Mon AlloCiné
    Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque
    note moyenne
    4,5
    58433 notes dont 943 critiques
    65% (610 critiques)
    25% (235 critiques)
    6% (61 critiques)
    2% (23 critiques)
    1% (7 critiques)
    1% (7 critiques)
    Votre avis sur Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque ?

    943 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 582 critiques

    5,0
    Publiée le 9 janvier 2013
    Que dire de cette suite de SW- A new hope? C'est un chef-d'oeuvre, peut être le meilleur de la saga! Tout d'abord, la chose qui saute aux yeux: le manque d'action! En effet, cette opus de la saga n'est pas basé sur l'action, les combats spatiaux ou les affrontements aux sabres-laser, non! Il est presque entierrement tourné vers le côté dramatique de la chose. Le scénario a grandement mûri, de nouveaux personnages apparaissent, les anciens gagnent en épaisseur. Ainsi, nous voyons apparaître Maître Yoda, Lando Calrissian et surtout l'Empereur Palpatine! On découvre avec curiosité l'arrière du crâne de Vador, nous démontrant, pour la première fois, que son corps tout entier a été consummé par les flammes, tout comme son esprit. Tout est plus sombre dans ce film, autant les dialogues que le comportement de Vador, qui n'hésite pas à tuer ses sous-fiffres qu'il juge incompétants. C'est avec plaisir que l'on se "délecte" de l'humour du film, omniprésent comme jamais, et du début de l'union Han Solo- Leïa Organa. Tarkin manque un peu, je trouve, mais ce n'est qu'une opinion personnelle. Le combat final ou l'on voit Luke défier Vador est tout simplement mémorable, comme l'est la phrase qui va prendre vie lors de la fin de l'affrontement, phrase qui restera gravée dans l'histoire du cinéma. Le plus paradoxal dans ce film est le fait que ce soit le meilleur de la série alors qu'il est le seul auquel George Lucas n'a pas participé, ni en scénariste, ni en réalisateur. Il en résulte un excellent film de Science-Fiction qui a marqué l'univers SW à tout jamais. L'égaler ne sera pas tâche facile pour une quelconque suite.
    SVF
    SVF

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 54 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2014
    Cette fois-ci, Lucas laisse la caméra à Irvin Kershner, mais dirige toujours le scénario d'une main de maître. Après Star Wars IV : Un nouvel espoir, on retrouve nos héros fétiches pour un second opus (en réalité le cinquième mais comme G. Lucas ne veut pas faire comme tout le monde...). Cette fois, le scénario change : les protagonistes de l'ancien opus sont beaucoup plus développés. On ne s'axe plus sur le combat et l'action mais bien sur les relations inter-personnages, le drame et l'amour. Du coup, l'histoire est plus lente et s'attarde plus sur les héros : Luke, Leia, Han et également Dark Vador. Ce dernier, après une révélation (la plus terrible du cinéma), montre une partie de son visage ; on découvre alors une part obscure sur lui et sans doute sur son passé. Han et Leia se rapproche, et créée une atmosphère qui n'était pas présente dans l'épisode précédent. Cet épisode-ci montre également de nouveaux personnages : l'iconique Yoda, Boba Fett ou encore Lando qui mettent plus de dynamisme dans le scénario. Niveau montage on retrouve toujours ce découpage atroce que Lucas arrive à rendre beau. Et pour les décors, on change du tout au tout : une ville citadine, un désert glaciaire et beaucoup de scènes spatiales. Les dialogues sont plus poussés (même s'il y a des incohérences avec la trilogie qui suivra, à savoir la première) et ils amènent plus de profondeur. Un véritable chef d'oeuvre, où très peu d'erreurs ont été commises. May the force be with you.
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 417 abonnés Lire ses 317 critiques

    5,0
    Publiée le 9 avril 2012
    Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque est encore plus réussi que son prédécesseur qui avait pourtant poussé la barre bien haut. Dans ce nouvel épisode, le réalisateur change mais réussit très bien à reprendre le bébé de George Lucas, et chance, c'est toujours Lucas au scénario et à la production. Les acteurs se sont améliorés et Mark Hamill dégage plus vitalité à son personnage, les liens entre Carry Fisher et Harisson Ford se ressèrent et laissent donc place à de savoureux numéros d'acteurs. L'univers s'enrichit pour notre plus grand plaisir et les effets spéciaux s'améliorent également. Le scénario est plus poussé que Star Wars IV : Un nouvel espoir car on aura droit à plus de rebondissements. John Williams invente des nouveaux thèmes grandioses et qui correspondent parfaitement à l'univers.
    Florian Malnoe
    Florian Malnoe

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 288 critiques

    4,0
    Publiée le 17 janvier 2016
    "L'Empire contre-attaque" est peut-être le segment le mieux écrit de la trilogie originale, le plus sombre pour sa dramaturgie exacerbée (la révélation familiale connue de tous, entrée dans les mémoires collectives et dans la culture populaire) et pour le temps de présence à l'écran de Vador qui gagne ici en importance, le plus ambitieux et mûre dans ses volontés aussi car plus terre à terre que les autres dans ses enjeux. L'introduction du fameux thème musical impérial apporte une aura sans précédent à l'univers, et précisément à cette empire car soulignant très bien son caractère implacable, abrupte et grandiloquent. Cet épisode V est plus tendu que les autres mais il n'en oublie pas pour autant de divertir avec quelques belles batailles très impressionnantes pour l'époque (disséminées avec parcimonie à contrario du VI qui fait clairement dans la surenchère à ce niveau) et avec toujours cette touche d'humour (relation Chewbaca/C3-PO dans la cité des nuages). L'apparition de Yoda et sa philosophie clairvoyante pour Luke est en soit un grand moment. Dommage que certains effets spéciaux aient salement vieillit.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 481 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2015
    Un deuxième épisode plus sombre qui permet aux personnages de gagner en épaisseur ce qui en fait certainement le plus réussi de la trilogie originale. George Lucas laisse les commandes de la réalisation à Irvin Kershner, faisant primer avant tout la psychologie plutôt que l'action. Les relations entre les personnages évoluent (surtout entre Luke et Vador, désormais bien plus qu'un simple pantin à la solde de l'Empire) et de nouveaux personnages font leur apparition, étoffant l'univers de la saga (Lando, Yoda, Boba Fett). Le divertissement prend donc ici une tournure beaucoup plus sombre tout à fait bienvenue, remplaçant un peu le manque de psychologie du premier film. Tout s'étoffe et prend de l'épaisseur pour notre plus grand plaisir, le tout diablement bien réalisé avant un dernier volet beaucoup plus spectaculaire.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,5
    Publiée le 11 septembre 2015
    Après la planète désertique Tatooine, bienvenue sur Hoth, planète de glace. A chaque épisode de la saga "Star Wars" sa tonalité géographique spécifique en fonction de l'ambiance générale voulue par George Lucas. "Le retour du Jedi" sans doute l'épisode le plus déjanté visuellement se déroulera dans la forêt luxuriante de la planète Endor. "L'empire contre attaque" a vu sa réalisation confiée à Irvin Kershner par Lucas qui s'est vite rendu compte après le triomphe colossal du premier épisode qu'il ne pourrait valablement se dupliquer sur tous les postes alors qu'il a pris en charge le développement de l'ensemble de la saga. Dans le même ordre d'idée, le scénario a en partie été délégué à Leigh Brackett (morte peu après avoir remis à Lucas une ébauche de scénario) puis à Lawrence Kasdan. Dans cet épisode réputé le plus sombre et qui recueille souvent les avis les plus favorables de la part des exégètes, Luke Skywalker (Mark Hammil) va parfaire sa formation de Jedi auprès de Yoda, vieux maître, ami de feu Obi-Wan Kenobi (Alec Guiness) et aller à la rencontre de ses origines. Les personnages centraux qui forment une petite équipe à l'image de celle formée par Hergé pour les aventures Tintin, sont désormais bien en place et voient leurs traits de caractères renforcés pour le plus grand plaisir des fans du premier opus. Souvent séparés par les aléas de la grande lutte entre les forces du bien et celles du mal, les membres de l'Alliance Rebelle sont constamment en quête de se trouver à nouveau réunis. En cela, Lucas ne fait que remettre au goût du jour un concept largement repris par les séries télévisées d'aventures de l'époque comme "Mission impossible" ou "L'agence tous risques". La trame de fond n'a en réalité qu'une importance relative, quoiqu'on ait parfois un peu abusivement voulu comparer "Star Wars" avec l'œuvre monde de J.R Tolkein. Cet épisode se présente donc plutôt comme un décalque du film initial, l’effet de surprise en moins. Avisé, Lucas sentira le danger du manque d'originalité qui le guettait, en apportant beaucoup d'innovations pour "Le retour du Jedi" mis en chantier quatre ans plus tard. Trop pour certains. Comme quoi, même quand on s'appelle George Lucas et qu'on en appelle au pouvoir de la Force, il est difficile de contenter tout le monde et surtout les fans de la première heure qui s'installent vite dans la routine.
    Ciné-o-Max
    Ciné-o-Max

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 53 critiques

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2017
    "Trois ans après la sortie au cinéma du phénomène Star Wars – La guerre des étoiles (rebaptisé depuis Star Wars Episode IV Un nouvel espoir), la saga revient dans les salles obscures en 1980 avec le film Star Wars Episode V L’Empire contre-attaque. Pour ce nouveau long-métrage, George Lucas laisse la réalisation à Irvin Kershner mais reste tout de même à la production et a coécrit le scénario avec Leigh Brackett et Lawrence Kasdan. Nous retrouvons donc dans ce film les rebelles qui tentent de se cacher des forces de l’Empire sur la planète Hoth. Lorsque Dark Vador va retrouver leur trace, ils vont devoir de nouveau s’enfuir vers une nouvelle base. Lorsque le Faucon Millenium va être abimé dans la bataille, Han, Leia, C-3PO et Chewbacca vont devoir demander l’aide de Lando Calrissian (un vieil ami d’Han Solo) sur Bespin, alors qu’ils sont poursuivis par Dark Vador et des chasseurs de primes. Pendant ce temps, Luke Skywalker se rend sur Dagobah pour y suivre l’enseignement du maitre Jedi Yoda. L’intrigue principale de ce film est donc une sorte de road movie assez classique puisqu’on va finalement juste suivre un groupe d’individus qui doivent se rendre quelque part et qui vont avoir plein de problèmes en chemin. En parallèle, Luke Skywalker poursuit son propre parcours initiatique avec Maitre Yoda. Donc en plus d’être assez classique, l’intrigue générale du film est très simple, c’est même impressionnant qu’ils aient réussi à nous faire 2 heures de film là-dessus… Alors soyons honnêtes, le film est loin d’être inintéressant, au contraire. Il y a quand même un certain développement de l’univers (malheureusement encore trop léger à mon goût) puisqu’on découvre de nouvelles planètes, de nouveaux personnages, de nouvelles informations sur les Jedi et même sur certaines choses qui se sont passé avant le 1er film. On pourra aussi saluer le développement des relations entre les personnages." La suite ici :
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 259 abonnés Lire ses 555 critiques

    4,5
    Publiée le 22 avril 2016
    5eme épisode ( dans l'ordre chronologique de l'histoire ) de la mythique saga " star wars " . Suite a la destruction de l'étoile noire l'empire recherche les rebelles qui ont établit une nouvelle base sur hoth la lointaine planète des glaces . L'empire ayant retrouver leur trace les chase de leur base et les poursuit a travers la galaxie ... Ce 5ème épisode de la mythique saga " star wars " est sans aucun doute l' un des meilleur épisode de la saga et surement l'épisode le plus culte de la saga pour une majorité de fans . L'histoire est toujour aussi prenante et captivante avec l'empire qui va contre attaquer suite à la destruction de l'étoile noire et qui va poursuivre les rebelles à travers la galaxie et sa va être explosif . Dans ce 5ème épisode de nouveaux personnages ( lando calrisian ...) et de nouveaux lieux ( la superbe cité des nuages de bespin , hoth la planète des glaces , dagobah la planète marécageuse ... ) vont venir enrichir encore un peu plus le monde de star wars pour notre plus grand plaisir . Les effets spéciaux sont encore plus réussit que le film précédent ( et toujour aussi révolutionnaire à l'époque ) même si certains ont un peu viellit par moment ( mais légèrement ) ainsi que les costumes et les décors toujour aussi beau et beaucoup plus grandiose . Le tout donne vie de manière majestueuse a l'univers de star wars . Que c'est bon de s'évader a nouveaux dans l'univers merveilleux de star wars . Les acteurs sont toujours au top ( mark hamill , carrie Fisher , harison Ford ... ) pour incarner des personnages devenu culte ( dark vador , han solo , Luke skylwalker , chewbacca , princesse leia , R2D2 , C3-PO ... ) . L'humour est très présent grâce nottament a c3-PO et ses échange avec han solo qui nous gâte de quelques scènes cocasse et répliques hilarante . Le film est beaucoup plus sombre que le précédent . Un film remplit de scènes d'actions spectaculaires mémorables ( la bataille sur hoth , la course poursuite dans l'espace entre les vaisseaux de l'empire et le faucon millenium , le combat au sabre laser entre dark Vador et Luke ... ) , de scènes cultissimes spoiler: ( la révélation de dark Vador à Luke ...) et de répliques cultes dont l'une d'elle est l'une des plus célèbre du cinéma ( je suis ton père ) . La b.o signer jonh Williams est toujour aussi mythique et colle toujour aussi bien à l'ambiance du film . La fin du film se termine sur une fin très ouverte spoiler: ( Luke qui vient de découvrir ses origines ce qui risque d'avoir de sérieuses conséquences dans le prochain épisode , lando et chewbacca qui partent libèrer han solo prisonnier de jabba the hutt ) qui nous donne qu'une envie voir l'épisode 6 au plus vite . CULTE .
    Sylvain. V
    Sylvain. V

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 88 critiques

    5,0
    Publiée le 22 avril 2015
    Comme toujours, une réussite totale ! Ce cinquième volet de la saga ST est bourré de scène d'action épatante et d'effets spéciaux spectaculaire. Une mise en scène impeccable. Des acteurs au top dans leurs rôles originales. Aucune personne n'a été remplacé. Un plaisir partagé pour les fans. On ne remarque même pas, dans le film, dont la façon dont il est réalisé, qu'on a changé de réalisateur, ce n'est plu George Lucas mais Irvin Kershner. Ce nouveau Star Wars se regarde sans s'ennuyer. 124 minutes de bonheur, de plaisir. 5/5 *****
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 295 critiques

    4,5
    Publiée le 15 décembre 2015
    Un des meilleurs exemples de suite réussie, une vraie continuité à l'aventure en proposant un ton différent, plus obscur et certes moins traditionnel que l'original. Ici les points de vue entre les rebelles et l'empire sont plus nombreux permettant de nous situer au plus près du conflit et des enjeux stratégiques et humains. Par contre il y a un truc qui m'a chiffoné en revoyant cette version retravaillée Blu-Ray c'est qu'il me semble que lors de l'échange entre Vador et l'Empereur ce dernier fait une sacrée allusion au sujet de Luke vis à vis de son lien de parenté ("cherchez dans votre coeur, vous saurez que c'est vrai"), ce qui spoile légérement le fameux climax final, même si d'un sens tout le monde le sait le choix d'implanter cette ligne de texte est bizarre et pas franchement subtile. Rien à redire sur les personnages qui sont toujours aussi excellents, sans compter l'arrivée dans l'action de Boba Fett, certainement mon méchant préféré de la saga, et bien sûr le retour de Yoda, malin, drôle et charismatique pour une marionnette. J'adore toute la partie sur Bespin, la trahison, le "I love you - I know", le premier vrai combat au sabre laser entre Luke et Vador, les décors, la musique, bref c'est génial.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 110 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2018
    Tout comme je l’ai reconnu lors de mon petite commentaire à propos du tout premier épisode sorti de la saga "Star wars" ("La guerre des étoiles", rebaptisé plus tard "Un nouvel espoir"), je n’aime pas spécialement la science-fiction. De ce fait, c’est toujours sans attente particulière que j’ai visionné le deuxième volet sorti, devenu depuis le cinquième volet de la saga dans son ordre de visionnage tout en gardant son titre originel. Souvenez-vous : l’Empire a subi un lourd revers infligé par l’Alliance avec la destruction de son arme principale. "L’Empire contre-attaque" : un titre qui en dit long sur les représailles encourues. La réponse ne se fait pas attendre, et pour se faire George Lucas a laissé le fauteuil inconfortable de réalisateur à Irvin Kershner. Alors j’ignore si l’expérience de ce dernier a parlé, mais il est évident que ce second épisode est supérieur à son prédécesseur. Eh oui, comme le titre le laisse penser, on passe à la vitesse supérieure à grands coups de batailles de fusils laser et de combats spatiaux. Ceux-ci sont plus évolués et le très attendu duel au sabre laser deviennent du même coup les piliers d’une franchise que tout le monde adore. Euuuuh, tout le monde ? Presque. Sauf une poignée d’irréductibles (dont ma personne) qui n’accèdent pas complètement à ce genre de spectacle. Malgré tout je considère cet épisode meilleur que son aîné (comme quoi je suis de pas trop loin la tendance puisqu’il apparait que "L’Empire contre-attaque" est le numéro le plus apprécié dans le monde), et pour cause : il y a plus d’action, et fatalement ça gagne en rythme. J’ai même envie de dire qu’enfin ça décolle ! Ce n’est pas pour autant qu’il ne reste pas quelques défauts majeurs, ces mêmes défauts que j’ai cité à l’occasion de mon avis donné sur "La guerre des étoiles" (oui je sais, je suis quelque peu vieux jeu en étant conservateur en employant le titre que toute ma génération a connu). C’est là que je risque fort de perdre à nouveau un certain nombre de lecteurs et de récolter un nombre incalculable de pouces rouges, mais j’assume totalement ce qui suit. Pour rappel, j’ai dénoncé le ton très cérémonieux, horriblement théâtral et même carrément pompeux de l’ensemble des acteurs, à l’exception d’Harrisson Ford qui à lui seul donne un vrai coup de punch à un concept proche des jeunes ravis de voir leurs rêves étalés sur grand écran. J’ai dénoncé également les incohérences. Nous retrouvons tout cela, en toujours aussi énorme. Non seulement il semble qu'il y a de l’atmosphère sur une météorite (ce qui permet au passage à une affreuse bébête de vivre tranquillement , si tranquillement qu'elle traîne à penser à manger), mais en plus la même météorite a une attraction terrestre comme notre bonne vielle planète Terre. Bon, d’accord, c’est de la science-fiction alors en la matière, on peut tout se permettre. Alors si jamais vous n’avez qu’une paire de baskets à vous mettre, vous pouvez toujours marcher sur les traces de vos héros sans risquer de manquer d’air ou de vous envoler dans les profondeurs sans fin de l’espace. Mais un peu de réalisme aurait fait du bien il me semble, non ? Ceci dit, on ne va pas trop rechigner car le spectacle est là, et il faut reconnaître que pour l’époque il était grandiose. Alors je passe volontiers sur les effets spéciaux qui ont considérablement vieillis, d’autant plus qu’encore une fois, c’était ce qui se faisait de mieux. Toujours est-il qu’on assiste à une recrudescence de répliques cultes, dont le célébrissime « Je suis ton père ». Cette phrase est à elle seule tout un symbole. Le symbole de toute la dimension dramatique provoquée par le développement des relations entre les différents personnages. C’est bien vu, car ça permet au spectateur de se rapprocher de ses héros du fait qu’ils gagnent en épaisseur, alors que ces derniers sont appelés à évoluer dans un tout autre endroit suite à la destruction de l’arme absolue de l'Empire. Ainsi, nous avons une vraie évolution des personnages (en l’occurrence de Luke Skywalker en quête des extraordinaires pouvoirs de la fameuse force), de nouvelles créatures (à croire que George Lucas est la réincarnation d’un homme préhistorique pour les concevoir tels quels), et de nouveaux personnages. En somme, l’imagination débordante de George Lucas a une nouvelle fois frappé . Et quelle imagination ! Sans compter que pour porter tout cela, de la même façon que les héros gagnent en importance (ainsi que Dark Vador) et que la menace de L’Empire se fait plus inquiétante, le thème du générique vient occuper une place plus importance dans le récit, comme pour souligner l’ampleur de l’enjeu. Donc oui, j’ai trouvé "L’Empire contre-attaque" sympa, mais sans plus. Navré d’écorner un peu le mythe (quoique je ne suis pas sûr d’y arriver, d’ailleurs ce n’était pas le but), mais quand c’est pas mon trip, c’est pas mon trip. Je vous avais prévenu : je ne suis pas un grand fan de science-fiction. Mais je vais tout de même poursuivre, sait-on jamais, des fois que je change d’avis au gré des épisodes suivants, et des fois qu'il me viendrait l'envie d'endosser comme un certain nombre de fans le costume d'un des personnages pour rigoler le temps d'une soirée
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 341 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2016
    Malgré la destruction de l'Étoile de la Mort à la fin de La Guerre de Etoiles (rebaptisé Épisode 4: Un Nouvel Espoir en 1979), L'Empire n'a pas dit son dernier mot et continue de traquer les rebelles disséminés dans toute la galaxie. C'est sur la planète glaciale Hoth que nous retrouvons Luke Skywalker et ses amis Han Solo, la princesse Leïa, Chewbacca et les droïdes R2D2 et C3PO. À la suite d'une agression en pleine mission de reconnaissance, auquel va s'ensuivre un périple dans un désert de glaces, Luke va avoir une vision d'Obi-Wan Kenobi. Le maître Jedi le presse de se rendre dans le système Dagobah, où résiderait le plus grand maître Jedi Yoda, afin de parfaire sa formation et ainsi vaincre le terrible Dark Vador. Au même moment, l'Empire parvient à repérer la base des rebelles et s'apprête à lancer l'assaut sur elle. On se plait à répéter que les suites sont rarement à la hauteur de l'original, mais l'Empire Contre-Attaque est sûrement le sequel le plus évident quand on cherche des contre-exemples. Le triomphe sans précédent du premier volet a permis à Georges Lucas de réunir un budget plus considérable et ainsi laisser le champ libre pour étendre son univers. De plus, le fait d'avoir laissé sa place de réalisateur à son ancien professeur Irvin Kershner fait également gagner des points à L'Empire Contre-Attaque. À la Southern University, en Californie, Kershner enseignait l'écriture professionnelle, et n'a accepté la proposition de son ex-élève qu'au prix d'une liberté totale. On ne sera donc pas surpris que le réalisateur ait eu une influence sur le script, en le faisant réécrire à sa guise. En conséquence, l'intrigue est plus fouillée, les personnages plus approfondis, et l'intrigue gagne beaucoup en ampleur. La plupart des scènes mythiques concernant la saga Star Wars viennent d'ailleurs en majorité de ce volet, qui parvient à rendre les scènes intimistes aussi prenantes que les séquences démonstratives. Les acteurs ont plus à jouer et se régalent. Mark Hamill apporte finesse et nuance à son personnage de Luke, Harrison Ford irradie de charme et d'humour insolent, Carrie Fisher apporte subtilité et combativité à Leïa. En nouveau venu, Billy Dee Williams fait un sans-faute en Lando Calrissian. On frémit toujours devant le monstre de charisme Dark Vador, dont ce volet à grandement contribué à le faire passer à la postérité. Et cette fois-ci, sa renommée est concurrencée par Yoda qui se rend mémorable de par son apparence et sa légendaire élocution. Rayon amusement, on est encore bien servi par la paire de robots R2D2/C3PO. Notons enfin que John Williams gratifie une fois de plus le film d'une splendide bande originale. En dire plus serait gâcher le plaisir de la découverte pour ceux n'ayant pas encore eu la chance de voir cet épisode 5 monumental, qui n'a pas volé sa place de meilleur volet de toute la saga.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 17 novembre 2015
    Le Meilleur de la Trilogie. Aprés un Quatriéme Episode Remarquable,le réalisateur Irvin Kershner parvient a succéder dignement a George Lucas pour nous livrer un Cinquième Episode d'anthologie qui est considéré comme le plus Noir et Tragique de la Trilogie Originale.Grace a une Mise en Scène de qualité en passant par quelques nouveaux lieux vastes et immersif qui est servi par une BO majestueuse de John Williams qui donne des Frissons plus que jamais dans cette nouvelle aventure. Ensuite le Scénario est plus aboutissant en faisant monter les enjeux d'une manière stupéfiante avec un rythme trépidant qui ne laisse aucun répit,ajouter a tout cela une multitude de Séquences devenus mémorables et qui est accompagné de Séquences D'Actions dantesque ainsi que des Effets Spéciaux époustouflants qui n'oublie pas pour autant d'apporter quelques notes d'humour piquantes mais aussi une touche émotionnelle qui atteint des sommets avec une touche de noirceur omniprésent qui est également au programme. Enfin on retrouve avec grand plaisir les personnages phares la ou les avait laissé comme le courageux et futur jedi Luke Skywalker qui est parfaitement jouer par Mark Hamill qui voit son personnage être confronté a des événements tragiques tout au long du film, a ses cotés on retrouve les autres personnages phares qui voient une évolution permanente comme l'intrépide Han Solo ainsi que la téméraire Princesse Léia Organa qui sont parfaitement jouer par Harrison Ford et Carrie Fisher dont on assiste a leurs idylle qui s’avèrent particulièrement touchante, a leurs cotés les emblématiques Chewbacca,R2D2 et C3PO prennent eux aussi de l'importance au long métrage et qui sont rejoint par de nouveaux arrivants qui viennent enrichir la saga comme le mystérieux Lando Calrissian qui est jouer a merveille par Billy Dee Williams en passant par l'emblématique ancien jedi Yoda qui est remarquablement jouée par Frank Oz qui doivent faire face a l'Empire qui a décide de se venger avec en tête le Terrifiant Dark Vador qui est plus Impitoyable et Dangereux que jamais avec un terrible secret qui l'entoure dont on peut saluer la performance de David Prowse qui atteint des sommets ainsi que la prestation vocale incroyable de James Earl Jones qui est rester dans les mémoires et qui est seconder par le charismatique chasseur de primes Bobba Fett qui est jouer avec panache par Jeremy Bulloch. En Conclusion,Star Wars Episode V-L'Empire Contre Attaque est un monument Indémodable qui reste dans la parfaite continuité des précédents volets en étant a la fois Sombre,Poignant et Épique mais qui rentre aussi au rang des meilleurs suites dans l'histoire du cinéma qui est suivi par un Sixième et Ultime Episode qui va encore plus loin dont les fans du genre ainsi que les nons initiés seront littéralement combler par ce Chef D’œuvre a voir et a revoir.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 633 critiques

    5,0
    Publiée le 5 décembre 2015
    Nous y voilà, ce fameux épisode 5, considéré par beaucoup comme le meilleur de la saga mais au delà de ça un des plus grand film de science-fiction de tous les temps. J'avoue avoir du mal à départager "Un nouvel espoir" de celui-ci dans mon coeur, le tout premier ayant un charme fou et ayant également marqué l'histoire du cinéma d'une empreinte indélébile mais il faut l'avouer aussi qui a un peu plus vieilli que "L'empire contre-attaque". Ce dernier est une pure merveille que ce soit au niveau de l'intrigue ou des effets spéciaux, il est jalonné de scènes plus cultes les unes que les autres, la plupart me foutant les poils à chaque coup. L'attaque sur la planète Hoth, Luke rencontrant pour la première fois Yoda dans ce sombre et glauque système Dagobah, la cryogénie de Solo, Luke face à Vador et ses propres démons, c'est simplement génial du début à la fin, on perd également cet aspect simpliste et sympatoche de l'épisode 4 pour un univers beaucoup plus sombre et les enjeux se dévoilent enfin. Que dire également de l'apprentissage de Luke avec les leçons enseignées par Yoda qui vont bien au delà du simple apprentissage Jedi, ce sont des leçons de vie et le combat intérieur entre le bien et le mal commence véritablement pour Luke. Ce film touche du doigt la perfection, je n'ai rien à dire de négatif dessus, mon unique regret étant de ne plus être surpris comme la première fois par les révélations sur les liens familiaux de Luke, malgré tout certaines répliques gardent la même puissance dramatique que la première fois que je les ai entendus. Un véritable régal, de bout en bout, et une ouverture au top vers l'ultime (pour le moment ...) volet de la saga. Merci Georges Lucas pour tout ça, on en oublierait presque que c'est Irvin Kershner le réalisateur de celui-ci !
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 072 critiques

    5,0
    Publiée le 27 août 2013
    Très certainement mon épisode préféré de toute la saga : moins extravagant, plus sobre, plus intimiste et psychologique. Toujours d'aussi bons combats, la mythologie davantage creusée de façon tout à fait cohérente. Du pur spectacle.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top