Mon AlloCiné
    En Guerre
    note moyenne
    4,1
    1509 notes dont 225 critiques
    25% (57 critiques)
    47% (105 critiques)
    18% (40 critiques)
    4% (10 critiques)
    4% (9 critiques)
    2% (4 critiques)
    Votre avis sur En Guerre ?

    225 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2414 abonnés Lire ses 645 critiques

    5,0
    Publiée le 18 mai 2018
    « En Guerre », tout simplement bouleversant de justesse, de vérité avec un Vincent Lindon méconnaissable, dirigé à la perfection par Stéphane Brizé dans un esprit de haute lutte, totalement en phase avec ce qui se passe dans notre société rongée par le profit et la gourmandise vorace des actionnaires et des patrons ! Un reflet on ne pouvait plus exact, plus sincère, plus criant, plus fort de ce malaise que connaissent ces ouvriers qui se battent pour vivre, pour survivre, pour préserver leur emploi et leur misérable salaire, tandis que de l’autre côté les cols blancs bien au chaud, n’en ont jamais assez, et piétinent allègrement et sans vergogne ceux qui triment, pour encore mieux se remplir leurs poches. La démonstration de ce système écoeurant est ici exemplaire sous l’œil du cinéaste, qui ne loupe rien du fonctionnement de ces deux camps tellement opposés, en dressant un constat glaçant digne d’un documentaire des agissements d’un gros groupe face à une usine qu’il détient et qu’il dirige jusqu’à la supprimer, la raser de la terre en engouffrant avec sa masse humaine, laborieuse et besogneuse ! C’est justement tout ce qu’attendent les responsables, la justice et ses décisions unilatérales, ainsi que notre gouvernement, ce qui est parfaitement montré dans l’ascension de ce mouvement pur et dur au début, puis fatigué et partagé jusqu’à son effritement et son éclatement ! Alors que parmi les travailleurs, chacun essaie de défendre ses intérêts, et se fritte violemment par rapport à des vues divergentes sur un conflit qui s’envenime, tous ceux qui en espèrent l’issue la plus rapide et la plus profitable possible, s’en frottent évidemment les mains de satisfaction... Vincent Lindon illustre parfaitement ce mécanisme sournois dans son explication, espérant convaincre tous les détracteurs du mouvement ! Un moment d’ailleurs superbe et intense, terriblement émouvant comme tant d’autres qu’il faudrait aussi citer ! Et oui, car on vit, on respire, on s’angoisse, on a peur avec ces femmes et ces hommes qui n’ont plus rien à perdre ! Tous ces êtres qui ne demandent qu’un minimum de dignité et d’intérêt... Que de rôles magnifiques ! Que de visages laminés par le mépris de dirigeants complètement indifférents et insensibles à leurs souffrances... Ce film met en exergue un énorme lot de sentiments, de ressentis profonds, un mal de vivre que l’on prend de plein fouet... Tandis que tranquillement et sournoisement toute la logique de rentabilité se dresse comme seul rempart, seule alternative aidée et renforcée de plus par des décisions de justice implacables et injustes, devant lesquelles il faudrait toujours plier et abdiquer. On ressent tout comme ces ouvriers et employés, qu’ils soient solidaires ou pas, une immense colère qui on le comprend, fait gronder et irrémédiablement sortir de ses gonds, même si la maîtrise de soi serait l’ultime conseil ! La fin nous atteint sans prévenir et en plein cœur, en nous coupant littéralement le souffle... Un très beau et très grand film social et politique de Stéphane Brizé à encourager, à découvrir, certainement le plus puissant, le plus troublant de tous comme on l’espérait enfin ! Bravo et encore bravo, vraiment !
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 559 abonnés Lire ses 77 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mai 2018
    Stéphane Brizé et Vincent Lindon c’est une affaire qui roule. Après les très beaux et émouvants « Mademoiselle Chambon » et « Quelques heures de printemps », les deux hommes ont travaillé ensemble sur « La Loi du marché », une œuvre très sociale. Dans ce film, ils pointaient du doigt la difficulté de retrouver un emploi lorsque l’on est dans la cinquantaine et les conséquences que cela peut avoir sur un foyer. Déjà présenté à Cannes (à l’instar de « En guerre ») en compétition officielle, ce film avait valu à Vincent Lindon le prix d’interprétation. Et après avoir vu leur nouvelle collaboration, on ne peut qu’être soufflé par la composition encore une fois magistrale de l’acteur qui pourrait briguer une nouvelle fois ce prix cette année. Intense et engagé, le comédien incarne un syndicaliste qui se bat contre la fermeture de son usine avec une ferveur et une conviction sociale que l’on sent entière. Sa prestation est tout bonnement incroyable, il nous émeut et parvient à nous emmener dans sa lutte ; on le croirait vraiment ouvrier dans cette usine. Il ne compose plus le rôle qu’on lui a proposé ici, il le devient. Une incarnation d’un personnage proprement époustouflante et qui fera date. Tout comme la manière dont Stéphane Brizé filme sa révolte sociale. « En guerre » ressemble à un documentaire encore plus que son précédent long-métrage, c’est vraiment un film 100% à portée sociale. On a l’impression d’être réellement avec les syndicats, de participer à leur lutte, car le cinéaste pose sa caméra à distance des personnages comme un observateur ou un reporter invité à filmer ce combat entre patrons et ouvriers. Le fait de prendre pour la plupart des comédiens non professionnels et donner le ressenti qu’il leur laisse une grande place pour l’improvisation renforce encore cette impression. On est donc à cheval entre la fiction (on le sent basée sur beaucoup de recherches) et le documentaire, ce dernier genre donnant un sentiment de véracité encore plus fort au film. Durant près de deux heures, à la manière d’un thriller social, Brizé nous emporte avec lui dans un combat de l’acabit de celui entre David et Goliath. D’une façon encore plus puissante que ce que Ken Loach a pu faire durant toute sa filmographie, ou en tout cas de manière plus extrême, il dénonce le capitalisme forcené qui gangrène notre pays et ses sites industriels ainsi que les licenciements de masse à la faveur des profits des actionnaires et des grands patrons. « En guerre » est un film terriblement d’actualité et un pamphlet anti-capitaliste féroce. Si le metteur en scène se défend de prendre parti pour l’une ou l’autre cause, c’est un film engagé contre l’oppression des travailleurs qu’il nous offre. Il décortique ce qui pousse des salariés à en venir à des extrémités comme peuvent nous abreuver les médias en cas de conflits sociaux. Ces derniers sont également pointés du doigt avec intelligence. On assiste avec passion aux réunions entre chef de syndicats, patrons et représentants de l’état mais aussi aux débats entre syndicalistes, des moments qui pourraient s’avérer aussi intéressants qu’un reportage sur TF1 mais que le cinéaste transcende et rend instructifs. Il parvient à nous prendre aux tripes de manière assez incroyable. Mais il recrée également des scènes de combat qui virent au pugilat ou les dissensions au sein même des syndiqués. Des moments filmés comme des scènes d’action où les paroles, les cris et le brouhaha remplacent les armes et les cascades. « En guerre » est certes d’un abord rugueux. Mais il se révèle un film nécessaire, documenté, puissant et engagé. C’est une sacrée expérience de cinéma dont on ressort les jambes et le souffle coupé. Sans oublier une bonne dose d’émotion qui affleure et trouve son apogée dans un final tétanisant. Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Dandure
    Dandure

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 51 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2018
    Attention cet avis contient des spoilers tels que : spoiler: et on voudrait nous faire croire que les pdgs saignent du même sang que les honnêtes travailleurs comme s'ils étaient...humains ?! Difficile de ne pas adhérer à cette guerre tant l'injustice prend aux trippes. On pourrait crier à la démagogie si le film ne s'appuyait pas des cas existants. La démonstration de la stratégie du capitalisme est implacable même si le réalisateur a la main lourde sur ses représentants : langue de bois, mensonges, cynisme, mépris de classe et désert d'empathie. On a toute la panoplie, les voilà rhabillés pour l'hiver. En son temps, Metropolis réclamait pour médiateur entre le main et la tête, le coeur. 91 ans plus tard, on sait qu'on est très puissance très loin de l'objectif et que la finance a fait perdre l'esprit à l'industrie. Ce qui la sauve est la croyance aveugle des ouvriers aux vertus du travail. Alors qu'on sait bien que le travail ne vaut plus rien et que seul le capital paye. Ben ouais, fallait pas vivre dans un monde bon marché...
    Patrick M
    Patrick M

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 36 critiques

    4,5
    Publiée le 16 mai 2018
    un film sur la casse sociale côté humain, me vrais visage de la mondialisation. Très bien filmé, on se sent au coeur du conflit. Superbement interprété par Vincent Lindon et les autres acteurs ( ou pas ?)
    gaetan1.arnould
    gaetan1.arnould

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 122 critiques

    3,5
    Publiée le 18 mai 2018
    Le titre résume parfaitement le combat que peut avoir à mener un syndicaliste qui veut sauver son usine et les emplois qui vont avec : il est en guerre avec le monde politique, en guerre contre la direction, en guerre contre les médias, en guerre contre les autres salariés et syndicats et parfois en guerre contre lui même. Ce film donne à voir les coulisses de ces fermetures d'usines qui jalonnent régulièrement notre vie socio-politique: détermination des syndicats, cynisme financier de la direction, mondialisation économique, impuissance du pouvoir politique, .... de nombreux aspects sont abordés et permettent(ront) de comprendre différemment ce qui n'est souvent que traité de manière caricaturale par les médias. Sur la forme, le film a parfois des aspects documentaires avec beaucoup de scènes en plans séquence (ou qui en du moins l'aspect) mais quelques lourdeurs parfois qui cassent le rythme. Vincent Lindon est très juste, peut être meilleur que dans le film la Loi du marché, pour laquelle il avait été récompensé mais dans lequel sont rôle était moins fort.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 499 abonnés Lire ses 446 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mai 2018
    Je viens de voir ce film mardi 15 mai en avant-première à une séance de 18 h. C'est un film choc remarquable. Il mérite de recevoir la palme d'or cette année. V. Lindon et les autres acteurs non professionnels sont tous excellents. Ce film est extrêmement dur et stressant mais absolument nécessaire. Cela démontre parfaitement l'absurdité totale et inhumaine spoiler: du capitalisme épouvantable que nous subissons. On nous montre comment une société décide de fermer une usine et ce malgré des bénéfices financiers, afin de contenter davantage les actionnaires, d'augmenter les dividendes spoiler: , donc qu'ils puissent s'engraisser encore plus, au mépris total et honteux de salariés qui triment. La société spoiler: sacrifie purement et simplement des salariés pour que des actionnaires aient encore plus dans leurs poches . Les ouvriers, les salariés, vont se battre jusqu'au bout avec des tensions et des divergences entre eux à un moment donné. Comme si cela n'était pas suffisant, spoiler: la grande direction allemande qui refuse de continuer l'activité de cette usine, refusera un repreneur (qui aurait permis de sauver l'activité et les emplois) au prétexte d'une concurrence qui leur ferait du tort. La toute fin spoiler: est particulièrement horrible et on ne s'y attend pas. On ressort du film complètement bouleversés et en colère totale spoiler: contre le marché capitaliste toujours plus effroyable et inhumain.
    Min S
    Min S

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2018
    Ce film m’a prise aux tripes dû à mon côté militant évidement, si vous détestez les injustices, si vous êtes un battant, vous allez passer un moment haute tension, sans happy end, vous sortirez de la salle avec des miettes d’espoir et quelques résolutions. 🎞✊�🎞
    Carlos Stins
    Carlos Stins

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mai 2018
    Fidèle à ce qu'on pouvait en attendre, "En guerre" est un film social fort et poignant pleinement maîtrisé par Stéphane Brizé et porté à bout de bras par Vincent Lindon. Pour son retour sur la Croisette trois ans après "La loi du marché", le cinéaste français ne m'a absolument pas déçu en livrant un film engagé, qui parvient à éviter la caricature et les facilités pour dresser un tableau fidèle de la situation sociale et économique actuelle. Le film commence très fort en poussant d'entrée le spectateur au cœur de l'action avant de laisser monter la tension crescendo jusqu'à un final anxiogène. Avec une réalisation semblable au documentaire et des acteurs proches du non-jeu, Brizé parvient à proposer une oeuvre qui transpire le réalisme, un réalisme qui fait véritablement froid dans le dos et permet un investissement complet d'un spectateur pleinement immergé. Même si Brizé ne fait pas toujours dans la finesse et que son processus narratif finit par un peu tourner en rond, le réalisateur français fait de son mieux pour renouveler son film en ne cherchant pas à juger ses personnages ni à édulcorer la réalité de la lutte ouvrière et en redoublant d'inventivité au niveau de sa mise en scène. Sinon que dire de la formidable prestation de Vincent Lindon qui est une nouvelle fois totalement habité par son rôle et ne volerait pas un second prix d’interprétation à Cannes. Moins intimiste et délicat que "La loi du marché", "En guerre" n'en demeure pas moins un long-métrage courageux et important, en plus d'être l'un des films français les réussis de 2018.
    Henning P
    Henning P

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 30 critiques

    4,5
    Publiée le 16 mai 2018
    En France nous n'avons pas de super héros Marvel mais des héros du quotidien dont le seul pouvoir est celui de la lutte pour sauvegarder leur emploi et celui de leurs collègues. Vincent Lindon est un immense acteur et il incarne parfaitement cet homme qui est prêt à tout sacrifier pour sauver l'emploi dans son usine. Un film coup de poing qui prend aux tripes. Presque un documentaire. Un film qui ne plaira pas à tout le monde. Surtout à ceux qui sont déconnectés du monde des travailleurs. Pour les autres, allez y pour la performance de Lindon et des autres acteurs. 18/20
    Christine L
    Christine L

    Suivre son activité 10 abonnés

    4,5
    Publiée le 16 mai 2018
    Une avp hier avant sa sortie d'aujourd'hui . On sort de la salle avec le souffle coupé voir même les jambes coupées . Des images que j'ai retrouvé quand j'étais DS ,pendant les maniffs voir même les réunions avec moins de virulences mais défendre avec détermination est le but de tout syndicat ; Un rôle fort pour Vincent Lindon qui mérite plus que tout plusieurs prix d'interprétation..... Une distribution inconnue qui lui donne de belles répliques et qu'on reverra peut être pour certains . Un film d'actualité tout simplement ,des images parfois qui donnent l'impression d'être tourné par les protagonistes eux-mêmes . Une bande son simple qui aurai pu être plus virulente mais qui suffit . Simplement à voir
    SebLefr3nch
    SebLefr3nch

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 96 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2018
    Stephane Brizé tape encore fort avec un nouveau film social sur la fermeture d'une usine et le combat de ses salariés pour la maintenir ouverte. Filmé comme un documentaire, on se prend vraiment au jeu. Si on ne connaissait pas Vincent Lindon on pourrait vraiment croire que tout ceci est une histoire vraie car, à part l'acteur principal, rien ne laisse penser que c'est une fiction. Le combat que mène ces hommes et femmes face à un grand groupe où chacun tente de vivre ou survivre selon son échelle sociale est vraiment intense. Criblant de vérité et d'actualité, nous comprenons ce que vivent ces salariés qui ne souhaitent que travailler. Vincent Lindon est incroyable, une fois de plus, et le reste du casting, composé d'inconnus, l'est tout autant. Un film coup de poing sur une réalité de plus en plus présente qui ne laisse pas beaucoup de chance aux petits face aux grands groupes.
    Yves 4.
    Yves 4.

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2018
    Superbe , cela sent bon pour Cannes. Laurent allias V.Lindon , leader syndicaliste au combat pour sauver des emplois , avec la fermeture du site en prévision. fin tragique à découvrir... Bravo aux acteurs non professionnels.Filmer comme les informations... prenant
    Bobbyzowski
    Bobbyzowski

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 134 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2018
    Un excellent film...un film percutant qui devrait faire prendre conscience à chacun d'entre nous l'importance d'un combat et l'importance de rester unis. Une prestation d'acteur remarquable pour Vincent Lindon. À voir absolument !!
    bbnut
    bbnut

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,5
    Publiée le 17 mai 2018
    Un excellent film, prenant comme un thriller, et qui nous fait toucher du doigt et ressentir profondément ce qui se joue véritablement et comment ça se joue lors d'un conflit social. Vincent Lindon est super, tout le monde autour également, et l'effet de réel joue à plein. bravo.
    herve p.
    herve p.

    Suivre son activité Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2018
    Un film sans concession, brut, rude, sec. Cette lutte - inégale - de syndicalistes pour la survie de leur usine de sous traitant automobile est suivie au plus près du terrain, étape par étape. Vincent Lindon incarne parfaitement le rôle du leader Laurent Amédéo. Malgré la durée du film, il n'y a pas, ou très peu de temps mort. Les débats entre syndicalistes sont passionnant et criant de vérité. Coté réalisation, la caméra de Stéphane Brizé est souvent en mouvement, ce qui, surtout au début du film, est assez représentatif de la situation, indécise, flottante, indéfinie. Je regrette les trop nombreux flous en premier plan d'image, souvent des individus. Ce procédé, intéressant, devient vite lassant et pour tout dire assez pénible. C'est le seul petit regret de ce film. Certaines images sont magnifiques, d'autres difficilement soutenables. La bande son est parfaite, si évocatrice de ce moment de fin de monde. Il y aurait beaucoup à dire, certes, mais dans ce chaos indescriptible, je retiendrais cette photo de Laurent Amédéo en pleine lutte envoyée par sa fille[s spoiler: avec cette légende "mon héros". Oui, un vrai héros des temps moderne, et un bel et beau hommage du cinéaste à son endroit.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top