Mon AlloCiné
L'Apparition
note moyenne
3,3
234 notes dont 53 critiques
18% (10 critiques)
45% (25 critiques)
16% (9 critiques)
11% (6 critiques)
4% (2 critiques)
5% (3 critiques)
Votre avis sur L'Apparition ?

53 critiques spectateurs

Cinemadourg

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 372 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/02/2018

Au départ, je ne suis pas un grand fan de Vincent Lindon, même si j'ai pu l'apprécier dans certains rôles comme dans "L'étudiante", "Paparazzi", "La crise", etc... Mais je dois reconnaître que son personnage de grand reporter, secoué par le décès d'un ami, puis appelé pour une enquête canonique sur une jeune fille ayant vu une manifestation de la Vierge Marie, m'a vraiment touché et plu. Véritable apparition divine ou totale imposture ? Toute l'intrigue est là et le puzzle de ce thriller se met en place par petites touches superbement distillées dans ce monde très particulier de l'église catholique avec ses codes et surtout ses secrets. Vincent Lindon est impressionnant de charisme, la jeune Anna (Galatéa Bellugi) est touchante de sincérité et de pureté. Quelques longueurs (le film dure 2h17) mais une authentique plongée au coeur des croyances et de la religion : une vraie bonne intrigue ecclésiastique ! Prenant, intéressant et très bien réalisé ! --> Site CINEMADOURG <--

dominique P.

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 1 474 critiques

4,5Excellent
Publiée le 14/02/2018

En général, j'apprécie bien les films du réalisateur X. Giannoli car il fait toujours de bons films intéressants et soignés. On est sûrs d'avoir une bonne histoire bien filmée et bien racontée. C'est encore le cas avec ce film là. V. Lindon est magistral et remarquable dans son rôle de journaliste / reporter. Que l'on soit croyant ou pas, il faut vraiment voir ce film pour le scénario en béton. Pendant 2 h 20 (c'est long mais on ne voit pas le temps passer) on est vraiment happés par cette enquête captivante et fascinante. Il y a beaucoup de questions, de rebondissements et on est comme ce journaliste qui enquête, on est curieux, on essaye d'en savoir plus, de comprendre et j'ai passé un excellent moment de cinéma. D'autant que ce film ne parle pas que de religion mais aussi de la société, des enfants abandonnés et vivant soit en famille d'accueil soit en foyer et du métier de journaliste. Ce film a beaucoup de sensibilité et de justesse.

traversay1

Suivre son activité 370 abonnés Lire ses 2 687 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2018

A 26 ans, Xavier Giannoli avait déjà reçu une Palme d'Or et un César du meilleur film. Pour un court-métrage, s'entend, son dernier en date avant de plonger dans l'aventure du long avec Les corps impatients. L'apparition est son 7ème film et ce n'est pas celui-ci où il décevra les attentes (d'accord, Superstar n'était pas fameux mais c'est l'exception qui confirme la règle). Il s'attaque au "grand mystère", celui de l'existence de Dieu à travers ses manifestations par l'entremise de la Vierge Marie auprès des humains. Vaste sujet, traité avec une saine ambition, porté notamment par les envolées musicales d'Arvo Pärt, mais aussi avec modestie, dans le respect de la foi, tout en fustigeant le marketing opportuniste autour des apparitions. L'imposture et le mensonge sont des constantes des derniers films de Giannoli mais il faut y ajouter un sens du romanesque qui n'a guère d'équivalent dans le cinéma français d'aujourd'hui, si ce n'est chez Audiard. Pas de certitude assénée dans L'apparition mais un dialogue constant entre le visible et l'invisible, symbolisés par deux personnages, celui du journaliste chargé de mener l'enquête canonique (Lindon, remarquable) et celui de la "voyante", une Bernadette Soubirous du XXIe siècle (Galatea Bellugi, sidérante). Les scènes entre eux, a priori les pires ennemis du monde, sont tendres, tactiles et magiques. Avec une poignée de rôles secondaires très présents et un travail documentaire énorme pour nourrir le scénario, le film impose comme un trouble évident où le fait de ne pas avoir de certitude est en soi la meilleure des leçons de vie. Et non, le film, avec ses allures de thriller, n'est pas trop long, il prend son temps, ce qui est différent. On peut éventuellement tiquer sur son démarrage (Lindon accepte trop facilement sa mission) et sur le dénouement (une sorte de twist pas vraiment nécessaire) mais ce ne sont là que péchés véniels.

DAN FUR

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/02/2018

L’Apparition de Xavier Giannoli est un drame théologique qui envoie Vincent Lindon enquêter sur les affirmations d’une novice de 18 ans, Galatea Bellugi clamant avoir vu la Vierge Marie dans un petit village provençal. C'est un film qui peine à emporter en dehors d’un Vincent Lindon comme toujours très convaincant et d’une mystérieuse Galatea Bellugi. L’Apparition sonne comme un film magnifique, intrigant et contrarié par son absence de point de vue affirmé, reflet d’une volonté de garder le mystère de la foi. Je recommande

colombe P.

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 485 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/02/2018

Un journaliste-reporter de guerre se voit confier une enquête. Il va la mener parfaitement, avec sérieux et humanité. Elle va durer plusieurs semaines et il va rencontrer différents protagonistes liés à la jeune femme. C'est très intéressant, inquiétant et passionnant. Cependant, j'ai été un peu déçue Spoiler: du dénouement qui est complètement lié à la meilleure amie de la jeune femme. Spoiler: En effet, sa meilleure amie qu'on ne voit pratiquement jamais tout au long de l'enquête, est un élément tout d'un coup crucial à la fin et c'est alambiqué et décevant.

poet75

Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 503 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/02/2018

La vérité et le mensonge, l’imposture qui n’en est pas tout à fait une, ce sont des thèmes que Xavier Giannoli se plaît à explorer de film en film. Mais aujourd’hui, l’approche qu’il adopte pour les aborder n’a rien de banal, on peut même la trouver audacieuse, puisque c’est celle de supposées apparitions de la Vierge Marie. Dans une petite ville du sud-est de la France, une jeune fille prénommée Anna (Galatéa Bellugi) prétend avoir vu, à plusieurs reprises, la Vierge Marie. Il n’en faut pas davantage pour provoquer, en ce lieu, l’affluence de pèlerins venus du monde entier, au point que les autorités civiles s’en inquiètent. L’Église n’est pas en reste et, comme elle le fait toujours dans ces cas-là, manifestant une extrême prudence, elle diligente une enquête canonique. Comme l’affirme un des membres de l’autorité ecclésiastique : « L’Église préférera toujours passer à côté d’un véritable miracle plutôt que de valider une imposture. » Un petit groupe de clercs et de laïcs se trouve donc en charge de l’enquête. Parmi eux, contrastant dans cet ensemble, est missionné un journaliste prénommé Jacques (Vincent Lindon), tout juste revenu (rescapé, pourrait-on dire) d’un théâtre de guerre où l’un de ses compagnons a perdu la vie. Lui qui vient d’échapper à l’enfer et qui en est resté meurtri au point de se calfeutrer chez lui en recouvrant les fenêtres de son domicile avec des cartons, le voilà envoyé enquêter sur le paradis ou, en tout cas, sur une prétendue manifestation qui en émane. Au prêtre qui lui demande s’il est croyant, il répond vaguement qu’il a fait sa communion mais qu’il a cessé de pratiquer depuis longtemps. Or toute la force et l’intérêt du film viennent précisément de la rencontre de personnages qui n’ont, à priori, rien de commun : un journaliste qui s’attelle à la tâche d’enquêteur qui lui a été confiée et une toute jeune fille qui affirme ne pas mentir lorsqu’elle déclare avoir vu la Vierge Marie. C’est donc un vrai film d’enquête qui nous est proposé, un film pas très différent de ceux qui mettent en scène des policiers ou des journalistes cherchant à faire la vérité à propos d’une affaire illégale. Les investigations menées par Jacques le conduisent d’ailleurs à faire la lumière sur des supercheries et des manipulations. L’entourage de la supposée « voyante », s’il n’est jamais présenté avec mépris par le cinéaste, n’en est pas moins tenté de profiter de l’événement à des fins que l’on aurait du mal à justifier. Cependant, et c’est là que le film atteint des sommets, même si les investigations de Jacques lui permettent de faire des découvertes étonnantes, le menant, en particulier, sur la piste d’une amie d’Anna dont le rôle, dans toute cette histoire, a peut-être été déterminant, il reste, au bout du compte, quelque chose de l’ordre d’un mystère insondable. Dans le compte-rendu qu’il fait parvenir aux autorités du Vatican, il le reconnaît lui-même, il ne lui est pas possible de faire la lumière sur tout. Disons qu’il a résolu des mystères, mais que le Mystère (avec un M majuscule) est resté entier. Lui qui cherchait des preuves, il s’est heurté à ce qui le dépasse, à quelque chose de l’ordre de la foi. Anna elle-même, avec son surprenant regard, avec ses gestes de tendresse, l’a ébranlé, bien plus qu’il ne veut peut-être l’avouer. À sa façon, tout en nous captivant presque comme un thriller, ce film nous interroge en nous faisant entrevoir autre chose que les apparences.

Sophia S.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/02/2018

Dérangeant. C'est le mot qui reflète le plus ce long métrage selon moi... Mais c'est tout l'intérêt du sujet du film : être interpellé et ressortir avec encore plus d'incertitudes. La croyance est définitivement subjective !

angelo F.

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 78 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/02/2018

Bien que le sujet soit âpre, difficile, ce film est vraiment excellent et de haute facture. Ce film possède toutes les qualités d’un bon polar, avec ses interrogatoires, ses secrets, ses révélations et des rebondissements qui entretiennent le suspense jusqu’à l’épilogue final. Impossible de s'ennuyer tellement c'est intriguant.

closer444

Suivre son activité 383 abonnés Lire ses 752 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 09/02/2018

Xavier Giannoli poursuit une thématique qui le suit de près ou de loin depuis plusieurs œuvres de sa filmographie. Après, entre autres, l’escroc qui va se rêver responsable de chantier et embobiné toute une commune dans « A l’origine » ou la bourgeoise sans voix se rêvant chanteuse d’opéra dans « Marguerite », le revoilà traitant du sujet de l’imposture dans « L’Apparition ». Mais, encore une fois, le contexte et le genre sont complètement différents ici. Cependant, il est passionnant de voir un auteur se focaliser sur le même thème de manière radicalement différente au gré de ses long-métrages avec une obsession quasi unique dans le cinéma français. Ici, il est question d’une enquête sur les apparitions de la Vierge Marie à une jeune fille. Se greffe donc à l’éventuelle imposture de celle-ci, un film d’investigation en forme de thriller et un film psychologique sur la foi. Très beau programme, d’ailleurs plutôt bien étudié, mais encore une fois beaucoup trop long comme souvent chez Giannoli. La mise en place du film - toute la première demi-heure - est un modèle d’explication des faits et de mise en jambe cinématographique. Le metteur en scène expose les enjeux de la manière la plus fluide et limpide qui soit. Il parvient à rendre l’accroche de « L’Apparition » à la fois intrigante et prenante sur un thème intéressant qui s’est très rarement vu traité par le cinéma français. On pense d’ailleurs à toutes cette vagues du début du millénaire provenant des Etats-Unis où sortaient des films à tendance fin du monde exploitant religion et satanisme (« La Fin des temps », « Les Âmes perdues », …). Ici c’est un peu le pendant naturaliste et film d’auteur de ce type de film, on pense notamment à « Stigmata », certainement l’un des meilleurs fleurons du genre. Sauf qu’ici pas de scènes horrifiques, pas de moments d’angoisse, plutôt un thriller au traitement prosaïque mêlé à un questionnement sur l’aspect surnaturel de la religion et l’identité. Et si ces atermoiements sur la notion d’imposture ont donc déjà été vus, on apprécie quand le réalisateur convoque le film d’enquête et suit un Vincent Lindon en quête de vérité. D’ailleurs le comédien, à l’air fatigué comme jamais, est encore une fois exemplaire. Mais plus le film passe, plus le temps se fait long. Giannoli oublie encore une fois d’être plus concis et elliptique et n’évite pas les redondances dans certains passages qui auraient pu être coupés. Et si la fin se pare clairement de fantastique dans son refus d’explications, on aurait tout de même aimé quelle soit moins précipitée et en savoir plus. En l’état elle nous apparaît un peu décevante. C’est dommage car le sujet est passionnant et n’oublie pas en passant d’égratigner les faiseurs de miracle et la commercialisation opportuniste de ceux-ci. On peut également louer la beauté de certains plans du cinéaste comme l’errance finale de la jeune Gallatea Bellugi (une révélation) ou ce travelling avant sur des plumes de matelas s’échappant d’une pièce de couvent, scène aussi belle qu’un véritable tableau de maître. « L’Apparition » est donc un film rare, intéressant, peut-être le plus abouti de son réalisateur mais il pêche par une fin exsangue et surtout une durée beaucoup trop généreuse qui peut parfois lasser son spectateur. Et, conséquemment, l’empêche d’être le bon film qu’il aurait pu être. ¨Plus de critiques sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

velocio

Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 1 858 critiques

2,5Moyen
Publiée le 14/02/2018

Proposer un film consacré à une enquête canonique sur l'apparition de la vierge Marie à la jeune Anna est tout à la fois très habile et très risqué. Habile, car le sujet peut faire venir un nombreux public dans les salles : d'un côté, celles et ceux qui ont la foi et qui vont espérer une conclusion qui ira dans le sens de leur foi, de l'autre côté, celles et ceux qui n'ont pas la foi et qui vont espérer la conclusion inverse. Risqué, car, au bout du compte, le risque est grand de mécontenter un des camps ! De quel côté Xavier Giannoli a-t-il fait pencher la balance, lui qui s'est fait une spécialité de filmer la question de la croyance et celle de l'imposture ? Et si, pourquoi pas, il se montrait lui-même quelque peu imposteur en faisant bifurquer son scénario vers une voie qui lui permettrait de ne pas trancher ? "L'apparition", en tout cas, se révèle passionnant pendant la première moitié du film. Et là, d'un seul coup, on a l'impression que le film se délite, qu'il part dans tous les sens et que le réalisateur n'arrive plus à canaliser son récit. Par contre, Vincent Lindon, qui interprète le rôle d'un journaliste chargé par le Vatican de mener l'enquête sur Anna au côté de deux prêtres, d'un théologien et d'une psy, et, plus encore, Gallatea Bellugi, l'interprète d'Anna, sont remarquables de bout en bout. Difficile, par ailleurs, de ne pas parler de la musique, très présente dans le film : il n'est pas interdit de penser que c'est un peu une solution de facilité que d'apporter de l'émotion avec les musiques choisies pour accompagner le film, presque toutes de natures religieuses, mais c'est vrai qu'on se régale avec Bach, Monteverdi, Jóhann Jóhannsson (compositeur islandais décédé il y a 5 jours !) et, surtout, celui qui est le plus présent, Arvo Pârt.

bettyboop57

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 653 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 18/02/2018

Pour faire bref...je n’ai pas aimé ce film...en fait sa fin aurait pu me faire basculer vers un sentiment positif...là..ce fut le contraire.....Vincent l’indonésien est bon dans son rôle de journaliste fragile ...humain..mais ce ne suffit pas....

JS Cau

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 83 critiques

3,5Bien
Publiée le 18/02/2018

Un film très intéressant sur la question de la foi. Formidablement bien interprété, mention spéciale à l’actrice, avec un très bon suspense. Une fin peut être un peu bâclée néanmoins, et quelques raccourcis ds le scénario.

patricia s.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 6 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/02/2018

une belle surprise avec ce film ou l'intrigue perdure jusqu'à la fin . On est captivé par cette adolescente aux allures modernes qui nous fascine par son regard et son attitude placide tout au long du film. Et même si l'on est pas croyant le mystère plane sur l'existence éventuelle de la Vierge adulée et de ses apparitions . Vincent Lindon , reporter de guerre aguerri et fatigué par toutes les horreurs du monde qu'il a vu , y est très convaincant . Sobre et méthodique dans son enquête , il s'interroge sur l' adoration irraisonnée des fidèles et les révélations de la jeune fille , tout en ne voulant amasser que des faits . Au fur et à mesure qu'il amasse les indices on reste en haleine, curieux de connaitre enfin le dénouement de cette histoire mystique !

ffred

Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 2 814 critiques

4,5Excellent
Publiée le 15/02/2018

Depuis son premier film Les corps impatients (2003) Xavier Giannoli ne m’a jamais déçu. Même si Marguerite n’est pas mon préféré de sa filmographie. Il revient aujourd’hui avec un sujet peu traité au cinéma (à part la flopée de film sur Bernadette Soubirou) : les apparitions divines. Le tout est fait avec une grande simplicité, que ce soit dans la mise en scène (solide, sans fioritures), le scénario (très malin, mystérieux et qui ne juge pas) ou l’interprétation. Vincent Lindon, que je n’ai jamais trop apprécié, trouve ici un très beau rôle. Il est d’une grande sobriété, très convaincant. La jeune Galatea Bellugi est une belle révélation, tandis que Patrick d’Assumçao est assez terrible en prêtre protégeant la jeune voyante. Le récit peut laisser perplexe pour quelqu’un de non-croyant mais s’avère être assez passionnant. Foi, doute, fanatisme, manipulation, se mélangent pour nous tenir en haleine de façon intrigante, pendant 2h17 qu’on ne voit pas passer, jusqu’à un dénouement inattendu. Au final, on ressort perplexe, avec plus de questions que de réponses, mais en ayant passé un excellent moment. L'apparition est donc un efficace vrai thriller, tout aussi policier que religieux, parfaitement maitrisé. Un mélange des genres captivant aussi intense que profond. Une très belle surprise.

jmjbest2

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 54 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/02/2018

Giannoli est un grand, on le savait ! superbe film prenant et mystérieux. Et superbe interprétation bien sûr. Pas d'ennui malgré la longueur. Pour une fois Lindon fait un effort pour a r t i c u l e r mais par moment de nouveau on le comprend mal, ou alors aurais-je dormi (!?) : je n'ai pas compris ce qui s'est dit entre sa femme et lui sur Skype au sujet de l'icône qu'il aurait déjà vue quelque part, où quand comment pourquoi ? Si l'un de vous peut m'éclairer merci ! twitter : @jmjbest !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top