style, on peut penser au batteur de Birdman, visible comme les percussionnistes de L'île aux chiens, et omniprésent d'un point de vue sonore. A ma connaissance, c'est du jamais vu dans un film d'animation. Ceci dit, L'île aux chiens possède tout de même un défaut. Le même défaut que tous les autres films de Wes Anderson : la forte identité de son esthétique. Car, comme tous ses prédécesseurs, il est tellement marqué par son style visuel que ses autres qualités en ressortent occultées. Aussi, l'image se distance excessivement du scénario, ce qui dualise le film et le rend quelque peu bancal. Ce dernier prend la forme d'un exercice de style en manque de sobriété, plutôt que d'une œuvre achevée, parachevée, dont chaque aspect compense les autres. Mais comme tous les films du réalisateur... Donc, si vous sentir projeté hors de l'histoire, pour des excès de qualités esthétiques, ne vous dérange pas, allez voir L'île aux chiens, car il constitue un vrai plaisir pour la rétine et une novation dans le genre de l'animation. Sinon, il reste quelques chances que le film ne vous plaise pas. Mais j'ai des doutes...

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 137 critiques

4,0Très bien
Publiée le 28/04/2018

Après l'aboutissement esthétique "The Grand Budapest Hotel", Wes Anderson poursuit dans une voie politique puisque dans un avenir proche, les chiens sont rejetés sur une île-poubelle et sur le point d'être exterminés, écho terrifiant à la Solution finale et à l'impérialisme japonais durant la Seconde guerre mondiale. Mais si ce totalitarisme ne pouvait être combattu dans le précédant film du cinéaste – le dandysme était donc vaincu – il peut ici se remettre en question et permettre, plus que les retrouvailles entre un petit garçon et son chien, la libération d'une communauté et la possibilité d'un futur sain. Le happy end d' "Isle of dogs" ne doit cependant pas faire oublier le trajet tortueux vécu par les personnages où l'humour, s'il est toujours présent, est moins évident que dans les autres films d'Anderson. Le film est empreint d'une tristesse inhérente à son sujet qui contamine la mise en scène : les mouvements de caméra sont toujours aussi symétriques mais ils sont plus secs, plus épurés; quant à la sophistication de la photographie qui mêle couleurs ternes et chaudes, elle raconte bien le contraste entre la morosité politique à l'oeuvre et une quête remplie d'espoir dans laquelle se multiplient les hommages au cinéma japonais, en particulier à celui de Kurosawa. Toujours indécis dans ses tonalités, "Isle of dogs" est avant tout un geste formel impressionnant, qui ne cesse de puiser dans les détails du champ, qui mène son tempo à travers le dynamisme du montage alterné et expérimente ingénieusement le split screen, raccord avec le message d'amour adressé à la singularité du langage et au cosmopolitisme. Seules les vingt dernières minutes déçoivent, trop rapides dans l'exécution de la résolution et faisant quelque peu perdre au film de sa force corrosive. "Isle of dogs" n'en demeure pas moins un très beau film où l'art de son cinéaste se voit de nouveau altéré.

Anne M.

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 489 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/04/2018

J’aime énormément le cinéma et les univers créés par Wes Anderson, j’aime énormément aussi les animations en stop-motion -image par image- (« Shaun le mouton », « ma vie de courgette »…), pas de surprise, j’ai adoré « l’île aux chiens »! J’ai sciemment décidé de regarder ce film avec des yeux d’enfants, dans son sens littéral, sans chercher de message politique caché. Si ce n’est une critique tout en douceur et bien constante de l’effet négatif des rumeurs -fake news- au détriment de la vérité des faits, « l’île aux chiens » est une déclaration d’amour à l’espèce canine. J’étais dans un premier temps étonnée. Si Wes Anderson fait souvent la vie dure aux animaux de compagnie, par exemple, le chat défenestré dans « Budapest hôtel » ou le chien tué d’une flèche dans « Moonrise kingdom », ici il met les chiens sur un piédestal ..Mais ne ménage pas les chats ! C’est un pur joyau d’animation avec un travail dans le détail et une grande richesse dans chaque image. Seul le langage des chiens est universel, compréhensible, le langage des humains est juste parfois traduit, ça rend le film encore plus sympathique. Le déroulement de l’histoire est très rythmé, parfois schématisé avec beaucoup d’humour. Le fond de l’histoire est bien triste : des chiens mis en quarantaine sur une île de détritus, un groupe de chiens encore bien plus misérable, suite à des expériences scientifiques. Mais l’humour, la vaillance du petit garçon et de l’étudiante journaliste américaine, l’amitié entre les jeunes et les chiens et la fluidité de l’animation donnent une note résolument optimiste à l’histoire. Un régal, comme souvent les films de Wes Anderson. Mon blog : larroseurarrose.com

PLR

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 660 critiques

3,5Bien
Publiée le 11/04/2018

Dans le registre du film d'animation, c'est quelque chose de très particulier créateur d'ambiance. Par un tour de passe passe de mise en scène le spectateur comprendra le langage "chien", ce qui n'est vraiment pas déplaisant et permet de s'immerger vraiment dans cette fable. Bien sûr, il y un message et toute ressemblance avec des sujets sociétaux n'est pas une coïncidence. Pour adulte essentiellement. Un trop jeune public risquerait de ne pas saisir le message subliminal sauf à l'accompagner dans sa compréhension. Après tout, c'est bien ce que les adultes éducateurs font lors de la lecture de certains livres dits d'enfants.

Shephard69

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 754 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/04/2018

Alors que je l'avais découvert par le biais de son film précédent "The Grand Budapest Hotel", Wes Anderson est rapidement devenu l'un de mes réalisateurs préférés alors que je remontais progressivement sa filmographie. Pour son neuvième long-métrage, le réalisateur américain revient à l'animation, huit ans après le génial "Fantastic Mr Fox" avec la même technique en stop-motion. Sur le thème de l'amitié entre un enfant et son chien, au delà d'un hommage criant au cinéma japonais et notamment à Akira Kurosawa, un film qui mélange avec une égale magie des références à Ray Harryhausen ou à "Citizen Kane" d'Orson Welles. Une comédie très drôle dans le plus pur style de Wes Anderson, une petite perle autant dans son écriture pleine d'originalité, que dans son rythme ou ses cadrages millimétrés, extrêmement symétriques, colorés. Une oeuvre sensationnelle, pétillante et fraîche.

Freakin' Geek

Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 817 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 23/03/2018

Plus fort que les studios Aardman et Laïka, Wes Anderson signe avec L’Île Aux Chiens un incroyable films d’animation en images par images absolument magnifique. Que ce soit dans ses personnages, ses décors, son animation, son histoire et le choix des acteurs pour le doublage, tout est absolument réussi ! Riche en aventure et en humour, nous avons là clairement un très sérieux favoris pour l’Oscar du film d’animation pour 2019. C’est en tout cas sans aucun doute Le grand film à voir avec toute la famille pour les vacances de Pâques ! [Lire la critique complète sur FreakinGeek.com]

Isabelle E.C.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 175 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 15/04/2018

Bon, j’ai pas trop aimé, je me suis même un peu ennuyée. Je me suis surprise à essayer de reconnaître les acteurs qui doublaient les chiens, juste pour passer le temps. Dommage j’attendais plus de la part de ce réalisateur. La seule chose qui était vraiment bien c’est la musique, excellente.

VILLE.G

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 368 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 18/04/2018

Soporifique. L'histoire n'a pas vraiment d’intérêt. Le rythme est totalement linéaire et avec une musique répétitive, Les dialogues (VO) sont uniformes et dits sans aucune émotion ni ton. Bref, à part la performance technique qu'on peut louer, on s'ennuie ferme...

christian c.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

2,5Moyen
Publiée le 15/04/2018

On m'en avait dit tant de bien de ce Wes Anderson, eh bien, je me suis ennuyé... Oui, de belles images, un message facile, l'animation stop-motion qui donne ce côté un peu mécanique. Un brin de poésie et de décalé mais pas grand chose en définitive. Les discours entre chiens sont lassants à la longue. On nous traîne en laisse longue... La monotonie guette le spectateur, on est loin des œuvres de Miyasaki, de Tikahata, d'Ôtomo... Et encore plus loin, dans la profondeur, du chef-d’œuvre de Paul Grimault.

Greg.83

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 102 critiques

0,5Nul
Publiée le 19/04/2018

Bonjour à tous, je n'ai pas lu les autres critiques avant de faire la mienne mais j'ai pu voir que la moyenne dépassé les 4 étoiles... Incompréhensible pour ma part, pour preuve je suis sorti au bout d'une demi-heure de film il y avait une quinzaine de personnes dans la salle 2 autres personnes sont sortis au bout de 10 minutes... C'est vraiment très très spécial, peut-être faut-il adhérer à la culture nippone pour apprécier le film ? Je suis pourtant un fervent adepte du stop motion à travers LEGO le film ou Wallace et Gromit Chicken Run... Mais là je vous avoue que je ne valide ni le scénario ni la texture des personnages tout pour moi était repoussant. Ne croyez pas que j'essaye de faire le buzz en mettant une sale note méchamment habituellement je suis plutôt généreux... Mais là ça m'est complètement impossible, comme quoi les goûts et les couleurs...

josloren

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 15/04/2018

Intrigué par ce raz de marée des critiques "pro" exaltées et unanimes, je suis allé voir le dernier W.Anderson.Toute la mécanique du réalisateur était pourtant là: message humaniste, réflexion géopolitique etc...et pourtant... ce film d'animation m'a carrément irrité! Je mets une étoile pour des images somptueuses(il faut être dur avec un réalisateur qui nous avait habitué a mettre souvent la barre assez haut) mais par contre, si vous aimez les tambours japonais et autres musiques a base de percussions,étalées sur quasiment tout le film, étouffant de nombreuses scènes avec dialogues pendant plus d' une heure, ce film est fait pour vous! Et que de longueurs,de discours style "conférence",de complications, et de répétitions d'un scenario bien tortueux pour, au final, un message assez simpliste.Les "marionnettes" ne sont pas vraiment attachantes,(bien que très travaillées), car desservies par des dialogues hélas,ni assez pertinents, ni assez drôles pour nous émouvoir.Je me suis également demandé à un moment donné si ce film n'était pas sponsorisé par la SPA et visait le SAV des vétérinaires!(marque de biscuits omniprésents...). Bref, je fut soulagé de voir le générique de fin(happy end expédié) ,mais accompagné.... d'un bon concert de tambours!! Je vous conseille donc de revoir "The Grand Budapest Hôtel" , ou le Grand W.Anderson avait atteint selon moi, l'accord quasi parfait!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top