Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Star Wars : Episode VI - Le Retour du Jedi" et de son tournage !

    Une nouvelle édition spéciale ?

    Dernière rumeur en date autour de la première trilogie Star wars. George Lucas songerait à sortir en 2006 (soit quand la nouvelle trilogie sera achevée) une nouvelle édition spéciale des trois films. Et selon les bruits de couloirs, cette future version contiendrait de nouveaux effets... ainsi que de nouvelles scènes, filmées durant le tournage de Star wars : épisode 2 - L'Attaque des clones et Star wars : épisode 3 et intégrant notamment Jimmy Smits alias le sénateur Bail Organa, futur père adoptif de la princesse Leia, ou l'Empereur s'adressant au Sénat.

    Rumeurs autour de l'histoire

    Forcément très attendu, ce nouvel épisode bénéficia également de son lot de rumeurs, toujours actuelles pour certaines. Si la rumeur concernant le mariage de Han et Leia (filmé mais non gardé dans le montage final selon divers bruits) a été démentie, la lumière n'a pas encore été faite autour d'une éventuelle parenté entre Obi-Wan Kenobi et Owen Lars (l'oncle adoptif de Luke), qui seraient frères... Réponse dans Star wars : épisode 2 - L'Attaque des clones et Star wars : épisode 3 ?

    Ian McDiarmird déjà du côté obscur

    Interprète du Sénateur puis Chancelier Palpatine (et futur Empereur) dans Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme et Star wars : épisode 2 - L'Attaque des clones, Ian McDiarmid prêtait déjà ses traits à l'Empereur dans Le Retour du Jedi (il était toutefois doublé vocalement par Clive Revill). Un personnage dont le nom n'était révélé que dans le générique final, et jamais à l'écran. Paradoxalement, le comédien écossais interprétait le personnage à un âge avancé alors qu'il était jeune, avant d'incarner Palpatine plus jeune en 1999, lui-même étant plus vieux de quinze ans !

    Warwick Davis : première collaboration avec Lucas

    Sous le costume de l'Ewok Wicket, le comédien de petite taille Warwick Davis entame sa longue collaboration avec George Lucas. Il reprendra son rôle dans les deux films dérivés centrés sur les Ewoks, puis dans Labyrinthe (produit par George Lucas), avant d'incarner Willow dans le film du même nom (que George Lucas produit et écrit). Il fera deux apparitions dans Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme, en costume et en humain.

    Le retour d'Alec Guiness

    Pour célébrer la chute de l'Empire (et la fin de l'aventure Star wars), le comédien Alec Guinness fait son grand retour lors d'une courte apparition à la fin du film, dans son rôle d'Obi-Wan Kenobi.

    Jabba le Hutt : un crapaud exigeant

    Personnage secondaire mais important du Retour du Jedi, le contrebandier Jabba le Hutt fait ici son apparition. Il nécessitait trois animateurs dissimulés dans son ventre, et une dizaine de marionnettistes en tout ! Cet énorme crapaud sera réintroduit (mais en images de synthèse) dans l'édition spéciale de La Guerre des étoiles lors d'une scène inédite où il réclame son dû à Han Solo. Il fera également une apparition au début de la course de modules de Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme.

    L'édition spéciale

    Sortie en avril 1997, l'édition spéciale du Retour du Jedi bénéficia, comme les deux premiers volets, d'améliorations notables au niveau de l'image et du son. De nouveaux plans et effets seront ajoutés au montage final, dont un aperçu de la planète-ville de Coruscant (décor essentiel de Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme et Star wars : épisode 2 - L'Attaque des clones). La ressortie du Retour du Jedi rapportera 45 millions de dollars sur le sol américain.

    Un seul Oscar en 1984

    Si les dollars sont toujours au rendez-vous, le succès auprès des critiques et des professionnels se fait plus rare. La Guerre des étoiles remportait ainsi sept Oscars en 1978, L'Empire contre-attaque deux en 1981, et Le Retour du Jedi se contente d'une seule statuette honorifique en 1984, décernée à l'équipe des effets visuels.

    Box-office : le filon ne s'épuise pas

    Nouveau succès pour George Lucas, Le Retour du Jedi fait aussi bien (voire mieux) que des prédécesseurs, récoltant 309 millions de dollars aux Etats-Unis et 572 millions de dollars de recettes totales dans le monde (soit mieux que L'Empire contre-attaque).

    La fin de la saga ?

    Si Le Retour du Jedi marquait la fin de la trilogie centrale de Star wars, elle marquera également la fin (provisoire) de la saga, George Lucas ne souhaitant plus tourner les épisodes 7,8 et 9, l'aventure Star wars ayant considérablement miné sa propre vie privée. Il attendra près de quinze ans avant de s'atteler aux origines de la saga avec Star wars : épisode 1 - La Menace fantôme. Toutefois, son oeuvre sera poursuivie par de nombreux romanciers, qui traiteront du destin de Luke, Han et Leia après les événements du Retour du Jedi.

    Le merchandising "Star wars" à son apogée ?

    Beucoup ont reproché à George Lucas le côté enfantin et trop grand-public du Retour du Jedi après le sombre Empire contre-attaque. Une critique s'appuyant notamment sur son recours à de nombreuses nouvelles créatures, dont les Ewoks ou les monstres de toutes sortes croisés dans le palais de Jabba le Hutt.

    De nouvelles créatures : les Ewoks

    Dans Le Retour du Jedi, George Lucas introduit de nouvelles créatures avec les Ewoks, sortes de petits oursons vivant dans les arbres de la lune forestière d'Endor. Vus par beaucoup comme un élément scénaristique principalement mercantile (les créatures bénéficieront d'ailleurs de deux films dérivés et d'une série télévisée), les Ewoks étaient initialement des Wookies (l'espèce à laquelle appartient Chewbacca), avant d'être rapetissés afin d'introduire une espèce plus primitive. Les Ewoks sont interprétés par des acteurs de petite taille et des enfants.

    David Prowse mécontent

    David Prowse, le colosse occupant l'armure de Darth Vader, eut une très mauvaise surprise lors du tournage de la scène finale du film. Persuadé qu'il montrerait enfin son visage, il apprit peu avant qu'il sera remplacé par Sebastian Shaw, un comédien mesurant vingt centimètres de moins que lui...

    Quatre personnes pour Darth Vader

    Le personnage de Darth Vader est interprété par quatre comédiens dans Le Retour du Jedi. En effet, si David Prowse (sous l'armure) et James Earl Jones (voix) incarnent le personnage pour une troisième fois, son visage, dévoilé à la fin du film, est celui de Sebastian Shaw, que l'on revoit lors de la scène de la fête sous sa forme de Jedi (en fantôme aux côtés d'Obi-Wan Kenobi et Yoda). Une quatrième personne prête son corps à Vader : le cascadeur Bob Anderson (qui a depuis travaillé sur les combats de la trilogie du Seigneur des anneaux ) fut la doublure de David Prowse lors des scènes de duel au sabre laser.

    La destruction du Faucon Millenium ?

    Selon les premières ébauches du script, Lando Calrissian devait mourir aux commandes du Faucon Millenium (le vaisseau de Han Solo) en se sacrifiant pour détruire l'Etoile de la Mort. Une séquence tournée selon plusieurs rumeurs, mais finalement écartée du film après des projections-tests négatives. Une version démentie par le site officiel du film néanmoins, qui assure qu'aucune scène figurant la destruction du célèbre vaisseau n'a été tournée.

    Un faux titre pour éloigner les curieux

    Afin de pouvoir filmer les scènes désertiques se déroulant sur la barge de Jabba le Hutt (tournées en Arizona) loin de tout tapage médiatique et pour se préserver de toute intrusion des fans, l'équipe du film opta pour une solution originale : faire croire au tournage d'une petit film d'horreur inconnu, intitulé Blue Harvest (dont le slogan était "Horror beyond imagination") ! Les membres de l'équipe portait d'ailleurs tous un t-shirt barré du nom du film.

    La Revanche du Jedi ?

    Le Retour du Jedi était intitulé La Revanche du Jedi lors des premières phases de son développement. Ce titre fut ensuite abandonné au profit du titre actuel. Raison officielle : un Jedi ne cherche jamais à se venger. Raison officieuse : ce faux-titre permettait de détecter, de pister et d'identifier les compagnies fabriquant des produits pirates autour du film...

    David Lynch derrière la caméra ?

    George Lucas aurait proposé à David Lynch (et à Steven Spielberg !) de mettre en scène Le Retour du Jedi. Mais, cette saga étant selon lui l'oeuvre de George Lucas avant tout, il déclina l'invitation, et signa Dune l'année suivante. La réalisation fut finalement confiée à Richard Marquand (qui fait d'ailleurs une apparition clin d'oeil dans le film), jugé plus "docile" qu'Irvin Kershner avec qui George Lucas s'était quelque peu accroché sur le tournage de L'Empire contre-attaque.

    Une pépinière de talents...

    Quelques grands noms de l'industrie cinématographique ont fait leurs premières armes sur la saga de George Lucas. Parmi ceux-ci, on retiendra les réalisateurs Joe Johnston (Jurassic Park III), Roger Christian (Terre champ de bataille), Lawrence Kasdan (Wyatt Earp) et David Fincher (Fight club), le maquilleur Rick Baker (La Planète des singes), le spécialiste en effets sonores Ben Burtt, ou les experts en effets visuels Phil Tippett (Starship Troopers), Richard Edlund (Alien 3), John Knoll (Mission to Mars), Dennis Muren (Jurassic Park).

    La conclusion de la saga ?

    Dernier volet présumé de la saga Star wars, Le Retour du Jedi conclue le destin d'Anakin Skywalker / Darth Vader et de son fils Luke Skywalker, sur fond d'intense guerre civile. Faisant suite à L'Empire contre-attaque, ce devrait être le dernier opus de l'épopée galactique de George Lucas. A moins que le cinéaste ne revienne sur sa décision de ne pas mettre en chantier la dernière trilogie qu'il avait initialement envisagée, avec les épisodes 7,8 et 9...

    Disney part en guerre contre le bikini !

    Peu de temps avant la sortie du Réveil de la Force, les studios Disney, propriétaires de la franchise Star Wars, ont décidé qu'ils n'allaient plus commercialiser des produits dérivés de la princesse Leila en bikini (et de faire la promotion de la Star Wars en faisant appel à des images de la Princesse Leia si court vêtue). La raison de ce choix est à mettre en parallèle avec une volonté certaine du studio aux grandes oreilles de mieux correspondre avec le rôle de Leia dans Le Réveil de la Force. Le dessinateur J. Scott Campbell avait expliqué :

    "Disney est déjà bien engagé dans la suppression du costume "esclave" de tous ses produits. Vous ne verrez PLUS AUCUN article de merchandising avec le costume esclave. Faites-moi confiance. Chez Marvel, nous ne pouvons même plus dessiner Leia dans une pose sexy, sans même parler du costume ! Nous avions aussi une statuette de Leia Esclave qui a été supprimée dans une de nos plus grosses usines, puisqu’il n’y aura plus de merchandising avec Leia Esclave."

    Quelques choses à savoir sur le mythique bikini...

    - Le costume d'esclave de Carrie Fisher que l'on voit dans Le Retour du Jedi a été conçu par Aggie Guerard Rodgers et Nilo Rodis-Jamero. Ces derniers se sont inspirés des dessins de Frank Frazetta, dessinateur SF aimant mettre en valeur les formes féminines.

    - Il existait deux versions du costume : la première était faite de métal et servait pour les scènes dans lesquelles la princesse était immobile tandis que la seconde en caoutchouc était utilisée uniquement pour les cascades.

    - Selon des rumeurs, Carrie Fisher s'était plaint du fait que les encombrants habits qu'elle portait dans les deux premiers Stars Wars masquaient le côté féminin de son personnage, poussant les producteurs à concevoir ce mythique bikini. La comédienne a toutefois nié cette version...

    - Peu de temps avant la sortie du Réveil de la Force en 2015, Carrie Fisher a conseillé à Daisy Ridley, nouvelle héroïne de la saga, de ne jamais accepter de porter un tel costume, au risque d’en devenir l’esclave.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • 1917 (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • Underwater (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • La Vérité (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Notre dame (2019)
    • SOL (2018)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Une vie cachée (2019)
    Back to Top